Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Rouge et Blanc, ou le Fil d'Ariane d'un voyageur naturaliste

La société libre, par Nicolas Gomez Davila

11 Novembre 2008 , Rédigé par Pierre-Olivier Combelles Publié dans #Lettres


Une définition fondamentale qu'il convient de garder toujours à la mémoire:


"La société libre n'est pas celle qui a le droit d'élire ceux qui la gouvernent, mais celle qui élit ceux qui ont le droit de la gouverner."


Nicolas Gomez Davila. Escolios a un texto implicito. Trad.: M. Bibard. Anatolia/Editions du Rocher.

Lire la suite

Le nationalisme, selon Nicolas Gomez Davila

11 Novembre 2008 , Rédigé par Pierre-Olivier Combelles Publié dans #Lettres

Ne médisons pas du nationalisme.
Sans la virulence nationaliste il y a beau temps que l'Europe et le monde seraient soumis à un empire technique, rationnel, uniforme.
Faisons crédit an nationalisme d'au moins deux siècles de spontanéité spirituelle, de libre expression de l'âme nationale, de riche diversité historique.
Le nationalisme aura été le dernier spasme de l'individu avant la mort grisâtre qui l'attend.

Nicolas Gomez Davila, Escolios a un texto implicito. Trad.: Michel Bibard. Anatolia/Editions du Rocher.

Lire la suite

"Etre aristocrate", selon Nicolas Gomez Davila

11 Novembre 2008 , Rédigé par Pierre-Olivier Combelles Publié dans #Lettres

"Être aristocrate, c'est se refuser à croire que tout dépend de la volonté."

Nicolas Gomez Davila
Lire la suite

Le Père de Foucauld

10 Novembre 2008 , Rédigé par Pierre-Olivier Combelles Publié dans #religion

http://www.crc-resurrection.org/Renaissance_catholique/Mystique/Pere-de-Foucauld.html



LE PÈRE DE FOUCAULD
aux sources de la mystique de notre père

Le bienheureux Charles de Foucauld, béatifié le 13 novembre 2005, est notre Père et nous avons choisi de le prendre pour modèle, afin de le suivre. C'est dire que nous nous laisserons enseigner par lui, à l'école de son disciple, l'abbé de Nantes, qui nous l'a donné en exemple :

« Leur vie s'inspirera de celle du Père de Foucauld, le frère universel. Ils rechercheront comme lui le dénuement et l'abjection pour vivre humblement la ressemblance de leur Modèle unique, Jésus. À sa suite, il voudront “ crier l'Évangile par toute leur vie ” et rayonner discrètement parmi les infidèles la charité du Cœur de Jésus. » (article 3 de la règle provisoire des petits frères du Sacré-Cœur de Villemaur)

Notre Père fit sa connaissance en 1938 à la vue du film " l'Appel du silence ", ce qui réveilla en lui un " très ancien appel missionnaire ". Et depuis cette époque, il s'est voulu son disciple et son fils. Cependant, au long des années, il a craint d'apprendre un jour des choses qu'il n'aurait pu accepter parce qu'elles auraient été en opposition fondamentale avec ses propres convictions les plus sacrées, l'obligeant à se séparer de lui... Il n'en est rien !  Ayant soigneusement étudié les documents en 1976, puis de nouveau durant l'été 1996, en vue de notre retraite de communauté, notre Père a pu affirmer en toute sérénité et en toute vérité qu'il est fils de la pensée et du cœur de Charles de Foucauld. Il s'ensuit que nous revendiquons nous-mêmes, nous, disciples de Georges de Nantes, cette filiation.

Lire la suite

Audubon y Franklin hablan del aguila de cabeza blanca americana

10 Novembre 2008 , Rédigé par Pierre-Olivier Combelles

OLLANTA N°16 (2003) Lima-Perú

 

El Águila de Cabeza Blanca Americana

EMBLEMA NACIONAL DE EEUU: SÍMBOLO DE PIRATERÍA MODERNA

 

Pierre-Olivier Combelles (Francia)-

 

En el texto sobre el águila de cabeza blanca, en su obra monumental: "The Birds of America" (Las Aves de América), John James Audubon (1785-1851), el naturalista más famoso de Norteamérica, francés de nacimiento, cita la opinión de Benjamín Franklin sobre esta ave, emblema nacional de EEUU: "Terminando esta historia del águila de cabeza blanca, permítame decirle el descontento que he sentido que se le tome como emblema de mi país. Al respecto la opinión de nuestro gran Franklin1 coincide perfectamente con la mía, que lo mejor que puedo hacer es presentársela aquí: "En lo que a mi respecta, hubiera querido que el águila calva2 no haya sido escogida como el representante de nuestra Patria. Es un ave de naturaleza baja y malvada; no sabe ganar honradamente su vida: veálo Ud., encaramado en algún árbol muerto, de donde, siendo muy perezoso para pescar por propia cuenta, mira como trabaja el águila pescador3 . Cuando esta ave laboriosa logra por fin coger un pescado que va a llevar a su familia, el bandido se lanza sobre él y se lo roba. Con toda su rapiña, no es más feliz, pues por lo general es pobre y a menudo muy miserable, como la gente que vive de astucias y raterías. ¡Además es siempre un cobarde pillo! El pequeño "reyezuelo"4 que no es más grande que el gorrión, le ataca decididamente y lo bota de su cantón! Entonces de ninguna manera, este emblema es conveniente para nuestros valerosos y honrados Cincinnatis5 , que expulsaron a todo tipo de "King Birds"6 de nuestro país. Que se le atribuya más bien como patrono de esa orden de caballeros que los franceses llaman "caballeros de industria".

La clase social de hombres de negocios; industriales y financieros, se desarrolló en Europa a partir del s. XVIII y luego en EEUU, reemplazando a la nobleza y al clérigo en la cúspide de la pirámide social. La antigua caballería de Occidente tenía un ideal sublime: "Mi alma a Dios, mi vida al Rey, el honor a mi". La aristocracia de los antiguos pueblos indígenas de América, también de origen guerrero y religioso, debió más su prestigio a sus hazañas y a sus buenas acciones que a su propiedad de riquezas. Pero, la sociedad moderna no conoce otras leyes que no sean la del provecho personal (legal o ilegal) y la de un hedonismo egoísta y perverso. Es así, que asistimos hoy, a un cambio radical de los valores tradicionales.

Gracias a la potencia del dólar, hoy EEUU domina casi todo el planeta y se ha convertido en el modelo de casi todos los pueblos. Pero contrariamente a la Roma Imperial, EEUU no se preocupa en desarrollar a los pueblos sometidos a su hegemonía; se contenta con saquearlos corrompiendo los gobiernos y provocando guerras. Y hasta explotando sin piedad a los trabajadores de empresas en el extranjero que sirven a financiar sus fondos de pensiones o engañando deliberadamente a los accionistas y al público como en el caso Enron.

La elección del águila de rapiña como emblema nacional ha determinado el destino de EEUU y de una nueva era de la iniquidad de la historia humana. Para los Antiguos, el ave era el 1er. agüero. Recordemos también que los emblemas de la monarquía francesa y de la dinastía incaica, que dominaron al Viejo y al Nuevo Mundo, cada una en su tiempo, eran pacíficos: La Flor de Liz y el Arco Iris. Venerémoslos y peleemos por su retorno, pues la justicia y la paz sólo se obtienen con armas en las manos.

 

1 Benjamin Franklin (1706-90), físico, filósofo y político norteamericano. Elegido al 1er Congreso de EEUU, participó a la redacción de la declaración de Independencia (1776).

2 Otro nombre del águila de cabeza blanca en los EEUU.

3 Pandion haliaetus, especie que se encuentre en Eurasia, Africa y en las Américas.

4 "King Bird" (o Kinglet): Muy pequeña ave de Eurasia y America del Norte, con una cresta anaranjada, amarilla o roja en la cabeza (Regulus spp., en español reyezuelo).

5 Sociedad patriótica, tipo de Orden de Nobleza, llamada de los Cincinnati, teniendo como líder a Washington.

6 "King Birds": Nombre dado a los ingleses, en la guerra de Independencia de EEUU.

 

Lire la suite

Un film russe sur les guerres de Vendée

10 Novembre 2008 , Rédigé par Pierre-Olivier Combelles Publié dans #France

"La section nantaise du SOUVENIR VENDEEN organise à Nantes le LUNDI 17 NOVEMBRE 2008 à 20H30,salle Bretagne,2 rue Villebois-Mareuil, la diffusion du film de la 1ère chaine de TV russe (R.T.R) consacré à l'insurrection vendéenne .Ce film remarquable qui a été tourné en Vendée militaire en Octobre 2007 fait le parallèle entre les atrocités qui ont eu lieu durant la guerre de Vendée & celles commises dans la région de Tambov lors de la Revolution russe.La diffusion de ce film en Russie le 1er novembre 2007 en "prime time" a remporté un grand succès. Les commentaires seront assurés par MM.Gérard GOROKHOFF,conservateur du Musée des Cosaques à Courbevoie & Pierre GREAU,vice-président du S.V. "
 


Source: L'Union Royaliste Bretagne Vendée militaire

 

http://unionroyalistebvm.over-blog.com/

Lire la suite

Anima Christi (prière attribuée à Saint Ignace de Loyola)

9 Novembre 2008 , Rédigé par Pierre-Olivier Combelles Publié dans #religion

 

http://www.youtube.com/watch?v=l-wrEKTfQdQ

 




Anima Christi, sanctifica me.

Corpus Christi, salva me.

Sanguis Christi, inebria me.

Aqua lateris Christi, lava me.

Passio Christi, conforta me.

O bone Jesu, exaudi me.

Intra tua vulnera absconde me.

Ne permittas me separari a te.

Ab hoste maligno defende me.

In hora mortis meae voca me,

Et jube me venire ad te,

Ut cum Sanctis tuis laudem te

In saecula saeculorum.

Amen.

Lire la suite

Le royaume du Ciel, récompense du prince Lazar et des guerriers serbes à la bataille de Kosovo (1389)

5 Novembre 2008 , Rédigé par Pierre-Olivier Combelles

Chaque enfant serbe a, paraît-il, sucé ce chant traditionnel avec le lait de sa mère :

 

Dans ce poème, Dieu s’adresse au roi des Serbes avant la bataille de Kosovo contre les Turcs, le 28 juin 1389 :

 

 

" Prince Lazar aux nobles ancêtres !

Quel royaume choisirez-vous ?

Choisirez-vous le royaume terrestre ?

Ou choisirez-vous le royaume du Ciel ?

Si vous choisissez le royaume du Ciel…

Toute votre armée périra,

Et vous, ô Prince, vous périrez avec elle…

 

Le Prince Lazar répond à Dieu:

 

" Cher Dieu, le royaume terrestre dure seulement un bref moment,

Mais le royaume du Ciel dure pour toujours. "

 


Le Prince Lazar et environ 80.000 chevaliers et soldats périrent dans cette grande bataille livrée sur le Champ des Merles (la signification de Kosovo en serbe).



Lire la suite

"Guerre et paix": de la civilisation à l'Antéchrist

3 Novembre 2008 , Rédigé par Pierre-Olivier Combelles Publié dans #Lettres

- Eh bien ! mon prince, Gênes et Lucques ne sont plus que des apanages, des domaines de la famille Buonaparte. Non, je vous préviens que si vous vous permettez encore de pallier toutes les infamies, toutes les atrocités de cet Antéchrist (ma parole, j’y crois), je ne vous connais plus, vous n’êtes plus mon fidèle serviteur, comme vous dites . Bonjour. Bonjour. Vous ferais-je peur ? Asseyez-vous, racontez-moi les nouvelles.

Anna Pavlovna Scherer, dame d’honneur favorite de l’impératrice Maria Phiodorovna, accueillait ainsi, en juin 1805, le prince Vassili, haut personnage important , arrivé le premier à sa soirée. Anna Pavlovna toussait depuis quelques jours, souffrant de la " grippe ", terme nouveau peu répandu encore. Un valet à livrée rouge avait porté, le matin même, à tous ses amis, le billet suivant :

- Si vous n’avez rien de mieux à faire, monsieur le comte (ou bien mon prince), et si la perspective de passer la soirée chez une malade ne vous effraye pas trop, je serai charmée de vous voir chez moi entre sept et dix heures. Annette Scherer.

- Dieu, quelle virulente sortie ! répondit le prince, indifférent à cet accueil.

Le prince portait l’uniforme de la cour, brodé, avec ses plaques d’ordre, ses bas de soie et ses escarpins. Son visage au nez camus rayonnait. Le français qu’il parlait avait le raffinement de l’époque ; nos aïeuls pensaient en français et quand ils l’employaient, c’était avec un accent protecteur, un ton adouçi habituel à toute personne vieillissant dans le monde et possédant un rang à la cour.

 

Tostoï. Guerre et paix. Première partie, chapitre I.

Lire la suite

La justice, fonction royale par excellence

2 Novembre 2008 , Rédigé par Pierre-Olivier Combelles

Dans "Les vies parallèles des hommes illustres", Plutarque raconte qu'un étranger en visite à Sparte avait déclaré au roi Agésilas: "Le Grand Roi de Perse est plus grand que toi". Agésilas lui répondit: "Comment peut-il être plus grand que moi s'il n'est pas le plus juste ?"

Lire la suite
<< < 1 2 3 4 > >>