Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Rouge et Blanc, ou le Fil d'Ariane d'un voyageur naturaliste

Papous de Nouvelle-Guinée occidentale: LA COLONISATION OUBLIEE (FORGOTTEN COLONIZATION)

27 Juillet 2018 , Rédigé par Pierre-Olivier Combelles

"Le développement, c'est la destruction des cultures locales, et que dans un monde globalisé, ils vont se trouver complètement piégés et redevenir plus colonisés qu'avant." (paroles du Père Jacques Gros, le religieux français qui accompagne les cinéastes dans le film)

2010 - 22 mn - Réalisation, scénario, image: Damien FAURE Depuis bientôt quarante ans, le gouvernement indonésien mène à l'égard du peuple papou de Nouvelle-Guinée occidentale (ex-Irian Jaya) une politique colonialiste. Ce peuple oublié de tous se bat pour la reconnaissance de son identité culturelle et politique. Face à cette colonisation, des groupes indépendantistes se sont créés rapidement. Le général Bernard Mawen, un des chefs militaire de l'OPM, (Mouvement de libération de la Papouasie Occidentale) lutte donc les armes à la main pour l'indépendance de sa terre, ancienne colonie des Pays-Bas, devenue province indonésienne en 1969. Dans les années 80 les combats entre les rebelles Papous et l'armée indonésienne ont fait fuir 12 000 personnes qui se sont réfugiées le long de la Flyriver qui sert de frontière entre l'Indonésie et la Papouasie-Nouvelle-Guinée. Après plusieurs séjours dans cette région, le réalisateur, Damien FAURE est retourné sur place pour rencontrer ces combattants et ces réfugiés papous. Son : Xavier ROUX Montage : Damien FAURE Mixage : Nicolas BREDIN Commentaire : Damien FAURE Traduction : Yita DHARMA Voix : Satya DUSAUGEY / Alexandre BOUSSAT Production: Matthieu Lamotte Production: aaa / ARTE G.E.I.E Diffusion TV: ARTE reportage

Consulter aussi:

http://www.cosmometis.fr/2016/08/07/conflit-indonesiens-papous-nouvelle-guinee-occidentale/

CONNAISSEZ LES FAITS: EXPOSER LES DEMANDES INDONÉSIENNES FRAUDULEUSES ET ILLÉGALES SUR LA PAPOUASIE OUEST. Les revendications indonésiennes sur l'intégration légale de la Papouasie occidentale dans la République d'Indonésie reposent en réalité sur des fraudes et des mensonges historiques, sont creuses et ne résisteront pas à un recours légal si l'affaire est portée devant un tribunal compétent du droit international. Les revendications de la République indonésienne doivent être exposées et le monde doit connaître la véritable histoire précoloniale et coloniale de la Papouasie occidentale pour participer efficacement à une campagne pacifique visant à libérer la Papouasie occidentale du maintien de la domination coloniale indonésienne. Les faits que le gouvernement indonésien ne peut nier sont les suivants:
 
Fait 1 - La Papouasie occidentale est MELANESIENNE, NON INDONESIENNE OU ASIATIQUE La Papouasie occidentale n'a jamais fait partie des Empires musulmans ou hindous qui existaient avant la création des Indes néerlandaises par le Royaume de Hollande au 16ème siècle. La Papouasie occidentale n'a donc aucune part à l'histoire précoloniale indonésienne commune. Les mythes nationaux qui justifient l'existence de l'Etat indonésien ne s'appliquent pas à la Papouasie occidentale. La Papouasie occidentale est entièrement composée de peuples mélanésiens et habitée par des peuples pratiquant des cultures mélanésiennes et des organisations sociales. La Papouasie occidentale se distingue du reste de l'Indonésie asiatique par une existence documentée distincte du reste des autres cultures de l'archipel indonésien.
 
Fait 2 - La Papouasie occidentale (qui était la Nouvelle-Guinée néerlandaise) a été administrée séparément des possessions hollandaises des Indes orientales. La Papouasie occidentale n'a jamais fait partie des Indes néerlandaises créées par le Royaume de Hollande au XVIe siècle. Les Hollandais contrôlaient principalement les deux empires musulman et hindou qui existaient dans la région qui comprend maintenant la République d'Indonésie. La Papouasie occidentale est devenue une colonie du Royaume de Hollande 200 ans plus tard au 18ème siècle en Nouvelle-Guinée néerlandaise. La Papouasie occidentale n'a donc pas eu d'histoire coloniale partagée avec la République d'Indonésie.
 
Fait n ° 3 - La Papouasie occidentale ne faisait JAMAIS partie de l'Etat indonésien post-colonial Au cours des décennies naissantes de la marche mondiale vers la décolonisation, l'Indonésie a été l'un des premiers pays du système international de l'après Seconde Guerre mondiale à devenir indépendant de ses maîtres coloniaux. En effet, l'Indonésie s'est battue et a gagné une guerre d'indépendance du Royaume de Hollande en 1949. Le fait est que la Papouasie occidentale ne faisait pas partie de cette guerre de libération et ne faisait pas partie de la République d'Indonésie lors de son indépendance en 1949 La Papouasie occidentale n'a pas partagé la même histoire de décolonisation avec l'Indonésie. La République d'Indonésie était et est une entité distincte de la nation de Papouasie occidentale.
 
Fait 4 - La Papouasie occidentale était une NATION avant l'annexion illégale par l'Indonésie en 1962. La Papouasie occidentale était en train d'être préparée par le Royaume de Hollande pour l'indépendance politique au début des années 1960, alors que la République indonésienne a été rendue indépendante par le Royaume de Hollande en 1949. Lorsque l'Indonésie a envahi la Papouasie occidentale en 1962, une Assemblée constituante, un blason, un hymne national et tout le caractère d'une entité qui se dirige vers l'indépendance. En effet, le 1er décembre 1961, le Morning Star (drapeau de Papouasie occidentale) a été levé pour la première fois, et tous les attributs d'une nation de Papouasie occidentale ont été démontrés à la «communauté des nations». Cependant, en 1962, l'armée indonésienne a envahi et annexé la nation à prédominance mélanésienne peuplée de papous occidentaux. Cet acte illégal est bien documenté et fait l'objet de demandes croissantes de revisitation du rôle de toutes les parties impliquées dans ce scandale. Sous la politique expansionniste des chefs militaires de la République indonésienne, la Papouasie occidentale a été illégalement acquise. Il n'y a pas de légitimité morale de la République indonésienne sur la Papouasie occidentale et la répression brutale et institutionnalisée des droits humains des Papous de l'Ouest est un moyen de dissimuler les revendications illégitimes de l'Indonésie. Les gouvernements et les sociétés multinationales étrangères des gouvernements occidentaux sont également parties à cette répression continue des droits de l'homme en Papouasie occidentale. Pourquoi les militaires indonésiens tueraient-ils, tortureraient-ils, violeraient-ils et supprimeraient-ils les peuples qui élèvent l'Étoile du matin ou répriment-ils toute forme de nationalisme de Papouasie occidentale? C'est simplement hors de l'insécurité indonésienne. Les revendications de la République indonésienne sur la Papouasie occidentale sont fondées sur des décennies de mensonges, de fraudes et de pratiques non démocratiques. Si elle est bien exposée, la République indonésienne n'a aucune base pour ses revendications en cours sur la Papouasie occidentale.
 
Fait 5 - L'acte non démocratique et illégitime de 1969 En 1969, seulement 1026 Papouasiens sur une population de 1,2 million de personnes ont été sélectionnés par l'Indonésie comme puissance occupante pour décider du sort de l'ensemble du peuple papou. Cet exercice référendaire ne répond à aucune norme ou exigence du droit international sur le droit à l'autodétermination tel qu'il existe à l'époque et tel qu'il existe actuellement. En effet, le vote de l'Acte de libre choix de 1969 par les Papous de 1026 n'était PAS libre et équitable et n'était jamais représentatif de la nation de Papouasie occidentale. Sous la contrainte et les menaces de l'armée indonésienne, les dirigeants papous sélectionnés ont pris une décision qui a créé des impacts à long terme à ce jour. Selon l'un des dirigeants qui ont participé à ce faux "Acte de libre choix", les 1026 dirigeants papous ont été intimidés et mis en garde avant de voter pour l'intégration dans l'Etat indonésien existant. Un dirigeant papou qui a participé au vote a révélé des années plus tard comment les dirigeants ont été traités avant le vote. Un officier de l'armée indonésienne, avec un pistolet pointé sur les chefs des dirigeants papous, a averti: "Vous devez choisir l'Indonésie pas la Papouasie. Si vous ne choisissez pas l'Indonésie, alors je vais vous tuer, vous tous ". Le résultat du référendum a été un vote «favorable» pour être intégré dans la République indonésienne. Cet «acte de libre choix» était un simulacre et un mépris total des principes démocratiques qui sont accordés à toutes les nations civilisées. Sur la base de ce processus frauduleux, également légitimé par les Nations Unies, le destin du peuple papou occidental a été placé entre les mains d'une entité brutale et oppressive - l'Etat indonésien. Fait 6 - Une règle coloniale génocidaire En 1962, lorsque l'armée indonésienne a envahi la Papouasie occidentale, la Papouasie occidentale comptait 1,2 million d'habitants alors que le territoire de la Papouasie et de la Nouvelle-Guinée comptait alors 2 millions d'habitants. Cinquante ans plus tard, la Papouasie et la Nouvelle-Guinée devenues Papouasie-Nouvelle-Guinée ont une population de 7,5 millions d'habitants, tandis que les (? la suite manque)
Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :