Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Le Rouge et le Blanc, ou le Fil d'Ariane d'un voyageur naturaliste

Injecté à deux reprises avec AstraZeneca, le guitariste Eric Clapton souffre de graves effets secondaires et dénonce la propagande et la coercition du COVID.

24 Juin 2021 , Rédigé par Le Rouge et le Blanc Publié dans #Eric Clapton, #Opération Coronavirus

Capture d'écran

Capture d'écran

Injecté à deux reprises avec AstraZeneca, le célèbre guitariste Eric Clapton a souffert de très graves effets secondaires, le produit ayant certainement attaqué son système immunitaire.

(...)

M. Clapton soutient la Déclaration de Great Barrington, rédigée par des épidémiologistes spécialisés dans les maladies infectieuses et des scientifiques de la santé publique, qui a mis en évidence les graves préoccupations suscitées par les mesures de confinement mises en œuvre pendant la pandémie et a recueilli plus de 850 000 signatures de soutien.

Les auteurs de la Déclaration, ainsi qu’une équipe d’universitaires, de chercheurs et d’experts en la matière, publient désormais une analyse régulière de l’impact mondial des restrictions COVID-19, intitulée Collateral Global. La réalité, c’est que les lockdowns ont causé beaucoup de dommages, depuis les retards dans les traitements médicaux et l’éducation perturbée jusqu’au chômage et aux overdoses de drogue.

M. Clapton a déclaré que ce qui le dérange le plus dans la réponse à la pandémie, c’est la coercition. Les publicités de propagande du NHS au Royaume-Uni présentaient des photos de personnes âgées malades avec des phrases telles que « Regardez-le dans les yeux et dites-lui que le risque n’est pas réel.»  « C’est très sombre, c’est de la victimisation voilà ce que c’est », a déclaré Clapton, ajoutant :

« Le truc qu’ils ont monté avec leur propagande, c’est de faire en sorte que vous soyez responsable de la vie d’autres personnes. Ainsi, je peux être étiqueté comme un meurtrier et les gens le croiront vraiment. C’est puissant. C’est très intelligent. »

Le syndrome d’anxiété du COVID-19 s’est également manifesté chez de nombreuses personnes. Il s’agit d’une détresse psychologique liée à la pandémie qui peut persister longtemps après la pandémie, interférant avec la vie quotidienne. M. Clapton a déclaré qu’il en souffrait, mais que c’était pire lorsqu’il suivait les informations. Maintenant, il ne regarde plus la télévision. Cette souffrance psychologique est un mécanisme de contrôle clé, a déclaré Clapton, faisant référence à « 1984 » de George Orwell :

« C’est tellement vrai. Il y a tellement de maladies dans nos têtes maintenant. Nous sommes devenus faibles. Si nous parlons de la liberté d’expression, de la liberté de mouvement, de la liberté de choix avec le vaccin, par exemple, c’est le contraire que nous vivons si vous enlevez cela. »

Clapton pense que plus de gens ne parlent pas par peur de représailles s’ils vont à l’encontre du récit officiel, y compris des représailles de leur propre famille. M. Clapton dit avoir ressenti un certain degré d’aliénation en raison de ses opinions, mais dans son cas, il a déclaré : « Ma crainte est de savoir ce qu’ils vont faire à mes enfants ? Ma crainte concernant la vaccination est de savoir ce qu’elle va faire à mes enfants. »

Lisez la totalité de l'article et visionnez l'entretien avec Eric Clapton ici:

https://www.lelibrepenseur.org/eric-clapton-parler-de-la-douleur-et-de-lagonie-causees-par-le-vaccin-covid-a-conduit-a-lalienation-et-a-des-amities-brisees/

Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :