Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Le Rouge et le Blanc, ou le Fil d'Ariane d'un voyageur naturaliste

Omixochitl, la tubéreuse

19 Mai 2022 , Rédigé par Pierre-Olivier Combelles Publié dans #Mexique, #Nature, #Photographie, #Poésie

Omixochitl, la tubéreuse

Omixochitl

 


J’ai photographié ce bouquet de tubéreuses il y a longtemps.
C’était à Lima, sur la côte du Pérou, en 2020 ou en 2021.
Au Pérou, on appelle la tubéreuse « Vara de San José » ou « Nardo ».
Ces fleurs sont mortes et leur parfum aussi.
Mais elles restent toujours présentes dans ma mémoire.
Le parfum capiteux de la tubéreuse est unique, inoubliable.
Il paraît qu’à Versailles, le roi Louis XIV et la Cour en raffolaient.
Les Espagnols l’avaient rapportée du Mexique, où les Aztèques la cultivaient dans leurs jardins.
Elle était originaire du désert mexicain où elle poussait à l’état sauvage. Elle semble y avoir disparu.
Son nom en nahuatl est omixochitl: fleur d’os.
Omi: os
Xochitl: fleur
à cause de la couleur blanc crème de ses fleurs.
Les Aztèques ont été effacés de la Terre et de leurs os il ne reste presque plus rien.
Mais omixochitl, la fleur d’os, fleurit et embaume toujours, ici et là.
Le parfum du cœur immortel des Aztèques.


Pierre-Olivier Combelles

Pitunilla (Andes du Pérou), 9 mars 2022.

 

Omixochitl, la tubéreuse
Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :