Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Le Rouge et le Blanc, ou le Fil d'Ariane d'un voyageur naturaliste

"Macron est le rêve de ceux qui l'ont élu" (Emmanuel Todd)

30 Septembre 2017 , Rédigé par Béthune

Macron, avec un M comme Mercure, dieu des marchands et des voleurs. "Un modeste Inspecteur des Finances" choisi par la ploutocratie et élu par 15 à 20 % des Français seulement..., mais on pourrait en dire autant de pas mal d'autres "élus" et de Présidents de Républiques, d'ici ou ailleurs.

"Macron est le rêve de ceux qui l'ont élu" (Emmanuel Todd)

Et aussi:

Macron, le code du travail et l’ISF
Le service de la classe
par Frédéric Lordon, Le Monde diplomatique, 3 octobre 2017

http://blog.mondediplo.net/2017-10-03-Le-service-de-la-classe

et

http://plunkett.hautetfort.com/archive/2017/02/09/l-engrenage-de-la-croissance-sans-emplois-5908956.html

robots_dont_need_you_c.jpg

Ezra Pound. Canto XLV.


With usura hath no man a house of good stone
each block cut smooth and well fitting
that delight might cover their face,

with usura

hath no man a painted paradise on his church wall
harpes et luthes
or where virgin receiveth message
and halo projects from incision,

with usura

seeth no man Gonzaga his heirs and his concubines
no picture is made to endure nor to live with
but it is made to sell and sell quickly

with usura, sin against nature,
is thy bread ever more of stale rags
is thy bread dry as paper,
with no mountain wheat, no strong flour

with usura the line grows thick

with usura is no clear demarcation
and no man can find site for his dwelling
Stone cutter is kept from his stone
weaver is kept from his loom

with usura

wool comes not to market
sheep bringeth no gain with usura
Usura is a murrain, usura
blunteth the needle in the the maid's hand
and stoppeth the spinner's cunning. Pietro Lombardo
came not by usura
Duccio came not by usura
nor Pier della Francesca; Zuan Bellin' not by usura
nor was "La Callunia" painted.
Came not by usura Angelico; came not Ambrogio Praedis,
No church of cut stone signed: Adamo me fecit.
Not by usura St. Trophime

Not by usura St. Hilaire,

Usura rusteth the chisel
It rusteth the craft and the craftsman
It gnaweth the thread in the loom
None learneth to weave gold in her pattern;
Azure hath a canker by usura; cramoisi is unbroidered
Emerald findeth no Memling

Usura slayeth the child in the womb
It stayeth the young man's courting
It hath brought palsey to bed, lyeth
between the young bride and her bridegroom

conta naturam

They have brought whores for Eleusis
Corpses are set to banquet

at behest of usura.

Lire la suite

Bailero ("Les Chants d'Auvergne" de Joseph Canteloube de Malaret)

23 Septembre 2017 , Rédigé par Pierre-Olivier Combelles

A la mémoire de mon père, Jacques Combelles, né à Alès (Gard) le 15 mars 1927 de familles campagnardes originaires des environs de Réalmont (Tarn) et décédé le 20 septembre 2017 à l'âge de 90 ans.

 

È n'aï pa gaïre, è dio, tu?
Baïlèro lèro, lèro, lèro, lèro, baïlèro, lô!

Pastré, lou prat faï flour, li cal
gorda toun troupel!
Dio lou baïlèro lèro, lèro, lèro, lèro, baïlèro, lô!
L'erb es pu fin' ol prat d'oïci!
Baïlèro lèro, lèro, lèro, lèro, baïlèro, lô!

Pastré, couci foraï, en obal io lou bel riou!
Dio lou baïlèro lèro, lèro, lèro, lèro, baïlèro, lô!
Es pèromè, té baô çirca!
Baïlèro lèro, lèro, lèro, lèro, baïlèro, lô!

 

"Dans sa biographie, Jean-Bernard Cahours d'Aspry, raconte les circonstances dans lesquelles Canteloube avait recueilli, à la nuit tombée, l'air qui deviendra le thème de Baïlero : « C'était un soir de 1903, à la nuit tombante, dans la montagne qui domine Vic-sur-Cère, dans le Cantal. Il contemplait le majestueux paysage qui s'offrait à ses yeux, quand tout à coup s'éleva le chant d'une bergère qui lançait ses phrases à toute volée. Se gardant bien de se montrer, il commença à noter la mélodie, lorsque de très loin, comme portée par la brise qui se lève le soir sur la montagne, il perçut à peine perceptible, la voix lointaine d'un autre berger qui répétait le thème, à six kilomètres de là."

Le tronc d'un vieux marronnier brisé par le vent rejette. Photo: Pierre-Olivier Combelles (septembre 2017)

Le tronc d'un vieux marronnier brisé par le vent rejette. Photo: Pierre-Olivier Combelles (septembre 2017)

Lire la suite

Les arbres du duc de Sully (par Terry Brown, Le Courrier de la Nature 305, septembre-octobre 2017)

22 Septembre 2017 , Rédigé par Pierre-Olivier Combelles

Le Courrier de la Nature N°305, septembre-octobre 2017 (Revue de la Société nationale de Protection de la Nature): http://www.snpn.com/

Le Courrier de la Nature N°305, septembre-octobre 2017 (Revue de la Société nationale de Protection de la Nature): http://www.snpn.com/

Les arbres du duc de Sully (par Terry Brown, Le Courrier de la Nature 305, septembre-octobre 2017)
Les arbres du duc de Sully (par Terry Brown, Le Courrier de la Nature 305, septembre-octobre 2017)
Lire la suite

Helgvor du Fleuve bleu (Joseph-Henri Rosny Aîné)

22 Septembre 2017 , Rédigé par POC

Helgvor du Fleuve bleu (Joseph-Henri Rosny Aîné)
Un extrait copié à la main  pour moi par Michel Sennepin, que je remercie chaleureusement.

Un extrait copié à la main pour moi par Michel Sennepin, que je remercie chaleureusement.

La faune européenne au Mésolithique. Illustration extraite de l'encyclopédie: Grzimeks Tierleben - Enzyklopädie des Tierreiches (Kindler Verlag AG, Zürich, 1968). Bibliothèque de feu le Dr. Guido Seiffert (Montagne de Moutier, Canton de Berne, Suisse). Photo: Pierre-Olivier Combelles

La faune européenne au Mésolithique. Illustration extraite de l'encyclopédie: Grzimeks Tierleben - Enzyklopädie des Tierreiches (Kindler Verlag AG, Zürich, 1968). Bibliothèque de feu le Dr. Guido Seiffert (Montagne de Moutier, Canton de Berne, Suisse). Photo: Pierre-Olivier Combelles

Lire la suite

Nos forêts en danger, par Alain-Claude Rameau. Recension par Philippe Cochet (Le Courrier de la Nature, juillet-août 2017)

22 Septembre 2017 , Rédigé par POC

Paru dans le numéro 304 (juillet-août 2017) du Courrier de la Nature (SNPN)

Paru dans le numéro 304 (juillet-août 2017) du Courrier de la Nature (SNPN)

Lire la suite

Mizuki Shigeru’s Seven Rules of Happiness.

19 Septembre 2017 , Rédigé par Pierre-Olivier Combelles

Mizuki Shigeru’s Seven Rules of Happiness.

#7 – Believe in what you cannot see – The things that mean the most are things you cannot hold in your hand.

#6 – Take it easy – Of course you need to work, but don’t overdo it! Without rest, you’ll burn yourself out.

#5 – Talent and income are unrelated – Money is not the reward of talent and hard work. Self-satisfaction is the goal. Your efforts are worthy if you do what you love.

#4 – Believe in the power of love – Doing what you love, being with people you love. Nothing is more important.

#3 – Pursue what you enjoy – Don’t worry if other people find you foolish. Look at all the people in the world who are eccentric—they are so happy! Follow your own path.

#2 – Follow your curiosity – Do what you feel drawn towards, almost like a compulsion. What you would do without money or reward.

#1 – Don’t try to win – Success is not the measure of life. Just do what you enjoy. Be happy.

Source: https://hyakumonogatari.com/category/from-mizuki-shigeru/

Mizuki Shigeru: War and Japan: http://apjjf.org/-Matthew-Penney/2905/article.html

Mizuki Shigeru’s Seven Rules of Happiness.
Lire la suite

La politique (Paul Valéry)

19 Septembre 2017 , Rédigé par POC

La politique, c'est l'art d'empêcher les gens de se mêler de ce qui les regarde.

Paul Valéry

Lire la suite

"Izena duenak izana du"

18 Septembre 2017 , Rédigé par Pierre-Olivier Combelles

Lire la suite

Les bambous fleurissent et les arbres meurent au Japon ...

18 Septembre 2017 , Rédigé par POC

Photo prise par Kasai (@makotokasai) le 18 mai 2017 à Ibaraki

Photo prise par Kasai (@makotokasai) le 18 mai 2017 à Ibaraki

(...)

Le changement ne se trouve pas seulement chez les humains. On constate des arbres qui meurent petit à petit surtout au bord de la route. C’est Kasai (@makotokasai) qui remarque et tweete régulièrement que meurent dans la région de Kanto de nombreux arbres. C’est effrayant de voir ses photos qui montrent que toutes sortes d’arbres, ginkgos, cerisiers, camphriers, azalées… sont en train de mourir car ils perdent leurs branches et leurs feuilles. On parle également depuis deux ou trois ans de la fleur des bambous qui ne fleurissent qu’une fois tous les cent ou deux cents ans. C’est un phénomène très très rare, et on dit que la floraison est le signe que donnent certaines espèces de bambou avant qu’ils ne meurent. Pourtant cette année on voit un peu partout des fleurs de bambou ; Tokyo, Yokohama, Karuizawa, Shizuoka, Hyogo (plus de 600 km de Fukushima Daiichi), Yamagata (en juin 2014), Kyoto (en avril 2015)…. On n’en connaît pas la cause, mais nos ancêtres disaient que c’est un mauvais signe. Nous espérons qu’il n’arrivera pas de nouveaux grands tremblements de terre.  Eh oui, ici les séismes nous font plus peur que la radioactivité… 

Source: Nouvelles du Japon après Fukushima, par Fonzy

 http://www.fukushima-blog.com/2017/06/nouvelles-du-japon-apres-fukushima.html#anchorComment

Fonzy: http://www.fukushima-blog.com/2014/06/ma-vie-a-completement-change-depuis-le-11-mars-2011.html

Les bambous fleurissent et les arbres meurent au Japon ...
Les bambous fleurissent et les arbres meurent au Japon ...
Lire la suite

Dialogue de Zygènes

15 Septembre 2017 , Rédigé par Pierre-Olivier Combelles

Turquoises de la Globulaire (Zygènes). Photo: Pierre-Olivier Combelles

Turquoises de la Globulaire (Zygènes). Photo: Pierre-Olivier Combelles

Citron (Gonepteryx rhamni). Photo: Pierre-Olivier Combelles

Citron (Gonepteryx rhamni). Photo: Pierre-Olivier Combelles

Photo: Pierre-Olivier Combelles

Photo: Pierre-Olivier Combelles

L'araignée-crabe Misumena vatia sur une marguerite (grande pour elle comme un terrain de foot, mais perché à des centaines de mètres et se balançant au vent !!!!). Photo: Pierre-Olivier Combelles

L'araignée-crabe Misumena vatia sur une marguerite (grande pour elle comme un terrain de foot, mais perché à des centaines de mètres et se balançant au vent !!!!). Photo: Pierre-Olivier Combelles

L'Humanité (=espèce humaine) n'est qu'un infime, - mais démesurément dangereux par rapport à sa taille - élément de notre planète et de l'univers, et qui devrait s'entendre bien avec les autres, la Communauté des Êtres.

Ce qui est rassurant, c'est qu'une insignifiante partie, non seulement de l'Univers, mais même de notre environnement le plus proche, en a entendu parler, témoins ces Zygènes (Turquoises de la Globulaire) que j'ai rencontrées au printemps dernier dans la prairie à côté de chez moi.

L'homme est si vaniteux qu'il est totalement obsédé par son importance, même comme destructeur.

Pierre-Olivier Combelles

 

Nouveau tir d'un missile balistique nord-coréen, un réveil effrayant pour le Japon

https://francais.rt.com/international/43216-nouveau-tir-d-missile-balistique-coree-nord

Lire la suite
1 2 > >>