Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Rouge et Blanc, ou le Fil d'Ariane d'un voyageur naturaliste

Paul Craig Roberts: Le déplacement des hommes par les femmes

14 Octobre 2022 , Rédigé par Rouge et Blanc Publié dans #Politique, #Paul Craig Roberts, #Occident

Paul Craig Roberts: Le déplacement des hommes par les femmes

13 octobre 2022

Le déplacement des hommes par les femmes

Paul Craig Roberts

L'autre jour, mon collège d'Oxford, Merton, qui date d'environ 1250 après J.-C., m'a informé que la femme directrice (présidente) du collège avait été nommée vice-chancelière de l'université d'Oxford et que son remplaçant à la tête du Merton College serait une autre femme.

D'une certaine manière, cela est censé être une bonne nouvelle pour moi.  Mais ce n'est pas le cas. Lorsque j'étais étudiant de troisième cycle, le Merton College était un établissement exclusivement masculin, et ce depuis sept siècles.  Tout ce dont je me souviens de cette expérience n'existe plus.

Je n'ai aucune opposition à la promotion des femmes.  Mais pourquoi était-il nécessaire qu'un collège d'hommes vieux de sept siècles devienne mixte et dirigé par des femmes alors que les femmes avaient leurs propres quatre collèges d'Oxford ?

Ce n'était pas nécessaire.  Ce qui était nécessaire, c'était qu'une nouvelle génération, insignifiante, pisse sur la tradition, parce que la tradition représentait un pays qui, tout comme son éducation, était en train d'être déconstruit et refait selon les normes de l'époque.  Les donateurs masculins se sont mis à l'écart en raison de leur préférence pour les signaux de vertu par rapport à une tradition vieille de sept siècles.

Les Britanniques, avec leur frontière ouverte aux immigrants-envahisseurs, ne sont plus britanniques. Il suffit de regarder le gouvernement du nouveau Premier ministre.  Il n'est pas du tout ce que ma génération considérait comme britannique.  Le maire de Londres n'est pas un Britannique de souche et, apparemment, la majorité de la population de la ville ne l'est pas non plus.  Les Britanniques de souche sont mis de côté.

En 1986, tous les collèges masculins d'Oxford étaient devenus mixtes.  Les quatre collèges de femmes ont tenu bon pendant vingt-deux ans de plus.  Aujourd'hui, l'Université d'Oxford a accompli quoi ?

D'après les documents promotionnels que je reçois d'Oxford, il semble que l'université serve de plus en plus de porte d'entrée dans les hautes sphères pour les femmes et les personnes de couleur, et non d'éducation pour les Britanniques de souche.

En fait, on se demande si une véritable éducation existe quelque part, à quelque niveau que ce soit, dans le monde occidental qui est très avancé dans le processus de rejet de lui-même.

Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :