Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Le Rouge et le Blanc, ou le Fil d'Ariane d'un voyageur naturaliste

Pierre-Olivier Combelles vous emmène à la découverte de la Basse Côte-Nord du Québec... et ailleurs

30 Novembre 2017 , Rédigé par Pierre-Olivier Combelles

Le biologiste, écrivain et philosophe Jean Rostand a écrit un jour : "Je n'ai jamais eu le goût des voyages. J'ai toujours trouvé assez d'exotisme dans mon petit jardin pour me dépayser."

J'aime voyager, j'aime naviguer, j'aime explorer, j'aime les grands espaces: la mer, la forêt, la montagne; j'ai vécu de longues années en Amérique du sud http://mal217.org/agenda/naturalistes-dans-les-andes-1997-2017 , j'ai fait de longs séjours au Québec-Labrador. Et pourtant, j'ai d'abord été attentif à ce qui m'entourait immédiatement, "ici et maintenant" http://pocombelles.over-blog.com/2015/06/misumena-vatia-une-araignee-en-kimono-dans-une-orchidee.html  http://pocombelles.over-blog.com/2017/10/alisier-mon-ami.html Et non seulement dans le présent, mais aussi dans le passé, par l'histoire http://pocombelles.over-blog.com/2017/10/grattoir-mesolithique-visage-enigmatique.html. Ma perception, mon intérêt, ma curiosité, ma sensibilité ont toujours été cosmiques et diachroniques (tradition et évolution dans le temps)http://pocombelles.over-blog.com/2017/06/une-apres-midi-de-canicule-dans-le-parc-du-chateau-de-rambouillet.html .

J'ai aussi beaucoup voyagé et appris dans les livres et au contact de ceux qui savent, quels qu'ils soient, de toutes les époques, de tous les pays et de toutes les langues, sans limites, sans frontières. Mon guide a été l'amour, tout simplement. J'étais guidé par ce que j'aimais. Limiter la définition de l'explorateur à la découverte d'un pays exotique par rapport à son pays natal a quelque chose à la fois d'insuffisant, d'incomplet, de stupide et de prétentieux aussi, surtout à notre époque où n'importe qui avec de l'argent peut se rendre sans risques en quelques heures au bout du monde.

Mais il y a aussi autre chose. Pour moi, un voyage est d'abord une expérience intérieure, une épreuve initiatique, comme celle de Thésée qui explore de Labyrinthe, tue le Minotaure et en ressort, différent, grâce au fil d'Ariane, le fil qu'Ariane lui avait donné par amour et qui lui a sauvé la vie en lui permettant de vaincre et de se vaincre. Séparer le voyage et l'exploration matériels de l'initiation vers une connaissance plus large, plus profonde, plus sage du monde et de nous-même n'a pour moi aucun sens. Limiter le voyage à un exploit sportif, médiatique, scientifique ou carriériste ne m'intéresse pas et ne m'a jamais intéressé.

Ce sont les raisons pour lesquelles j'ai quitté la Société des Explorateurs peu de temps après avoir reçu le prix Guy de Beauchêne à la Société de Géographie (1992) et être parti  dans les Andes pour y vivre ma femme Péruvienne et nos enfants.

Au Québec-Labrador, au Pérou et en Bolivie; pays très éloignés du mien, j'ai vécu pleinement, et non pas seulement voyagé, car ÊTRE C'EST HABITER. http://www.provancher.org/Naturaliste_Canadien_120-2_ETE_1996.pdf En Bolivie et au Pérou, j'y ai cultivé la terre avec les paysans locaux et consommé, échangé, donné ou vendu ce que nous produisions: pommes de terre, maïs, etc. En mer aussi, j'habitais entièrement mes bateaux et la mer, le ciel et le vent qui m'entouraient. J'ai partagé la vie, longtemps, souvent dure, de ceux qui vivaient là, de langues et de cultures totalement différentes. Je suis devenu l'un des leurs (ou j'ai parfois cru le devenir...). Je me suis même engagé politiquement pour les défendre. Je n'ai pas voyagé en touriste, ni d'ailleurs en scientifique officiel, en mission et avec de gros moyens, car j'ai toujours été indépendant et les miens ont toujours été modestes. Je n'ai jamais vécu dans le luxe ni même dans l'aisance ou le confort. Je suis un homme ordinaire, mais peut-être pas un explorateur ordinaire...

Il y a longtemps, j'ai réalisé une édition de la totalité des textes et des dessins de Pierre Loti, alors Julien Viaud, simple Aspirant de Marine de 22 ans à bord de la frégate française  La Flore, lors de son bref passage à l'Île de Pâques en 1872. Ce qu'il a fait là est unique et merveilleux. Tous les jours il était à terre, grâce à une autorisation spéciale de l'amiral de Lapelin, pour partager la vie des Pascuans, explorer l'île, prendre des notes et dessiner. Une expérience inoubliable pour lui et un témoignage incomparable pour les autres. http://www.vers-les-iles.fr/livres/Gauguin/Loti_Flore.html. Je me sens très proche du Julien Viaud de cette époque et de celui qui, plus tard, parcourait l'île d'Oleron ou le château de la Belle-au-Bois-Dormant (La Roche-Courbon) près de Saintes, attentif aux arbres, aux fleurs sauvages, aux parfums, à une plume de miroir de geai sur le sol de la forêt.

J'ai beaucoup aimé, lu et étudié Saint-John Perse. Plusieurs de ses strophes figurent en épigraphes de mes publications. Ses oeuvres complètes dans la Pléiade m'ont accompagné jusque dans les Hautes Andes, pendant des mois et des mois. L'univers de Saint-John Perse, c'est l'univers infini du monde qui nous entoure, de la réalité merveilleuse et surprenante. Il me faudrait des heures pour parler de lui.

Joseph Conrad a beaucoup compté pour moi. Là encore, ce serait trop long de l'expliquer ici. Le Miroir de la Mer a été et est toujours un de mes livres de chevet.

En dehors des poètes chinois et japonais avec lesquels j'ai toujours eu une profonde affinité, un autre de mes modèles, en tant qu'écrivain, a été Jacques Delamain, le gendre de Jacques Chardonne, qui a étudié et décrit les oiseaux de sa région de Jarnac, en Charente, avec une simplicité, une vérité et un art incomparables. Jacques Delamain a ensuite créé et dirigé la collection Les Livres de nature chez Stock. http://pocombelles.over-blog.com/article-jacques-delamain-par-jacques-chardonne-60444932.html (son fils Jean Delamain a d'ailleurs continué avec l'étude émerveillée, savante et délicate des orchidées sauvages de leur petit coin de pays). C'est son exemple qui m'a décidé à prendre la plume pour exprimer ce que je vivais dans la nature. Chardonne a été aussi mon modèle, ou plutôt mon guide, quand il parlait de la Charente et décrivait des paysages. Un officier de marine et deux écrivains sédentaires ... mais qui voyageaient tellement dans le monde proche qui les entourait... 

Cette contradiction, ou plutôt cette complémentarité (au sens taoïste du Yin et du Yang) entre le proche et le lointain, entre l'extérieur et l'intérieur ont modelé ma vie, ce que j'ai entrepris ou tenté de faire, le tout si incomplètement. Mais ce qui a été présent partout, c'est le goût de l'aventure et de l'imprévu, des découvertes et des rencontres qu'on n'imaginait même pas et qui élargissent notre âme, celle d'enfants des étoiles.

Pierre-Olivier Combelles, 1er décembre 2017

Devant une station d'orchidées sauvages Platanthera chlorantha, dans la forêt de Rambouillet (1995)

Devant une station d'orchidées sauvages Platanthera chlorantha, dans la forêt de Rambouillet (1995)

Pierre Loti au sextant, par le peintre de la Marine Jean Delpech

Pierre Loti au sextant, par le peintre de la Marine Jean Delpech

Exemplaire (N°1 de l'édition numérotée) de la Bibliothèque de Versailles. Photo: Bibliothèque municipale de Versailles

Exemplaire (N°1 de l'édition numérotée) de la Bibliothèque de Versailles. Photo: Bibliothèque municipale de Versailles

Carton d'invitation à la Table ronde sur l'Île de Pâques à la Maison de l'Amérique latine en 1989

Carton d'invitation à la Table ronde sur l'Île de Pâques à la Maison de l'Amérique latine en 1989

Pierre-Olivier Combelles vous emmène à la découverte de la Basse Côte-Nord du Québec... et ailleurs
Pierre-Olivier devant le tableau de George Roux (Théâtre Montansier, Versailles) représentant Louis XVI et la Famille royale en gondole sur le Grand Canal de Versailles. Photo: Denis Gliksman. L'exploration, cela commence chez soi, là où on habite. Son village, sa ville, sa campagne, la nature qui nous entoure. Je suis né à Versailles, c'est là que mes explorations ont commencé. Cette photo a été prise dans le cadre d'un article sur la Flottille de Versailles et d'une conférence au Musée de la Marine.

Pierre-Olivier devant le tableau de George Roux (Théâtre Montansier, Versailles) représentant Louis XVI et la Famille royale en gondole sur le Grand Canal de Versailles. Photo: Denis Gliksman. L'exploration, cela commence chez soi, là où on habite. Son village, sa ville, sa campagne, la nature qui nous entoure. Je suis né à Versailles, c'est là que mes explorations ont commencé. Cette photo a été prise dans le cadre d'un article sur la Flottille de Versailles et d'une conférence au Musée de la Marine.

Pierre-Olivier Combelles photographié à Paris par Alain Rastoin lors du 60e anniversaire du Club des Explorateurs en 1995

Pierre-Olivier Combelles photographié à Paris par Alain Rastoin lors du 60e anniversaire du Club des Explorateurs en 1995

Pierre-Olivier Combelles vous emmène à la découverte de la Basse Côte-Nord du Québec... et ailleurs
Pierre-Olivier Combelles vous emmène à la découverte de la Basse Côte-Nord du Québec... et ailleurs

Réalisations de Pierre-Olivier Combelles au Québec


Mémoire
COMBELLES, P.O., 1997. Le Voyage au Labrador de John James Audubon (1833) et sa contribution à l’Histoire naturelle de la Côte-Nord du Québec. Mémoire de Diplôme d’Etudes Doctorales (3º cycle). Laboratoire d’Ethnobiologie-Biogéographie. Muséum National d’Histoire Naturelle (Paris) : 255 p.
http://bibliotheques.mnhn.fr/medias/detailstatic.aspx?INSTANCE=EXPLOITATION&RSC_BASE=HORIZON&RSC_DOCID=363026

Récit
COMBELLES, P.O., 1997. Iter canadensis : voyages sur la Basse Côte-Nord du Québec (1989-1993). Manuscrit non publié.


Articles scientifiques
COMBELLES, P.O., 1996. Les fruits sauvages comestibles et l’alimentation sur la Basse Côte-Nord du Québec. In : Le Naturaliste Canadien, Vol. 120, Nº2 : 8-19.

http://www.provancher.org/Naturaliste_Canadien_120-2_ETE_1996.pdf
COMBELLES, P.O., 1998. Le voyage de John James Audubon au Labrador (1833) : sa contribution à l’Histoire naturelle de la Côte-Nord du Québec. In : Le Naturaliste Canadien, Vol. 123, Nº1 : 67-74.

http://www.provancher.org/Naturaliste_Canadien_123-1_Hiver_1999.pdf
COMBELLES, P.O., 2001. Introduction à l’Histoire naturelle de la baie et des lacs Coacoachou (Basse Côte-Nord du Québec) – Première partie. In : Le Naturaliste Canadien, Vol.125 , Nº 1 (Hiver 2001) : 57-67.

http://www.provancher.org/Naturaliste_Canadien_125-1_Hiver_2001.pdf
COMBELLES, P.O., 2001. Introduction à l’Histoire naturelle de la baie et des lacs Coacoachou (Basse Côte-Nord du Québec) – Deuxième partie. In : Le Naturaliste Canadien, Vol.125 , Nº 2 (Eté 2001) : 75-83.

http://www.provancher.org/Naturaliste_Canadien_125-2_ETE_2001.pdf
COMBELLES, P.O., 2002. John James Audubon, l’amiral Henry Wolsey Bayfield et leur rencontre sur la Basse Côte-Nord du Québec durant l’été 1833. Textes de J.J. Audubon et de H.W. Bayfield traduits de l’américain par l’auteur. In : La revue d’histoire de la Côte-Nord. Sept-Iles (Québec). Numéro 34 (juin) : 16-24.

COMBELLES, P.-O., 2020. Les plantes de la Basse Côte-Nord des planches des "Oiseaux d'Amérique" de John James Audubon. La Revue d'Histoire de la Côte-Nord. Numéro 69-70 (mai) : 84-90.


Articles divers
COMBELLES, P.O., 1990. Dans le sillage d’Audubon. In : GEO Magazine, Nº131, janvier: 122-137.
COMBELLES, P.O., 1991. Audubon’s wake. In : Equinox, Nº59: 48-59. (en anglais).
COMBELLES, P.O., 1991. Le Labrador en pneumatique : croisière en éternité. In : Neptune-Yachting, Nº84: 85-91.
COMBELLES, P.O., 1991. Expédition Basse Côte-Nord 91. In : Tandem, journal de l’O.F.Q.J., février.
COMBELLES, P.O., 1997. Audubon, un naturaliste au Québec. In : Grands Reportages, septembre, Nº188 : 66-69.
Traductions
AUDUBON, J.J., 1988. La baie de Fundy. Traduit de l’américain par P.O. Combelles. In : Cols Bleus, revue de la Marine Nationale, Nº1978 du 27 février : 11-15.
AUDUBON, J.J., 1989. Le petit pingouin, Alca torda. Traduit de l’américain par P.O. Combelles. In : Cols Bleus, revue de la Marine Nationale, Nº2041 du 8 juillet : 10-15.
Télévision
COMBELLES, P.O., 1989. Grandeur Nature (sur les traces d’Audubon au Québec). Film vidéo 26’. Réalisation Y. Bourgeois. Production : ATOM/FR3. Première diffusion: janvier 1990 (Thalassa/FR3).  http://www.dailymotion.com/video/x5bh68i
Radio
COMBELLES, P.O., 1991. Gens du Saint-Laurent (entretiens avec le poète Roland Jomphe). L’Echappée-Belle, France-Culture, janvier.
Photographie
Photographies de la Basse Côte-Nord du Québec. In : Guide toponymique du Québec. Commission de Toponymie du Québec, 1994.
Exposition "Dans le sillage de John James Audubon- A la découverte de la Basse Côte-Nord du Québec"
COMBELLES, P.O., 1990. (Conception, réalisation, photographies et production). Dans le sillage d’Audubon, à la découverte de la Basse Côte-Nord du Québec. Création (janvier) au Carré des Arts du Parc floral de Paris (Vincennes). Cette exposition a été présentée depuis à : Couëron (Hôtel de Ville), Saint-Malo (Festival du Livre d’Aventure et de Voyage), Cambrai (Hôtel de Ville), Saint-Etienne (Hôtel de Ville, Fête du Livre), Rueil-Malmaison (Maison de la Nature), Saint-Germain en Laye (Hôtel de Ville), Ville d’Avray (Maison de la Culture), Bourges (Muséum d’Histoire naturelle).

Exposition "Le chemin de la forêt"

Pôle culturel La Lanterne (Rambouillet), 4 mai-30 juin 2019)

http://pocombelles.over-blog.com/2019/05/exposition-le-chemin-de-la-foret-rambouillet-pole-culturel-la-lanterne-mai-2019.html
 

Conférences et communications
COMBELLES, P.O., 1992. Voyage sur la chaîne des lacs Coacoachou avec les Montagnais de La Romaine (Québec). Société de Géographie, Paris (octobre).
COMBELLES, P.O., 1989-93. La flore et la faune de la Basse Côte-Nord du Québec (1º partie). L’Histoire et la population de la Basse Côte-Nord du Québec (2º partie). Carré des Arts du Parc floral de Paris, Muséum d’Histoire Naturelle de Bourges, Maison de la Nature de Rueil-Malmaison, Hôtel de Ville de Saint-Germain en Laye.
COMBELLES, P.O., 4 juin 1993. Un automne avec les Indiens Montagnais du Québec-Labrador. Mairie des Essarts-le-Roi (78).
 

Prix

- Dotation Kodak Grand Reportage 1990

- Prix Guy de Beauchêne 1992 (Société des Explorateurs français, Paris) http://www.societe-explorateurs.org/parrainage-et-prix/prix-de-la-societe/

Un parfum de forêt

 

 

Le vent se lève

sur la forêt

et caresse les arbres

en grandes vagues douces.

 

Je repartirai vers ce pays,

la proue du navire Argo

tournée vers le nord,

loin de l’alisier au feuillage léger

et des gentianes cachées.

 

Le vent emporte le parfum du myrica

et des pins sylvestres

au-delà des monts,

au-delà des mers,

jusque vers cette terre

haute, froide et inhumaine,

vers le Labrador.

 

Pierre-Olivier Combelles

10 septembre 1991

La Péninsule du Labrador-femme dont je rêvais devant le miroir du bassin du Palais-Royal à Paris... dessin du Journal de bord de Pierre-Olivier Combelles

La Péninsule du Labrador-femme dont je rêvais devant le miroir du bassin du Palais-Royal à Paris... dessin du Journal de bord de Pierre-Olivier Combelles

La Péninsule du Labrador. Dessin aquarellé. Journal de bord de Pierre-Olivier Combelles

La Péninsule du Labrador. Dessin aquarellé. Journal de bord de Pierre-Olivier Combelles

Shaman sibérien. Photo: National Geographic Magazine. La taïga, qui couvre tout le Subarctique en faisant le tour de la terre, est un seul monde, partout. Un monde qui nous relie à la Forêt des Origines.

Shaman sibérien. Photo: National Geographic Magazine. La taïga, qui couvre tout le Subarctique en faisant le tour de la terre, est un seul monde, partout. Un monde qui nous relie à la Forêt des Origines.

Pierre-Olivier Combelles et son ami Mathieu Mark, Innu/Montagnais de La Romaine. Expédition en canot autour de la chaîne des lacs Coacoachou, 1992

Pierre-Olivier Combelles et son ami Mathieu Mark, Innu/Montagnais de La Romaine. Expédition en canot autour de la chaîne des lacs Coacoachou, 1992

Arethusa bulbosa L.. Cette merveilleuse et inoubliable orchidée poussait en petite colonie dans une tourbière de la Basse Côte-Nord. Photo: Pierre-Olivier Combelles

Arethusa bulbosa L.. Cette merveilleuse et inoubliable orchidée poussait en petite colonie dans une tourbière de la Basse Côte-Nord. Photo: Pierre-Olivier Combelles

Pierre-Olivier Combelles vous emmène à la découverte de la Basse Côte-Nord du Québec... et ailleurs
Pierre-Olivier Combelles vous emmène à la découverte de la Basse Côte-Nord du Québec... et ailleurs
Pierre-Olivier Combelles vous emmène à la découverte de la Basse Côte-Nord du Québec... et ailleurs
Pierre-Olivier Combelles vous emmène à la découverte de la Basse Côte-Nord du Québec... et ailleurs
Pierre-Olivier Combelles vous emmène à la découverte de la Basse Côte-Nord du Québec... et ailleurs
Pierre-Olivier Combelles vous emmène à la découverte de la Basse Côte-Nord du Québec... et ailleurs
Pierre-Olivier Combelles vous emmène à la découverte de la Basse Côte-Nord du Québec... et ailleurs
Tandem (Février 1991), Bulletin de l'Office Franco-Québécois pour la Jeunesse

Tandem (Février 1991), Bulletin de l'Office Franco-Québécois pour la Jeunesse

Pierre-Olivier Combelles vous emmène à la découverte de la Basse Côte-Nord du Québec... et ailleurs
Pierre-Olivier Combelles vous emmène à la découverte de la Basse Côte-Nord du Québec... et ailleurs
Pierre-Olivier Combelles vous emmène à la découverte de la Basse Côte-Nord du Québec... et ailleurs
Pierre-Olivier Combelles vous emmène à la découverte de la Basse Côte-Nord du Québec... et ailleurs

Livre du Cinquantenaire de l'OFQJ. Source: https://issuu.com/ofqj/docs/ofqj50ans

Le 8 mars 2018 lors de la réception donnée au Quai d'Orsay à Paris pour le Cinquantenaire de l'Office Franco-Québécois pour la Jeunesse. Avec Valérie Dion, je représentais la décennie 90 des boursiers de l'OFQJ.

Le 8 mars 2018 lors de la réception donnée au Quai d'Orsay à Paris pour le Cinquantenaire de l'Office Franco-Québécois pour la Jeunesse. Avec Valérie Dion, je représentais la décennie 90 des boursiers de l'OFQJ.

Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :