Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
Le Rouge et le Blanc

Education

31 Janvier 2008 , Rédigé par Pierre-Olivier Combelles Publié dans #Lettres

De même que la phrase n'est pas écrite, de même l'homme n'est pas éduqué tant que l'on peut distinguer la forme et le fond.
Nicolas Gomez Davila

Lire la suite

L'ennemi

28 Janvier 2008 , Rédigé par Pierre-Olivier Combelles Publié dans #Lettres

"L'ennemi, c'est celui qui vous désigne comme tel."
Carl Schmitt
Lire la suite

Les deux ailes de l'intelligence

21 Janvier 2008 , Rédigé par Pierre-Olivier Combelles Publié dans #Lettres

Les deux ailes de l'intelligence sont l'érudition et l'amour.
Nicolas Gomez Davila, Scolies pour un texte implicite.
Lire la suite

La loi de Dieu est au-dessus de celle des hommes (Antigone)

14 Janvier 2008 , Rédigé par Pierre-Olivier Combelles Publié dans #religion

CREON

Et tu as l'audace de transgresser mes lois ?

ANTIGONE

C'est que Zeus ne les a point faites...
La Justice qui siège parmi les dieux souterrains
n'a pas établi de telles lois pour les mortels.
Et je ne pensais pas que ton décret
pût mettre la volonté d'un homme
au-dessus de l'ordre des dieux,
au-dessus de ces lois qui ne sont pas écrites
et que rien ne peut ébranler.
Car elles ne sont ni d'aujourd'hui ni d'hier.
Nul ne sait leur commencement.
Elles régissent l'éternité...

Devais-je, par crainte d'un homme,
mériter le châtiment des dieux ?
Prête à subir la mort, même sans tes édits,
si je meurs avant le temps,
je dis que la mort m'est un gain,
Toute vie chargée de misères sans nombre
appelle la paix de la mort.
Aussi, le sort que tu me réserves,
je ne le compte pas au nombre des maux.
Le malheur, c'était de souffrir que mon frère
mort fût privé de sépulture.
Je n'ai pu m'y résoudre.
Le reste me laisse indifférente.


Sophocle, Antigone, texte français d'André Bonnard, L'Arche éditeur, Paris, 1960.

Lire la suite

Origine de la croix de Lorraine

7 Janvier 2008 , Rédigé par Pierre-Olivier Combelles

undefined

Le château  de Baugé

"On verra, surtout, à Baugé, précédé d’une immense place et occupé par la mairie, l’ancien château de Yolande d’Aragon, reine de Sicile et duchesse d’Anjou. C’est elle qui fit relever et " remparer ", vers 1420, le château que nous voyons et qu’elle habita souvent ainsi que son fils, le roi René. Il donnait, au nord, sur un étang qui a été transformé en jardins et il était entouré, sur les autres faces, par un rempart terrassé qu’on a transformé en promenade.
Il se compose, actuellement, d’un corps de logis à un étage coiffé d’un haut toit d’ardoises et percé de quatre lucarnes à meneaux et à gâbles aigus. Une tourelle d’escalier à pans coupés terminés par un toit polygonal renferme un escalier à vis dont le fût s’épanouit au sommet en nervures flamboyantes aux armes d’Anjou et de Sicile.
On peut voir encore la chapelle des Incurables, rue de la Girouardière, qui possède une précieuse relique rapportée de Constantinople au XIIIe siècle, par Jean d’Alluye, et gardée autrefois à l’abbaye de la Boissière. C’est une croix à double traverse, taillée dans la vraie croix, paraît-il, et enrichie au XIVe siècle de deux crucifix en or, de médaillons et de fleurons ornés de perles et de pierreries. Elle est à l’origine de l’emblème héraldique de la maison d’Anjou, adopté plus tard par les ducs de Lorraine et connu sous les noms de croix d’Anjou et, depuis le XVIe siècle, de croix de Lorraine."
Georges Pillement. La France inconnue. Vol. IV : Nord-Ouest. Grasset, Paris, 1962 (pp. : 56-57).
  

undefined

La croix de Baugé
 
"A la fin du XIIIème siècle, la Croix fut placée dans un écrin digne d'elle, une chapelle votive, encore en bon état de nos jours et classée Monument historique.
La guerre de Cent Ans arriva. Prudents, les moines de la Boissière mirent la relique en sûreté dans le château du duc d'Anjou, Louis 1er à Angers.
Le duc, adorateur de la relique, érigea en son honneur une confrérie, " l'Ordre de la Croix " et fit broder une croix à double traverse sur les tapisseries de l'Apocalypse exécutées par Nicolas Bataille. C'est à cette époque, vers 1364, que la Croix fut somptueusement décorée par les orfèvres du roi Charles V.
Revenue à la Boissière en 1388, elle reprend le chemin du château d'Angers en 1399 sous le règne du duc Louis II qui la fait figurer à la clef de voûte de la chapelle du château. Puis elle revient à la Boissière. L'abbaye est détruite par les Anglais en 1428. Heureusement la Croix avait été mise à l'abri, à temps, à Angers. Retour définitif en 1456. Elle est alors connue et révérée sous le nom de CROIX DOUBLE D'ANJOU.
Le Bon roi René (1408-1480), second fils de Louis II, devint duc de Lorraine par son mariage avec Isabelle, héritière du duché, en 1431. Son petit-fils René II, chassé de ses états par Charles le Téméraire, pour déloger l'usurpateur, orne ses drapeaux de la croix à double traverse. Vainqueur de son adversaire à la bataille de Nancy le 5 janvier 1477, René II fixe la croix sur son blason. Ses sujets adoptent le nouvel emblème et Nancy en décore ses célèbres grilles. La Croix d'Anjou était devenue la CROIX DE LORRAINE.
A la Révolution, le curé d'Auverse dut déposer les reliques et les vases sacrés de la Boissière à l'église de Baugé pour un inventaire. Anne H. de la Girouardière, fondatrice de la communauté du Sacré Cour et de l'hospice des Incurables à Baugé fit de pressantes démarches pour sauver la Croix d'une possible destruction. Le département, le 17 octobre 1790, lui abandonna la relique qui n'a plus depuis quitté l'hospice des Incurables et où chacun d'entre vous peut aller la contempler."
(site internet : http://lecompte.chez-alice.fr/page10.html)
Lire la suite

En Chine, "ermite" signifie "homme-montagne"

4 Janvier 2008 , Rédigé par Pierre-Olivier Combelles Publié dans #Lettres

"L'écriture chinoise du mot "Immortel", sien, accouple les caractères de l'homme et de la montagne; ainsi l'ermite, littéralement homme montagne, est-il la figure parfaite de l'être-paysage (...)


La montagne vide - Anthologie de la poésie chinoise IIIe-XIe siècle, traduite et présentée par P. Carré et Z. Bianu. Coll. Spiritualités vivantes, Albin Michel, 1987.
Lire la suite

Paul Bazirguian et Général Georges Zarapoff : deux membres de ma famille d'origine étrangère au service de la France

2 Janvier 2008 , Rédigé par Pierre-Olivier Combelles

Je n'ai pas honte d'honorer le sang des miens.

(Antigone à Créon)
Sophocle: Antigone

 
Paul Bazirguian
31 décembre 1887 (Nancy) - 1971 (Meudon)

Epoux de ma grand-tante Yvonne Renauld, fille de mon arrière grand-tante Lucie Renauld, née Steinmetz. 
Son père, le général-ministre Charles Bazirguian, né à Téhéran de mère française  et de père arménien d'origine caucasienne, était conseiller intime du Shah de Perse au temps de la dynastie des Khadjars. Il installa le télégraphe en Perse.
Sa mère, "Tante Palmyre" était champenoise. Orpheline, elle avait été envoyée à 15 ans chez un parent français résidant à Téhéran, où elle arriva au terme d'un voyage rocambolesque: en train jusqu'à Constantinople, puis à cheval jusqu'à Téhéran, une escorte militaire perse étant venue l'attendre à la frontière.
Paul Bazirguian était très respecté dans la communauté arménienne française. Croix de guerre 1914-18. Cultivé, patriote, royaliste, il possédait une belle bibliothèque. La devise qui figure sur son ex-libris est : Mihi dedit Armenia patrem matremque Gallia. Dubium montanus lucemque Socrates. Il avait commencé à apprendre le persan ancien.

 

undefined

 


Général d'aviation Constantin Etienne Georges Zarapoff
1er janvier 1878 (Paris) - 1945 (Buchenwald, Allemagne)

Né d'une ancienne famille princière arménienne, mari de mon arrière grand-tante Marie-Paule née Merle (sa mère était la soeur de mon arrière grand-mère Lefebvre).
Chef de l'armée secrète "Libération"
Mort au camp de concentration  Buchenwald (Allemagne) en mars 1945

Plaque commémorative apposée sur sa maison, au 74 rue Raynouard, Paris XVIe.

Vidéo: les militaires de Libération-Nord: http://www.dailymotion.com/video/xtvsd1_les-militaires_webcam

Page qui lui est consacrée (avec un portrait) sur le site du Musée de la Résistance: http://www.museedelaresistanceenligne.org/media.php?media=2387


HONNEUR A l'ARMENIE  - HONNEUR A LA PERSE - HONNEUR A LA RUSSIE - HONNEUR A LA FRANCE

 

Général Charles Bazirguian, père de Paul Bazirguian. Collection et photo: Famille Bazirguian. En dessous: Général Georges Zarapoff (capture d'écran de la vidéo de la Mairie de Paris sur les militaires de Libération-Nord)
Général Charles Bazirguian, père de Paul Bazirguian. Collection et photo: Famille Bazirguian. En dessous: Général Georges Zarapoff (capture d'écran de la vidéo de la Mairie de Paris sur les militaires de Libération-Nord)

Général Charles Bazirguian, père de Paul Bazirguian. Collection et photo: Famille Bazirguian. En dessous: Général Georges Zarapoff (capture d'écran de la vidéo de la Mairie de Paris sur les militaires de Libération-Nord)

Lire la suite