Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Rouge et Blanc, ou le Fil d'Ariane d'un voyageur naturaliste

Jeanne de Béthune et Jeanne de Luxembourg, protectrices de Ste Jeanne d’Arc durant sa captivité au château de Beaurevoir (1430)

14 Novembre 2009 , Rédigé par Pierre-Olivier Combelles Publié dans #Béthune

Bandeau A moi Bethune


" Juin commençait à peine quand Jean de Luxembourg communiqua à Philippe le Bon, son souverain, l’intention qu’il avait de transférer la jeune fille du château de Beaulieu à la forteresse de Beaurevoir. Le duc de Bourgogne ne vit probablement aucun motif pour s’opposer au projet du comte de Ligny ; il lui fit toutefois remarquer que la duchesse, sa femme, venant de Noyon le 6 de ce même mois, tiendrait à connaître celle dont on parlait dans toute l’Europe. Luxembourg, lui, n’avait qu’à accéder au désir de son prince ; aussi est-ce vraisemblablement dans la journée du 6 juin que l’héroïne fut enlevée clandestinement de Beaulieu pour être transférée à Noyon, où elle passa la nuit dans une prison d’Etat, circonstance que les bourgeois de cette ville ignorèrent complètement. Le lendemain, après que la duchesse de Bourgogne eût satisfait sa curiosité, une escorte conduisit la Pucelle, toujours avec le même mystère, au château de Ham, propriété des Luxembourg ; de là, sans que l’on sache où se fit l’étape intermédiaire, la captive semble avoir été dirigée vers le château de Wiège, dont le comte de Ligny s’était emparé en 1424. Enfin, la petite troupe atteignit Beaurevoir.

La demeure de Jean de Luxembourg était une forteresse, dont les tours massives, construites suivant les règles de l’architecture militaire des Anglais, se dressaient au sommet d’une colline située au milieu des forêts ; de puissants ouvrages de défense, capables d’arrêter l’effort d’une armée, en protégeaient les approches.

Au pied du terrible manoir, entre les haies embroussaillées, chantent des sources aux eaux limpides. L’Escaut, le grand fleuve flamand, prend là son point de départ vers la mer du Nord.

(…)

" Son angélique pitié fut remarquée par les nobles dames du château et lui attira toute leur bienveillance. Celles-ci habitaient ensemble l’antique demeure. La plus âgée, née en 1365, ne s’était jamais engagée dans les liens du mariage. Sœur du bienheureux Pierre de Luxembourg, évêque de Metz et cardinal, elle fut demoiselle d’honneur d’Isabeau de Bavière et l’une des marraines de l’enfant royal que devint Charles VII. Vivant au foyer de son neveu, aimée et respectée de tous, elle gardait néanmoins au fond de son cœur des sentiments français. Sa nièce par alliance, Jeanne de Béthune, vicomtesse de Meaux, avait aussi l’âme attachée au parti national ; elle soignait et écoutait comme une mère sa vénérable tante.

D’abord épouse de Robert de Bar, tué à Azincourt en 1415, la jeune femme était restée veuve à la fleur de l’âge, puis, sur les instances du duc de Bourgogne, elle avait contracté de nouveaux liens avec Jean de Luxembourg, le 23 novembre 1418. Cette seconde union ne lui avait pas donné d’enfants, mais de la première était née une fille, la même année que Jeanne d’Arc (1412). De race lorraine comme l’héroïne, elle portait avec sa tante adoptive et sa mère le même prénom que la Libératrice. Peut-on s’étonner, dans ces conditions, qu’un courant de profonde sympathie ait rapproché les grandes dames de leur prisonnière ?

Les termes dont la Pucelle se servira plus tard en parlant de ses aimables hôtesses ne laissent aucun doute sur ses sentiments à leur égard. Elle affirmera, en effet, qu’à l’exception de la reine de France, personne au monde n’eut plus d’empire sur son cœur que les dames de Luxembourg.

Il n’est point d’adoucissement que, dans leur sollicitude, les châtelaines n’aient apporté au sort de la pauvre enfant. Si elles ne pouvaient lui enlever ses gardes, du moins lui permirent-elles de jouir, sous leur surveillance, d’une liberté relative. Une tradition locale prétend même que, sans la dispenser, bien entendu, de cette surveillance obligatoire, elles emmenaient Jeanne au château de la Mothe, résidence d’été située dans le vallon, près des sources de l’Escaut, à un quart de lieue de la forteresse. "

 

Mgr. Henri Debout, Prélat de la Maison de Sa Sainteté, Lauréat de l’Académie française. Histoire admirable de la Bienheureuse Jeanne d’Arc. Paris, Maison de la Bonne Presse, 5 rue Bayard, 1909.


"Le moment où Jeanne est livrée aux Anglais [NDLR : 21 novembre 1430]  coïncide avec la mort de la "dame de Luxembourg", que sans doute son neveu, Jean, comte de Luxembourg-Ligny, hésitait à mécontenter."
Régine Pernoud: Jeanne d'Arc par elle-même et par ses témoins. Seuil, 1962.



Consulter aussi:

Colonel de Liocourt: La mission de Jeanne d'Arc (chapitre: la captivité à Beaurevoir). Nouvelles Editions Latines.

Sur Jeanne de Marle, fille de Jeanne de Béthune et de Robert de Bar, qui épousa plus tard Louis de Luxembourg:

http://fr.wikipedia.org/wiki/Jeanne_de_Marle

Lire la suite

Minorité culturelle et aristocratie de l'effort (Ortega y Gasset)

13 Novembre 2009 , Rédigé par Pierre-Olivier Combelles

José Ortega y Gasset (philosophe espagnol, 1883-1955)

 

" Sa pensée politique prend alors un virage plus conservateur : il analyse avec inquiétude l’émergence de la société de masses, car selon lui l’évolution sociale est le fruit de l’action d’une minorité culturelle (et non économique), une sorte d’aristocratie de l’effort dont les valeurs sont menacées par l’uniformisation culturelle et le nivellement par le bas. "

 

http://fr.wikipedia.org/wiki/Jos%C3%A9_Ortega_y_Gasset

Lire la suite

L'Espagne contre l'avortement (Droit de Naître)

12 Novembre 2009 , Rédigé par Pierre-Olivier Combelles

Saragosse : un million de bougies pour les enfants victimes d’avortement

 

"Placé sous le signe du réveil de l’Espagne, le 4e Congrès International pour la Vie sera venu prolonger la manifestation monstre du 17 octobre à Madrid.

La dépénalisation de l’avortement a sacrifié 1 million d’enfants à naître espagnols : autant de bougies dont 3 000 jeunes bénévoles ont balisé 4 km de rue traversant le centre de Saragosse, jusqu’au pied de la Basilique Notre-Dame du Pilar, patronne de la ville.

Le Comité organisateur a réussi son pari : rassembler des personnalités venues de plus de 20 pays – parlementaires, médecins, juristes, ecclésiastiques, leaders de la vie civile, sans oublier le témoignage poignant de femmes blessées devenues militantes pro-vie – et réunir sur la même plateforme des mouvements aux approches et aux méthodes diverses.

Une très jeune génération considère ainsi archaïque l’ idéologie pro-avortement à la mode au siècle dernier. Le gouvernement Zapatero aura décidément beaucoup de mal à imposer sa loi de décriminalisation de l’avortement…

Droit de Naître est heureuse de s’être adressée à un public aussi chaleureusement pro vie : cette flamme est-elle l’expression d’un nouveau regain dans tous les pays européens ?"

Contact presse  : Georges MARTIN 06. 20.14.73.49
Droit de Naître, 39 avenue Pasteur – 92400 COURBEVOIE

Tel : 01 49 05 48 99 Fax : 01 47 68 84 79

E-mail droitdenaitre@wanadoo.fr

http://www.droitdenaitre.org

Communiqué – 8 novembre 2009 



Zaragoza:
 http://www.prolifeworldcongress.org/zaragoza2009/index.php?option=com_content&task=view&id=173&Itemid=104

 

Marcha en Madrid: http://www.forofamilia.org/   http://derechoavivir.org/

 

video http://www.youtube.com/watch?v=K2ovzNrzgOU&feature=related

Lire la suite

Une Bénédictine, docteur en médecine, parle de la grippe A (H1N1)

10 Novembre 2009 , Rédigé par Pierre-Olivier Combelles

RU 45/2009 - DEPECHE HEBDOMADAIRE DE NOUVELLES CHRETIENNES

Disponible en français, anglais et allemand, gratuit par courriel.

Sans copyright (mais mentionnez " ru " s.v.p.).

" RU ", le service de presse de l’UNEC, BP 70114, F-95210 St-Gratien

Rép./Fax 01 34 12 02 68 – unec@wanadoo.fr – www.radio-silence.tv (section RU, avec archive)

 

UNE BENEDICTINE SUR LE H1N1 (ru, 7.11.2009). Soeur Teresa Forcades i Vila OSB, Bénédictine au célèbre monastère de Montserrat près de Madrid, docteur en médecine, parle de la grippe A (H1N1) dans une interview où elle lance un appel pour une approche sereine de la maladie en insistant sur le droit des citoyens de refuser de se faire vacciner contre celle-ci.

Voici une transcription du texte, selon El Periódico de Catalunya du 7 oct. 2009 :

"Que fait une religieuse qui parle sur l'Internet des dangers du vaccin de la grippe A ? -


Notre règlement impose cinq heures de prière et six heures de travail. Ora et labora.

Je consacre une partie de mes heures de travail à la recherche médicale. Je suis docteur en médecine et j'ai publié en 2006 un essai, ‘Crimes and Abuses of the Pharmaceutical Industry.’

Quand avez-vous décidé qu'il vous fallait parler de la grippe A ? - En mai de cette année on m'a demandé de faire une conférence sur le vaccin du papillomavirus et j'ai été très frappée par l'absence de références scientifiques dans les recommandations officielles. Quelques jours plus tard, j'ai parlé sur TV-3 de ce vaccin et depuis j'ai des demandes pour m'exprimer sur le vaccin de la grippe A.


L'Organisation Mondiale de la Santé n'est pas digne de confiance ?

- Je ne comprends pas les motifs qui ont conduit l'OMS à agir d'une façon aussi absurde.


Absurde ?

- Oui. En mai dernier, l'OMS a changé la définition officielle d'une pandémie - elle est passée d'un définition logique (une pandémie est une contagion à l'échelle mondiale avec un taux de mortalité élevé) à une définition illogique (une pandémie est une contagion à l'échelle mondiale).


Quelles sont les conséquences de ce changement ?

 - Sous cette nouvelle définition de la "pandémie", la grippe annuelle (saisonnière) correspond largement à ces conditions. Allons-nous lancer une alerte sanitaire mondiale à chaque retour de l'automne ? En plus de cette absurdité d'un point de vue scientifique, cela implique de graves conséquences financières et politiques.


Vous ne faites pas confiance à ce vaccin. Pourquoi ?

- Ce vaccin contient des adjuvants si puissants qu'ils peuvent amener la réponse immunitaire normale à s'accroître d'un facteur 10. De plus, deux doses sont recommandées, à prendre après l'injection contre la grippe saisonnière qui elle aussi contient des adjuvants, certes moins puissants. Jamais ces substances n'ont été auparavant injectées trois fois de suite dans la population, en commençant par les enfants, les malades chroniques et les femmes enceintes.


Quels effets peuvent en résulter ?

- La stimulation artificielle du système immunitaire peut provoquer des maladies auto-immunes.


C’est-à-dire ?

 - La même conception de deux des vaccins qui ont déjà été approuvés en Europe (Pandemrix et Focetra) indique que l'on peut s'attendre que pour chaque million de personnes vaccinées, 99 feront l'expérience d'une paralysie évolutive connue sous le nom de syndrome de Guillain-Barré.

Si cela se produit, les compagnies pharmaceutiques seront poursuivies... - Mais aux U.S.A un décret déjà approuvé exempte les politiciens et les compagnies de toute poursuite.

Suggérez-vous que l'action des cartels pharmaceutiques est irresponsable ? - Ils n'ont œuvré que pour leurs intérêts.


Quelqu'un peut-il être forcé de se vacciner ?

- En 2007 l'OMS a pris un arrêté qui établit l’exception. Dans tous les cas l'OMS ne donne que des recommandations, sauf dans un seul cas où elle peut alors donner des ordres qui outrepassent la souveraineté des pays membres.


Dans le cas d'une pandémie ?

- Exactement. En 2007, l'OMS a pris un arrêté qui en cas de pandémie lui donne légalement la possibilité de contraindre les pays membres de vacciner entièrement ou en partie leur population. Les gouvernements de ces pays seraient obligés alors d'imposer des amendes ou autres pénalités aux individus qui refuseraient de se faire vacciner.


Croyez-vous aux conspirations?

 - Je pense qu'il y a des intérêts en jeu qui ne sont pas bons pour la population. Comment peut-on justifier l'argent investi dans l'achat des vaccins de la grippe A quand celle-ci est moins virulente que la grippe saisonnière ? Dépenser autant d'argent pour des vaccins et d'autres mesures préventives sans références scientifiques suffisantes est un scandale et nous devrions réclamer des comptes.


Que pensent vos consoeurs religieuses de votre site et de vos déclarations?

 - Une sœur âgée de près de 90 ans a formulé une objection, disant que la grippe A était un sujet très grave et que je ne pouvais pas me prononcer contre le vaccin sans avoir de très solides arguments.


Et alors?

– Je lui ai passé mon rapport. Après l’avoir lu, elle s'est approchée de moi après les Vêpres et m'a juste dit : "Compris".


Avez-vous peur?

 – Parfois.


Priez-vous beaucoup?

 - Autant que je peux. "


Voir aussi le nouveau site de Sœur Teresa OSB

www.catalunyareligio.cat , avec une vidéo remarquable du 23.9.2009 concernant tous les aspects de cette soi-dite ‘pandémie’, médicaux et politiques (en espagnol, sous-titré en anglais). Cette Bénédictine n’a pas froid aux yeux.
Lire la suite

La "justice" donne son feu vert à l'adoption homosexuelle

10 Novembre 2009 , Rédigé par Pierre-Olivier Combelles

 



AFP, Mise a jour: 10/11/2009 13:02
Adoption homosexuelle: la justice donne son feu vert


"Le tribunal administratif de Besançon a ordonné mardi au Conseil général du Jura de délivrer "dans un délai de 15 jours" un agrément d'adoption à Emmanuelle B., une enseignante homosexuelle qui se bat depuis 10 ans pour pouvoir adopter un enfant."

http://actu.orange.fr/articles/a-la-une/Adoption-homosexuelle-la-justice-donne-son-feu-vert-a-Emmanuelle-B-.html

Saisie par la plaignante, la Cour européenne des Droits de l'Homme avait condamné l'Etat français pour "discrimination sexuelle" (janvier 2008).
Les perversions sexuelles deviennent une norme pour l'Etat français et pour l'Etat supranational européen (qui avait condamné la France dans cette affaire), préfiguration du Gouvernement Mondial. Parmi les multiples raisons qu'on peut invoquer pour expliquer ce fait, il y a celle-ci: le rôle central de la transgression dans la politique et les méthodes de pouvoir modernes issues de la Renaissance et de la Révolution. Transgression sexuelle, transgression politique, transgression sociale, transgression économique, transgression agricole (vache folle, OGM), transgression migratoire, transgression militaire (Hiroshima, Nagasaki, les munitions à uranium appauvri), transgression spirituelle et religieuse. La transgression est le ressort de la révolution. La décapitation de Louis XVI et l'assassinat de Nicolas II de Russie et de sa famille ont été des parricides.
La libéralisation de homosexualité est l'expression humaine et sexuelle de cette transgression universelle, qui est la loi de Baphomet*. N'oublions pas qu'elle n'est pas un simple symptôme de décadence, mais surtout le résultat d'une politique délibérée, destinée à freiner la natalité (sexualité non-reproductive) et à avilir le genre humain pour le réduire en esclavage.
Béthune

* Baphomet ou Bafomet: idole qui était adorée par les Templiers.
http://www.virgo-maria.org/articles_HTML/2008/009_2008/VM-2008-09-21/VM-2008-09-21-A-00-Ratzinger_rehabilite_les_Templiers.html

 




 
Baphomet, mi-homme, mi-femme, mi-bouc, orné des ailes de l'Ange de la Nuit, couronné d'une torche de lumière (Lucifer)
Lire la suite

La géopolitique derrière la guerre bidon des États-Unis en Afghanistan (F. William Engdahl)

8 Novembre 2009 , Rédigé par Pierre-Olivier Combelles

"L’un des aspects les plus remarquables du programme présidentiel d’Obama, c’est que, dans tous les États-Unis, peu de gens ont remis en question, dans les médias ou ailleurs, la raison de l’engagement du Pentagone dans l’occupation militaire de l’Afghanistan. Il existe deux raisons fondamentales, dont aucune ne peut être dévoilée ouvertement au grand public."

5 novembre 2009, depuis Francfort (Allemagne)

 

http://www.voltairenet.org/article162766.html

Lire la suite

Les dangers du chlore pour la santé des enfants

7 Novembre 2009 , Rédigé par Pierre-Olivier Combelles

1)Article Wikipedia sur le chlore :

http://fr.wikipedia.org/wiki/Chlore

 
Beaucoup de parents se demandent pourquoi leurs enfants sont allergiques ou asthmatiques. Ils incriminent la pollution atmosphérique, la nourriture industrielle, etc. S'ils songent à demander à leur médecin quelle peut en être la cause, il ne répondra pas, mais prescrira une batterie de médicaments aussi coûteux que dangereux pour la santé, comme les antibiotiques.
L'article ci-dessous (que l'on peut trouver cité à la fin de l'article Wikipedia sur le chlore) répond à cette question. Il concerne donc tous les parents des enfants d'âge scolaire qui fréquentent obligatoirement*  les piscines publiques désinfectées au chlore, notamment dans le cadre de  l'école primaire.
Les parents qui souhaitent que leur(s) enfant(s) soient dispensés de piscine doivent obligatoirement produire un certificat médical. Nous avons personnellement constaté que, devant cette situation, de nombreux médecins refusent de l'établir, même à titre préventif. Quant aux maires des communes concernées, ils refusent aussi de tenir compte du danger et ne prennent même pas la peine de répondre aux lettres qu'on leur adresse à ce sujet, même accompagnées de l'article ci-dessous, qui est pourtant très explicite.
Ce qui prouve bien que devant des problèmes graves concernant la santé publique, le corps médical et les autorités publiques pratiquent la loi du silence. Ce sont donc des complices.  D'ailleurs, si l'on réfléchit bien, qui fait vivre un médecin ou un pharmacien ? Les malades (vrais ou faux) ou les gens en bonne santé? Ont-ils fait voeu de pauvreté?
L'explication que l'on peut donner à l'obligation pour les scolaires de fréquenter les piscines municipales, c'est l'impératif de rentabiliser ces équipements coûteux et d'occuper les enfants par une activité de loisir; le but de l'école n'étant plus d'apprendre à lire, à écrire et à compter, mais de se "sociabiliser" (Pascal Bernardin, Machiavel pédagogue).

* La "piscine" ne fait pourtant pas l'objet d'une notation, comme les matières enseignées à l'école. En effet, le but n'étant pas d'enseigner aux enfants à nager (d'ailleurs, on ne parle pas de "natation"), il ne s'agit que d'une activité de loisir. Dans ce cas, comment pourrait-elle être obligatoire?

 

2) "Risques d'asthme et d'allergie associés à la fréquentation des piscines désinfectées au chlore"

A. Bernard, C. Voisin, M. Nic k Milder

Université catholique de Louvain, Faculté de Médecine, Unité de Toxicologie industrielle et de Médecine du Travail

Résumé

La plupart des piscines publiques ou privées sont désinfectées au chlore, un biocide certes efficace mais qui présente l'inconvébient d'être non sélectif et d'engendrer des sous-produits de chloration potentiellement toxiques (chloramines, trihaolméthanes). Les travaux menés en Belgique et confortés par des pbservations similaires en Allemagne, aux Pays-Bas et en Italie suggèrent que les produits de chloration en piscine intérieure ou extérieure exercent un effet adjuvant sur le développement des affections allergiques (asthme, rhume des foins et rhinite allergique), même en l'absence d'antécédents familiaux. Cet effet adjuvant est particulièrement marqué pour l'asthme. Chez les sujets sensibilisés aux aéroallergènes ou avec des IgE sériques élevées, le risque relatif d'asthme augmente en moyenne de 1% par heure passée en piscine intérieure ou extérieure. Ces observations renforcent l'hypothèse du chlore selon laquelle l'épidémie d'affections allergiques touchant le monde occidental serait liée moins à l'amélioration de l'hygiène (hypothèse de l'hygiène) qu'à l'exposition croissante et largement incontrôlée des enfants aux produits de chloration utilisés pour désinfecter les piscines publiques ou privées.

http://www.md.ucl.ac.be/loumed/V126,%202007/V126,%202007/Decembre/Bernard%20A%20et%20al-pS212-216.pdf

 

 

3) " Risques pour la santé liés à la consommation de sous-produits de la chloration de l'eau potable : rapport d'un groupe d'experts "

Christina J. Mills, Richard J. Bull, Kenneth P. Cantor, John Reif, Steve E. Hrudey, Patricia Huston et un groupe d'experts

Agence de santé publique du Canada

Maladies chroniques au Canada

Volume 19, No3- 2000


Résumé

 

Les résultats d'études menées sur les sous-produits de la chloration de l'eau laissent entrevoir la possibilité d'un risque accru de cancers de la vessie et du côlon ainsi que d'effets nocifs sur la reproduction et le développement, tels qu'une hausse des taux d'avortement spontané et d'anomalies foetales. Santé Canada a invité un groupe d'experts à un atelier afin de déterminer si des mesures supplémentaires doivent être prises. Avant la réunion, les participants ont reçu des documents d'information et une liste de questions clés à examiner. Lors de l'atelier, les experts ont présenté une vue d'ensemble des connaissances sur les sous-produits de la chloration de l'eau acquises à partir d'études toxicologiques, d'études épidémiologiques portant sur le cancer et les effets indésirables de ces composés sur la reproduction et le développement, et de l'évaluation des risques. Le présent document résume l'information contenue dans les exposés et les documents d'information, décrit le consensus entourant l'évaluation des preuves relatives au niveau de risque et propose certaines avenues de recherche.

 

Mots clés : cancer; chloramination; chlorination; chlorine; disinfection by-products; epidemiology; ozonation; reproductive health; toxicology; trihalomethanes

 

http://www.phac-aspc.gc.ca/publicat/cdic-mcc/19-3/b_f.html

 

 

Lire la suite

Etre noble, c'est servir (Bonald)

5 Novembre 2009 , Rédigé par Pierre-Olivier Combelles

"Voilà donc en France une noblesse héréditaire et patrimoniale, attachée aussi à la glèbe et à la propriété, véritable ministère de la société, et qui est au pouvoir, ce que les prêtres sont à la Divinité. Mais, et cette distinction est importante, on ne servoit pas en France dans la magistrature ou dans l'armée, parce qu'on étoit d'une famille noble, mais on étoit d'une famille noble, parce qu'elle était dévouée spécialement au service du public, et exclusivement à toute profession privée;"

Louis de Bonald, Considérations sur la noblesse.

 

 

Magnifique définition, intelligente, bonne et profonde, peut-être la meilleure de toutes celles de Bonald que nous avons déjà publiées, sans nous lasser, sur ce blog. Comment peut-on croire un seul instant que dans la société occidentale (qui a servi de modèle à toutes les autres), on a remplacé ou on remplacera la noblesse par les fonctionnaires de l'Etat et par les chefs et cadres d'entreprise (les "chevaliers d'industrie") dont la seule vocation et le seul objectif sont de réaliser des profits financiers en fabriquant et en vendant ?
Cette "marchandisation" de la société n'épargne plus aucun secteur, puisqu'elle touche maintenant la fonction publique, la recherche scientifique, les musées, le sport et même l'armée, qui est plus une armée de mercenaires "au service de la démocratie et des "Droits de l'Homme" que de soldats voués à la défense de leur patrie et prêts à verser leur sang pour elle.
La liste est interminable, car c'est aujourd'hui l'ensemble des relations humaines qui fait l'objet d'un commerce d'argent et d'une exploitation par les marchands, depuis la naissance jusqu'à la mort.
Quant à la nécessité de la noblesse, elle ne fait aucun doute. En disparaissant avec la monarchie, elle a privé les personnes, les familles et les professions établies de leur protection naturelle, celle qui est due aux faibles par les forts.
Aujourd'hui, l'individu est seul et sans défense face à la tyrannie des riches et d'un Etat totalitaire, anonyme, transnational et immoral.
Béthune

Lire la suite

L'Europe supranationale sous commandement américain (C. de Gaulle)"

4 Novembre 2009 , Rédigé par Pierre-Olivier Combelles


 
La guerre de l'Amérique contre De Gaulle

 



Alain Peyrefitte : " Attendez-vous quelque chose de la session de l’OTAN ?

De Gaulle – Que voulez-vous que j’en attende ? L’OTAN ne sert à rien : il ne peut rien s’y passer ! Tout ça, c’est zéro, zéro, zéro. C’est fait pour faire vivre des fonctionnaires internationaux qui se font payer grassement à ne rien faire, sans verser d’impôt.

 

 Alain Peyrefitte. – On ne reviendra pas sur le retrait de nos officiers de marine de l’OTAN ?

De Gaulle. – Pourquoi voulez-vous qu’on revienne là-dessus ? Il n’y avait aucune raison pour qu’ils y restent. C’était une anomalie qu’ils soient là. Bien sûr, ils se faisaient payer plus cher que s’ils étaient restés dans la marine française. Ces organismes internationaux sont bons pour y attraper la vérole. Nos représentants oublient le devoir d’obéissance à l’Etat. Ils y perdent le sentiment national.

 

Alain Peyrefitte. – La chose a été rendue publique à partir de l’Allemagne. Nous les avions prévenus de notre intention, dans le cadre des consultations prévues par le traité de l’Elysée ?

De Gaulle. – Non. Je ne crois pas. Pourquoi voulez-vous qu’on les prévienne ? Non. Il fallait bien que ça se sache un jour ou l’autre.

 

 Alain Peyrefitte. – C’est le journal Die Welt qui a fait la fuite.

De Gaulle. – Les Anglais, qui sont des maîtres dans l’art de manipuler, ont colonisé la presse allemande. Adenauer était le premier à s’en plaindre. Les Allemands sont liés par leur presse aux mains des Anglo-Saxons. Vous savez ce que ça veut dire, la supranationalité ? La domination des Américains. L’Europe supranationale, c’est l’Europe sous commandement américain. Les Allemands, les Italiens, les Belges, les Pays-Bas sont dominés par les Américains. Les Anglais aussi, mais d’une autre manière, parce qu’ils sont de la même famille. Alors, il n’y a que la France qui ne soit pas dominée. Pour la dominer aussi, on s’acharne à vouloir la faire entrer dans un machin supranational aux ordres de Washington. De Gaulle ne veut pas de ça. Alors, on n’est pas content, et on le dit à longueur de journée, on met la France en quarantaine. Mais plus on veut le faire, et plus la France devient un centre d’attraction. Vous nous voyez avaler la supranationalité, nous ? La supranationalité, c’était bon pour les Lecanuet !

 

Alain Peyrefitte. – On dit que vous allez recevoir Jean Monnet.

De Gaulle. – Pourquoi ne le recevrais-je pas ? Je l’ai toujours reçu quand il me l’a demandé. Il a été mon ministre. Ce n’est pas parce qu’il est devenu l’inspirateur des supranationalistes, c’est-à-dire des antinationaux, que je dois lui fermer ma porte. "


PEYREFITTE Alain, "C’était de Gaulle".


Lire la suite

La Russie fête la Vierge de Kazan

4 Novembre 2009 , Rédigé par Pierre-Olivier Combelles

Religion: la Russie fête l'icône de la Vierge de Kazan


11:57 04/11/2009© RIA Novosti Yuriy Kaver


MOSCOU, 4 novembre - RIA Novosti Multimédia


Journée de l'unité nationale en Russie


Le patriarche Cyrille de Moscou et de toutes les Russies a présenté mercredi à tous les croyants orthodoxes ses félicitations à l'occasion de la fête de l'icône de la Vierge de Kazan, annonce le correspondant de RIA Novosti sur place.

Au cours d'une liturgie célébrée en la cathédrale de Notre Dame de Kazan, située sur la Place rouge, le patriarche a exhorté les prêtres à ouvrir les esprits des croyants à la félicité divine. "Cette félicité agit d'une façon particulière lorsque l'esprit humain s'ouvre vers le Bon Dieu", a déclaré le patriarche.

Le 4 novembre, Journée de l'unité nationale, fériée en Russie, coïncide avec une des fêtes les plus importantes de l'Eglise orthodoxe russe: la fête de l'icône de la Vierge de Kazan.


http://fr.rian.ru/russia/20091104/185457860.html

Lire la suite
<< < 1 2 3