Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Le Rouge et le Blanc, ou le Fil d'Ariane d'un voyageur naturaliste

The Death Of The Pacific Ocean (Yoichi Shimatsu)

19 Mars 2015 , Rédigé par POC

Otarie (Otaria flavescens) morte sur la plage Lobos marinos, au bord du Pacifique, à une centaine de km au sud de Lima (Pérou). Photo: Pierre-Olivier Combelles, mai 2012. Cette année-là, un grand nombre d'animaux marins ont été trouvés morts sur les côtes du Pérou: otaries, petits cétacés, oiseaux marins. L'hécatombe continue: en janvier 2014, des centaines de dauphins sont trouvés morts sur les plages du Pérou (http://www.telegraph.co.uk/news/worldnews/southamerica/peru/10618536/Scientists-baffled-after-400-dead-dolphins-wash-up-on-Perus-beaches-p.html) et en novembre de la même année, 500 otaries sur une plage de Ancash, toujours au Pérou (http://www.rpp.com.pe/2014-11-23-policia-ecologica-halla-500-lobos-marinos-muertos-en-playa-de-ancash-noticia_744515.html). Bien entendu on peut accuser la pollution du littoral par les rejets des grandes villes côtières comme Lima (10 millions d'habitants), les produits chimiques de l'agriculture et de l'élevage industriels sur la côte, la contamination par les mines (mercure, cyanure, etc.) des rivières des Andes qui se jettent dans le Pacifique, les explosions sismiques sous-marines de l'exploration pétrolière, la sur-exploitation des ressources halieutiques et en particulier de l'anchois ("anchoveta", le poisson-fourrage). Mais le facteur "Fukushima" ne peut être écarté. De  toutes façons, il s'inscrit dans l'ensemble des nuisances à l'environnement qui sont la conséquence du "développement" des pays riverains du Pacifique (Amérique du nord, Amérique centrale, Amérique du sud, Asie, Océanie) qui pratiquent la même économie libérale et qui sont liés par de multiples traités de libre-échange, actuels ou en cours (TPP).

Otarie (Otaria flavescens) morte sur la plage Lobos marinos, au bord du Pacifique, à une centaine de km au sud de Lima (Pérou). Photo: Pierre-Olivier Combelles, mai 2012. Cette année-là, un grand nombre d'animaux marins ont été trouvés morts sur les côtes du Pérou: otaries, petits cétacés, oiseaux marins. L'hécatombe continue: en janvier 2014, des centaines de dauphins sont trouvés morts sur les plages du Pérou (http://www.telegraph.co.uk/news/worldnews/southamerica/peru/10618536/Scientists-baffled-after-400-dead-dolphins-wash-up-on-Perus-beaches-p.html) et en novembre de la même année, 500 otaries sur une plage de Ancash, toujours au Pérou (http://www.rpp.com.pe/2014-11-23-policia-ecologica-halla-500-lobos-marinos-muertos-en-playa-de-ancash-noticia_744515.html). Bien entendu on peut accuser la pollution du littoral par les rejets des grandes villes côtières comme Lima (10 millions d'habitants), les produits chimiques de l'agriculture et de l'élevage industriels sur la côte, la contamination par les mines (mercure, cyanure, etc.) des rivières des Andes qui se jettent dans le Pacifique, les explosions sismiques sous-marines de l'exploration pétrolière, la sur-exploitation des ressources halieutiques et en particulier de l'anchois ("anchoveta", le poisson-fourrage). Mais le facteur "Fukushima" ne peut être écarté. De toutes façons, il s'inscrit dans l'ensemble des nuisances à l'environnement qui sont la conséquence du "développement" des pays riverains du Pacifique (Amérique du nord, Amérique centrale, Amérique du sud, Asie, Océanie) qui pratiquent la même économie libérale et qui sont liés par de multiples traités de libre-échange, actuels ou en cours (TPP).

If some evil genius, a modern-day Captain Nemo, were to plan the extermination of life on Earth, there could hardly be a better spot for hatching this nefarious plot than Fukushima.

Yoichi Shimatsu

 

The Death Of The Pacific Ocean
Fukushima Debris Soon To Hit American Shores

By Yoichi Shimatsu
Exclusive To Rense.com
Hong Kong-Based Environmental Consultant
Former General Editor Japan Times Weekly In Tokyo
12-16-11

 

"An unstoppable tide of radioactive trash and chemical waste from Fukushima is pushing ever closer to North America. An estimated 20 million tons of smashed timber, capsized boats and industrial wreckage is more than halfway across the ocean, based on sightings off Midway by a Russian ship's crew. Safe disposal of the solid waste will be monumental task, but the greater threat lies in the invisible chemical stew mixed with sea water.
 
This new triple disaster floating from northeast Japan is an unprecedented nuclear, biological and chemical (NBC) contamination event. Radioactive isotopes cesium and strontium are by now in the marine food chain, moving up the bio-ladder from plankton to invertebrates like squid and then into fish like salmon and halibut. Sea animals are also exposed to the millions of tons of biological waste from pig farms and untreated sludge from tsunami-engulfed coast of Japan, transporting pathogens including the avian influenza virus, which is known to infect fish and turtles. The chemical contamination, either liquid or leached out of plastic and painted metal, will likely have the most immediate effects of harming human health and exterminating marine animals.
 
The toxic mess won't stop at the shoreline. Many chemical compounds are volatile and can evaporate with water to form clouds, which will eventually precipitate as rainfall across Canada and the northern United States. The long-term threat extends far inland to the Rockies and beyond, affecting agriculture, rivers, reservoirs and, eventually, aquifers and well water." (...)

Suite ce cet article sur Rense.com: http://www.rense.com/general95/death.htm

 

Fou varié (Sula variegata) mort sur la plage de Lobos marinos, au bord du Pacifique, à une centaine de km au sud de Lima. L'oiseau était en état d'inanition. De très nombreux  Fous ont été trouvés morts cette année-là sur les côtes péruviennes, sans explications officielles satisfaisantes. Em 2014, les oiseaux continuaient à mourir en grand nombre (http://www.rpp.com.pe/2014-06-21-lambayeque-piqueros-mueren-en-playas-de-santa-rosa-y-puerto-eten-noticia_702038.html) . Photo: Pierre-Olivier Combelles, mai 2012.

Fou varié (Sula variegata) mort sur la plage de Lobos marinos, au bord du Pacifique, à une centaine de km au sud de Lima. L'oiseau était en état d'inanition. De très nombreux Fous ont été trouvés morts cette année-là sur les côtes péruviennes, sans explications officielles satisfaisantes. Em 2014, les oiseaux continuaient à mourir en grand nombre (http://www.rpp.com.pe/2014-06-21-lambayeque-piqueros-mueren-en-playas-de-santa-rosa-y-puerto-eten-noticia_702038.html) . Photo: Pierre-Olivier Combelles, mai 2012.

Les rochers de la Playa Lobos Marinos à une centaine de km au sud de Lima, au bord du Pacifique. On peut y observer, outre des otaries, des fous variés, des pélicans thage, des sternes inca, des becs-en-ciseaux, des cormorans, des goélands, des dauphins et la rare loutre de mer. Photo: Pierre-Olivier Combelles (mai 2012).

Les rochers de la Playa Lobos Marinos à une centaine de km au sud de Lima, au bord du Pacifique. On peut y observer, outre des otaries, des fous variés, des pélicans thage, des sternes inca, des becs-en-ciseaux, des cormorans, des goélands, des dauphins et la rare loutre de mer. Photo: Pierre-Olivier Combelles (mai 2012).

 Ruines du temple de Pachacamac au bord du Pacifique, près de Lima. Il fut agrandi par l'Inca Tupac Yupanki à la fin du XVIe siècle, après sa grande expédition à l'Ile de Pâques, en hommage à Mamacocha (en quechua: mama: mère et cocha: lac, mer), l'Esprit-Divinité féminine des eaux et de la Mer, épouse du Dieu Viracocha. La mer (comme la montagne) était un espace sacré pour les Préhispaniques. Comment auraient-ils imaginé qu'on puisse un jour les piller, les détruire et les souiller ? Photo: Pierre-Olivier Combelles (2012).

Ruines du temple de Pachacamac au bord du Pacifique, près de Lima. Il fut agrandi par l'Inca Tupac Yupanki à la fin du XVIe siècle, après sa grande expédition à l'Ile de Pâques, en hommage à Mamacocha (en quechua: mama: mère et cocha: lac, mer), l'Esprit-Divinité féminine des eaux et de la Mer, épouse du Dieu Viracocha. La mer (comme la montagne) était un espace sacré pour les Préhispaniques. Comment auraient-ils imaginé qu'on puisse un jour les piller, les détruire et les souiller ? Photo: Pierre-Olivier Combelles (2012).

Après un long voyage et de nombreux détours dans le Pacifique nord, le long de la Californie, à travers l'Equateur et autour du Pacifique sud, une partie des eaux du courant japonais Kuroshio finit par se mêler au Courant de Humboldt. La radioactivité de Fukushima a-t-elle touché les côtes du Pérou ?

Après un long voyage et de nombreux détours dans le Pacifique nord, le long de la Californie, à travers l'Equateur et autour du Pacifique sud, une partie des eaux du courant japonais Kuroshio finit par se mêler au Courant de Humboldt. La radioactivité de Fukushima a-t-elle touché les côtes du Pérou ?

Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :