Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Rouge et Blanc, ou le Fil d'Ariane d'un voyageur naturaliste

Il n'est jamais trop tard pour un naturaliste

25 Mars 2019 , Rédigé par Pierre-Olivier Combelles

Torcol (Jynx torquilla). Auffargis (Yvelines) dans les aulnes au bord du ru des Vaux de Cernay, 5 mars 2019.

Torcol (Jynx torquilla). Auffargis (Yvelines) dans les aulnes au bord du ru des Vaux de Cernay, 5 mars 2019.

Jonquilles sauvages (Narcissus pseudonarcissus L.) à la lisière d'un champ et d'un bois. Forêt de Rambouillet, 23 mars 2019.

Jonquilles sauvages (Narcissus pseudonarcissus L.) à la lisière d'un champ et d'un bois. Forêt de Rambouillet, 23 mars 2019.

De merveille en merveille, l'existence s'ouvre.

Lao-Tseu

 

Il n'est jamais trop tard pour un naturaliste. La vie vous apporte toujours un cadeau, une surprise, une récompense, dont vous rêviez et que vous attendiez depuis longtemps.

Au cours des trois derniers mois, j'ai eu la joie de voir, de rencontrer pour la première fois de ma vie :

- Un couple de cerfs (Odocoileus peruvianus, luicho en quechua) dans notre ferme-réserve naturelle Pitunilla (ex Costa Rica) dans les Andes du Pérou. J'étais arrivé le jour même et en fin d'après-midi, vers 17H (il fait nuit à 18H30) nous aperçûmes deux cerfs qui se faufilaient dans le monte fauve de jopage sec, au-dessus de la maison, d'un molle à l'autre. Il voulaient boire dans la rigole, à 200m de nous, mais notre présence les gênait. Gris, trapus, la queue noire bordée de blanc, pas de bois sur la tête. Un couple, peut-être. Ils se cachaient sous les arbres pour réapparaître ensuite. Cela dura un quart d'heure, vingt minutes. Puis nous les perdîmes de vue. C'est la première fois que j'en voyais dans les Andes. Il y a une autre espèce, le taruka (Hippocamelus antisensis), plus rare et qui hante seulement les très hautes Andes, au-dessus de 4000 m d'altitude (étage de la puna). Plus trapue, avec des bois à deux andouillers seulement comme le chevreuil d'Europe.

- Un torcol dans les aulnes du ru des Vaux de Cernay, à Auffargis (village de la forêt de Rambouillet). Je marchais le long du sentier lorsque j'ai vu un oiseau se percher de manière bizarre sur une branche d'aulne inclinée, puis se tendre horizontal, puis se dresser droit comme un piquet. La taille et l'allure d'une petite grive, plumage sombre dont je n'arrivais pas à distinguer les détails (40 m plus haut, à contre-jour), la queue assez longue, le bec petit. S'est envolé, perché verticalement sur un tronc, mais ne grimpait pas en s'appuyant sur la queue comme un pic. Observation: 5 bonnes minutes, à l'oeil nu, sans jumelles.

- une colonie de jonquilles sauvages à la lisière d'un champ. Je passais à vélo et j'ai aperçu les taches jaunes sur le talus au pied des chênes, à 70 m environ. Eclairées par le soleil couchant. J'ai filé à la maison pour prendre mon appareil photo puis je suis revenu les photographier, couché par terre, dans la lumière du soleil qui baissait.

Pierre-Olivier Combelles

Pour en savoir plus sur le Torcol fourmilier:

http://www.oiseaux-birds.com/dossier-torcol-fourmilier.html

 

Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :