Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Le Rouge et le Blanc, ou le Fil d'Ariane d'un voyageur naturaliste

La politique sanitaire contre la médecine et la santé: témoignage du Dr Pascal Sacré (Charleroi, Belgique)

10 Décembre 2020 , Rédigé par Le Rouge et le Blanc Publié dans #Opération Coronavirus, #Europe

La politique sanitaire contre la médecine et la santé: témoignage du Dr Pascal Sacré (Charleroi, Belgique)

BRUXELLES 07/12 – Le Dr Pascal Sacré était intensiviste au Grand Hôpital de Charleroi, site de Gilly. Le 20 octobre, il a été licencié pour « faute grave » en rapport avec l’expression de ses opinions sur « la gestion de la crise sanitaire ».

 

(...)

"Par mes articles, j’ai notamment attiré l’attention sur le danger sanitaire d’imposer le port obligatoire du masque à l’ensemble de la population, surtout au moment où l’épidémie semblait s’éteindre, dès le mois de mai. 

Étant moi-même coutumier du port d’un masque (je suis anesthésiste depuis 18 ans), j’ai compris que cet idéal de protection sanitaire ferait pire que mieux. 

J’ai expliqué, argumenté, référencé mon point de vue partagé par d’autres analystes et médecins, et pourtant, la réponse s’est résumée à me traiter d’anti-masque.

J’ai aussi attiré l’attention sur le danger de miser toute la réflexion sanitaire sur l’utilisation d’un test de biologie moléculaire, la RT-PCR (Real Time-Polymerase Chain Reaction), allant à l’encontre des principes de bonne médecine tels qu’on me les a enseignés, à savoir de mettre la réflexion clinique au-dessus de tout le reste.

J’ai toujours appris qu’il fallait partir du patient, pour aller ensuite vers les tests, et de ne pas hésiter à laisser tomber le test en donnant la priorité à mon examen clinique si celui-ci contredisait le test !"

(...)

"J’ai également expliqué le danger de fabriquer un vaccin nouvelle génération à la hâte, sans les précautions exigées pour la fabrication de tout produit sanitaire, quel qu’il soit, en plus, face à un danger dont la portée a été exagérée sous l’effet d’une panique médiatique tolérée, voire encouragée par le gouvernement.

L’adage en médecine « primum non nocere » (avant tout ne pas nuire) est mon guide suprême.

Enfin, j’ai contextualisé cette crise et notamment la saturation des hôpitaux et des soins intensifs belges en rappelant que d’année en année, les pouvoirs politiques successifs ont rogné sur les capacités matérielles (nombre de lits) et humaines, dévalorisant les personnels soignants au profit d’une rentabilité financière toujours plus exigeante et toujours moins humaine. Cela s’est fait avec la complicité active des directions générales hospitalières souvent composées de financiers avant tout."

(...)

Source et article complet: https://www.mondialisation.ca/un-reanimateur-sacrifie-temoignage-du-dr-pascal-sacre/5651814

La politique sanitaire contre la médecine et la santé: témoignage du Dr Pascal Sacré (Charleroi, Belgique)
Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :