Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Le Rouge et le Blanc

Matariki, Fête des Pléiades, le Nouvel-An maori

10 Mai 2012 , Rédigé par Pierre-Olivier Combelles Publié dans #Exploration

pleiades

 

La magnifique constellation des Pléiades, broche d'étoiles bleutées auréolées de nuages de poussières lumineux,  brille à l'extrémité de l'alignement PAMS (Pléiades-Aldébaran-Mages-Sirius). Dans l'hémisphère nord, les Pléiades sont en haut et Sirius en bas, et dans l'hémisphère sud, les Pléiades sont en bas, vers l'horizon, et Sirius est en haut.

L'époque d'une étoile, d'un amas d'étoiles (Pléiades) ou d'une galaxie (Nuages de Magellan) se définit donc par son apparition et sa disparition de l'horizon. Sa hauteur maximale au-dessus d'un lieu (déclinaison) sert de repère pour la navigation.

Les Maoris nomment les Pléiades Matariki. Ils ont un nom pour chacune des sept étoiles principales. Il semblerait que Matariki soit le nom d'une d'entre elles, qui serait la mère des six autres.  Une légende raconte leur formation dans le ciel:

Tāwhirimātea, l'atua (présence divine) des vents et des éléments naturels, entre en guerre contre ses frères aînés parce qu'ils ont séparé leurs parents, Ranginui (le ciel) et  Papatūānuku (la terre). Dans sa colère, il arrache ses yeux et les lance dans le ciel. Matariki signifie "yeux du dieu" (mata ariki) ou "petits yeux" (mata riki).

Pour ces grands voyageurs du Pacifique, qui s'installèrent un jour à Aotearoa, l'Île du Grand Nuage Blanc (Nouvelle-Zélande) à la suite de leur héros mythique  Kupé, l'apparition et la disparition des Pléiades dans le ciel austral et la montée de l'étoile Waanui (Vega) coïncident avec la période des récoltes, au moment du solstice d'hiver. 

 

Ka puta à Matariki, ka rere à Whaanui - ko te tohu ò te tau

Les Pléiades réapparaissent, Waanui prend son vol - Ce sont les signes de l'époque du Nouvel An maori !

 

Te Oha storehouse

Te Oha, le grenier à récoltes maori


C'est pour cela qu'elles symbolisaient, avec les récoltes et la fertilité ("Matariki ahunga nui": "Matariki procure la nourriture en abondance"), la Nouvelle année et le souvenir des morts. 

Cette ancienne tradition, abandonnée progressivement après la colonisation anglaise, est en train de renaître pour supplanter le 1er janvier et Halloween, et même la fête pour l'anniversaire de la Reine d'Angleterre comme fête nationale.

La Fête du Nouvel An Matariki a  lieu désormais chaque année, à la fin juin.

Le grand ethnographe des Maori, Elsdon Best a remarqué que les Maori avaient une extraordinaire acuité visuelle. Ils étaient non seulement capables de distinguer plus de 7 étoiles dans les Pléiades, mais aussi les satellites de Jupiter*. 

De l'autre côté du Pacifique, en Amérique du Sud, les Incas et les peuples andins révéraient aussi les Pléiades (comme beaucoup d'autres peuples, les Grecs par exemple), symbole de l'activité agricole, dont l'apparition en décembre et la disparition en mai marquaient également la saison des pluies et le temps des récoltes. Leur nom est Qollqa en quechua, ce qui signifie "silo à grains". Ces silos, qollqas, étaient des constructions circulaires, en pierre ou en adobe, à toit de chaume, soigneusement closes, dans lesquelles on conservait les grains et les légumes secs. On en voit encore les ruines, en rangées parallèles, dans les environs du lac Junin, dans les Andes centrales du Pérou, à 4000 m d'altitude.

Une salle était consacrée aux Pléiades dans le Temple du Soleil, au Cuzco, la capitale des Incas dans les Andes (Inca Garcilaso de la Vega: Comentarios Reales sobre los Incas del Peru).


 


Pour en savoir plus:


Matariki - Maori New Year par Paul Meredith, sur le site The Encyclopedia of New Zealand: link

* Eldson Best: The astronomical knowledge of the Maori, genuine and empirical. Dominion Museum, Wellington, NZ (Atearoa): link


Et pour ceux qui s'intéressent aux relations ancestrales entre l'Amérique du sud et le Pacifique et qui se trouveraient à Lima, au Pérou, le 15 mai, Pierre-Olivier Combelles donnera une conférence intitulée "Na wai taua ?" (d'où venez-vous, quelle est votre généalogie ?, en maori) à l'amphithéâtre du Muséum d'Histoire Naturelle, Avenida Arenales, de 10h à 12 h. 

Site de la Universidad Nacional Mayor de San Marcos:link

Affiche: link

 

Na wai taua IMAGEN


Partager cet article

Repost 0