Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Rouge et Blanc, ou le Fil d'Ariane d'un voyageur naturaliste

Paul Craig Roberts: Le monde entier est menacé par l'ignorance totale des élites gouvernantes américaines

4 Octobre 2022 , Rédigé par Le Rouge et le Blanc Publié dans #Europe, #Guerre, #OTAN, #Occident, #Paul Craig Roberts, #Politique, #Russie

Le monde entier est menacé par l'ignorance totale des élites gouvernantes américaines
4 octobre 2022 |

Paul Craig Roberts

Comme je l'ai décrit, nous nous sommes approchés d'un moment fatidique de l'histoire du monde, non pas à cause du réchauffement climatique, du Covid, de la surpopulation, du racisme blanc ou de l'une quelconque des "crises" qu'un média ignorant met en avant, mais parce que nous sommes confrontés à une guerre nucléaire qui trouve son origine dans la stupidité totale des élites occidentales.

David Johnson publie une Liste russe quotidienne, une collection de commentaires de journalistes et de prétendus "experts russes".  Je parcours ces gribouillages et j'y trouve rarement quelque chose d'un tant soit peu intelligent.  Aux États-Unis et dans leurs marionnettes européennes, l'"analyse de la Russie" consiste en des divagations russophobes.  La Russie ceci, la Russie cela, et ainsi de suite.  Ces divagations ignorantes ont créé un état d'esprit irréel chez les décideurs occidentaux et les poussent à commettre des erreurs fatales.  

Je lis que la Russie a été vaincue en Ukraine ou qu'elle le sera.  Je lis que le général 4 étoiles Petraeus, l'un des plus stupides des généraux politiques de Washington, a déclaré que Poutine est désespéré et dans une situation irréversible et que l'Ukraine deviendra membre de l'OTAN après la victoire contre la Russie.

Je me demande comment une personne aussi stupide a pu devenir un général américain quatre étoiles.  Que Dieu nous vienne en aide.

À l'époque de la guerre froide à laquelle j'ai participé, nous nous écoutions les uns les autres et nous débattions pour savoir qui était responsable de la guerre froide. La commission sur le danger présidentiel, dont j'étais membre, écoutait également les Soviétiques ainsi que la gauche américaine qui pensait que le conflit existait afin de servir les intérêts des budgets et du pouvoir du complexe militaire/sécuritaire américain.

Jamais les dirigeants soviétiques n'ont été insultés et ignorés de la manière dont Poutine l'a été.  Le président Reagan a déclaré au contingent qui l'accompagnait à Reykjavik pour sa rencontre avec Gorbatchev que quiconque adopterait une attitude grossière ou de rejet à l'égard de la délégation soviétique serait renvoyé sur le champ.

À cette époque lointaine et civilisée, le gouvernement américain ne prenait aucun risque susceptible d'entraîner un échange nucléaire avec l'Union soviétique.

Au XXIe siècle, le rejet grossier des préoccupations russes par le gouvernement américain est sans précédent.  En renversant le gouvernement ukrainien et en forçant une guerre dans ce pays, Washington exagère considérablement sa capacité de combat.

Comment expliquer le manque de prudence de Washington ?

La réponse est que, les médias occidentaux étant réduits à un ministère de la propagande complaisant, les décideurs de Washington ne disposent d'aucune information fiable. Les journalistes, les politiciens occidentaux et les soi-disant "experts russes" ont créé un monde imaginaire pour les décideurs, qui leur fait croire qu'ils contrôlent encore la situation.  Rien n'est plus éloigné de la vérité.

Ainsi, nous avons une situation composée d'Américains arrogants débordant d'orgueil hégémonique, de marionnettes européennes qui obéissent aux instructions de Washington, et d'un gouvernement russe contraint de se défendre et de défendre les peuples russes.

Il s'agit d'une situation explosive, d'autant plus que Poutine a été lent à prendre une position ferme.  La déférence de Poutine envers le droit international ne signifie rien pour l'Occident, pour qui le droit international n'est rien d'autre qu'une arme à utiliser contre ceux qui ne s'y conforment pas.  La déférence de Poutine à l'égard du droit international est interprétée par Washington comme une irrésolution à défendre réellement les intérêts russes.  

La conséquence sera, comme je l'ai toujours dit, que Washington interprète mal la situation et franchit trop de lignes rouges russes.  À ce moment-là, le feu et le soufre prendront le dessus.  Je crains que nous n'en soyons très proches.

Les récentes déclarations publiques de M. Poutine et son discours au peuple russe montrent clairement que les dirigeants russes ont finalement perdu, à contrecœur, toute idée de compromis avec l'Occident.  C'est l'échec total de la diplomatie occidentale qui a graissé les patins de la guerre.  Le Kremlin ne veut pas la guerre, mais Washington l'a convaincu qu'il n'est pas possible de négocier pour éviter la guerre.  Le caractère déraisonnable de l'Occident qui a refusé un accord de sécurité mutuelle avec Moscou, l'implication totale de l'Occident dans ce que le Kremlin a considéré comme une action de police dans la région du Donbass, et maintenant le sabotage par Washington des pipelines Nord Stream, ainsi que les menaces incessantes de porter des coups dévastateurs à la Russie ont fait que Moscou se prépare à la guerre.

L'OTAN est une force militaire insignifiante, et les États-Unis n'ont aucune chance de l'emporter sur la Russie dans une guerre conventionnelle.  La seule façon pour Washington d'éviter une défaite humiliante est de recourir au nucléaire.  On pourrait penser que le Kremlin le sait et qu'il n'attendra pas la première frappe.

L'échec complet et total de Washington à créer un allié et un partenaire commercial à partir d'une Russie consentante est le pire échec diplomatique de l'histoire mondiale.  Les néoconservateurs juifs ont exigé l'hégémonie aux dépens de la Russie. Le complexe militaro-industriel américain a exigé que la Russie soit un ennemi pour justifier sa puissance et son budget.  Le département d'État avait besoin d'une menace russe pour l'Europe afin d'empêcher que les relations normales entre l'Europe et la Russie ne relâchent l'emprise de Washington sur son empire européen.  Un président américain qui avait l'intention de normaliser les relations avec la Russie a été chassé du pouvoir.

Tous ces intérêts matériels égoïstes, sans un média honnête pour les exposer et les vérifier, ont ouvert la voie à la troisième guerre mondiale, une guerre qui fera disparaître à jamais l'Occident en tant que force dans l'histoire.

Tucker Carlson explique l'absence de vie intelligente chez les téléspectateurs de CNN et le gouvernement américain

L'irréalité totale qui prévaut aux États-Unis conduit le monde à la destruction.

https://www.foxnews.com/video/6313215712112

Traduit de l'américain par Le Rouge et le blanc avec www.DeepL.com/Translator

Source: https://www.paulcraigroberts.org/2022/10/04/the-entire-world-is-threatened-by-the-total-ignorance-of-american-governing-elites/

Author`s name Costantino Ceoldo
It's the end of the world as we know it. Is there a chance for peace?

See more at https://english.pravda.ru/opinion/154193-nuclear_war/
Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :