Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
Le Rouge et le Blanc

Articles récents

Your life has a limit but knowledge has none (Zhuangzi)

27 Octobre 2012 , Rédigé par Béthune

"Your life has a limit but knowledge has none. If you use what is limited to pursue what has no limit, you will be in danger. If you understand this and still strive for knowledge, you will be in danger for certain! If you do good, stay away from fame. If you do evil, stay away from punishments. Follow the middle; go by what is constant, and you can stay in one piece, keep yourself alive, look after your parents, and live out your years."

Zhuangzi, III. Trad. Watson Burton


 

 

Fenghuang, le phénix

Lire la suite

Abolis l'étude, et tu seras sans soucis (Tao Tö King, XX)

26 Octobre 2012 , Rédigé par Béthune

      pleiades

 

XX

 

Abolis l’étude, et tu seras sans soucis.

« La petite différence entre "oui " et "oh oui " », « la grande différence entre "le bien" et "le mal" », « que l’on doit craindre ce que d’autres craignent » — comme (l’étude de ces choses) est illimitée ! On n’en vient jamais à bout !

Mais, quand tous les hommes ont une réunion joyeuse, comme pour la célébration d’un grand sacrifice ou l’ascension d’une terrasse en printemps, alors moi seul, en repos, je ne donne aucun signe, comme un nourrisson qui ne sait pas encore sourire, abandonné, comme quelqu’un qui ne sait de quel côté se tourner ! Quand tous les hommes ont surabondance, moi seul je suis comme quelqu’un qui a tout perdu. Cela vient de ce que j’ai le cœur d’un imbécile, aussi niais !

Que les gens ordinaires soient éclairés, moi seul je suis dans l’obscurité ! Que les gens ordinaires soient clairvoyants, moi seul je suis myope ! De faible lueur comme la lune dans sa dernière phase ! Tournoyant comme si je n’avais où me tenir ! Alors que tous les hommes ont quelque chose (qu’ils savent faire), moi seul je suis ignorant comme un paysan ! Moi seul je diffère des autres hommes, en ce que je prise me nourrir de la Mère.

 

TAO TÖ KING, LE LIVRE DE LA VOIE ET DE LA VERTU

Texte chinois établi et traduit avec des notes critiques et une introduction par J. J.-L. DUYVENDAK (1889-1954). Librairie d’Amérique et d’Orient Adrien Maisonneuve, Paris, 1987


 

Motif pachacuti manta péruvienne

Au milieu, en forme de S couché: motif traditionnel "pachacuti" (désordre, chaos, retournement) sur une manta moderne bolivienne. Ph.: POC

 

Lire la suite

L'Islande et le refus de l'austérité (Salim Lamrani)

21 Octobre 2012 , Rédigé par Béthune

 

 

CRISE ÉCONOMIQUE 

 

L’Islande et le refus de l’austérité

 

par Salim Lamrani*

 

L’Union européenne fait aujourd’hui le choix de l’austérité face à la crise économique mais se lance en même temps dans le sauvetage — avec des fonds publics — des banques privées qui auraient dû faire faillite à cause de leur mauvaise gestion. Est-ce vraiment la seule solution viable ? Salim Lamrani se penche sur le cas de l’Islande, un exemple que les médias et les apprentis sorciers de la finance européenne préfèrent passer sous silence.

 

RÉSEAU VOLTAIRE | PARIS (FRANCE) | 18 OCTOBRE 2012

Suite de l'article: link

 

* Enseignant, chargé de cours aux universités Paris-Descartes et Paris-Est Marne-la-Vallée. Dernier ouvrage publié en français : Cuba. Ce que les médias ne vous diront jamais (Estrella, 2009).

 

Lire la suite

l'UE prix Nobel de la Paix 2012

21 Octobre 2012 , Rédigé par Béthune

 

Photo: Source: Caretas (Lima-Pérou) 2254, oct 2012.

 

Le capitalisme, c'est l'exploitation de l'homme par l'homme, et le communisme c'est le contraire.

Blague russe

 

 

 

L'UE est le vieux modèle soviétique habillé à l'occidentale

Wladimir Boukovsky

 


Le Politbureau de l'UE: link (les 27 commissaires)

Lire la suite

Derrière les collines de Lima

20 Octobre 2012 , Rédigé par Béthune

De l'autre côté de la colline

Derrière les collines des quartiers riches de Lima: les favelas (asentamientos, au Pérou) s'étendent à perte de vue dans le désert, peuplées de millions de gens chassés des Andes par l'absence de toute politique agricole pour le peuple. Photo: Pierre-Olivier Combelles, 2012.

 

 

Tandis que se dynamisent les relations entre les USA et le Pérou, faisant suite aux récents sommets de l'APEC et d'ASPA 3 (America de Sur - Paises Arabes) pour attirer de nouveaux investissements principalement dans les mines, le pétrole et l'agriculture d'exportation, le gouvernement répète à toute occasion que le Pérou est un pays "émergent" qui pratique l'"inclusion sociale".

Que signifient les formules "émergent"  et "inclusion sociale" pour un pays qui n'a aucune industrie de transformation, qui prostitue ses ressources naturelles: pétrole, gaz naturel, mines, forêts de l'Amazonie, pêche, etc. aux compagnies étrangères et qui continue à être gouverné par une ploutocratie corrompue et cynique (la même que dénonçait Humboldt au XIXe siècle) alors que les Andes se dépeuplent, que les populations et la forêt amazoniennes sont en proie à une politique de destruction, que le Pérou est devenu le premier producteur mondial de cocaïne devant la Colombie et la Bolivie, que toutes ses réserves sont en dollars et que la capitale, Lima, en plein désert côtier, mégapole d'une monstrueuse hideur, compte aujourd'hui 10 millions d'habitants, le tiers de la population totale du pays, la plupart vivant dans des conditions misérables ?

La société péruvienne, fondamentalement coloniale, évolue selon le schéma de la ploutocratie occidentale actuelle: les transnationales et les riches d'un côté, défendus par l'Etat, et les misérables de l'autre, les plus nombreux et qui augmentent sans cesse. Je dis bien les misérables, et non les pauvres, parce qu'un pauvre a le nécessaire mais pas le superflu, tandis qu'un misérable manque du nécessaire. Y compris, et surtout de la beauté. Quant un peuple vit dans la laideur génerale: celle de l'habitat, celle de l'habillement, celle des manières, des médias et de la politique, n'est-il pas arrivé à la pire forme de la misère ?

Les 3/4 des chauffeurs de taxi à Lima ont un autre métier dont ils n'arrivent pas à vivre. Les enseignants font la même chose à cause de leurs salaires misérables. Les hôpitaux sont en grève. Les paysans des Andes abandonnent la culture de leurs terres pour travailler dans les mines. Des employés travaillent 12 h par jour auxquelles s'ajoutent 4H de transport dans le vacarme et la pollution pour gagner 25 soles, ou plutôt 17 soles (moins de 7 dollars), ce qui reste quand ils ont payé leurs transports. Les minibus et les cars urbains sont pleins de gens qui mendient. Le soir, dans la rue, des enfants de 10 ans font des exercices d'acrobatie devant les 4x4 des riches arrêtées aux feux rouges, pour manger et rapporter un peu d'argent à la maison. Les jeunes se prostituent et se droguent.

POC


tintin picaros

Tintin et les Picaros (Hergé)

Lire la suite

Une politique démographique qui donne froid dans le dos

20 Octobre 2012 , Rédigé par Béthune

démographie ONU

 Nota: la population humaine mondiale est estimée à 7 milliards en 2012

 

Cette courbe est extraite d'un article du journal péruvien El Comercio du 19 octobre 2012 intitulé "En el 2050 el mundo tendra mas adultos mayores que menores de 15 años". Les données sont empruntées à l'UNFPA (Fondo de Poblacion de las Naciones Unidas) et à HelpAge, une organisation consacrée au 3e âge.

Curieusement, il paraît au milieu d'une vaste campagne pour la légalisation et le développement de l'avortement au Pérou, un pays de majorité catholique où la natalité reste forte, surtout dans les Andes et l'Amazonie.

Quand on sait qu'une société normalement constituée doit compter une majorité d'enfants pour une minorité d'adultes et de vieillards, quand on sait que la procréation, la natalité, l'enfance, la jeunesse sont la vie même et la raison de vivre, on se dit que le vieillissement de la population mondiale est le résultat d'une politique suicidaire et criminelle à laquelle participe l'Organisation des Nations Unies* et qu'elle a ensuite l'hypocrisie de constater.

Regardons la nature: un chêne produit chaque année des dizaines de milliers de glands. Quelques-uns seulement deviendront des chênes adultes. Les autres seront mangés par les sangliers, les cerfs, les chevreuils, les geais, les ramiers, les insectes, les micro-organismes et les bactéries. Un saumon pond chaque année des dizaines de milliers d'oeufs dans sa rivière natale. Quelques-uns seulement deviendront des saumons adultes. Les autres nourriront les hommes, les ours, les loups, les oiseaux, les écrevisses, et d'autres poissons. La semence et la progéniture des uns nourrissent les autres.

Prolificité, surabondance, sélection, sont les lois de la nature.

C'est pourquoi ne s'agit pas de vivre longtemps, mais de vivre bien.

Ceci est la seule règle politique qui compte, avec comme méthode, "ne rien faire qui puisse troubler l'ordre naturel du monde" (Wou Wei en chinois).

Quand la ploutocratie veut remplacer la sélection naturelle par le malthusianisme et la dégradation des conditions de vie, elle transforme la vie en monstruosité.

 

POC

 

* Légalisation et promotion de la contraception, de l'avortement, de la de l'homosexualité et de toutes les formes de sexualité non reproductive, de la pornographie et du cybersexe, du travail de la femme, du concept de "gender", urbanisation forcée, économie de spéculation, etc. 

Lire la suite

Frère Marie-Victorin (1885-1944)

18 Octobre 2012 , Rédigé par Béthune

 

 

L'Office national du Film du Canada a mis en ligne sur son site un film magnifique et émouvant sur le Frère Marie-Victorin*, le grand botaniste québécois, auteur, en particulier, de la célèbre Flore laurentienne et fondateur du Jardin botanique de Montréal. Ce film a été réalisé par Nicole Gravel en 1997.

 

Visionnez-le ici: link

 

Et rappelons, à cette occasion, que la Flore laurentienne reste la bible de tout botaniste ou naturaliste au Québec.

 

* Né Conrad Kirouac le 3 avril 1885 à Kingsey Falls, Québec, et mort le 15 juillet 1944.

 

Le Jardin botanique de Montréal sur le portail de la Commission de Toponymie du Québec: link

 

 

  

 

 

 

Lire la suite

"Eka takushameshkui": "Ne mets pas tes raquettes sur les miennes" (Alexis Joveneau, O.M.I., 1926-1991)

18 Octobre 2012 , Rédigé par Béthune

  mat 6

  Mon guide et ami Mathieu Mark au bord de la rivière Olomane. Fin octobre 1993.

Photo: Pierre-Olivier Combelles

 

 

Je ne connais pas de texte plus vrai, plus beau et plus profond sur le génie d'une langue que celui du Père Alexis Joveneau sur la langue montagnaise. Raison pour laquelle je le remets une deuxième fois sur ce blog.

Ce texte, "Eka takushameshkui", "Ne mets pas tes raquettes sur les miennes" est paru dans la revue Histoire du Québec (Vol 15, numéro I) en 2009. Il est sur internet ici link: en pdf, donc copiable et imprimable.

Missionnaire des Montagnais (on dit Innuat aujourd'hui, ce qui veut dire "hommes") de la Romaine (Unamen-Shipu: La rivière de la peinture à l'ocre) sur la Basse Côte Nord du Québec, le Père Alexis Joveneau est mort à La Romaine en 1991 et il repose dans le petit cimetière du village montagnais, sous le sable ocré des rives de la rivière Olomane.

Il est l'auteur, ou plutôt l'éditeur de l'extraordinaire dictionnaire montagnais-français "Eukun eshi aiamiast ninan ute ulamen-shipit", illustré à chaque page de dessins faits par les Montagnais de La Romaine, publié à La Romaine même en mai 1978.

Pierre-Olivier Combelles

 

 

Joveneau et enfant

 

Le Père Alexis Joveneau, Oblat de Marie-Immaculée, berçant un enfant montagnais endormi dans son hamac, au bord de le l'estuaire de la rivière Olomane, près de la Romaine, sur la Basse Côte-Nord du Québec. Années 1950.

Lire la suite

L'argent et l'usure comme seule politique mondiale

15 Octobre 2012 , Rédigé par Béthune

Comment ?! Tu crois, toi aussi, à la théorie du complot ?! Ha ha ha...

 

 

C’est incroyable, vraiment incroyable.

Nos gouvernements ont totalement abandonné la création monétaire aux banques privées.

Nos prétendus "représentants" (par l'art. 104 du traité de Maastricht) ont carrément interdit à l'État de créer lui-même la monnaie dont il a besoin pour financer les services publics.

Et la politique monétaire (dirigée exclusivement contre l'inflation), qui accompagne le sabordage monétaire de l'art. 104, est profondément injuste —favorable aux oisifs et défavorable à ceux qui vivent de leur travail : cette politique monétaire antisociale entraîne à la fois une dette publique exponentielle extravagante et un chômage de masse scandaleux.

Etienne Chouard

 

 

http://etienne.chouard.free.fr/Europe/

 

 

 


 


 

 

Voter au suffrage universel, c'est désigner des gens qu'on n'a pas choisis. Etienne Chouard.    

 

 


 

 

 

L'adoration du Veau d'or, par Nicolas Poussin

 

 

Lire la suite

Tchouang tseu et le taoïsme

14 Octobre 2012 , Rédigé par Béthune

 

 

Dans cette émission (réalisation ? date ? média ?) publiée sur Youtube link,  écouter attentivement, en particulier, la sage, pénétrante et "embrassante" intervention de Cyrille  J. -D. Javary sur le taoïsme lettré, le taoïsme populaire et le shamanisme/animisme en Chine.

Chine qui, avant de s'appeler "Le pays qui est au centre du monde" (Zhong Kuo), s'appelait "Le continent des esprits" (Shen Zhou) ...

Rappelons à cette occasion que le lettré est en contact avec les livres, le paysan ou le chasseur-pêcheur-cueilleur sont en contact avec la nature et le cosmos. Le naturaliste-explorateur et l'ethnographe peuvent, dans une certaine mesure, être en contact avec ces deux sources d'expérience et de connaissance, s'ils parlent la langue, connaissent le milieu naturel et partagent la vie des peuples "sauvages", "primitifs" ou "premiers" comme on voudra les appeler (Les Andins disent en quechua, en parlant respectueusement des peuples amazoniens, "Ñaupa machu",  ce qui signifie "les ancêtres") et surtout leur façon de penser, ce qui est beaucoup plus difficile. Le naturaliste Lesson, qui accompagna l'expédition de Duperrey dans le Pacifique à bord de La Coquille, est un exemple. Le linguiste finlandais Kai Donner chez les Samoyèdes de Sibérie, l'explorateur et archéologue norvégien Helge Ingstad chez les Esquimaux du Cuivre, le Groënlandais Knud Rasmussen dans l'Arctique ou le marin Eric de Bisschop dans le Pacifique en sont d'autres, qui ont en même temps accompli des exploits, comme Ulysse. Je m'arrête là, car on pourrait parler aussi de Nicolas Baikov et de Vladimir Arseniev, du pindarique Saint John Perse, de Victor Segalen, de Gauguin ou d'Ezra Pound...

 

Infieles détail

Extrait d'une carte de l'Amazonie péruvienne (XIXe siècle)


De la même manière, il y a une astronomie populaire, qui est l'observation directe du ciel et des astres dans ce qu'ils ont d'apparent, et l'astronomie scientifique, qui est l'étude des astres et de leurs mouvements réels. Les animistes font de l'astronomie populaire. Les astronomes modernes ne sont pas animistes (et très rarement, voire jamais, des écrivains, des artistes, des poètes ou des philosophes). Hubert Reeves n'est pas une exception: il vulgarise avec talent et même profondeur l'astronomie scientifique.

Je fais cette parenthèse parce que dans le taoïsme comme dans la pensée asiatique et austronésienne au sens large (qui inclut l'Amérique précolombienne), l'univers est composé de la Terre, du Ciel et de l'Homme, qui forment un tout. L'astronomie, sous sa forme "populaire", étant spirituelle, sociale, économique (activités agricoles, navigation, etc), religieuse et politique, y revêt une importance majeure.

Cyrille Javary est le co-auteur, avec Pierre Faure, de l'édition du Yi Jing, Le livre des changements (Albin Michel, 2012 link).

P.O.-C.

 

 

Yi Jing

 

 

 

Le continent des esprits : la Chine dans le miroir du taoïsme

 

John Lagerwey

(Bio-bibliographie sur le site de l'Ecole Française d'Extrême-Orient: link)

Le Continent des Esprits - La Chine dans le miroir du taoïsme

Bruxelles, Renaissance du Livre (1993)

Maisonneuve & Larose (1993)

 

 

 

 

Tchouang tseu: Zhuang zi. Oeuvre complète lue (audio)

Source (Youtube) : link

Lire la suite