Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
Le Rouge et le Blanc

Sea Shepherd: Tolerance Zéro

15 Août 2013 , Rédigé par Béthune

Il y a ceux qui chassent les baleines, et ceux qui chassent les chasseurs de baleines...

La chasse aux baleines, aujourd'hui en voie d'extinction, est officiellement interdite depuis 1986. Mais sous prétexte de recherches scientifiques, les Japonais continuent à les chasser avec une flotte de 5 baleiniers. Paul Watson, le fondateur et responsable de Sea Shepherd Conservation Society a lancé contre eux l'opération "Tolérance Zéro".

 

http://www.youtube.com/watch?v=6H4eyeDr0VY

 

Le Dernier Pirate: http://www.youtube.com/watch?v=rLnUbGpfYj4

 

Sea Shepherd Conservation Society: http://www.seashepherd.org/

 

Lire la suite

La myopie de Xavier de Planhol

3 Août 2013 , Rédigé par Béthune

Un article de Libération (J.-D. Merchet, 23 septembre 2003 ), qui commence par un titre en forme de calembour: "Espaces d'espèces" http://www.liberation.fr/livres/0101502826-espaces-d-especes, rend compte d'un ouvrage de Xavier de Planhol : "Le paysage animal, l'homme et la grande faune: une zoogéographie historique" (Fayard, 2003). X. de Planhol est souvent cité en référence par Alain Sennepin, un théoricien de la réintroduction des grands fauves. Qu'il soit inconnu au monde des naturalistes, c'est normal: X. de Planhol est un géographe spécialiste des pays islamiques et son livre semble être le dernier de sa longue carrière.

Planhol relève que depuis le XVIe siècle, "moins de 1% des espèces de mammifères se sont éteintes, surtout des espèces de très petite taille et nullement la grande faune si vulnérable à l'action humaine". Et de fustiger les écologistes qui veulent protéger les grands prédateurs et qui accusent l'homme moderne et surtout contemporain de détruire la biodiversité. Au contraire, il attire l'attention sur l'enrichissement apporté par l'homme par l'introduction de quantité d'espèces animales et végétales loin de leurs lieux d'origine.

Singulière myopie qui consiste, dans la nature, à ne considérer que ce qui est le plus gros, le plus visible et le plus proche de nous, les mammifères, les plantes cultivées, et pas ces 30 ou 100 millions d'espèces, au moins, qui peuplent la terre. Pour Francis Hallé et ceux qui l'ont découvert,, 75 à 90% de de la diversité biologique de la planète se trouve dans la canopée des forêts primaires tropicales, qui auront cessé d'exister vers 2020.

 

Biodiversité: le botaniste Francis Hallé annonce la mort de ces écosystèmes dans dix ans. Une entrevue de Francis Hallé avec Hélène Patriarca. Libération, lundi 27 novembre 2006:

http://terresacree.org/foretsprimaires.htm

Après quarante ans d'une liaison passionnée, Francis Hallé est toujours amoureux des arbres. Mais ce botaniste, spécialiste des forêts tropicales, qui a dirigé les missions scientifiques du Radeau des cimes sur les canopées de 1986 à 2003, est aussi un homme blessé. Blessé comme ces forêts qu'il étudie et qui disparaissent peu à peu de la surface de la Terre, sous les coups des exploitants de bois, des chercheurs d'or ou des planteurs de soja. C'est aussi un homme en colère : samedi à Paris, lors des grands Dialogues du XXIe siècle organisés par l'Unesco, il a dénoncé «le massacre sous nos yeux, et par les pays industrialisés, des dernières forêts primaires».

Quel type de forêt est menacé?

Les forêts primaires, ces forêts jamais exploitées par l'homme. Elles n'existent plus depuis déjà au moins cinq siècles en Europe de l'Ouest. On les trouve surtout en milieu tropical mais elles disparaissent très vite. En Indonésie, c'est déjà fini. La Chine est très active dans le déboisement. Le Brésil détruit l'Amazonie pour planter du soja. En Guyane, ce sont les chercheurs d'or qui font des ravages. En Australie et en Tasmanie, les forêts d'eucalyptus s'amenuisent. Dans dix ans, ce sera fini : il n'y aura plus de forêts tropicales sur la planète.

En quoi cette disparition est-elle grave ?

Ce sont des écosystèmes prestigieux mais encore très mal connus car difficiles à étudier, des milieux spectaculaires. Ils regroupent 75 à 90 % de la diversité biologique de la planète ! Ces forêts abritent des multitudes de niches écologiques qui sont autant de tables de multiplication de la vie. Ce sont aussi des milieux très permissifs où des types de vie singuliers peuvent se développer.             

Quelle différence avec une forêt secondaire ?

Les forêts secondaires, ce sont celles que l'on montre le plus souvent dans les magazines ou les films : denses, impénétrables et dans lesquelles le héros se taille un chemin à coups de machette ! Au contraire, une forêt primaire est très facile d'accès, on y progresse sans problème car rien ne pousse au sol, il y fait bien trop sombre. La canopée, strate supérieure des arbres où se concentre 80 % du feuillage, ne laisse qu'un infime pourcentage de lumière parvenir jusqu'au sol.

Si on la laisse en paix, la forêt secondaire peut-elle redevenir primaire ?

Oui, mais il lui faut sept siècles pour cela. Une forêt secondaire contient cinq fois moins d'espèces qu'une primaire.

Vous dénoncez la part active de la France dans cette destruction.

Notre pays est un acteur majeur de la filière commerciale des bois tropicaux et, à ce titre, participe activement à la déforestation, aux côtés de compagnies privées françaises comme Pallisco, Rougier Océan, Bolloré, Leroy Gabon... Je suis scandalisé que les gouvernements français successifs laissent saccager les forêts d'Afrique centrale après celles d'Afrique de l'Ouest.

Là, vous sortez du discours scientifique.

C'est l'expérience du Radeau des cimes qui m'a ouvert les yeux, qui a été le déclic. J'ai été confronté aux collectivités locales, aux déboiseurs, aux faiseurs de routes... On nous donnait un site à étudier et, dès que nous avions tourné le dos, ce site était rasé ! Parfois, le discours scientifique devient la plus subtile des langues de bois et je crois qu'au contraire, face à ce massacre, on doit élever la voix. Je suis botaniste mais aussi humaniste.

Alors c'est vraiment fichu ?

Je ne suis pas pessimiste de nature, mais la disparition de ces forêts est aujourd'hui inéluctable. Je recherche désespérément un producteur de cinéma pour réaliser un film sur les forêts tropicales tant qu'il en existe encore, pour en garder au moins la mémoire ! Jacques Perrin est d'accord, mais booké jusqu'en 2025. Ce sera trop tard.

Lire la suite

Francis Hallé: Qu'est-ce qu'un arbre ?

3 Août 2013 , Rédigé par Béthune

Le botaniste Francis Hallé répond aux questions du responsable de la Serre de la Faculté des Sciences de l'Université d'Angers.

La plupart des arbres modernes sont coloniaires, comme les récifs de corail. C'est une superposition d'individus divisibles. Le grand entomologiste et naturaliste J.-H. Fabre et Darwin (qui correspondaient ensemble) le savaient, mais la science, qui n'est pas accumulative comme le rappelle Françis Hallé, l'avait oublié. Seuls certains groupes archaïques comme les Palmiers ou les Araucarias sont unitaires. Les arbres, ou plutôt les plantes arborescentes, peuvent n'avoir ni tronc, ni branches, ni feuilles. Ils peuvent même être souterrains. On a découvert que d'une branche à l'autre, ils avaient plusieurs génomes. L'arbre, n'ayant pas de programme de sénescence, est potentiellement immortel, contrairement aux animaux. C'est une usine d'épuration qui se construit à l'aide des déchets contenus dans l'air. Bref, c'est la définition classique de l'arbre qui vole en éclats. Car les limites sont dans l'esprit de l'homme, pas dans la nature.

Entrevue de F. Hallé à la Serre de la Faculté des Sciences d'Angers, le 6 octobre 2011:

http://www.youtube.com/watch?v=z_NDmQD7lkw

Ailleurs, devant un Platane d'Orient: http://www.dailymotion.com/video/xc3gyy_temoignage-de-francis-halle-sur-la_news

 

Le Radeau des Cimes: 1/2: http://www.dailymotion.com/video/x9hmk7_le-radeau-des-cimes-1-2_webcam     2/2: http://www.dailymotion.com/video/x9hmro_le-radeau-des-cimes-2-2_webcam

Opération canopée- Laos 2012: http://www.dailymotion.com/video/xo59n7_operation-canopee-laos-2012_tech

Et pour faire la mesure, puisque nous sommes au Laos, "le pays des millions d'éléphants et du parasol blanc", avec ses 50 ethnies: un reportage d'ARTE sur la guerre secrète de la CIA, qui a fait du Laos le pays le plus bombardé de toute l'histoire de la guerre aérienne.  http://www.dailymotion.com/video/xn5iai_cia-laos-desinformation-guerre-usa_news

Lire la suite

Le chant sublime des gibbons

1 Août 2013 , Rédigé par Béthune

Connaissez-vous le chant surprenant, merveilleux, "sublime" comme dit Francis Hallé (La condition tropicale), à l'aube, dans les forêts primaires de Malaisie ?

Ecoutez-le ici, au khao Sok national Park: http://www.youtube.com/watch?v=BbCLiCqZD7s

Lire la suite