Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Rouge et Blanc, ou le Fil d'Ariane d'un voyageur naturaliste

Alexander Notin : La Russie sort-elle du chaos ? (Club d'Izborsk, 2 décembre 2020)

2 Décembre 2020 , Rédigé par Le Rouge et le Blanc Publié dans #Club d'Izborsk (Russie), #Politique, #Russie

Alexander Notin : La Russie sort-elle du chaos ?  (Club d'Izborsk, 2 décembre 2020)

Alexander Notin : La Russie sort-elle du chaos ?

 

2 décembre 2020.

 

https://izborsk-club.ru/20277

 

 

Les architectes du chaos mondial ne se considèrent que comme tels. Un homme est mortel, faible et vit trop peu de temps non seulement pour générer le chaos, mais aussi pour le gérer, comme le prêchent les manuels de sciences politiques américains. C'est la conclusion que tire exclusivement l'année bissextile 2020.

 

Dieu seul sait ce qui se passera aux États-Unis après le 20 janvier. Les politologues et autres scientifiques fantasques n'en sont pas sûrs.

 

Le melting-pot du "rêve américain «a clairement démoli le toit de la maison et le contenu, qui n'a pas du tout été fondu dans» Homo americanus", se répand maintenant en napalm brûlant sur un territoire autrefois peuplé de millions d'indiens. Mais pour eux, pour les Indiens, il faudra un jour répondre devant le tribunal de l'histoire – comme pour des dizaines d'autres peuples ravagés, de pays détruits «pour la démocratie» et des millions de personnes défavorisées.
 

A cause de la corruption sodomite et de la folie politique - seul le fou peut avoir l'idée d'un chaos contrôlé ! - L'Amérique d'aujourd'hui ressemble de plus en plus à un royaume évangélique divisé contre lui-même, qui « sera anéanti et ne résistera pas ». Le processus est en cours et imparable. Le compte à rebours commence en 2020. Les États-Unis seront suivis par leurs satellites partout dans le monde. Même la Chine, même l'Inde, ne ressemble pas à l'Hollywood américain. Mais seulement extérieurement, car la pièce de théâtre mondiale, mise en scène par la «Grande Prostituée» américaine, a clairement montré qui est le maître de la maison et qui est le serviteur et l'esclave.

 

A première vue, la Russie est également condamnée à défiler dans ce défilé de soumission, menottée et attachée. Mais en est-il ainsi ? Oui, jusqu'à présent, nous, les contemporains de la troisième Rome, n'avons pas de quoi être fiers. Nous aussi, nous avons revêtu des masques et des gants, montrant notre timidité intérieure et notre dépendance extérieure vis-à-vis des gestionnaires du chaos mondial. Nos autorités sont également "divisées en elles-mêmes" : d'une part, elles ne se fatiguent pas, en s'empiffrant d'osmose avec elles-mêmes et avec les autres, pour fulminer sur la protection de la santé et du bien-être des citoyens, et d'autre part - de plus en plus ouvertement, de manière persistante et massive - elles attaquent les droits et les libertés de cet homme, provoquant chez ce dernier une panique et une réaction schizophrénique tout à fait naturelles. Si cette tendance ne change pas, la Russie devra faire face à une issue non moins triste qu'à l'Ouest. Par conséquent, elle va certainement changer.

 

Le fleuve de l'histoire russe est en train de prendre un tournant. Nous, les mortels, ne pouvons pas prédire où il tourne ni ce qu'il y a derrière le virage. Mais nous croyons en notre messianisme commun, en la Providence de Dieu et en l’omophorion* de la Reine du Ciel. Nous voyons déjà des signes de changement positif. La désillusion de millions de nos compatriotes qui ne sont pas d'accord avec la perspective de devenir le "bétail des insensés", le renforcement du blocus de feu autour de la Russie par l'Occident, et l'aggravation brutale de la misère sociale.

 

Selon Paisiy Svyatogorts, "trop de poussière et de saleté se sont accumulées dans le monde. Ça doit souffler fort.". La Russie ne sera sauvée par aucun dirigeant politique. Le Seigneur nous sortira d'un autre bourbier historique à sa manière - comme il le veut, mais les hommes ne le savent pas. Ce n'est pas en vain que l'Allemand Minich au XVIIIe siècle a profondément remarqué que la Russie est gouvernée par Dieu lui-même, car selon les normes européennes, un tel État ne peut pas exister. Le fleuve russe trouvera un chenal spécial, différent de celui de l'Ouest et de l'Est, en eau profonde, de sorte que là, au tournant, au moins pour un moment, il se déversera délibérément.

 

Ne devinons pas ce qui est hors de portée de l'esprit et du cœur de l'homme déchu. Nous, c'est-à-dire chacun de nous, souhaitant le bien de la Russie, ne pouvons faire qu'une seule chose - une fois de plus, éliminer les mauvaises herbes et les passions de son cœur pécheur, aider son prochain, renforcer l'esprit, ne pas céder aux divers hurlements démoniaques, et ainsi apporter une goutte de contribution personnelle au fleuve de l'histoire russe.

 

 

Alexander Notin

 

http://pereprava.org

Alexander Ivanovich Notin - personnalité publique russe, historien, diplomate. Responsable de la communauté culturelle et éducative "The Ferrying". Chef du groupe d'investissement Monolith, assistant du gouverneur de la région de Nijni-Novgorod V.P. Shantseva. Membre permanent du Club d'Izborsk.

 

Traduit du russe par Le Rouge et le Blanc.

 

* NdT: « Un omophorion ou omophore, en grec: ώμοφόριον, est une large et longue bande d'étoffe de soie, brodée et ornée de croix, que les patriarches et les métropolites portent autour du cou depuis les premiers siècles. » (Wikipedia)

Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :