Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Le Rouge et le Blanc, ou le Fil d'Ariane d'un voyageur naturaliste

René Primevère Lesson: les oiseaux de paradis des forêts de Nouvelle-Guinée

9 Avril 2021 , Rédigé par Pierre-Olivier Combelles Publié dans #Nature, #Sciences, #Voyage, #France

René Primevère Lesson: les oiseaux de paradis des forêts de Nouvelle-Guinée

« Dès les premiers jours de notre arrivée à la Nouvelle-Guinée, cette terre de promission des naturalistes, nous aperçûmes les paradisiers-émeraudes volants dans ces vieilles forêts, filles du temps, dont la sombre profondeur est peut-être plus magique et le plus pompeux spectacle qui puisse frapper les regards d’un Européen. Ces volatiles frappaient l’air avec grâce et par ondulations : les plumes de leurs flancs formaient un panache gracieux et aérien qui, sans hyperbole, ne ressemblait pas mal à un brillant météore, filant dans l’air dans une étoile. »

René Primevère Lesson, Histoire naturelle des oiseaux de Paradis et des Épimaques. Paris, Arthus-Bertrand, 1835.

https://gallica.bnf.fr/ark:/12148/bpt6k99290b/f1.item

La corvette La Coquille, à bord laquelle Lesson fit le tour du monde de 1822 à 1825. Dessin par Antoine Roux.

La corvette La Coquille, à bord laquelle Lesson fit le tour du monde de 1822 à 1825. Dessin par Antoine Roux.

René Primevère Lesson (1794-1849). Portrait par Louis Charles Arsenne.

René Primevère Lesson (1794-1849). Portrait par Louis Charles Arsenne.

Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :