Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Le Rouge et le Blanc, ou le Fil d'Ariane d'un voyageur naturaliste

Israël Shamir: L’Amérique descend dans la nuit virtuelle (The Unz Review, 26 Janvier 2021)

28 Janvier 2021 , Rédigé par Le Rouge et le Blanc Publié dans #Politique, #Lettres, #USA

Israël Shamir: L’Amérique descend dans la nuit virtuelle

 

26 janvier 2021

 

https://www.unz.com/ishamir/america-descends-into-virtual-night/

 

 

À 78 ans, après une longue maladie et sans avoir repris conscience, Joe Biden succombe à la présidence. Les derniers espoirs des derniers croyants des Q-anons se sont envolés comme une fumée dans la nuit, Biden accédant au puissant trône des États-Unis. C'est vraiment un jour sombre pour l'Amérique et pour le monde, car l'exemple américain sera suivi par beaucoup. C'est aussi un adieu au monde réel dans lequel nous avons été élevés. Le nouveau monde est virtuel, comme la plus grande partie de l'inauguration. Il est virtuel et sombre, dirigé par des entreprises numériques et par des politiciens vieux et fatigués.

 

La voix effrayante de Biden, la voix d'un vieil homme sale offrant des bonbons à un enfant de neuf ans, a livré quelques platitudes. Biden a été salué par les morts - par des drapeaux marquant ceux qui sont morts de Covid - tous hautement symboliques : il a été élu par les morts, il leur est donc redevable. On dit qu'un homme était tellement ennuyé parce que ses beaux-parents ont voté pour Biden qu'il a cessé de se rendre sur leur tombe. Le roi des morts, un personnage de Game of Thrones, est venu gouverner l'Amérique au nom de machines sans vie.

 

Le vieil homme frêle dirigera les vieilles femmes. Ensemble, ils forment le Gang des quatre : Harris, 56 ans, Pelosi, 80 ans, Clinton, 73 ans. Ses premiers jours, ses premiers actes sont de mauvais augure. Il a revêtu le masque, attribut de la Mort, et a obligé tous les fonctionnaires et agents fédéraux à porter des masques. Il a invité l'Amérique latine à envahir les États-Unis. Il a ouvert les portes aux immigrants du Moyen-Orient. Il a encouragé le changement de sexe pour les garçons et les filles. Il renvoie les États-Unis dans le désastre imminent de l'Accord de Paris en matière de changement climatique. Il a envoyé plus de troupes en Syrie. Il a lancé une nouvelle campagne contre la Russie et a envoyé des navires de guerre en mer de Chine méridionale.

 

Dans le même temps, Pelosi élimine les mots "mère, père, fils, fille, mari, femme" du vocabulaire du Congrès comme étant "sexistes". Un tel langage purgé ne permettrait jamais de traduire la prophétie miraculeuse de Virgile (Incipe, parve puer, risu cognoscere matrem) en anglais, ni aucun autre texte sacré. Cela n'a pas beaucoup d'importance ; dans le monde Covid, il n'y aura pas d'église de toute façon, pas de mariage, ni femme ni homme ; au lieu de faire des enfants localement, les nouveaux Américains seront importés. En effet, si tout le reste est externalisé, pourquoi s'arrêter à la reproduction ?

 

Le régime Biden n'est qu'une façade pour le pouvoir de Big Data, des cinq géants qui ont supprimé Trump et installé Biden à la Maison Blanche. Nous verrons bientôt si les politiciens assoiffés de pouvoir se contenteront de faire semblant d'être au pouvoir. Trump a été le dernier homme d'État entièrement humain à la tête de la République, et il a été battu par le vote par correspondance.

 

Chaque fois que Trump s'est plaint de la possibilité de fraude, le Washington Post de Bezos a crié : "Le président Trump a colporté de fausses déclarations ou des menaces imaginaires concernant le vote par correspondance". Trois jours après la destitution de Trump, Amazon (qui appartient aux mêmes Bezos) a rejeté le vote par correspondance pour ses employés syndiqués, car il est notoire que le vote par correspondance n'est pas fiable. "Nous pensons que la meilleure approche pour une élection valide, équitable et réussie est celle qui est menée manuellement, en personne, ce qui la rend facile à vérifier", a déclaré Amazon. Le vote par correspondance pour la présidence était un must en raison de la pandémie, mais il n'y a pas d'épidémie lorsque les employés d'Amazon essaient d'adhérer à un syndicat.

 

De même, le pillage du BLM a été "en grande partie pacifique", mais le pillage du Capitole a été le fait de "terroristes internes". Les vainqueurs sont si malhonnêtes que j'ai pitié de Trump - et de nous tous.

(...)

La suite de l'article ici:

https://www.unz.com/ishamir/america-descends-into-virtual-night/

Vous pouvez contacter Israel Shamir à l'adresse suivante : adam@israelshamir.net

 

Cet article a été publié pour la première fois dans The Unz Review.

 

Traduit de l'anglais par Le Rouge et le Blanc.

Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :