Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Le Rouge et le Blanc, ou le Fil d'Ariane d'un voyageur naturaliste

Les femmes nues rendent-elles les hommes handicapés ? Entretien avec le chercheur russe Leonid Aleksandrovich Kitaev-Smyk.

18 Avril 2021 , Rédigé par Le Rouge et le Blanc Publié dans #Sciences, #Société, #Russie

Ilya Glazounov: Рынок нашей демократии   (commercialiser notre démocratie)

Ilya Glazounov: Рынок нашей демократии (commercialiser notre démocratie)

Les femmes nues rendent-elles les hommes handicapés ? À première vue, cela peut sembler étrange et incroyable. L'invité de l'émission "Pour et contre" est un chercheur principal de l'Institut russe de recherche culturelle, le scientifique de renom Leonid Aleksandrovich Kitaev-Smyk.

 

https://alif.tv/golye-zhenshhiny-delayut-muzhchin-invalidami-za-i-protiv/

 

 

Ces dernières années, la partie de l'humanité qui défend les valeurs traditionnelles a tiré la sonnette d'alarme sur les menaces croissantes qui pèsent sur la santé et l'avenir des hommes. Il se trouve que nous avons été les seuls à aborder ce sujet à plusieurs reprises dans le cadre de notre programme. Nous avons également parlé du caractère pernicieux des méthodes d'enseignement mixtes, nous avons parlé du fait que, selon les conclusions de certains scientifiques éminents, l'espèce masculine pourrait bientôt être en voie d'extinction. Et aujourd'hui, nous aborderons un autre problème, non moins important, que j'ai voulu discuter à la suite de la vague de publications dans le segment islamique d'Internet. Il s'avère que l'exposition du corps féminin à moitié nu, imposée par la mode moderne et la culture de masse, conduit l'humanité à la dégénérescence, puis à l'extinction. Cette conclusion a été tirée par Leonid Alexandrovich Kitaev-Smyk, un médecin, qui se trouvait à l'origine de la préparation des vols spatiaux habités, le plus célèbre expert en psychologie du stress. Les personnes éloignées de la religion pourraient bien être sceptiques face à cette théorie, si les théologiens en parlaient, mais dans ce cas particulier, c'est un homme de science qui s'exprime  et le scepticisme n'est pas a priori de mise.

 

Et en effet, la théorie de Leonid Alexandrovich est confirmée par les statistiques des maladies masculines qui sont le résultat du "stress sexuel".

 

Au cours des dernières décennies, l'adénome et le cancer de la prostate ont frappé les hommes des pays de la civilisation occidentale comme une épidémie.

 

Au début du XXIe siècle, 40 % des hommes ont reçu un diagnostic d'adénome. Aujourd'hui, la moitié des hommes européens de plus de quarante ans souffrent de cette maladie. Les pathologistes américains ont détecté un cancer de la prostate chez 80 % des hommes décédés après 60 ans. En d'autres termes, beaucoup d'entre eux n'ont tout simplement pas été à la hauteur des manifestations tragiques de cette maladie.

 

- Dans le cadre de notre programme, pendant une très courte période, nous avons parlé des inconvénients du système éducatif mixte, qui est le plus préjudiciable à l'état psycho-émotionnel des garçons, qui se sentent mal à l'aise par rapport aux filles, qui par nature se développent un peu plus tôt. Ils ont même affirmé que l'espèce masculine est en voie d'extinction - seuls 45 des 1435 gènes du chromosome Y ont survécu. Et le sujet d'aujourd'hui y fait aussi directement écho. La position des hommes est-elle vraiment si catastrophique ?

 

- La civilisation européenne a en effet mis les hommes dans une position peu enviable. En même temps, le fait que les femmes ne se sentent pas très bien dans leur forme féminine est un facteur contributif. Par conséquent, les femmes sont obligées de se transformer en hommes, au moins sous la forme de vêtements, de porter des pantalons et des vêtements d'homme, ici, d'occuper encore une position d'homme. Ce n'est pas parce qu'elles y sont plus adaptése, mais parce qu'il y a une pression psychologique sur elles, notamment la civilisation moderne, globale, numérique, et que les femmes commencent à faire pression sur les hommes. Les deux souffrent. Cela se remarque peut-être plus chez les hommes, car les femmes qui gagnent du pouvoir, qui dominent la société, cela semble être une bonne chose. C'est très mauvais. Tant pour l'humanité que pour les femmes. Si vous dites, par exemple, que les chefs d'État sont des femmes, que les chefs d'entreprise sont des femmes, le fait est que les femmes gèrent mieux dans une structure stable, lorsqu'il n'y a pas d'extrêmes, lorsque tout est en place. Dans les cas extrêmes, quand quelque chose s'écroule, quand il faut construire quelque chose de nouveau, les femmes ne sont pas faites pour cela et c'est pour cela que les hommes existent.

 

- Comment se fait-il que vous ayez été impliqué dans cette question particulière, pourquoi avez-vous commencé à travailler sur ce sujet très étrange (un peu) ? Pour autant que je sache, vous avez traité les problèmes de l'homme dans la guerre et dans des conditions de stress.

 

- Je m'occupe de l'étude du stress, en particulier de l'étude de la psychologie du stress. J'ai participé à deux guerres de Tchétchénie, au Moyen-Orient, mais avant cela, j'ai passé 25 ans à étudier le stress cosmique. J'ai plus de 10 monographies sur ce sujet. On y trouve notamment deux monographies récentes ("Le corps et le stress" et "Space Infiltration") sur le stress. En étudiant le stress, nous avons constaté que nous pouvons identifier une sorte de stress sexuel, qui peut être dû à diverses raisons chez les hommes et les femmes. Le stress sexuel, qui, dans certaines manifestations, peut provoquer un cancer. Mais nous devons nous rappeler que le stress n'est pas seulement quelque chose de mauvais. Le stress peut être celui de l'amour, de l'inspiration, du comportement héroïque, de la peur, de l'horreur, ou celui qui provoque une maladie. Il peut y avoir un stress à long terme, un stress de la vie, il peut y avoir un stress à court terme.

 

- Médicalement parlant, qu'arrive-t-il à un homme lorsqu'il regarde constamment une femme à moitié nue ? Pourquoi est-ce si nuisible ?

 

- Le stress sexuel chez les hommes provient des androgènes, les hormones sexuelles mâles, lorsqu'elles ne sont ni trop faibles ni trop fortes. Lorsqu'il n'y a pas assez de ces hormones, en particulier de testostérone, dans la vie courante ou au travail, leur sécrétion excessive se produit lors des rapports sexuels. Le stress sexuel dans la vie de tous les jours est causé par la mode moderne des jeans, en particulier lorsque les jeans "stretch", lorsque les organes génitaux secondaires des femmes sont les cuisses et ainsi de suite, ou en été l'affichage excessif des seins, stimule la sécrétion d'hormones sexuelles chez les hommes, mais en petite quantité. C'est très dangereux !

 

Dans la journée, un homme voit cette femme deux ou trois cents fois et, bien sûr, il ne ressent pas cette convoitise, il n'y pense pas, ne la ressent pas, mais dans les profondeurs de ses structures psychiques, de ses structures intégratives, cette convoitise est provoquée. Par conséquent, elle ne se termine pas par un rapport sexuel, c'est-à-dire qu'à chaque fois, ce qui devrait être ne se produit pas. Par exemple, dans le monde animal, le mâle dirige la meute. Il féconde les femelles, et tous les autres mâles, qui sont moins dignes et moins capables de continuer la race sont écartés. Cependant, il arrive qu'un tel mâle écarté puisse encore féconder une femelle, et la progéniture ne sera pas la meilleure. C'est donc pour éviter que cela ne se produise dans le monde animal et chez les êtres humains que le mécanisme de sélection a été créé, c'est-à-dire la sélection des mâles les plus méritants capables de donner une progéniture plus méritante. Ainsi, chez les animaux, ces mâles sélectionnés, afin de ne pas féconder les femelles par accident, ont une prostate élargie et deviennent impuissants à cause de cela. Le cancer est souvent pire que cela.

 

Lorsqu'un animal est non seulement éliminé de la vie sexuelle de la meute, il est même aussi écarté de la vie. La même chose se produit aujourd'hui chez les hommes aussi. L'émergence de l'adénome de la prostate. Le fait est que 40 % des hommes ont des problèmes de prostate. Jusqu'à 80 % des hommes âgés de plus de 60 ans ont une prédisposition au cancer de la prostate. C'est donc un problème très sérieux. Tout ça parce que quelqu'un, quelque part, a un jour inventé les jeans à partir de voiles, inventé la fabrication de pantalons pour les femmes. Dans Jack London, nous lisons : "Un homme est entré dans la pièce portant un pantalon bleu marine." Maintenant, ça dirait : "En jeans". Et c'est ce qui a provoqué cette situation de stress sexuel masculin, qui les conduit à l'impuissance massive.

 

- Nous connaissons ici avec vous, en fait, l'histoire de la Grèce antique et le culte de l'homme nu qui y régnait. Maintenant, il y a des peuples en Afrique, en Asie et en Amérique du Sud qui ne se promènent pas seulement à moitié nus, mais complètement nus. Comment est la situation de la santé des hommes là-bas maintenant ?

 

- Le culte du corps nu en Grèce a pris fin avec l'extinction des Grecs. Aujourd'hui, ce ne sont pas les Grecs anciens qui vivent en Grèce, mais toutes sortes de peuples qui y ont migré. Par conséquent, la langue grecque moderne est très éloignée de la langue grecque classique. C'était la même chose à Rome. La langue latine, qui était parlée avec le culte du corps nu par les Romains, a disparu comme ces Romains ont disparu, et les peuples nus qui mènent une vie primitive, ne vivent le plus souvent pas jusqu'à l'âge où ils peuvent avoir à la fois un cancer de la prostate et un cancer de l'appareil génital. Les personnes qui vivent sur l'île et qui vivent comme des sauvages avec leur propre culture ne vivent pas souvent assez longtemps pour atteindre l'âge où ils ont un adénome ou un cancer de la prostate*.

 

- Si je comprends bien, vous dites que la nudité féminine rend les hommes invalides ?

 

- Oui, je ne peux qu'être d'accord avec cela. Mais je ne dirais pas que les handicapés, car alors un tel homme peut travailler; impuissant il s'occupe au travail. Qu'il ne fasse pas d'inventions, qui sont toujours associées à la "libido sexualis", comme le disait notre grand Freud. Mais après tout, sa vie sera déjà défigurée. Pourquoi ? Parce que la sexualité n'est pas seulement une base de la vie humaine, pour un homme ou une femme, c'est un facteur très important dans le développement de la civilisation, dans le développement de la société.

 

- Vous avez une connaissance de première main du monde musulman, vous vous êtes souvent rendu dans le Caucase. Votre père était un homme célèbre qui est devenu le prototype du héros du film "La mission à Kaboul". Dans quelle mesure ces problèmes dont nous discutons aujourd'hui concernent le monde musulman, car la nudité y pénètre progressivement aussi.

 

- Oui, ce film est un peu ennuyeux, mais c'est quand même un bon film. Mon père y est joué par deux acteurs, Demyanenko, un homme si droit, et Glusky, cet homme secret qui était là. Le monde musulman est largement exempt de ces maladies qui sont associées à l'oncologie des organes de stress, de l'adénome de la prostate au cancer de la prostate. C'est beaucoup moins fréquent là-bas. Elle se produit précisément parce que le monde musulman prêche la chasteté. Les caractéristiques sexuelles secondaires des femmes qui causent les maladies susmentionnées sont fermées chez elles. D'autant plus les primaires. Les perspectives du monde islamique sont donc, je pense, très grandes pour la proclamation de la vertu en Europe également.

 

- Pour poursuivre notre dernière question sur l'islam et les musulmans, je vous propose de regarder un reportage : https://alif.tv/vsemirnyj-den-hidzhaba-v-kieve

 

- Pourquoi les musulmans font-ils preuve d'une plus grande résistance à la corruption et à la dégradation ? Il semble que la sexualité naturelle ne soit pas supprimée dans la culture islamique, mais qu'au contraire, elle ne soit accueillie que dans le cadre de la relation mari-femme. Que pensez-vous de ça ?

 

- Je dirais qu'il y a deux facteurs. Le premier facteur est la culture islamique, l'Islam est une religion plus jeune que toutes les autres religions et donc elle a émergé et se développe maintenant en vue de ces transformations des civilisations, du monde qui ont eu lieu pour ce temps. La deuxième raison, bien qu'elle puisse être liée à la première, est que les femmes "européanisées" sont captives des formes les plus lourdes du féminisme vicieux. Rappelons que les femmes russes, jusqu'au milieu du siècle dernier (20e siècle), tout comme les femmes islamiques aujourd'hui, cachaient leurs caractéristiques sexuelles secondaires. Elles avaient des robes d'été qui partaient des épaules, il n'y avait pas de mise en valeur des seins, il n'y avait pas de mise en valeur de la taille. Il y avait invariablement un foulard ou un kerchief sur sa tête. Chez les Ukrainiens, on l'appelait "khustynka". Si soudainement, une femme perdait son foulard, c'était la pire des choses - elle était embarrassée, c'était une honte. Je pense donc qu'il est opportun et nécessaire d'y revenir, surtout pour exposer et prouver socialement le caractère vicieux du féminisme moderne et agressif.

 

- Nous savons tous que l'islam autorise la polygamie. Cela permet, dans une certaine mesure, de diversifier la vie sexuelle. En même temps, il exclut l'adultère et les relations sexuelles extraconjugales. Pourquoi ne pas adopter cet exemple dans notre pays ? Après tout, la santé de la nation est fondamentalement en jeu. Et ceci est plus important, à mon avis.

 

- Je suis d'accord avec cela. Et je pense que de nombreux dogmes de la religion chrétienne, sont arrivés à une sorte d'impasse. En particulier, la méchanceté de nombreux ecclésiastiques en Occident est connue maintenant, lorsque la pédophilie s'y produit. Il y avait un passage souterrain d'un monastère masculin à un monastère féminin. Je pense donc que dans notre développement, nous arriverons tôt ou tard aux normes de la vertu, et cette vertu sera certainement fondée sur la possibilité de la polygamie, non pas sur l'obligation, mais sur la possibilité. C'est ainsi que l'organisme masculin et féminin est constitué.

 

- Leonid Alexandrovich, merci beaucoup pour cette conversation si instructive. J'espère que nous nous retrouverons dans notre studio dans un avenir proche.

 

- J'en serai honoré. Merci. Merci.

 

Alors que les pays occidentaux confrontent la nature à leur version de ce à quoi l'humanité du futur devrait ressembler, nous avons une grande opportunité d'assumer le rôle de protecteur des valeurs traditionnelles et, en fin de compte, de la santé de la race humaine. Bien sûr, nous pouvons changer la mode par des moyens administratifs, introduire la censure, nous avons déjà fait une telle expérience en URSS avec peu de succès car elle ignorait la composante spirituelle de l'être humain. Enfin, pourquoi ne pas reprendre l'expérience réussie séculaire des pays musulmans, qui se trouve à la surface. Peut-être que lorsque l'esprit et l'imagination des hommes ne seront plus occupés à regarder et à imaginer le corps féminin à moitié nu, nous pourrons non seulement résoudre le problème de la mortalité masculine, mais aussi rediriger leur énergie vers un canal plus utile et constructif.

 

Voir l'interview complète de Leonid Kitaev-Smyk dans cette vidéo.

 

Traduit du russe par Le Rouge et le Blanc.

 

* Ndt: Cette assertion à propos des peuples "primitifs" et tropicaux qui vivent ou ont vécu plus ou moins nus est contestable. En effet, la nudité est un concept relatif et culturel. En Amazonie par exemple, les peuples qui vivent "nus" sont pudiques. Il existe des codes comportementaux de décence  invisibles aux yeux des Occidentaux. Par ailleurs, les peintures corporelles, les tatouages, les coiffures, des éléments comme l'étui pénien, etc, sont autant de "vêtements" sans lesquels l'autochtone se sentirait dénudé, honteux. Tout cela peut être justifié ét développé amplement pour quantité de peuples et à quantité d'époques, mais on peut s'en faire une idée en lisant l'irremplaçable pièce de théâtre de Jean Giraudoux: "Supplément au voyage de Cook", qui se moque du puritanisme avec beaucoup d'esprit et une grande profondeur philosophique. Le meilleur vêtement, c'est la pudeur.

 

https://pocombelles.over-blog.com/article-supplement-au-voyage-de-cook-jean-giraudoux-117778458.html

 

https://pocombelles.over-blog.com/2013/11/pour-henry-de-lesquen-président-de-radio-courtoisie-les-amérindiens-n-existent-pas.html

Les femmes nues rendent-elles les hommes handicapés ? Entretien avec le chercheur russe Leonid Aleksandrovich Kitaev-Smyk.

Pour suivre cet entretien en français, regarder sur youtube, cliquer sur le dessin d'engrenage en bas à droite de la fenêtre, activer le sous-titrage puis la traduction dans la langue choisie.

Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :