Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
Le Rouge et le Blanc

Vive Henri IV, qui a fait de la France un pays libre, fort et juste

31 Juillet 2012 , Rédigé par Béthune

 

 

"Ce prince, dont les faiblesses n’étaient que celles d’un homme aimable, et dont les vertus étaient celles d’un grand homme". Voltaire.

 

 

 

La misère actuelle du peuple français et les guerres iniques dans lesquelles ses dirigeants ont entraîné notre pays nous conduisent, plus que jamais, à étudier et à aimer les grands personnages qui ont fait de la France un pays libre, fort et juste. Tel notre roi TRES CHRETIEN (Rex christianissimus) Henri IV:

 

 

"Il demeura toujours en même assiette, toujours maître de soi-même: en un mot toujours roi et souverain, sans reconnaître d'autre supérieur que Dieu, la justice et la raison".

 

"Notre Henri, lequel avait accoutumé de dire, qu'étant une chose barbare et contre les lois de la nature et du christianisme, de faire la guerre pour l'amour de la guerre, un prince chrétien ne devait jamais refuser la paix, si elle ne lui était tout à fait désavantageuse".

 

Hardouin de Péréfixe, Histoire de Henry le Grand, Roi de France et de Navarre (Edme Martin, Paris, 1661, republiée la même année à Amsterdam chez Louys et Daniel Elzevier link).

 

 

Hardouin de Péréfixe de Beaumont (1606-1671), évêque de Rodez puis archevêque de Paris, élu à l'Académie francaise  en 1654, fut le précepteur de Louis XIV et resta toute sa vie son homme de confiance. Cette Vie de Henri le Grand, publiée sous le ministère de Mazarin, est dédiée au jeune roi, qui le lui avait demandée et qui lui avait manifesté son intérêt et son affection particuliers pour ce prince, son grand-père. Elle fait partie d'une Histoire générale de France que le Roi lui avait commandée pour son instruction.

 

 

 

L'Histoire de Henri IV de Péréfixe sur le site Gallica de la BNF: link


 

     

Diane d'Andouins, " la Belle Corisande " (1554-1620) 

 

henri_iv_in_histoire_de_france_de_servien.jpg

 

Illustration tirée de la Petite Histoire de France de Henri Servien

Lire la suite

L'esclavage moderne de la dette

16 Juillet 2012 , Rédigé par Béthune

Vidéo: link

Lire la suite

La fermeture de PSA Aulnay est due à l'embargo sur l'Iran

14 Juillet 2012 , Rédigé par Béthune

 

"Avec 457 000 véhicules vendus en 2011, le marché Iranien est pour PSA le 2ème marché juste derrière le marché Français.

En février 2012, suite à l'alliance avec la GM, PSA décide de suivre l'embargo sur l'Iran et de faire une croix sur une vente de plus de 450 000 véhicules par an soit plus de 200 000 par semestre !

Le calcul est simple. Si PSA avait maintenu ses ventes en Iran, il aurait fallu rajouter 200 000 véhicules pour le 1er semestre 2012. PSA aurait du annoncer non pas 1 619 000 véhicules vendus mais plus de 1 800 000, le même niveau que celui de l'année dernière (1 860 000) qui, rappelons le, est un des meilleur cru de l'histoire de PSA.

Évidement, en annonçant un même niveau de ventes mondiales qu'en 2011, il devient plus difficile à PSA de justifier l'injustifiable : la fermeture de l'usine d'Aulnay ainsi que le vaste plan de suppression d'emploi dans le groupe."


L'analyse complète sur le site de la CGT Aulnay: link


 

Lire la suite

Crin-Blanc (Albert Lamorisse, 1952)

14 Juillet 2012 , Rédigé par Béthune

 

 

 

Crin-Blanc, la merveilleuse histoire d'amitié entre un jeune garçon et un cheval de Camargue, dans le delta du Rhône, là où la mer se marie au ciel et à la terre.

Lire la suite

Abeilles: Le massacre autorisé

13 Juillet 2012 , Rédigé par Béthune

 

Comment les abeilles sont sacrifiées, et avec elles, l'ensemble de notrealimentation et de notre écosystème, pour servir les intérêts des multinationales agrochimiques.

Pollinis, réseau des conservatoires abeilles et pollinisateurs

 

Regardez la vidéo: link

 

 

Lire la suite

La "civilisation" selon Henry Miller

12 Juillet 2012 , Rédigé par Béthune

 

« Chaque fois que j’entends parler de la catastrophe de Smyrne, de la grotesque castration morale dont furent l’objet les représentants des forces armées des grandes puissances, qui se conformèrent sans broncher aux ordres stricts de non-intervention de leurs chefs, tandis que des millions d’innocents, hommes, femmes et enfants, étaient contraints de se jeter à l’eau comme du bétail, mitraillés, mutilés, brûlés vifs et qu’on leur tranchait les mains quand ils essayaient de se hisser à bord d’un navire étranger, je pense à cet avertissement préliminaire que j’ai toujours vu sur l’écran des cinémas français et que l’on devait projeter sans doute aussi dans toutes les langues du monde, sauf l’allemand, l’italien et le japonais, en toute occasion où les actualités montraient le bombardement d’une ville chinoise*.

Si je me rappelle ce détail, c’est pour la raison très particulière que, pour la première fois où l’on montrait la destruction de Changhai, avec ses rues jonchées de corps mutilés qu’on enlevait hâtivement à la pelle, dans des charrettes, comme des ordures, il y eut dans ce cinéma français un tapage comme je n’en avais jamais entendu auparavant. Le public français était révolté. Et pourtant, de façon pathétique et assez humaine, il était divisé dans son indignation. La fureur des vertueux couvrait de ses cris la colère des justes. Les vertueux, chose plutôt curieuse, trouvaient scandaleux que l’on osât étaler des scènes aussi barbares et inhumaines aux yeux des gens bien élevés, respectueux des lois et amis de la paix qu’ils s’imaginaient être. Ils auraient voulu qu’on les protégeât contre l’angoisse d’avoir à endurer pareil spectacle, fût-ce bienheureusement à trois ou quatre mille kilomètres de distance. Ils avaient payé, ils étaient venus pour voir un drame d’amour dans de bons fauteuils, et voilà que, par un manque de tact monstrueux et absolument inexcusable, on leur fourrait sous le nez cette tranche de vie nauséabonde, on leur gâchait virtuellement leur paisible soirée de loisir. Telle était l’Europe avant la débâcle actuelle. Telle est aujourd’hui l’Amérique. Telle elle sera demain, une fois dissipée la fumée. Tant que des êtres humains pourront rester assis là, à regarder, les bras croisés, pendant que l’on torture et égorge leurs semblables, la civilisation ne sera que creuse dérision, fantôme verbeux suspendu comme un mirage au-dessus d’une énorme marée montante de carcasses et de carnages .


*L’avertissement en question disait à peu près ceci : Le public est instamment prié de s’abstenir de toute manifestation déplacée, à la présentation de telles atrocités. On aurait pu tout aussi bien ajouter : rappelez-vous que ce ne sont là que des Chinois, pas des Français ».


Henry Miller. Le Colosse de Maroussi. Traduction de Georges Belmont. Société Nouvelle des Editions du Chêne, 1958.

 

 

 

« L'incendie de Smyrne, que les Grecs appellent la Catastrophe de Smyrne (en grec moderne : Καταστροφή της Σμύρνης), est un événement de la Deuxième Guerre gréco-turque. Il détruisit la majeure partie de la cité portuaire de Smyrne, aujourd'hui Izmir, le 14 septembre 1922, et causa la mort de milliers de chrétiens anatoliens.

Selon les témoins oculaires, l'incendie éclata quatre jours après la reconquête de Smyrne par les nationalistes turcs, le 13 septembre 19221. Le feu, qui ravagea les quartiers chrétiens mais épargna les quartiers juifs et musulmans, s'accompagna de massacres. D'après les historiens, 100 000 Grecs et Arméniens périrent dans ces événements.

La destruction des quartiers chrétiens chassa par ailleurs de chez eux 400 000 autres Micrasiates, qui durent trouver refuge, dans des conditions très dures, sur la côte durant deux semaines. C'est en effet seulement le 24 septembre que des navires de la flotte hellénique commencènt à secourir les survivants et à les rapatrier en Grèce. »

Lire la suite

La France des morts (Aymeric Chauprade / Pierre Chaunu)

4 Juillet 2012 , Rédigé par Béthune

5. Réflexion sur la démographie des morts.

Une derniere dimension, souvent occultée, et qui pourra paraitre marginale en géopolitique, est celle de la démographie des morts. l'historien francais Pierre Chaunu fait remarquer que la France des vivants pese démographiquement moins de 1% des vivants de la planete mais qu'elle représente 5% des morts: Cinq pour cent des destins humains depuis les premieres tombes se sont déroulées la, sur ce sol et sous ce ciel"*: et l'historien ajoute: "Je puis désormais tracer le trait fort qui marque lourdement le destin de la France: les Francais ont sous leurs pieds le sol qui contient, proportionnellement aux vivants, le plus grand nombre de morts: 15 milliards de tombes pesent plus lourd que 50 millions de vivants". La démographie participe aussi de l'identité d'un peuple, de ses représentations de l'histoire et de son destin. Peut-etre le sentiment profond des Francais d'appartenir aussi profondément a la conscience du monde puise-t-il une partie de son essence mystérieuse dans son territoire-cimetiere.

 

* P. Chaunu, La France (Histoire de la sensibilité des Francais  a la France), Paris, Laffont, 1982. 

** Idem. Les chiffres sont anciens mais la proportion est de 300 morts pour 1 vivant; la densité de tombes au km2 en France est plus élevée que celle des civilisations aussi anciennes que la Chine ou la Grece.

 

Aymeric Chauprade, Gépolitique - Constantes et changements dans l'histoire. Ellipses, Paris, 2003. Page 547.

 

Finalement, la France contemporaine n'est qu'un accident dans la France de toujours...

Rappelons qu'Aymeric Chauprade a enseigné la Géopolitique au College interarmées de Défense (ex Ecole de Guerre) jusqu'a son limogeage en 2009 par le gouvernement du Président Sarközy qui avait découvert (!) que sa vision de l'histoire contemporaine n'était pas conforme aux dogmes officiels.

En savoir plus sur Aymeric Chauprade (Wikipedia): link

Realpolitik.tv, le site internet d'Aymeric Chauprade: link

 

Description de l'image Aymeric_Chauprade.jpg.

Lire la suite

OGM: semences de destruction - l'arme de la faim

1 Juillet 2012 , Rédigé par Béthune

OGM : semences de destruction : L'arme de la faim

 

Par Luc REYNAERT

 

F. W. Engdahl examine ici un deuxième instrument (après le pétrole) extrêmement important de la tentative de contrôler le monde: l'alimentation. Il cadre cette tentative dans un plus grand projet concocté par une oligarchie mondiale: contrôler la démographie mondiale et même implémenter des politiques franchement eugéniques.

L'élite mondiale avait créé une industrie agroalimentaire transnationale afin d'ouvrir de nouveaux marchés pour les produits énergétiques (engrais pétrochimiques). A son tour, cette agro-industrie a mis au point une arme plus efficace pour contrôler l'alimentation dans le monde: des organismes génétiquement modifiés (OGM), créant ainsi avec leurs brevets un oligopole mondial constitué de 4 sociétés.

 

L'évaluation des risques

Les données sur le risque des OGM restent la plupart du temps cachées derrière le voile de «renseignements commerciaux confidentiels». Cependant, certaines expériences sur des rats ont montré que les OGM pourraient être responsables d'une taille inférieure du foie, du caeur, et aussi du cerveau. Un autre risque est la réduction de la diversité génétique végétale (monocultures). Un mensonge flagrant a été leur affirmation que l'utilisation d'OGM conduirait à une moindre utilisation d'herbicides ; alors qu'en fait, plus d'herbicides sont nécessaires pour combattre des mauvaises herbes plus résistantes aux herbicides utilisés.

 

Esclaves des semences

Certains agriculteurs sont devenus totalement dépendants de l'oligopole. Chaque année, ils doivent payer une redevance pour l'utilisation des OGM, car il est interdit de réutiliser les semences de l'année précédente. Comme il est devenu extrêmement difficile, même avec une armée importante d'inspecteurs, de contrôler cette `réutilisation', des technologies plus efficaces ont été développés: des plantes `Terminateur', qui `se suicident' après une saison de récolte ou du `maïs contraceptif' basé sur des gènes d'anticorps féminins.

Actuellement, des recherches ont ete entamées pour breveter des semences de porcs et de taureaux.

 

Objectif

Un des objectifs de l'élite mondiale est la réduction drastique de la population mondiale (l'auteur utilise le terme de `génocide') par le contrôle du processus reproductif humain. Les OGM font partie de cette stratégie. Comme un membre de l'armée a déclaré: à base d'OGM, les armes biologiques sont `des armes de destruction massive' pas chères et efficaces.

 

F. William Engdahl a écrit un livre qui donne froid dans le dos: une lecture incontournable pour tous ceux qui s'intéressent à l'avenir de l'humanité.

 

Source: Amazon link

Lire la suite