Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Le Rouge et le Blanc, ou le Fil d'Ariane d'un voyageur naturaliste

Thésée et le Minotaure

6 Août 2020 , Rédigé par Pierre-Olivier Combelles Publié dans #Philosophie, #Politique, #Histoire, #Société, #religion

Les héros sont les fruits des circonstances. Il n'y a pas de monstres sans héros ni de héros sans monstres.

Nécessairement, notre époque hantée de monstres et de démons engendrera aussi ses héros,

et les siècles futurs chanteront leur gloire.

Ainsi le veulent les dieux, qui entendent les prières des hommes.

 

Pierre-Olivier Combelles

Août 2020.

Détail: Ayant déroulé le fil d'Ariane, Thésée a pénétré dans le Labyrinthe et réussit à tuer le Minotaure.

Détail: Ayant déroulé le fil d'Ariane, Thésée a pénétré dans le Labyrinthe et réussit à tuer le Minotaure.

Thésée et le Minotaure. Maître des Cassoni Campana, entre 1500 et 1525 (Collection du Musée du Petit Palais, Paris)

Thésée et le Minotaure. Maître des Cassoni Campana, entre 1500 et 1525 (Collection du Musée du Petit Palais, Paris)

"Les anciens Musulmans - aussi bien Sunnites que Chî'ites - ont été unanimes sur la vérité d'al-Mahdî, sur le fait qu'il est de la Famille du Prophète, qu'il est le descendant d'al-Hussayn, que Dieu le réformera en un jour ou en une nuit, qu'il fera régner la justice et l'équité sur la terre à un moment où celle-ci aura été remplie d' injustice et d'iniquité, qu'il gouvernera sur la terre pendant sept ou neuf ans - selon les différents hadîths - qu'il conduira l'humanité au bonheur alors qu'elle aura sombré dans la misère, qu'il accueillera Jésus, fils de Marie, à sa "descente", que ce dernier priera derrière lui..."

 

Mohammad Bâqer al-Sadr: Le Mahdi (Le Messie) ou la fin du temps

Traduit et édité par Abbas Ahmad al-Bostani.

Rentré en Crète, le roi Minos fait enfermer dans un labyrinthe construit par Dédale le Minotaure, monstre hybride né de l'adultère infamant de la reine Pasiphaé et d'un taureau. (8, 152-169)

Le Minotaure, qui tous les neuf ans dévorait des jeunes Athéniens formant le tribut dû par Athènes à Minos, fut enfin mis à mort par Thésée, qui put sortir du labyrinthe grâce au fil d'Ariane, la fille de Minos : éprise de Thésée, elle lui avait donné un fil à dévider à l'aller et à enrouler au retour. Thésée, qui avait promis à Ariane de l'emmener avec lui, l'abandonna sur le rivage de l'île de Dia. C'est là que le dieu Liber la recueillit et la consola, perpétuant son souvenir en transformant en une constellation sa couronne princière. (8, 170-182)

8, 152 Vota Ioui Minos taurorum corpora centum

soluit, ut egressus ratibus Curetida terram

contigit, et spoliis decorata est regia fixis.
 

Minos s'acquitta de son voeu à Jupiter par un sacrifice de cent taureaux,

lorsque sa flotte aborda et débarqua sur la terre des Curètes ;

on décora le palais royal en y fixant les dépouilles ennemies.
 

8, 155 Creuerat opprobrium generis foedumque patebat

matris adulterium monstri nouitate biformis.

Destinat hunc Minos thalamo remouere pudorem

multiplicique domo caecisque includere tectis.

Daedalus ingenio fabrae celeberrimus artis
 
L'opprobre de la famille avait grandi, et un monstre étrange,

à double forme, rendait évident l'adultère honteux de sa mère.

Minos décide d'écarter de sa demeure cet être infamant

et de l'enfermer dans un lieu aux recoins multiples, sous un toit aveugle.

Dédale, très célèbre par son génie dans l'art de construire,
 
8, 160 ponit opus turbatque notas et lumina flexu

ducit in errorem uariarum ambage uiarum.

Non secus ac liquidus Phrygius Maeandrus in aruis

ludit et ambiguo lapsu refluitque fluitque

occurrensque sibi uenturas aspicit undas
 
réalise l'ouvrage, brouille les repères, et par les courbes, 

les sinuosités des différents chemins, il induit en erreur les regards. 

Comme dans les champs joue le limpide Méandre de Phrygie, 

qui reflue et dévale en cascades indécises,

se rencontrant lui-même, voyant les ondes venir à lui,
 
8, 165 et nunc ad fontes, nunc ad mare uersus apertum

incertas exercet aquas, ita Daedalus implet

innumeras errore uias ; uixque ipse reuerti

ad limen potuit ; tanta est fallacia tecti.


Quo postquam geminam tauri iuuenisque figuram
 
tourné tantôt vers sa source, tantôt vers la mer et le large,

et agitant ses eaux hésitantes, ainsi Dédale emplit de risques d'erreur

des routes innombrables. À peine put-il lui-même retrouver

le seuil de son ouvrage, tant il était truffé de pièges.


On y enferma l'être à double figure, taurine et humaine.
 
8, 170 clausit, et Actaeo bis pastum sanguine monstrum

tertia sors annis domuit repetita nouenis,

utque ope uirginea nullis iterata priorum

ianua difficilis filo est inuenta relecto,

protinus Aegides rapta Minoide Diam
 
Et après que le monstre se fut repu à deux reprises de sang d'Acté,

il fut vaincu lors du troisième tirage au sort, répété tous les neuf ans.

Avec l'aide d'une jeune fille, grâce au fil qu'il enroula à nouveau,

le fils d'Égée retrouva difficilement la porte que nul avant lui

n'avait refranchie. Aussitôt il enleva la fille de Minos, fit voile vers Dia,
 
8, 175 uela dedit comitemque suam crudelis in illo

litore destituit. Desertae et multa querenti

amplexus et opem Liber tulit, utque perenni

sidere clara foret, sumptam de fronte coronam

inmisit caelo. Tenues uolat illa per auras
 
et, cruel, abandonna sa compagne sur le rivage de l'île.

Tandis que, laissée seule, elle se répandait en plaintes infinies,

Liber la prit dans ses bras et lui porta secours ; et, pour la célébrer

par un astre éternel, il prit la couronne posée sur son front

et la lança dans le ciel. La couronne s'envole dans l'air léger
 
8, 180 dumque uolat, gemmae nitidos uertuntur in ignes

consistuntque loco, specie remanente coronae,

qui medius Nixique genu est Anguemque tenentis.
 
et, durant le vol, les pierres précieuses deviennent des feux éclatants

et s'arrêtent à leur place, en conservant l'aspect d'une couronne,

placée entre l'Homme agenouillé et celui qui tient le Serpent.
 
 

OVIDE, MÉTAMORPHOSES, LIVRE VIII

[Trad. et notes de A.-M. Boxus et J. Poucet, Bruxelles, 2007]

 

Source: http://bcs.fltr.ucl.ac.be/METAM/Met08/M-08-152-259.htm

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :