Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Rouge et Blanc, ou le Fil d'Ariane d'un voyageur naturaliste

Yuri Tavrovsky : Xi Jinping a fait une déclaration d'une sévérité sans précédent contre les Américains (Club d'Izborsk, 28 octobre 2020)

29 Octobre 2020 , Rédigé par Le Rouge et le Blanc Publié dans #Chine, #Club d'Izborsk (Russie), #Politique, #Russie

Yuri Tavrovsky : Xi Jinping a fait une déclaration d'une sévérité sans précédent contre les Américains  (Club d'Izborsk, 28 octobre 2020)

Yuri Tavrovsky : Xi Jinping a fait une déclaration d'une sévérité sans précédent contre les Américains

 

28 octobre 2020

 

https://izborsk-club.ru/20059

 

 

Le président chinois Xi Jinping a fait des déclarations très vives. "Bien sûr, nous ne regarderons pas avec indifférence comment notre souveraineté d'État, notre sécurité et nos intérêts de développement sont sapés, nous ne permettrons à aucune force d'interférer grossièrement et de diviser la terre sacrée de notre patrie. Au cas où une telle situation se produirait, le peuple chinois porterait un coup fatal", a menacé le dirigeant chinois. Qui sont les menaces chinoises abordées, pourquoi elles sont apparues maintenant et comment la guerre de Corée est liée à cela - nous a dit le président du conseil d'experts du Comité russo-chinois pour l'amitié, la paix et le développement Yuri Tavrovsky.

 

Je crois que Xi Jinping, bien sûr, s'adresse aux Américains. Il les met en garde contre le danger de certains mouvements brusques dans les semaines à venir avant et après les élections américaines - dit l'expert. - Il y a un point de vue : si, après les élections aux États-Unis, il y a des disputes au sujet du vainqueur, il faudra une sorte de distraction, et alors un conflit peut surgir dans le détroit de Taiwan.

 

Il pourrait s'agir de navires et d'avions américains qui pénétreraient dans l'espace chinois, ou d'autorités taïwanaises qui pourraient être poussées par les États-Unis à déclarer leur souveraineté, et ainsi provoquer le déclenchement d'une guerre entre le continent et l'île.

 

Les Américains ont poussé les Taiwanais à bout ces dernières semaines, avec de nouveaux missiles déjà annoncés qui non seulement atteindront des cibles dans le détroit de Taiwan, mais viseront également des objets à l'intérieur du territoire chinois.

 

En fait, Xi Jinping avertit sa nation et ses adversaires potentiels du danger. En mai dernier, le leader chinois a exhorté les militaires à se préparer au pire des scénarios. Il y a une semaine, il a fait appel aux Marines de la ville de Shenzhen. Les Marines sont les nouvelles unités créées pour la guerre avec Taiwan. Il leur a dit clairement : "Préparez-vous pour la guerre."

 

Vendredi, Xi Jinping a fait une déclaration sur "un coup de massue". Le timing est très important ici : d'une part, il est dit à la veille des élections américaines, d'autre part - à la veille du plénum du Comité central du PCC, qui s'ouvre le lundi 26 octobre. C'est un événement très important, qui a lieu une fois par an. Ce n'est peut-être pas un hasard si Xi Jinping dit qu'on ne peut pas laisser le parti se diviser, qu'on ne peut pas laisser la nation se diviser... Cela pose évidemment quelques problèmes.

 

Il est également très important qu'il le dise en rapport avec la guerre de Corée. Et il dit que les Chinois ont gagné cette guerre. Victoire sur qui ? Les Américains. Bien qu'en 1950, les forces de la Chine et des États-Unis aient été disproportionnées, les Chinois n'ont pas eu peur, ils ont envoyé leurs troupes en Corée, ont perdu plus de 200 000 personnes, mais, comme les Chinois eux-mêmes le croient, ils ont gagné. Les historiens occidentaux s'y opposent. Ici, la question est vraiment discutable, car pour la première fois dans l'histoire, les Américains n'ont pas accepté la reddition, mais ont signé une trêve. D'ailleurs, cette trêve est toujours en vigueur.

 

Les Chinois établissent des parallèles - alors que Mao Zedong dirigeait un pays faible. La Chine n'a été déclarée qu'en octobre 1949, et déjà en 1950, elle est en guerre contre l'Amérique. Néanmoins, la Chine a décidé de franchir ce pas. Et maintenant, la Chine se montre : "Nous n'aurons pas peur de faire ce pas". Et bien que les États-Unis continuent probablement à surpasser la Chine sur le plan militaire, ils n'ont pas peur car "les Chinois ne peuvent pas gagner".

 

La déclaration de Xi Jinping est d'une sévérité sans précédent. De plus, le fait que les Chinois célèbrent maintenant l'anniversaire de la guerre de Corée en dit long. Récemment, elle a simplement été rayée de l'histoire, et tous les musées qui tiennent maintenant des réunions ont été fermés parce que l'Amérique était un ami et un partenaire stratégique. Et maintenant, c'est l'inverse.

 

C'est dire ce qui n'était pas dans le discours de Xi Jinping. Il n'a pas été fait mention de la participation de l'Union soviétique, et c'est très désagréable. L'Union soviétique n'a pas officiellement participé à la guerre, mais les Chinois ont combattu avec des armes et de l'argent soviétiques. Staline a envoyé des armes, des spécialistes et des commandants. En outre, toute l'aviation était alors à nous, les Chinois et les Coréens n'avaient pas d'aviation en principe, et les États-Unis avaient déjà des jets. Beaucoup de nos gens sont morts là-bas, et en Chine il y a des monuments aux pilotes volontaires soviétiques, mais maintenant, malheureusement, on ne s'en souvient plus.

 

Ainsi, les Chinois coupent les parallèles possibles entre cette guerre et la situation actuelle. Ils ne nous invitent donc pas à affronter l'Amérique. Notre relation ne s'est pas détériorée, ils disent simplement : "Nous pouvons le faire nous-mêmes". Rien n'indique que Xi Jinping et Vladimir Poutine se consultent, même si cela serait logique. La guerre froide se poursuit actuellement contre la Chine et la Russie, et nos pays coordonnent très fortement leurs actions.

 

Il y a un an, nous avons remis aux Chinois un système d'alerte aux missiles. C'est l'un des composants les plus importants d'un bouclier nucléaire. La même année, nos bombardiers stratégiques ont volé avec les Chinois dans la même formation vers les bases américaines en Corée du Sud et au Japon. La vraie coordination se fait donc, mais il n'y a rien dans les mots.

 

Pour l'instant, nous ne voyons aucun signe de préparation de grands événements. Et les Chinois, apparemment, ont des informations différentes, ils ont décidé d'avertir les Américains. Le sens principal du discours de Xi Jinping : "Quelle que soit la situation, nous nous battrons jusqu'au bout, comme nous l'avons fait pendant la guerre de Corée".

 

Pour être honnête, cela semble très dur. Il s'agit d'une déclaration d'une sévérité sans précédent à l'encontre des Américains.

 

 

Youri Tavrovsky

 

Youri Vadimovich Tavrovsky (né en 1949) - orientaliste, professeur à l'Université de l'amitié des peuples de Russie, membre du Présidium de l'Académie eurasienne de télévision et de radio. Membre permanent du Club d'Izborsk.

 

Traduit du russe par Le Rouge et le Blanc.

Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :