Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Le Rouge et le Blanc

Mourir à soi-même ?

5 Décembre 2016 , Rédigé par POC

Chasseur inuit du Groënland avec ses amulettes. In: Robert Gessain, Ammassalik ou la civilisation obligatoire, Flammarion, Paris, 1969.

Chasseur inuit du Groënland avec ses amulettes. In: Robert Gessain, Ammassalik ou la civilisation obligatoire, Flammarion, Paris, 1969.

Evidemment c'est un problème, l'argent, c'est le problème de tous ceux qui sont venus après le Sakodo*. Ca ne sert plus à rien de savoir attraper les phoques, il faut apprendre à attraper l'argent. Mais ce n'est pas le plus facile, car il faut changer quelque chose dans son coeur et renier tout ce que pensaient les vieux. Pour entrer dans le cycle de l'argent et espérer posséder un jour les nouvelles techniques, il faut mourir à soi-même et à ce que furent les siens. (p. 103)
 
* C'est dans le monde dangereux dont les Inuit par leurs techniques, pendant des siècles, ont triomphé, et qu'ils avaient conçu comme un ordre stable et équilibré que fit irruption le premier Européen en 1884. le Sakodo (comme on nomme Gustave Holm à Amassalik, d'un mot signifiant: celui qui a beaucoup d'armes et d'outils), messager de cette richesse occidentale qui s'accroît de la course accélérée et triomphale où l'entraîne le déséquilibre permanent de son système. (p. 65)
 
Robert Gessain, Ammassalik ou la civilisation obligatoire, Flammarion, Paris, 1969.
 
L'auteur de ce blog a eu la surprise de créer l'article Wikipedia sur Robert Gessain qui n'existait pas avant. Aucun mérite pour cela, sinon justice pour celui dont le livre, Ammassalik ou la civilisation obligatoire, par son intelligence, sa lucidité, sa simplicité, son coeur et sa droiture, et bien entendu par son amour des Eskimos et des peuples "primitifs" ou "sauvages", est le meilleur livre de savoir-vivre (celui des Eskimos bien sûr, et aussi celui de Robert Gessain) que je connaisse pour tous ceux qui s'interrogent sur l'homme et sa place dans sa propre (pré) histoire et dans la nature. Je donnerais tous les livres des spécialistes des Inuit et même ceux de tous les ethnologues à l'exception de Pierre Clastres* et même une infinité d'autres pour celui-là. Ce qu'il écrit, d'expérience, est si vrai et condamne de manière si définitive ce qu'on appelle la Civilisation, le Capitalisme,  le Progrès, l'Argent, l'Occident, qu'on ne le lui a jamais pardonné. Une phrase de Gessain vaut tous ces autres livres. Mais attention, sa lecture est sans retour, comme "La rivière sans repos" de Gabrielle Roy.
 
Pierre-Olivier Combelles
 

"Il me semble m’apercevoir que si les socié­tés pri­mi­tives sont des socié­tés sans état c’est parce qu’elles sont des socié­tés de refus de l’état, des socié­tés contre l’état. L’absence de l’état dans les socié­tés pri­mi­tives ce n’est pas un manque, ce n’est pas parce qu’elles sont l’enfance de l’humanité et qu’elles sont incom­plètes, ou qu’elles ne sont pas assez grandes, qu’elles ne sont pas adultes, majeures, c’est bel et bien parce qu’elles refusent l’état au sens large, l’état défini comme dans sa figure mini­male qui est la rela­tion de pou­voir."

Entretien avec Pierre Clastres; Sociétés sans Etat ou contre l'Etat

Auteur de la "Chronique des Indiens Guayaki" et de "La société contre l'Etat"

N°9 de la revue "L'ANTI-MYTHES" 

Anthropologie politique

http://1libertaire.free.fr/Clastres01.html

« Quand, dans la société primitive, l'économique se laisse repérer comme champ autonome et défini, quand l’activité de production devient travail aliéné, comptabilisé et imposé par ceux qui vont jouir des fruits de ce travail, c’est que la société n’est plus primitive, c’est qu’elle est devenue une société divisée en dominants et dominés, en maîtres et sujets, c’est qu’elle a cessé d’exorciser ce qui est destiné à la tuer : le pouvoir et le respect du pouvoir. La division majeure de la société, celle qui fonde toutes les autres, y compris sans doute la division du travail, c’est la nouvelle disposition verticale entre la base et le sommet, c’est la grande coupure politique entre détenteurs de la force, qu’elle soit guerrière ou religieuse, et assujettis à cette force. La relation politique de pouvoir précède et fonde la relation économique d’exploitation. Avant d’être économique, l’aliénation est politique, le pouvoir est avant le travail, l’économique est une dérive du politique, l’émergence de l’État détermine l’apparition des classes. »

Pierre Clastres, La Société contre l'État (Editions de Minuit, 1974)

 
Pierre Clastre

Pierre Clastre

Partager cet article

Repost 0