Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Le Rouge et le Blanc, ou le Fil d'Ariane d'un voyageur naturaliste

"Tsunami" de barrages dans les Balkans (Reporterre)

30 Janvier 2018 , Rédigé par Pierre-Olivier Combelles

"Tsunami" de barrages dans les Balkans (Reporterre)

Je vois maintenant que nous assistons à une révolution de la terre elle-même. Et ce qu'on peut voir partout, ce sont les manifestations de cette révolution; les armes atomiques, la dévastation de la flore et de la faune. Peut-être que la terre n'a plus besoin de l'homme et qu'il ne lui est peut-être plus nécessaire.
Ernst Jünger (Journal)

El hombre moderno trata a la naturaleza como un demente a una idiota.

Nicolás Gómez Dávila

 

(...)

« Les Balkans sont l’un des points chauds de la construction des centrales hydroélectriques. Près de 3.000 y sont prévus ou déjà en construction ! » Militant écologiste viennois, Ulrich Eichelmann se bat depuis près de trente ans pour la protection des rivières d’Europe. Son ONG, RiverWatch, est en première ligne contre les 2.796 centrales qu’elle a recensées dans le sud-est du continent. De la Slovénie à la Grèce, rares sont les rivières épargnées par ce « tsunami de barrages ».

(...)

Parc national ou zone Natura 2000, des points chauds de la biodiversité mondiale sont ainsi menacés. Un désastre environnemental qui se fait souvent avec le soutien du contribuable européen. « En 2015, nous avons constaté que la Banque européenne pour la reconstruction et le développement (Berd) avait financé 21 projets dans des zones protégées ou valorisées au niveau international », commente Igor Vejnovic, de l’ONG Bankwatch-CEE. Alors que l’Union européenne (UE) promeut officiellement les normes environnementales dans la région, on retrouve ses deux grandes banques de développement derrière plusieurs constructions de centrales. Igor Vejnovic dénonce « un soutien à des projets qui ne seraient pas autorisés par la législation européenne en vigueur ».

(...)

Lisez sur Reporterre l'article complet de Louis Seiller: https://reporterre.net/Dans-les-Balkans-un-tsunami-de-barrages-deferle-sur-les-ecosystemes

Et en Amazonie, ce sont des centaines de méga-barrages hydro-électriques qui sont en construction ou en projet: http://pocombelles.over-blog.com/2015/04/vers-la-fin-de-l-amazonie.html

 

AUX FOUS !!!!

Lire la suite

"L'Etat est un monstre cruel" (Théodore Monod)

28 Janvier 2018 , Rédigé par Pierre-Olivier Combelles

Théodore Monod en décembre 1998 (donc à l'âge de 96 ans !) - Adrar de Mauritanie

Théodore Monod en décembre 1998 (donc à l'âge de 96 ans !) - Adrar de Mauritanie

"Parce que la destruction de la nature rapporte de l'argent. L'Etat est un monstre cruel qui ne voit chaque fois que son intérêt. Et lorsque certains hommes politiques affirment que la morale s'arrête au seuil de la raison d'Etat, ils nous font comprendre qu'ils nous prennent pour des imbéciles. L'Etat ne connaît tout simplement pas la morale."

Théodore Monod (1902-2000), "Révérence à la Vie" - Conversations avec Jean-Philippe de Tonnac. Bernard Grasset, Paris, 1999. Pages 89-90.

Biographie de Théodore Monod sur Wikipedia: https://fr.wikipedia.org/wiki/Th%C3%A9odore_Monod

Sur le même sujet et sur le même blog:

http://pocombelles.over-blog.com/pierre-clastres-la-societe-contre-l-etat-1974.html

J'ai connu Théodore Monod dans les années 1990 lorsque je faisais partie du Laboratoire d'Ethnobiologie du Muséum. Il avait gardé son bureau au dernier étage du bâtiment de briques de la rue Cuvier. Il s'y rendait à pied depuis son bel appartement de l'Île Saint Louis. Le mien était plus bas, au Bâtiment de la Baleine*. Nous nous croisions souvent. Il était peu bavard et même peu sociable. Nous nous rencontrions aussi lors de la réunion annuelle des naturalistes organisée par mon ami le charmant Professeur Hubert Gillet dans son domaine de La Belette à Dourdan (légué après  sa mort à la SNPN), où il conversait plus volontiers. Je lui ai présenté une fois, à son bureau de la rue Cuvier, mon ami le poète naturaliste québécois Pierre Morency, de passage en France, mais il a été d'une bougonnerie regrettable et je n'ai pas renouvelé l'expérience. C'était dans ses écrits qu'il se livrait et aussi, lorsqu'il a trouvé la célébrité ou lorsque la célébrité l'a trouvé (le star-system qui a besoin sans cesse de nouvelles vedettes), dans les innombrables médias auxquels il ne se refusait jamais... Théodore Monod était un homme qui avait choisi Dieu, la nature, la solitude, un anachorète et un athlète du désert, un misanthrope lucide qui s'est beaucoup, courageusement et utilement investi dans le militantisme écologique, mais qui n'a pas refusé les avantages que la société et l'Etat peuvent apporter: une agréable carrière de chercheur fonctionnaire, la gloire finale. Un protestant, en somme, avec toutes les contradictions que cela suppose.

Pierre-Olivier Combelles

* Les loups, les pumas, les tigres et les hommes: http://pocombelles.over-blog.com/article-les-loups-les-pumas-et-les-tigres-98786413.html

"L'Etat est un monstre cruel" (Théodore Monod)

DIVERTISSEMENT

 

Chacun se divertit de son mieux : la bouteille,

Le timbre-poste, ou la pétanque, ou la rondeur

D'un sein charmant, les dominos ou la splendeur

Des ors, les Pères grecs, ou le Dante ou Corneille...

 

Autant d'êtres autant de choix et de façons

Pour oublier l'horreur de l'humaine aventure,

Pour refuser d'ouvrir les yeux sur la Nature,

Pour nier de la Mort l'approche et les leçons :

 

L'un s'en ira noyer son mal dans la prière,

L'autre dans la débauche ou la profession,

L'un chassera la fille et l'autre le lion :

Gibiers divers mais unique objet : se distraire ...

 

Tout est bon quand il faut précipiter la fuite,

Oublier l'endemain, aveugler la raison,

Se convaincre que peut perdurer la saison

Des fleurs, et sans espoir reprendre la poursuite.

 

" Pitoyables malins, pauvres ingénieux,

Allez, venez, courez, agitez-vous sans cesse.

Le ressort est bandé d'un piège qui ne laisse

Nul échapper, pantins, aux rets fallacieux !

 

Aux ténèbres du soir pêle-mêle entassés,

Cadavres réunis en amical conclave,

Le chaste et le galant, le rieur et le grave,

Vous en irez pourrir aux fraternels fossés.

 

Tourbillonnez gaiement, battez vos entrechats,

Soyez fort occupés, faites la révérence ...

La Mort seule pour vous a fixé l'échéance

Où s'entre-baiseront et nobles et goujats . "

 

( BENGHAZI, Septembre 1933 )

 

Théodore Monod: Et si l'Aventure Humaine devait échouer (Page 32). Grasset & Fasquelle - 2000 -

Blason de Théodore Monod

Blason de Théodore Monod

Lire la suite
Lire la suite

La Caverne du Tigre

27 Janvier 2018 , Rédigé par Pierre-Olivier Combelles

Pour les Gémeaux Alain et Michel Sennepin

"Chacun est son propre temple, mais aussi une maison pour l'Autre."

http://europe-tigre.over-blog.com/

"Mais il viendra un temps où le Grand Van se réveillera et fera retentir, à travers monts et forêts, sa voix puissante que vont répéter des échos sans fin. Le ciel et le terre en frémiront et commencera à éclore, en beauté imcomparable, la fleur sacrée du lotus".

Nicolas Baïkov

"De merveille en merveille, l'existence s'ouvre."

Lao-tseu

La Terre, le Soleil: le Yin et le Yang. La vie, dans toute sa diversité, naît de leur union. Photo: Pierre-Olivier Combelles

La Terre, le Soleil: le Yin et le Yang. La vie, dans toute sa diversité, naît de leur union. Photo: Pierre-Olivier Combelles

Le Rocher du Tigre en été, invisible, caché par les hautes fougères aigle. Photo: Pierre-Olivier Combelles

Le Rocher du Tigre en été, invisible, caché par les hautes fougères aigle. Photo: Pierre-Olivier Combelles

Le rocher au profil félin devant l'entrée de la caverne (derrière, à gauche, au pied de la dalle de grès que l'on aperçoit). L'artiste basque Krispo a ajouté un oeil dans l'orbite vide, une cavité dans le grès, peut-être creusée en forme d'oeil par les hommes préhistoriques. La caverne est située au sommet d'une butte dans la forêt. Le Tigre est le Roi de la Montagne. Photo: Pierre-Olivier Combelles

Le rocher au profil félin devant l'entrée de la caverne (derrière, à gauche, au pied de la dalle de grès que l'on aperçoit). L'artiste basque Krispo a ajouté un oeil dans l'orbite vide, une cavité dans le grès, peut-être creusée en forme d'oeil par les hommes préhistoriques. La caverne est située au sommet d'une butte dans la forêt. Le Tigre est le Roi de la Montagne. Photo: Pierre-Olivier Combelles

Le visage félin gravé dans la paroi à l'intérieur de la caverne, fait de quelques courbes symétrique entrecroisées. Krispo a ajouté des yeux de tigre à ma photo.

Le visage félin gravé dans la paroi à l'intérieur de la caverne, fait de quelques courbes symétrique entrecroisées. Krispo a ajouté des yeux de tigre à ma photo.

Le deuxième "visage félin" de la caverne, plus petit. Photo: Pierre-Olivier Combelles

Le deuxième "visage félin" de la caverne, plus petit. Photo: Pierre-Olivier Combelles

Le visage du Tigre: quatre courbes symétriques, celles des yeux et du nez. Photo: Corbet Nationa Park

Le visage du Tigre: quatre courbes symétriques, celles des yeux et du nez. Photo: Corbet Nationa Park

Celui des lions d'Asie aussi. Parc national et sanctuaire faunique de Gir, Inde du sud. https://fr.wikipedia.org/wiki/Parc_national_et_sanctuaire_faunique_de_Gir

Celui des lions d'Asie aussi. Parc national et sanctuaire faunique de Gir, Inde du sud. https://fr.wikipedia.org/wiki/Parc_national_et_sanctuaire_faunique_de_Gir

Et des pumas... Source de la photo: internet.

Et des pumas... Source de la photo: internet.

Rainures verticales et cupules gravées dans la paroi de grès, il y a 8 ou 10.000 ans... Photo: Pierre-Olivier Combelles

Rainures verticales et cupules gravées dans la paroi de grès, il y a 8 ou 10.000 ans... Photo: Pierre-Olivier Combelles

Les moines d'une abbaye médiévale voisine ont gravé des croix sur la paroi de la caverne pour exorciser ce lieu de culte païen. Photo: Pierre-Olivier Combelles

Les moines d'une abbaye médiévale voisine ont gravé des croix sur la paroi de la caverne pour exorciser ce lieu de culte païen. Photo: Pierre-Olivier Combelles

Une autre croix, parmi les cupules mésolithiques. J'en ai compté cinq en tout dans la caverne. Photo: Pierre-Olivier Combelles

Une autre croix, parmi les cupules mésolithiques. J'en ai compté cinq en tout dans la caverne. Photo: Pierre-Olivier Combelles

L'entrée (secondaire, mais la mieux préservée, car plus petite et plus basse) de la Caverne du Tigre en hiver. Photo: Pierre-Olivier Combelles

L'entrée (secondaire, mais la mieux préservée, car plus petite et plus basse) de la Caverne du Tigre en hiver. Photo: Pierre-Olivier Combelles

La Caverne du Tigre, un matin d'hiver, sous la neige. Gueule ouverte, crocs de glace. Photo: Pierre-Olivier Combelles.

La Caverne du Tigre, un matin d'hiver, sous la neige. Gueule ouverte, crocs de glace. Photo: Pierre-Olivier Combelles.

L'extérieur de la caverne se réflète dans les yeux du tigre. Montage de Kristina Peña Olano sur une photo de tigre.

L'extérieur de la caverne se réflète dans les yeux du tigre. Montage de Kristina Peña Olano sur une photo de tigre.

"Son père, tigre magnifique de Corée, était mort au sommet du mont sacré de Baï-Tow-Shang (Pak-Tou-Sann en coréen), dans la caverne du Gand Esprit du Dragon. (...) D'après une légende populaire, l'âme d'un grand homme, obligée d'accomplir le cycle de ses transmigrations, vint un jour habiter le corps du Grand Van. Après la mort de celui-ci, elle passe dans une fleur de lotus invisible aux humains et y séjourne jusqu'au moment de sa purification complète qui lui permet de fusionner avec l'âme universelle du Cosmos."Texte et illustration de Nicolas Baïkov tirée de son livre Le Grand Van (Payot, Paris, 1952)

"Son père, tigre magnifique de Corée, était mort au sommet du mont sacré de Baï-Tow-Shang (Pak-Tou-Sann en coréen), dans la caverne du Gand Esprit du Dragon. (...) D'après une légende populaire, l'âme d'un grand homme, obligée d'accomplir le cycle de ses transmigrations, vint un jour habiter le corps du Grand Van. Après la mort de celui-ci, elle passe dans une fleur de lotus invisible aux humains et y séjourne jusqu'au moment de sa purification complète qui lui permet de fusionner avec l'âme universelle du Cosmos."Texte et illustration de Nicolas Baïkov tirée de son livre Le Grand Van (Payot, Paris, 1952)

La grande entrée de la Caverne du Tigre. Suffsamment vaste pour y abriter une famille de grands félins de la Préhistoire. Photo: Pierre-Olivier Combelles

La grande entrée de la Caverne du Tigre. Suffsamment vaste pour y abriter une famille de grands félins de la Préhistoire. Photo: Pierre-Olivier Combelles

"Mais il viendra un temps où le Grand Van se réveillera et fera retentir, à travers monts et forêts, sa voix puissante que vont répéter des échos sans fin. Le ciel et le terre en frémiront et commencera à éclore, en beauté imcomparable, la fleur sacrée du lotus".

Nicolas Baïkov. 1938. Le Grand Van. La vie d'un tigre de Mandchourie. Payot.

http://europe-tigre.over-blog.com/article-33264712.html

Entrée principale de la caverne. Fortement dégradée par les carriers, autrefois et par les promeneurs qui s'y sont abrités et y ont fait du feu, en y laissant de nombreux graffiti, on n'y trouve plus que quelques rainures verticales et cupules du Mésolithique. Elle était suffisamment vaste (un tiers d'hectare environ, avant son exploitation) et peut-être percée d'autres cavités géodiques-cavernes pour y avoir abrité les grands Fauves de la Préhistoire. Ces derniers pouvaient très bien se prélasser au soleil au-dessus, sur la dalle de grès, en y observant les alentours. Communique avec l'autrre entrée par un boyau. Photo: Pierre-Olivier Combelles

Entrée principale de la caverne. Fortement dégradée par les carriers, autrefois et par les promeneurs qui s'y sont abrités et y ont fait du feu, en y laissant de nombreux graffiti, on n'y trouve plus que quelques rainures verticales et cupules du Mésolithique. Elle était suffisamment vaste (un tiers d'hectare environ, avant son exploitation) et peut-être percée d'autres cavités géodiques-cavernes pour y avoir abrité les grands Fauves de la Préhistoire. Ces derniers pouvaient très bien se prélasser au soleil au-dessus, sur la dalle de grès, en y observant les alentours. Communique avec l'autrre entrée par un boyau. Photo: Pierre-Olivier Combelles

Lions se prélassant et guettant sur les rochers au Serengeti. Source de la photo: https://realafrica.co.uk/blog/tag/pride-rock/

Lions se prélassant et guettant sur les rochers au Serengeti. Source de la photo: https://realafrica.co.uk/blog/tag/pride-rock/

 

The Tyger

by William Blake

 

 

Tyger Tyger, burning bright,

In the forests of the night;

What immortal hand or eye,

Could frame thy fearful symmetry?

 

In what distant deeps or skies.

Burnt the fire of thine eyes?

On what wings dare he aspire?

What the hand, dare seize the fire?

 

And what shoulder, & what art,

Could twist the sinews of thy heart?

And when thy heart began to beat,

What dread hand? & what dread feet?

 

What the hammer? what the chain,

In what furnace was thy brain?

What the anvil? what dread grasp,

Dare its deadly terrors clasp!

 

When the stars threw down their spears

And water'd heaven with their tears:

Did he smile his work to see?

Did he who made the Lamb make thee?

 

Tyger Tyger burning bright,

In the forests of the night:

What immortal hand or eye,

Dare frame thy fearful symmetry?

 

 

La réalité est invisible. (Jorge Luis Borgès)

Quand le tigre n'est pas , les singes sont les rois de la montagne. (Proverbe chinois)

Quand on parle du tigre, il arrive (proverbe coréen)

It is better to live one day as a Tiger than an hundred years as a Jackal. (Tipu Sultan, Sher-e-Mysore /The Tiger of Mysore*)

Both Aymara and Mäori refer to the past as the time before us and the future as the time behind us.
In Mäori, the phrase "i ngā wā o mua", literally the time before us refers to the idea that tikanga, correct traditions [from "tika", correct] are handed to us from the past as part of an unbroken chain which, if we take the time to follow it, will lead us all the way back to the creation. The past is not a mystery, it is something that we can see, whereas the future, which is yet to come, is unpredictable, and as hard to see as something behind us.  
In Aymara, "qhipa pacha" translates as behind time, which to speakers of English seems like the past, but which to the Aymara translates as the future, whereas "nayra pacha", front time, refers to the past. In Aymara this understanding of time has even affected the body language of its speakers - Aymara speakers will often gesture forwards when talking about the back and point backwards when talking about the future. (The Selchie Warrior)

Nous sommes la première civilisation de l'Histoire sans repères. Sans repères sacrés, spirituels, sans respect pour le patrimoine culturel immatériel. Arthur Rimbaud l'avait annoncé: " Que les oiseaux et les sources sont loin! Ce ne peut être que la fin du Monde, en avançant. (Jean Malaurie, Terre mère)

 

C'est une "cavité géodique ornée" à l'écart du monde, perdue dans une forêt d'Ile de France. Au sommet d'une butte entourée par les arbres qui moutonnent à perte de vue, elle fait partie d'une vaste dalle de grès exploitée par les carriers autrefois. Je m'y retire souvent. A l'intérieur, rien ne change, tout est toujours pareil, comme le centre immobile de la roue du temps. A l'extérieur, tout change toujours: la saison, l'heure du jour ou de la nuit, la lumière, la neige, le givre, le vent, la pluie, le ciel, les nuages, la végétation tout autour, le chant des oiseaux, les appels des animaux, les bruits lointains d'un avion, d'un train ou des voitures et des motos sur les routes.

La caverne, c'est le yin: la terre, le creux, le sombre, le froid, le féminin. La matrice de la terre, de toutes choses. C'est par elle, par son vide, que les choses naissent. Si elle n'était pas vide, comment pourrait-elle m'accueillir ?

Le chasseur, le tigre, le soleil qui brille à l'extérieur et qui donne vie à tout par sa lumière, sa chaleur et son énergie, c'est le yang, le masculin.

Les parois intérieures de la caverne ont été gravées au Mésolithique, il y a 8 ou 10.000 ans environ (difficulté de dater les gravures rupestres), de rainures verticales et horizontales et de cupules, d'autres figures aussi, par les hommes de ce temps-là, qui était encore Le Temps du Tigre et Le Temps du Rêve*.

Les moines d'une ancienne abbaye voisine l'ont exorcisée dans le passé en y gravant des croix.

Depuis longtemps, je m'interrogeais sur un énigmatique visage félin, avec deux yeux obliques, gravé sur une paroi de la caverne. Et sur un deuxième, plus petit, découvert plus tard au même endroit. J'avais tenté de faire le lien avec le style ornemental des Alqonquins du Québec-Labrador et le motif tao'tie de la Chine antique. Et puis, l'imprévu est arrivé. Récemment, et après des années de fréquentation régulière, en m'éloignant dans les fougères fanées (très hautes et touffues en été, on ne peut pas y pénétrer) et couchées à terre pour prendre une photo d'ensemble, j'ai découvert l'extraordinaire profil félin d'un rocher situé à côté de l'entrée de la caverne, avec à côté son orbite vide d'un dessin parfait. C'est une cavité dans la paroi que j'avais déjà remarquée (j'avais même songé à y placer un oeil en bois peint..), mais de près, sans voir sa place réelle, son dessein dans l'ensemble. Cavité naturelle ou plutôt, comme il me semble maintenant, patiemment creusée dans le grès pour en faire une orbite ? Nul ne sait ni ne saura jamais qui l'a faite et à quelle époque. Un homme du Paléolithique ou du Mésolithique ? Un païen-shaman-sorcier-poète-artiste-rêveur nostalgique des Grands Félins disparus, à une époque plus récente ? Mais l'allusion au profil félin est trop évidente pour qu'il s'agisse d'un hasard.

Le visage félin à l'intérieur de la grotte, les stries verticales sur les parois comme les rayures du pelage du tigre, comme les lacérations que les félins font avec leurs griffes dans l'écorce des arbres (voir photo ci-dessous) -et comme aussi les scarifications sur le corps des hommes "primitifs"- (et les cupules comme les taches rondes du pelage des félins); tout prenait un sens avec ce profil qu'on ne pouvait voir que d'un certaine direction, pas depuis les pistes dans les fougères qui mènent au site et que j'empruntais d'habitude.

Cette caverne, c'était la Caverne du Tigre (ou du Lion, mais comment donner un nom à un ou des félins disparus?)! Les grands félins actuels ou disparus ont été présents sur le sol français pendant des temps immémoriaux et ont du jouer un rôle considérable dans la vie et dans la culture des hommes, même après leur disparition. Les lions ne sont plus présents qu'en Afrique et les tigres sauvages, dont la population totale est inférieure à 10.000 individus, sont confinés aujourd'hui à certaines régions d'Asie (http://news.bbc.co.uk/2/hi/south_asia/289621.stm

Il est possible que cette caverne ait été autrefois la demeure de grands fauves  http://environnement.wallonie.be/csis/Aspnet/index.aspx?idPage=statique&page=interetArcheo . Est-ce pour cette même raison qu'elle a été vouée ensuite à un culte "shamanique", dont tous ces signes sont l'expression muette ?

La science actuelle ne sait et ne  dit presque rien sur cet aspect fondamental de la vie des hommes et des sociétés du Mésolithique, fondamental parce toute leur culture était forcément fondée, articulée sur le spirituel.

https://www.inrap.fr/spiritualite-et-religions-au-mesolithique-10207

La Préhistoire s'étend sur une durée considérable par rapport à notre époque moderne: plusieurs millions d'années en comparaison de quelques milliers d'années que l'on compte sur les doigts d'une seule main. Bien difficile sinon impossible d'en parler, car les hommes et les sociétés ne sont pas des quantités: c'est une somme de personnes, avec chacune leur histoire, leur caractère, leur rôle dans leur société. Nous ne les connaîtrons jamais, comme disons un historien ou un écrivain peuvent connaître assez intimement la société lettrée en France au temps de la Fronde.

C'est ce que j'ai essayé d'exprimer dans ce poème: http://pocombelles.over-blog.com/article-le-racloir-mesolithique-65755190.html

Les hommes (les hommes tels que nous, je ne parle pas ici des étapes antérieures de l'espèce humaine, au Crétacé ou au Carbonifère par exemple) vivent en France depuis 500.000 ans et peut-être même 1 million d'années ou plus encore. Pendant cette période du Pléistocène, ils ont coexisté au cours de leur longue histoire avec plusieurs espèces de tigres à dents de sabre**, avec le lion des cavernes (Panthera spelaea), le léopard des cavernes ( Panthera pardus spelaea), le "jaguar des cavernes" (Panthera gombaszoengensis), etc. Si l'on en juge par le rôle central du tigre dans la culture des pays d'Asie https://chine.in/guide/tigre-dans-culture_3385.html , on peut imaginer celui qu'il devait avoir à la Préhistoire, pour ces hommes qui ont vécu pendant l'immense période du Paléolithique puis du Mésolithique, en comparaison de laquelle les deux mille ans qui nous précédent ne sont qu'un infime instant.

En Ile-de-France, on a découvert des restes de lion des cavernes ((Panthera spelaea)  sur le site préhistorique du Closeau, à Rueil-Malmaison, dans les Hauts-de-Seine. Ils ont été datés du Haut Azilien (L'Azilien a duré de 12000 à 9000 av. J.C.).***

Il semble que les lions des cavernes, comme leur nom l'indique, habitaient souvent des grottes, des cavernes ou des "abris sous roche" (les léopards des cavernes aussi, mais dans des cavernes plus petites). Ceux-ci pouvaient être également des lieux de culte du lion des cavernes pour les hommes préhistoriques, comme la caverne d'Imanai, dans l'Oural: http://siberiantimes.com/science/casestudy/features/f0144-worlds-greatest-ever-haul-of-supersize-cave-lion-bones-found-in-urals/

Les lions des cavernes (Panthera spelaea) étaient les super-prédateurs de l'écosystème holarctique du Pléistocène: "The extinct cave lion (Panthera spelaea) was an integral component of the late Pleistocene Holarctic ecosystem, occupying the position of apex predator (Barnett et al., 2009, Antón et al., 2005, Yamaguchi et al., 2004, Bocherens et al., 2011) alongside the scimitar cat (Homotherium sp.) (Barnett, 2014). The cave lion is known from plentiful remains preserved in the karstic cave systems of Europe and the permafrost sediments of Beringia (present day Siberia, Alaska and the Yukon). (Barnett, R. et al., (2016). Mitogenomics of the Extinct Cave Lion, Panthera spelaea (Goldfuss, 1810), Resolve its Position within the Panthera Cats. Open Quaternary. 2, p.4. DOI: http://doi.org/10.5334/oq.24) https://www.openquaternary.com/articles/10.5334/oq.24/

On pense que les lions des cavernes vivaient dans un habitat forestier, contrairement aux tigres à dents de sabre (Homotherium) qui évoluaient dans un milieu ouvert (savane), et que pour cette raison, leur robe ait été tachetée ou/et striée pour se confondre avec la végétation, comme certaines de leurs représentations dans l'art pariétal semblent l'indiquer.****

Il a a certainement eu un culte, des cultes des grands félins dans la Préhistoire. Comme en Asie encore aujourd'hui, ils ont du imprégner toute la culture de leur époque. La statuette d'homme-lion des cavernes de Hohlenstein-Stadel représente peut-être un être humain revêtu d'une peau de lion comme les Amérindiens photographiés par Curtis se revêtaient d'une peau d'ours dans leurs rites shamaniques? les taillades laissées par des outils tranchants en silex sur les phalanges d'un lion des cavernes trouvées dans des cavernes, comme dans celle de Garma en Espagne et la disposition des vestiges sur le sol indiquent que les Préhistoriques prélevaient la peau des lions avec les griffes attachées. Pourquoi exactement, on le sait pas.

https://www.sciencesetavenir.fr/archeo-paleo/paleontologie/entre-chasse-et-culture-la-relation-hommes-lions-des-cavernes-au-pleistocene-superieur_107796

http://journals.plos.org/plosone/article?id=10.1371/journal.pone.016359

Les grands félins de la Préhistoire, lions des cavernes, tigres à dents de sabre, étaient les super-prédateurs.  Mais en vainquant les super-prédateurs, en s'attribuant leurs qualités et en les associant à sa culture, l'homme est devenu un hyper-prédateur fou (l'hybris antique) qui ne cesse de détruire ce qu'il y a de plus grand dans l'homme et dans la nature. Il a domestiqué le feu qui a pu abattre des arbres pour construire des canots, ravager des forêts et des cités, il a domestiqué l'énergie nucléaire avec laquelle il est capable de bouleverser la vie entière sur la planète et anéantir l'espèce humaine. Il n'a plus de limites car sa son caractère est devenu de dépasser sans cesse les limites: de la connaissance, du pouvoir, du territoire (l'espace maintenant, les autres planètes du système solaire). L'homme a inventé Dieu et s'est divinisé. Mais la sagesse et la mesure sont toujours là pour le rappeler à l'ordre, comme les maximes gravées dur le fronton du temple de Delphes: "Connais-toi toi-même" et "Rien de trop".

La découverte que cette modeste cavité géodique ornée au Mésolithique avait un lien avec les grands félins disparus de la Préhistoire était une révélation après des années de patience, d'observations, d'interrogations, de rêves. Une révélation initiatique après un long chemin et sur un chemin plus long encore, puisque "De merveille en merveille, l'existence s'ouvre". (Lao Tseu).

Pour exprimer tout cela, j'ai demandé à l'artiste basque Kristina Peña Olano  http://http://ikusibatusi.blogspot.fr/ de "dessiner" des yeux dans le visage félin de l'intérieur et dans l'orbite vide du rocher extérieur, bref, de leur donner vie. Le résultat a été magique. Magique parce qu'il a rendu le sens de ce lieu shamanique que les religieux d'une vieille abbaye voisine avaient voulu exorciser, autrefois, en y gravant des croix.

Il faut avoir vécu dans les Hautes Andes comme je l'ai fait pour connaître ce culte très ancien (déjà attesté par les chroniqueurs du XVIe siècle comme Inca Garcilaso de la Vega) des roches qui ressemblent à des animaux, des êtres vivants et que l'on nomme illya en quechua. Illya, c'est l'archétype. Encore de nos jours, et par exemple à Pitunilla, notre domaine andin d'Ayacucho au Pérou, il y a un culte des illya. Chaque année, les paysans font en secret des offrandes à certains rochers au pied desquels sont enterrées des poteries et des objets votifs. Depuis cinq cents ans, les pratiques animistes sont interdites ou condamnées par le clergé catholique qui s'est efforcé de les détruire ou de les christianiser. Mais elles n'ont pas totalement disparu.

Dans les Andes, en faisant des recherches botaniques, j'ai découvert aussi le culte des cavernes. Dans des abris sous roche, à près de 4500 m d'altitude, au sol couvert d'outillage lithique, d'ossements et de bois d'animaux préhistoriques, j'ai trouvé des petits autels faits de quelques pierres superposées avec des offrandes récentes de feuilles de coca, d'encens (incenso: copal), de graisse de lama et d'alcool, dont il restait le petit flacon de verre.*****

Avec celui des grottes ornées, le culte des pierres et des rochers a dû être général pendant la Préhistoire. En Finlande et en Karélie, par exemple, on pratiquait celui des seidas, les pierres sacrées http://heninen.net/seid/english.htm

Nul ne sait comment les hommes de la Préhistoire nommaient les tigres à dents de sabre, les lions des cavernes et les léopards de cavernes.

Nul ne sait quand le dernier rugissement a résonné dans ces forêts ni quand la dernière empreinte a été vue et sentie sur le sol par un homme ou par un animal.

Nul ne sait quand le dernier grand félin est mort sous les flèches et les lances des chasseurs préhistoriques d'Ile-de-France.

Nul ne saura jamais non plus l'histoire de cette caverne préhistorique d'Ile-de-France vieille de milliers et peut-être même de dizaines ou de centaines de milliers d'années (elle existait sûrement avant les Mésolithiques qui l'ont ornée). Mais ce que j'ai compris, c'est que c'est la Caverne du Tigre, un sanctuaire dédié, comme peut-être d'autres sites préhistoriques en France et ailleurs, à cet animal, cet esprit, cette divinité, ce symbole immortel qu'est et que sera toujours le Tigre, "Amba", le Maître de la Forêt, le Souverain et le "Protecteur universels"******.

 

Pierre-Olivier Combelles (30 janvier 2018)

 

* http://indiaopines.com/history-tipu-sultan-tiger-mysore/

* Au sens que donnent les Aborigènes d'Australie: https://fr.wikipedia.org/wiki/Temps_du_r%C3%AAve

** Tigres à dents de sabre d'Eurasie ayant coexisté au Pléistocène avec les hommes préhistoriques en Europe et en France: Machairodus, Megantereon, Metailurus, Homotherium, etc:

https://fr.wikipedia.org/wiki/Tigre_%C3%A0_dents_de_sabr 

https://en.wikipedia.org/wiki/Machairodontinae

*** Les derniers chasseurs-cueilleurs d'Europe occidentale (13 000-5 500 av. J-C) publié par Christophe Cupillard, Annick Richard (1998)

http://pufc.univ-fcomte.fr/les-derniers-chasseurs-cueilleurs-de-l-europe-occidentale-13000-5500-av-j-c-actes-du-colloque-international-de-besancon-doubs-france-epipaleolithique-mesolithique-23-25-octobre-1998.html

**** "How much conflict occurred between the Eurasian cave lion and early humans remains a controversial subject as fossil material of both lions and humans together can be interpreted in more than one way.‭ ‬However early people do seem to have held cave lions in high regard from their inclusion in cave art and like the cave bear,‭ ‬they may have formed a part of early rituals.‭ ‬It is also thanks to the early humans that we know a little bit more about the life appearance of the Eurasian cave lion that would be impossible to ascertain from just the bones.‭ ‬These features include the presence of manes in what are presumably males,‭ ‬tufts on the end of the tails and round fluffy ears,‭ ‬the latter likely an adaptation to protect these extremities to the cold conditions.‭ ‬The art has also been interpreted as having faint stripes running down the body which actually would have been a good adaptation since cave lions would have likely been using trees and shrubs more for cover rather than skulking in long grass like their African relatives.‭ ‬Additionally cave art has shown several lions hunting together which suggests that the people who created the art observed cave lions hunting in prides."

http://www.prehistoric-wildlife.com/species/p/panthera-leo-spelaea.html

***** Consulter le développement de mon article de paléontologie: http://www.thefossilforum.com/index.php?/topic/72054-fossil-fern-in-the-high-andes-of-peru/

****** Le tigre: symbole et protecteur de l'Asie (Alain Sennepin) : http://pocombelles.over-blog.com/2015/01/le-tigre-symbole-et-protecteur-de-l-asie-alain-sennepin.html

Le tigre, gardien des forêts et des rivières à Sumatra: http://europe-tigre.over-blog.com/2018/02/destruction-culturelle.html

Consulter aussi sur internet

Le tigre et l'Europe: une vieille histoire : http://europe-tigre.over-blog.com/article-34945346.html

Nicolas Baïkov: La parole du tigre: http://europe-tigre.over-blog.com/article-33264712.html

Wikipedia: Le tigre de Sibérie: https://fr.wikipedia.org/wiki/Tigre_de_Sib%C3%A9rie#/

Bibliographie

Björn Kurtén: Pleistocene Mammals of Europe. (Transaction Publishers, 1968), Routledge, New York C., 2017.

https://books.google.fr/books?id=dEMrDwAAQBAJ&pg=PA85&lpg=PA85&dq=pleistoc%C3%A8ne+tiger&source=bl&ots=el3F7m4_dI&sig=7lheaDW3tsF8MTn8epgOAJFfGxs&hl=fr&sa=X&ved=0ahUKEwiA89Hw-ZjZAhWKORQKHYR_DS8Q6AEIazAK#v=onepage&q=pleistoc%C3%A8ne%20tiger&f=false

Cats Org ( IUCN/SSC Cat Specialist Group)

http://www.catsg.org/

 

SUR LA CAVERNE DU TIGRE ET LA PREHISTOIRE EN FRANCE

PAR LE MÊME AUTEUR ET SUR LE MÊME BLOG

 

Le commencement n'est pas derrière nous, mais devant nous

http://pocombelles.over-blog.com/2018/02/le-commencement-n-est-pas-derriere-nous-mais-devant-nous.html

Grattoir mésolithique, visage énigmatique

http://pocombelles.over-blog.com/2017/10/grattoir-mesolithique-visage-enigmatique.html

Un grattoir préhistorique

http://pocombelles.over-blog.com/article-le-racloir-mesolithique-65755190.html

Helgvor du Fleuve bleu (Joseph-Henry Rosny Aîné)

http://pocombelles.over-blog.com/2017/09/helgvor-du-fleuve-bleu-joseph-henri-rosny-aine.html

Une grotte au coeur du monde

http://pocombelles.over-blog.com/2015/01/une-grotte-au-coeur-du-monde.html

Chasse subtile (Cicindela campestris)

http://pocombelles.over-blog.com/2017/05/chasse-subtile-cicindela-campestris.html

Vivre, c'est penser

http://pocombelles.over-blog.com/2015/10/vivre-c-est-penser.html

Samain (31 octobre)

http://pocombelles.over-blog.com/2017/10/samain-31-octobre.html

Tiger prints in mud, Ta-Kunzha River. Photo: L.G. Kaplanov. Source: http://sixote-alin.ru/books/kaplanov/tigr_en.html

Tiger prints in mud, Ta-Kunzha River. Photo: L.G. Kaplanov. Source: http://sixote-alin.ru/books/kaplanov/tigr_en.html

La Caverne du Tigre
Tigre de Sibérie ou tigre de l'Amour (Panthera tigris altaica).

Tigre de Sibérie ou tigre de l'Amour (Panthera tigris altaica).

"Prince'", le tigre de Bandipur (Karnataka, Inde). Mort accidentellement en 2017.

"Prince'", le tigre de Bandipur (Karnataka, Inde). Mort accidentellement en 2017.

Tigre aiguisant ses griffes sur un arbre. Photo: Wildlife Sanctuary in Kerala

Tigre aiguisant ses griffes sur un arbre. Photo: Wildlife Sanctuary in Kerala

La Caverne du Tigre
Alain Sennepin. Entretien avec la revue Eléments n°141 (octobre-décembre 2011).

Alain Sennepin. Entretien avec la revue Eléments n°141 (octobre-décembre 2011).

La Caverne du Tigre
Mathieu Peters raconte le caribou. Edité par Le Comité culturel des Montagnais (Innus) de La Romaine (Unamen Shipu), au Québec, sous la direction du P. Alexis Joveneau. Dédicace à Pierre-Olivier Combelles

Mathieu Peters raconte le caribou. Edité par Le Comité culturel des Montagnais (Innus) de La Romaine (Unamen Shipu), au Québec, sous la direction du P. Alexis Joveneau. Dédicace à Pierre-Olivier Combelles

L'orbite dans la paroi du rocher à côté de l'entrée de la caverne. Tout porte à croire qu'elle a été creusée de main d'homme, à cause du profil félin du rocher. Photo: Pierre-Olivier Combelles

L'orbite dans la paroi du rocher à côté de l'entrée de la caverne. Tout porte à croire qu'elle a été creusée de main d'homme, à cause du profil félin du rocher. Photo: Pierre-Olivier Combelles

Merci à Alain Sennepin

Merci à Alain Sennepin

Lions des cavernes européens (Panthera leo spelaea), selon une réplique des peintures de la grotte Chauvet, au musée Anthropos de Brno.

Lions des cavernes européens (Panthera leo spelaea), selon une réplique des peintures de la grotte Chauvet, au musée Anthropos de Brno.

A map of the approximate distributions of late Pleistocene lions and the provenance of samples used in this study. Red indicates the maximal range of Panthera spelaea; blue the maximal range of Panthera atrox; and green the maximal range of Panthera leo leo/Panthera leo persica. Stars show approximate locations of lion samples. The insets show details of the modern boundaries of Yukon Territory, Canada, and Chukotka, Russia, along with regional settlements. Sample YG 401.410 was found at Quartz Creek (Yukon Territory, Canada), 63.49N, 139.27W. Sample F-2678/70 was found at the right bank of Malyi Anyui River (Chukotka, Russia), 68.18N, 161.44E.

A map of the approximate distributions of late Pleistocene lions and the provenance of samples used in this study. Red indicates the maximal range of Panthera spelaea; blue the maximal range of Panthera atrox; and green the maximal range of Panthera leo leo/Panthera leo persica. Stars show approximate locations of lion samples. The insets show details of the modern boundaries of Yukon Territory, Canada, and Chukotka, Russia, along with regional settlements. Sample YG 401.410 was found at Quartz Creek (Yukon Territory, Canada), 63.49N, 139.27W. Sample F-2678/70 was found at the right bank of Malyi Anyui River (Chukotka, Russia), 68.18N, 161.44E.

"The extinct cave lion (Panthera spelaea) was an integral component of the late Pleistocene Holarctic ecosystem, occupying the position of apex predator (Barnett et al., 2009, Antón et al., 2005, Yamaguchi et al., 2004, Bocherens et al., 2011) alongside the scimitar cat (Homotherium sp.) (Barnett, 2014). The cave lion is known from plentiful remains preserved in the karstic cave systems of Europe and the permafrost sediments of Beringia (present day Siberia, Alaska and the Yukon). Despite this, P. spelaea has had an interesting history of taxonomic revision, having been variously considered a highly divergent population of the modern lion (Dawkins et al., 1866), a subspecies of the modern lion (Kurtén, 1985), and a full species in its own right (Sotnikova and Nikolskiy, 2006). There is currently no consensus on the taxonomic status of the cave lion."

Barnett, R. et al. , (2016). Mitogenomics of the Extinct Cave Lion, Panthera spelaea (Goldfuss, 1810), Resolve its Position within the Panthera Cats . Open Quaternary . 2 , p . 4 . DOI: http://doi.org/10.5334/oq.24

https://www.openquaternary.com/articles/10.5334/oq.24/

Statuette de l'homme-lion.  29,6 cm. Ivoire de mammouth. Paléolithique supérieur (Aurignacien). Découverte en 1939 dans la Grotte d'Hohlenstein-Stadel, dans le Jura souabe, en Allemagne. http://www.loewenmensch.de/

Statuette de l'homme-lion. 29,6 cm. Ivoire de mammouth. Paléolithique supérieur (Aurignacien). Découverte en 1939 dans la Grotte d'Hohlenstein-Stadel, dans le Jura souabe, en Allemagne. http://www.loewenmensch.de/

"Claus-Joachim Kind, the chief archaeologist at the palaeolithic site near the city of Ulm, said the figure, was probably used by a shamanistic religion. "But we are walking on thin ice with any interpretation," he warned. The fact that the figure was found without any tools close to it in the sediment does suggest that the site, the Stadel Cave, had a religious significance for its owners at the time. Several flutes found in the same sediment show that the Aurignacians also made music."

http://www.stonepages.com/news/archives/004323.html

Tigres de la Caspienne dans les roselières. Merci à Alain Sennepin

Tigres de la Caspienne dans les roselières. Merci à Alain Sennepin

Dersou Ouzala. Célèbre film de Kurosawa d'après le récit de Vladimir Arseniev. Ici, la fameuse scène de la rencontre avec Amba, le tigre, qui rôde autour du chemin où Dersou est revenu sur ses pas pour chercher sa pipe perdue...

« Le rugissement du tigre la nuit dans la taïga sauvage produit une forte impression sur un homme qui n’y est pas accoutumé. On peut le rendre par le son « échoum » répété deux ou trois fois de suite ; après ce rugissement tonitruant le fauve fait entendre un grondement prolongé ressemblant au bruit que fait la vapeur s’échappant d’une chaudière gigantesque. Ces rugissements non seulement reflètent la force et la férocité mais ont quelque chose de grand, de majestueux. Presque tous les animaux s’affolent en entendant la voix du tigre. Les uns s’enfuient, d’autres tombent dans un état de catalepsie sous l’empire de la terreur. Les hommes qui entendent ces rugissements pour la première fois dans la forêt primitive tombent dans un état analogue. »

Nicolas Baïkov, Mes chasses dans la taïga de Mandchourie . Traduit du russe par Boris Aratov. Payot, Paris, 1938, pp. 37-38.

Desert Lion Conservation: https://www.desertlion.info/

Ce film est beaucoup plus qu'un documentaire, c'est un récit remarquable. Les lions sont des personnes (et non pas des individus interchangeables comme dans la science ou dans les documentaires animaliers). On les suit presque tout au long de leur vie, jusqu'à la mort pour la mère lionne. C'est en raccourci, jusque dans le meurtre par les hommes, du dernier lion mâle adulte près de l'enclos à bétail, toute l'histoire des grands félins passés et présents. Une histoire exemplaire.Très belle et très émouvante. Inoubliable. Grâce à lui, je m'imagine quelle a pu être la vie des derniers lions des cavernes qui ont vécu ici, en Ile-de-France, jusqu'à il y a 10.000 ans environ, et aussi les tigres à dents de sabre; Machairodus, Homotherium, dont je cherche partout  les traces et les échos de leurs derniers rugissements...
(Early restoration by Lancelot Speed from 1905 depicting Machairodus with tiger-like markings). Machairodus. Ce tigre à dents de sabre a vécu en Europe, Afrique, Asie et Amérique du nord entre -12 MA et -200.000 ans environ. https://fr.wikipedia.org/wiki/Machairodus et https://en.wikipedia.org/wiki/Machairodus

(Early restoration by Lancelot Speed from 1905 depicting Machairodus with tiger-like markings). Machairodus. Ce tigre à dents de sabre a vécu en Europe, Afrique, Asie et Amérique du nord entre -12 MA et -200.000 ans environ. https://fr.wikipedia.org/wiki/Machairodus et https://en.wikipedia.org/wiki/Machairodus

Couple de Machairodus, un tigre à dents de sabre eurasien du Pléistocène (éteint il y a 200.000 ans). Dessin d'artiste par Ralph Lomotan: https://www.artstation.com/artwork/5lnw8  Dans son ouvrage " Les bêtes sauvages de la Mandchourie" (Payot, Paris, 1939), le naturaliste russe Nicolas Baïkov explique pourquoi, à son avis, le tigre de l'Amour est le descendant du Tigre des Cavernes, le Marachairodus, dont la corpulence,  les moeurs,et l'habitat forestier et montagnard étaient les mêmes. (dans l'édition originale russe ici: http://sixote-alin.ru/books/baikov/h1.html ) En France, on a retrouvé par exemple des vestiges de Machairodus datant de l'âge interglaciaire dans la brèche à ossements de Montmaurin, à 348m d'altitude dans les Pyrénées ( http://www.persee.fr/docAsPDF/quate_0004-5500_1973_num_10_3_1227.pdf)

Couple de Machairodus, un tigre à dents de sabre eurasien du Pléistocène (éteint il y a 200.000 ans). Dessin d'artiste par Ralph Lomotan: https://www.artstation.com/artwork/5lnw8 Dans son ouvrage " Les bêtes sauvages de la Mandchourie" (Payot, Paris, 1939), le naturaliste russe Nicolas Baïkov explique pourquoi, à son avis, le tigre de l'Amour est le descendant du Tigre des Cavernes, le Marachairodus, dont la corpulence, les moeurs,et l'habitat forestier et montagnard étaient les mêmes. (dans l'édition originale russe ici: http://sixote-alin.ru/books/baikov/h1.html ) En France, on a retrouvé par exemple des vestiges de Machairodus datant de l'âge interglaciaire dans la brèche à ossements de Montmaurin, à 348m d'altitude dans les Pyrénées ( http://www.persee.fr/docAsPDF/quate_0004-5500_1973_num_10_3_1227.pdf)

Machairodus comparé à un homme. Dessin d'artiste par Ralph Lomotan. Source: https://www.artstation.com/artwork/5lnw8

Machairodus comparé à un homme. Dessin d'artiste par Ralph Lomotan. Source: https://www.artstation.com/artwork/5lnw8

Crâne d' Homotherium crenatidens, conservé à Pékin par le Musée paléozoologique de Chine. Source: Wikipedia https://fr.wikipedia.org/wiki/Homotherium

Crâne d' Homotherium crenatidens, conservé à Pékin par le Musée paléozoologique de Chine. Source: Wikipedia https://fr.wikipedia.org/wiki/Homotherium

Crâne de Panthera spelaea. Source: Wikipedia: https://fr.wikipedia.org/wiki/Panthera_spelaea

Crâne de Panthera spelaea. Source: Wikipedia: https://fr.wikipedia.org/wiki/Panthera_spelaea

La Caverne du Tigre
Le lion des cavernes du Closeau. Capture d'écran (Google livres) des actes du colloque: "Les derniers chasseurs-cueilleurs d'Europe occidentale (13 000-5 500 av. J-C)" publiés par Christophe Cupillard, Annick Richard (1998)

Le lion des cavernes du Closeau. Capture d'écran (Google livres) des actes du colloque: "Les derniers chasseurs-cueilleurs d'Europe occidentale (13 000-5 500 av. J-C)" publiés par Christophe Cupillard, Annick Richard (1998)

Reconstitution de lion des cavernes par Péter Hutzler

Reconstitution de lion des cavernes par Péter Hutzler

Lion des cavernes poursuivant un rhinocértos laineux. Oeuvre de Daniel Eskridge

Lion des cavernes poursuivant un rhinocértos laineux. Oeuvre de Daniel Eskridge

Couteau moustérien en silex trouvé par Pierre-Olivier Combelles dans une forêt d'Ile-de-France. Il était certainement enmanché dans un morceau de bois ou de bois de renne par exemple pour mieux le tenir en main. Servait à gratter les peaux d'animaux et à couper. Le Moustérien est une période du Paléolithique qui s'étend de -300.000 à -30.000 ans. Les hommes du Moustérien ont vécu avec les tigres à dents de sabre, les lions des cavernes et les autres félins disparus. Collection et photo: Pierre-Olivier Combelles

Couteau moustérien en silex trouvé par Pierre-Olivier Combelles dans une forêt d'Ile-de-France. Il était certainement enmanché dans un morceau de bois ou de bois de renne par exemple pour mieux le tenir en main. Servait à gratter les peaux d'animaux et à couper. Le Moustérien est une période du Paléolithique qui s'étend de -300.000 à -30.000 ans. Les hommes du Moustérien ont vécu avec les tigres à dents de sabre, les lions des cavernes et les autres félins disparus. Collection et photo: Pierre-Olivier Combelles

Racloir paléolithique trouvé par Pierre-Olivier Combelles dans une forêt d'Ile-de-France. Photo in situ par P.O.Combelles.

Racloir paléolithique trouvé par Pierre-Olivier Combelles dans une forêt d'Ile-de-France. Photo in situ par P.O.Combelles.

Androclès rencontre un lion blessé par une épine à la patte (Aulu-Gelle)

Androclès rencontre un lion blessé par une épine à la patte (Aulu-Gelle)

Androclès soigne le lion blessé, qui deviendra son ami et son protecteur. Bas-relief antique.

Androclès soigne le lion blessé, qui deviendra son ami et son protecteur. Bas-relief antique.

Jean-Paul Roux raconte l'histoire d'Androclès (in: Montagnes sacrées, montagnes mythiques, Fayard, 1999)

Jean-Paul Roux raconte l'histoire d'Androclès (in: Montagnes sacrées, montagnes mythiques, Fayard, 1999)

Minhwa-Sanshin (Corée) Minhwa signifie peinture et Sanshin sont les Dieux (Esprits) de la Montagne en Corée. Ce sont les équivalents des yama-no-kami  ou yamagami au Japon. "(Le tigre) entretient de fréquentes et harmonieuses relations avec les sages et les moines : il les protège et ceux – ci prennent soin de lui. La Sagesse apporte la Protection." (Alain Sennepin).

Minhwa-Sanshin (Corée) Minhwa signifie peinture et Sanshin sont les Dieux (Esprits) de la Montagne en Corée. Ce sont les équivalents des yama-no-kami ou yamagami au Japon. "(Le tigre) entretient de fréquentes et harmonieuses relations avec les sages et les moines : il les protège et ceux – ci prennent soin de lui. La Sagesse apporte la Protection." (Alain Sennepin).

"In Korean history and culture, a tiger is regarded as a guardian that drives away evil spirit and a sacred creature that brings good luck – the symbol of courage and absolute power. The oldest historical record about the tiger can be found in the myth of Dangun, the legendary founding father of Gojoseon, told in the Samguk Yusa, or the Memorabilia of the Three Kingdoms. According to the myth, a bear and a tiger wished to become human beings. The bear turned into a woman by observing the commandments to eat only mugwort and garlic for 100 days in the cave. But the tiger couldn’t endure the ordeal and ran off, failing to realize its wish. There are 635 historical records about tigers in the Annals of the Joseon Dynasty. The story of a tiger that began from a myth can be also found in daily life as well. For example, the 19th-century painting named “Sansindo” depicts the guardian spirit of a mountain leaning against a tiger or riding on the back of the animal. The animal is also known to do the errands for the mountain’s guardian spirit which is known to wish for peace and the well-being of the village. So, the tiger was ordered by the spiritual guardian of the mountain to give protection and wish for peace in the village. People drew such paintings and hung them in the shrine built in the mountain of the village where memorial rituals were performed regularly. In Buddhism, there is also a shrine that keeps the painting of the guardian spirit of the mountain. It’s called “Sansintaenghwa”, depiction of the guardian spirit of the mountain and a tiger."

Source: https://en.wikipedia.org/wiki/Tigers_in_Korean_culture

Hû, le tigre (qui se dit aussi Lâohû, le vieux tigre, par respect) en caractères chinois mandarins (https://www.hantrainerpro.com/chinois/dictionnaire/chinois-francais/traduction-laohu_tiger.htm). Le Tigre, en Chine, est le "Roi de la Montagne". "L’astrologie chinoise caractérise le tigre comme un être superbe et généreux, sensible, voire émotif. Mais c’est surtout un rebelle, ou, du moins, un résistant. Le tigre a tendance à foncer sans réfléchir." (http://www.asso-yinyang.fr/2016/02/18/symbolique-des-animaux/)
Hû, le tigre (qui se dit aussi Lâohû, le vieux tigre, par respect) en caractères chinois mandarins (https://www.hantrainerpro.com/chinois/dictionnaire/chinois-francais/traduction-laohu_tiger.htm). Le Tigre, en Chine, est le "Roi de la Montagne". "L’astrologie chinoise caractérise le tigre comme un être superbe et généreux, sensible, voire émotif. Mais c’est surtout un rebelle, ou, du moins, un résistant. Le tigre a tendance à foncer sans réfléchir." (http://www.asso-yinyang.fr/2016/02/18/symbolique-des-animaux/)

Hû, le tigre (qui se dit aussi Lâohû, le vieux tigre, par respect) en caractères chinois mandarins (https://www.hantrainerpro.com/chinois/dictionnaire/chinois-francais/traduction-laohu_tiger.htm). Le Tigre, en Chine, est le "Roi de la Montagne". "L’astrologie chinoise caractérise le tigre comme un être superbe et généreux, sensible, voire émotif. Mais c’est surtout un rebelle, ou, du moins, un résistant. Le tigre a tendance à foncer sans réfléchir." (http://www.asso-yinyang.fr/2016/02/18/symbolique-des-animaux/)

"La perfection implique la recherche de réunir la force du tigre et l’esprit du dragon" (Le Combat du Tigre et du Dragon, conte annamite)

"La perfection implique la recherche de réunir la force du tigre et l’esprit du dragon" (Le Combat du Tigre et du Dragon, conte annamite)

Durga Mahishasura-mardini, the slayer of the buffalo demon.  Source: https://en.wikipedia.org/wiki/Durga

Durga Mahishasura-mardini, the slayer of the buffalo demon. Source: https://en.wikipedia.org/wiki/Durga

An image of Maa Durga on display during Durga Puja in Kolata. Source: https://en.wikipedia.org/wiki/Durga

An image of Maa Durga on display during Durga Puja in Kolata. Source: https://en.wikipedia.org/wiki/Durga

Devi Suktam hymn (abridged):

I am the Queen, the gatherer-up of treasures, most thoughtful, first of those who merit worship.
     Thus gods have established me in many places with many homes to enter and abide in.
Through me alone all eat the food that feeds them, – each man who sees, breathes, hears the word outspoken.
     They know it not, yet I reside in the essence of the Universe. Hear, one and all, the truth as I declare it.
I, verily, myself announce and utter the word that gods and men alike shall welcome.
     I make the man I love exceeding mighty, make him nourished, a sage, and one who knows Brahman.
I bend the bow for Rudra [Shiva], that his arrow may strike, and slay the hater of devotion.
     I rouse and order battle for the people, I created Earth and Heaven and reside as their Inner Controller.
On the world's summit I bring forth sky the Father: my home is in the waters, in the ocean as Mother.
     Thence I pervade all existing creatures, as their Inner Supreme Self, and manifest them with my body.
I created all worlds at my will, without any higher being, and permeate and dwell within them.
     The eternal and infinite consciousness is I, it is my greatness dwelling in everything.

Devi Sukta, Rigveda 10.125.3 – 10.125.8,

Source: https://en.wikipedia.org/wiki/Devi_Mahatmya

Lire la suite

Être excentrique aujourd'hui

26 Janvier 2018 , Rédigé par POC

Être excentrique aujourd'hui
Pierre-Olivier Combelles. Autoportrait à la manière moghole ou persane. Aquarelle (miniature et fond de fleurs stylisées). Années 1970.

Pierre-Olivier Combelles. Autoportrait à la manière moghole ou persane. Aquarelle (miniature et fond de fleurs stylisées). Années 1970.

Lire la suite

Alba gu bràth

23 Janvier 2018 , Rédigé par Béthune

Alba gu bràth

Musiques de France, d'Ecosse, du Québec, des îles et d'ailleurs...

http://pocombelles.over-blog.com/page-1885109.html

Lire la suite
Lire la suite

Les lis de France refleuriront

22 Janvier 2018 , Rédigé par Béthune

21 janvier 1993 - 21 janvier 2018

Si donc vous ne pouvez pas même la moindre chose, pourquoi vous inquiétez-vous du reste? Considérez comment croissent les lis: ils ne filent ni ne tissent; cependant je vous dis que Salomon même, dans toute sa gloire, n'a pas été vêtu comme l'un d'eux.

Si Dieu revêt ainsi l'herbe qui est aujourd'hui dans les champs et qui demain sera jetée au four, à combien plus forte raison ne vous vêtira-t-il pas, gens de peu de foi ?

(Luc, 12, 27-28)

La Reine de France:

http://pocombelles.over-blog.com/2015/04/il-n-y-a-maintenant-seize-ou-dix-sept-ans-que-je-n-ai-vu-la-reine-de-france-c-etait-aversailles-elle-etait-encore-la-dauphine-et-cer

Les lis de France refleuriront
Lire la suite

"En littérature, ce qui est sauvage seul nous attire" (H.D. Thoreau)

21 Janvier 2018 , Rédigé par POC

Préface de Kenneth White au Journal de Henry David Thoreau

Préface de Kenneth White au Journal de Henry David Thoreau

Lire la suite

Théodore Monod: François d'Assise n'a eu aucune influence sur l'Eglise

20 Janvier 2018 , Rédigé par Pierre-Olivier Combelles

Théodore Monod: Révérence à la vie. Conversations avec Jean-Philippe de Tonnac. Grasset, Paris, 1999.

Théodore Monod: Révérence à la vie. Conversations avec Jean-Philippe de Tonnac. Grasset, Paris, 1999.

Saint François d'Assise

 

Cantique de frère Soleil ou des Créatures

 

 

Jusqu'à la fin – car c'est presque moribond qu'il composa son plus joyeux cantique – saint François voulut mettre le monde en état de louange.

Durant l'automne 1225, épuisé par la stigmatisation et par les maladies, il s'était retiré à Saint-Damien. Presque aveugle, seul dans une cabane de roseaux, abattu par la fièvre et tourmenté par les mulots, voilà pourtant le chant d'amour qu'il fit monter vers le Père de toute la Création.

L'avant-dernière strophe, hymne au pardon et à la paix, fut composée en juillet 1226, au palais épiscopal d'Assise, pour mettre fin à une lutte acharnée entre l'évêque et le podestat de la ville. Ces quelques vers de l'apôtre de la paix suffirent à empêcher la guerre civile.

Quant à la dernière strophe, c'est pour accueillir par un chant notre soeur la Mort qu'elle fut composée au début d'octobre 1226.

 

pleiades

 

Très haut, tout puissant et bon Seigneur,

à toi louange, gloire, honneur,

et toute bénédiction;

à toi seul ils conviennent, ô Très-Haut,

et nul homme n'est digne de te nommer.

 

Loué sois-tu, mon Seigneur, avec toutes tes créatures,

spécialement messire frère Soleil,

par qui tu nous donnes le jour, la lumière:

il est beau, rayonnant d'une grande splendeur,

et de toi, le Très-Haut, il nous offre le symbole.

 

Loué sois-tu, mon Seigneur, pour soeur Lune et les étoiles:

dans le ciel tu les as formées,

claires, précieuses et belles.

 

Loué sois-tu, mon Seigneur, pour frère Vent,

et pour l'air et pour les nuages,

pour l'azur calme et tous les temps:

grâce à eux tu maintiens en vie toutes les créatures.

 

Loué sois-tu, mon Seigneur, pour notre soeur Eau,

qui est très utile et très humble,

précieuse et chaste.

 

Loué sois-tu, mon Seigneur, pour frère Feu,

par qui tu éclaires la nuit:

il est beau et joyeux,

indomptable et fort.

 

Loué sois-tu, mon Seigneur, pour soeur notre mère la Terre,

qui nous porte et nous nourrit,

qui produit la diversité des fruits,

avec les fleurs diaprées et les herbes.

 

Loué sois-tu, mon Seigneur, pour ceux

qui pardonnent par amour pour toi;

qui supportent épreuves et maladies:

heureux s'ils conservent la paix,

car par toi, le Très-Haut, ils seront couronnés.

 

Loué sois-tu, mon Seigneur,

pour notre soeur la Mort corporelle,

à qui nul homme vivant ne peut échapper.

 

Malheur à ceux qui meurent en état de péché mortel;

heureux ceux qu'elle surprendra faisant ta volonté,

car la seconde mort ne pourra leur nuire.

 

Louez et bénissez mon Seigneur,

rendez-lui grâce et servez-le

en toute humilité !

 

St-Fran-ois-d-Assise.jpg

Dessin de Quino

Dessin de Quino

Lire la suite
1 2 > >>