Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Le Rouge et le Blanc

L'homme a volé le feu aux dieux, mais il a volé l'argent au diable

26 Février 2016 , Rédigé par POC

L'homme a volé le feu aux dieux, mais il a volé l'argent au diable. L'argent détruit l'homme et détruit la nature qui a créé l'homme. Nul mieux n'a mieux exprimé cela que l'ethnologue Robert Gessain dans son livre "Ammassalik ou la civilisation obligatoire":

"Evidemment c'est un problème, l'argent, c'est le problème de tous ceux qui sont venus après le Sakodo*. Ca ne sert plus à rien de savoir attraper les phoques, il faut apprendre à attraper l'argent. Mais ce n'est pas le plus facile, car il faut changer quelque chose dans son coeur et renier tout ce que pensaient les vieux. Pour entrer dans le cycle de l'argent et espérer posséder un jour les nouvelles techniques, il faut mourir à soi-même et à ce que furent les siens. (p. 103)


* C'est dans le monde dangereux dont les Inuit par leurs techniques, pendant des siècles, ont triomphé, et qu'ils avaient conçu comme un ordre stable et équilibré que fit irruption le premier Européen en 1884. le Sakodo (comme on nomme Gustave Holm à Amassalik, d'un mot signifiant: celui qui a beaucoup d'armes et d'outils), messager de cette richesse occidentale qui s'accroît de la course accélérée et triomphale où l'entraîne le déséquilibre permanent de son système." (p. 65)
Robert Gessain, Ammassalik ou la civilisation obligatoire, Flammarion, Paris, 1969.

Partager cet article

Repost 0