Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Le Rouge et le Blanc, ou le Fil d'Ariane d'un voyageur naturaliste

Magie du Minashkûat

10 Juin 2019 , Rédigé par Pierre-Olivier Combelles

Magie du Minashkûat

Une labradorite parmi les feuilles sèches aromatiques de Thé du Labrador (Thé des bois, Ledum groenlandicum Retzius, ikuta en langue innue/montagnaise): c'est le pays magique du Minashkûat, la taïga du Québec-Labrador. Monts, vallées, lacs, rivières, forêt de conifères et toundra à perte de vue. Ses reflets sont les aurores boréales qui illuminent les nuits. On voit aussi un phoque sur un rocher, au milieu de la mer. Ou bien une martre (Martes americana) ou un pékan (Pekania pennanti) dévorant sa proie dans un paysage de glace et de neige? C'est la divination par la labradorite.

Pierre-Olivier Combelles

Thé du Labrador (Ledum groenlandicum Retzius, "ikuta" en langue innue/montagnaise) en fleur, en juillet, quelque part sur la Basse Côte-Nord du Québec. Photo: Pierre-Olivier Combelles, 1990.

Thé du Labrador (Ledum groenlandicum Retzius, "ikuta" en langue innue/montagnaise) en fleur, en juillet, quelque part sur la Basse Côte-Nord du Québec. Photo: Pierre-Olivier Combelles, 1990.

Le lac Kahakaukamahkaht, près de la chaîne des lacs Coacoachou (Kukutshu, le carcajou). Basse Côte-Nord du Québec. Photo: Pierre-Olivier Combelles (1992)

Le lac Kahakaukamahkaht, près de la chaîne des lacs Coacoachou (Kukutshu, le carcajou). Basse Côte-Nord du Québec. Photo: Pierre-Olivier Combelles (1992)

Magie du Minashkûat
Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :