Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Rouge et Blanc, ou le Fil d'Ariane d'un voyageur naturaliste

The Corries Will Ye Go Lassie Go {Wild Mountain Thyme}

10 Octobre 2022 , Rédigé par Beaton Publié dans #Ecosse, #Musique

https://www.youtube.com/watch?v=SVQkdV4GwLc

 

O the summer time has come

And the trees are sweetly bloomin'

And the wild mountain thyme

Grows around the bloomin' heather

Will ye go lassie go?

And we'll all go together

To pull wild mountain thyme

All around the bloomin' heather

Will ye go lassie go?

I will build my love a bower

By yon cool crystal fountain

Around it I will pile

All the flowers o' the mountain

Will ye go lassie go?

And we'll all go together

To pull wild mountain thyme

All around the bloomin' heather

Will ye go lassie go?

I will range through the wilds

And the deep glen sae dreamy

And return wi' their spoils

Tae the bower o' my dearie

Will ye go lassie go?

And we'll all go together T

o pull wild mountain thyme

All around the bloomin' heather

Will ye go lassie go?

If my true love she'll not come

Then I'll surely find another

To pull wild mountain thyme

All around the bloomin' heather

Will ye go lassie go?

And we'll all go together T

o pull wild mountain thyme

All around the bloomin' heather

Will ye go lassie go?

 

Lire la suite

The Silkies

10 Octobre 2022 , Rédigé par Pierre-Olivier Combelles Publié dans #Ecosse, #Histoire, #Musique

To my dear departed Scottish-Irish nanny Elisabeth Wilkie and to my distant ancestors who migrated to Scotland in the Middle Ages.

Do mo chara a d'fhág nanny Albanach-Éireannach Elisabeth Wilkie agus chuig mo shinsir i bhfad i gcéin a chuaigh ar imirce go hAlbain sna Meánaoiseanna.

Dans la mythologie celte et nordique, les silkies, selkies ou selchies désignent le peuple des hommes-phoques, capables de changer de phoque en humain en se dépouillant de leur fourrure. Il s'agit souvent d'êtres féminins qui vont s'unir aux hommes qui leur ont volé ou caché leur peau.

En navigant et en campant pendant des mois d'affilée sur les côtes du Labrador, côtoyant tous les jours des phoques gris, des phoques communs et des petits rorquals, j'ai souvent rêvé d'êtres mi-hommes mi-phoques qui nageaient à côté de moi, parfois même vêtus d'une veste d'officier de marine avec des galons, et qui conversaient avec moi. C'est que vivant constamment entre la mer et la terre, j'étais devenu moi-même mi-homme, mi-phoque.

Selchie Warrior est le pseudonyme d'un anthropologue écossais génial dont j'ai reproduit plusieurs fois sur ce blog cette réflexion très importante et profonde:

Both Aymara and Mäori refer to the past as the time before us and the future as the time behind us.
In Mäori, the phrase i ngā wā o mua, literally the time before us refers to the idea that tikanga, correct traditions [from tika, correct] are handed to us from the past as part of an unbroken chain which, if we take the time to follow it, will lead us all the way back to the creation. The past is not a mystery, it is something that we can see, whereas the future, which is yet to come, is unpredictable, and as hard to see as something behind us.  
In Aymara, qhipa pacha translates as behind time, which to speakers of English seems like the past, but which to the Aymara translates as the future, whereas nayra pacha, front time, refers to the past. In Aymara this understanding of time has even affected the body language of its speakers - Aymara speakers will often gesture forwards when talking about the back and point backwards when talking about the future.
 
Pierre-Olivier Combelles
2007 Faroese stamp depicting a selkie (Source: Wiipedia)

2007 Faroese stamp depicting a selkie (Source: Wiipedia)


[Chorus]
In Norway, there sits a maid
By lou, my baby, she begins
Little know I my child's father
Or if land or sea he's livin' in

Then there arose at her bed feet
And a grumbly guest
I'm sure it was he
Saying here am I thy child's father
Although that I am not comely

I am a man upon the land
I am a selchie in the sea
And when I am in my own country
My dwellin' is in Shule Skerry
And he hath taken a purse of gold
He hath put it upon her knee
Saying give to me my little wee son
And take thee up thy nurse's fee

And it shall come to pass
On a summer day
When the sun shines hot
On every stone
That I shall take my little wee son
And I'll teach him for to swim in the foam
And you will marry a gunner good
And a proud good gunner I'm sure he'll bev And he'll go out on a May morning
And he'll kill both my wee son and me

And lo, she did marry a gunner good
And a proud good gunner I'm sure it was he
And the very first shot that ere he did shoot
He killed the son and the great selchie

[Chorus]

Lire la suite

Pierre-Olivier Combelles: Dans la caverne du Tigre (avril 2019)

10 Octobre 2022 , Rédigé par Pierre-Olivier Combelles Publié dans #Forêt, #Poésie, #France

Entrée d'un abri orné du Mésolithique dans une forêt d'Ile-de-France où des lions des cavernes ou d'autres grands Félins ont probablement vécu aux temps préhistoriques. Photo: Pierre-Olivier Combelles.

Entrée d'un abri orné du Mésolithique dans une forêt d'Ile-de-France où des lions des cavernes ou d'autres grands Félins ont probablement vécu aux temps préhistoriques. Photo: Pierre-Olivier Combelles.


Caverne du Tigre ou des Lions

Dimanche 7 avril 2019, 18h15


Accroché rubans de couleur (rouge-orange-jaune) aux branches du chêne foudroyé qui a survécu.
Merisiers en fleur: immenses bouquets blancs.
Chants triomphants des merles et des grives, enivrés par le printemps.
Dans la caverne des Lions.
Brûlé du papier d’Arménie, puis, après, pris quelques photographies des merisiers en fleur dans l’embrasure de la caverne.
Silence.
Cette paix, cette beauté qui m’accueillent.
Ici, je suis chez moi. J’ai découvert et j’ai apprivoisé ce lieu.
À côté du merisier couvert de fleurs blanches, le nuage de pointillés verts du bouleau.
Au moment où j’écris ces lignes, j’entends l’appel du coucou dans les chênes, à droite, suivi de son gloussement étrange.
Puis le rire du pic épeiche là-bas, dans le grand hêtre nu.
Un gros bourdon noir et jaune bourdonne dans les fougères sèches.
Appels de corneilles.
Chant cristallin du rouge-gorge dans les bouleaux proches.
J’aime ce lieu plus que tout autre en France.
Je suis un instant infini de mon existence, une existence commune avec ce qui m’entoure: rochers, arbres, oiseaux et le ciel gris uniforme de cette fin de journée de l’an 2019.

Pierre-Olivier Combelles

(Noté sur mon carnet de terrain)

Sur le même blog et sur le même sujet:

https://pocombelles.over-blog.com/2018/01/la-caverne-du-tigre.html

https://pocombelles.over-blog.com/article-le-chene-foudroye-de-donar-thor-97687501.html

https://pocombelles.over-blog.com/2018/07/le-chemin-de-la-foret.html

et aussi:

https://www.versailles.fr/universiteouverte/programme-20-21/le-chemin-de-la-foret-voyage-dans-lespace-et-le-temps-dun-naturaliste-versaillais/

https://www.youtube.com/watch?v=mS_qO0HZyfg

Lire la suite

Shiva Ayyadurai: "Il n'y a plus de vrais scientifiques, seulement des "universitaires" qui rampent

8 Octobre 2022 , Rédigé par Le Rouge et le Blanc Publié dans #Shiva Ayyadurai, #Opération Coronavirus

Capture d'écran. Ne cliquez pas dessus pour ouvrir. Le lien vers cette vidéo est en bas de l'article.

Capture d'écran. Ne cliquez pas dessus pour ouvrir. Le lien vers cette vidéo est en bas de l'article.

"À l'heure actuelle, partout dans le monde, des mesures drastiques sont prises au nom de la crise du coronavirus, et pour cette raison il faut s'attendre à des conséquences financières et économiques dévastatrices. Il est à craindre qu'à long terme, cela s'accompagne d'une détérioration massive de notre niveau de vie et, par conséquent, d'une réduction de notre espérance de vie. Cependant des pays comme la Suède et la Biélorussie ont prouvé qu'ils pouvaient fonctionner sans que tout s’arrête. Néanmoins, la plupart des gouvernements ne se laissent pas convaincre de revenir à la normalité. Mais quelles pourraient être les raisons à cela ? Le scientifique et politicien indo-américain Shiva Ayyadurai, titulaire de quatre diplômes d'ingénieur du célèbre Massachusetts Institute of Technology, et qui s'est principalement concentré sur la biologie des systèmes, décrit cette crise comme : « the biggest fearmongering hoax ever » en français : « le plus grand canular générateur de peur de tous les temps. » Il confirme cette affirmation en comparant le nombre de décès dus au Covid-19 avec le nombre de décès aux États-Unis attribuables au diabète, aux maladies cardiovasculaires et à d'autres maladies immunosuppressives. M. Ayyadurai est convaincu que seule une approche holistique et des soins particuliers du système immunitaire peuvent être la réponse à cette épidémie et à celles qui sont à venir. D’après lui, la théorie selon laquelle les bactéries ou les virus peuvent tuer les humains est tout simplement fausse. De plus en plus de personnes vivent en bonne santé et comprennent que les médicaments sont toxiques. L'industrie pharmaceutique s'en rend également compte, car ses bénéfices diminuent. C'est pourquoi l'industrie pharmaceutique se concentre maintenant sur la production de vaccins et ouvre un nouveau secteur d'activité avec la maladie du coronavirus. La conclusion de Shiva Ayyadurai est la suivante : De nombreux médecins et scientifiques pendant la crise du coronavirus ne disent plus la vérité mais préfèrent ramper par crainte de perdre leur emploi et de ne plus pouvoir nourrir leur famille. Mais maintenant, écoutez l'interview de la chaîne de télévision « La part manquante », que Jasmin Kosubek a réalisée avec Shiva Ayyadurai."

Source, où vous pouvez visionner la vidéo de l'entretien avec Shiva Ayyadurai:

https://m.kla.tv/fr/2020-06-18/16618

 

NDLR: Non seulement, c'est l'"Opération Covid" qui a fait ramper les "chientifiques" pour paraphraser De Gaulle (les "politichiens"), mais auparavant la privatisation de la recherche dans les années 1990 puis l'"Opération Réchauffement climatique" devenue l'idéologie dominante de la "Grande Réinitialisation", avec l'Agenda 2030 de l'ONU. C'est un véritable lavage de cerveau qu'ont accepté tous ceux qui dépendaient de l'État pour leur vie quotidienne et leurs recherches. Au lieu de servir la vérité, ils se sont mis au service du profit, du mensonge, de la propagande, de l'injustice et du crime. Certains d'entre eux sont même allés plus loin, en répandant la désinformation et le "politiquement correct" sur internet, en "trollant" sur les réseaux sociaux avec cynisme et méchanceté, à croire qu'il y avait des fonds spéciaux pour les récompenser. Quant aux véritables chercheurs, ils ont été ridiculisés (comme feu le Pr. Luc Montagnier), calomniés, diffamés, censurés. Les médiocres ont toujours de l'envie et de la haine pour ceux qui leur sont supérieurs. Nous en connaissons tous autour de nous. Ce sont des égoïstes qui ne pensent qu'à l'argent et à leur bonheur personnel et des "collabos" qui diffameront, trahiront ou dénonceront leur prochain dès que les circonstances le voudront.

Lire la suite

Suzanne Burdick / Children's Health Defense: Les "semences magiques" de Bill Gates ne résoudront pas la faim dans le monde mais créeront un désastre écologique

7 Octobre 2022 , Rédigé par Le Rouge et le Blanc Publié dans #Agriculture, #Bill Gates, #Children's Health Defense, #Dépopulation, #Environnement, #Inde, #Opération Réchauffement climatique, #Robert F. Kennedy Jr, #Santé, #Sciences, #Technologie, #Vandana Shiva

Suzanne Burdick / Children's Health Defense: Les "semences magiques" de Bill Gates ne résoudront pas la faim dans le monde mais créeront un désastre écologique

09/22/22
-
Big Tech
  -
Big Food
 Nouvelles


Les "semences magiques" de Bill Gates ne résoudront pas la faim dans le monde mais créeront un désastre écologique

Bill Gates qualifie les semences génétiquement modifiées de "semences magiques" et affirme qu'elles sont la réponse à la faim dans le monde, mais selon Vandana Shiva, docteur en médecine, "une manipulation grossière, maladroite et ratée de systèmes vivants ne crée pas de "semences magiques". Elle crée un désastre écologique".
Par
Suzanne Burdick, Ph.D.

 

Bill Gates a déclaré qu'il pensait que la communauté internationale devait investir dans des cultures modifiées utilisant ce qu'il appelle ses "graines magiques" pour résoudre le problème de la faim dans le monde.

L'aide alimentaire ne peut à elle seule résoudre le problème, a-t-il déclaré dans un essai accompagnant le rapport Goalkeepers 2022 de la Fondation Bill et Melinda Gates (BMGF), publié au début du mois.

Ce qu'il faut, selon lui, ce sont des semences "magiques" qui ont été génétiquement modifiées pour résister aux climats chauds et secs ou pour pousser trois semaines plus vite que les semences naturelles.

"La température ne cesse d'augmenter", a déclaré M. Gates. "Il n'y a aucun moyen, sans innovation, de s'approcher de l'alimentation de l'Afrique. Je veux dire, ça ne marche tout simplement pas".

Cependant, André Leu, expert en agriculture biologique, ancien président d'IFOAM Organics International et auteur de "Growing Life : Regenerating Farming and Ranching", a critiqué Gates pour avoir qualifié ses semences génétiquement modifiées de "magiques".

"C'est manifestement faux et c'est un exemple de manipulation par des sociétés de relations publiques pour donner une nouvelle image à des produits qui sont largement considérés comme des aliments Frankenfoods", a déclaré M. Leu au Defender.

Selon Vandana Shiva, Ph.D., militante écologiste, auteur et fondatrice de Navdanya International, " les graines [naturelles] en tant que source de vie sont magiques. Elles détiennent en elles leur ordre implicite, et se déploient pour relocaliser les schémas et structures uniques de la vie dans sa diversité."

En revanche, Shiva a déclaré : "Les semences génétiquement modifiées ont été rendues propriétaires de la vie par des brevets."

Shiva a déclaré à The Defender :

"[Les semences génétiquement modifiées] sont une technologie qui a échoué.

"Les cultures résistantes aux herbicides étaient censées contrôler les mauvaises herbes. Elles ont créé des super mauvaises herbes. Les cultures de toxines Bt étaient censées contrôler les parasites. Elles ont créé des super-nuisibles, accru le besoin de pesticides, augmenté la dette des agriculteurs et poussé les agriculteurs au suicide en Inde.

"Une manipulation ratée, maladroite et grossière de systèmes vivants ne crée pas de "graines magiques".

"Elle crée un désastre écologique de monocultures d'OGM [organismes génétiquement modifiés] déplaçant la riche diversité de cultures dont nous avons besoin pour la santé des gens et la santé de la planète."

Selon M. Gates, il est préoccupé par la planète - du moins par la façon dont elle pourrait être affectée par le changement climatique.

Le 6 septembre, la Fondation Bill et Melinda Gates a publié un "Atlas d'adaptation de l'agriculture" qui utilise des modèles prédictifs pour estimer comment le changement climatique peut affecter les conditions de croissance des cultures dans les pays africains.

Le BMGF encourage également l'utilisation de l'intelligence artificielle (IA) qui traite les séquences génomiques des cultures ainsi que les données environnementales afin de créer une vision basée sur les données de ce à quoi les fermes devraient ressembler à l'avenir.

"À partir de ce modèle informatique, les chercheurs peuvent identifier la variété de plante optimale pour un endroit particulier", a déclaré au début du mois à l'Associated Press (AP) Cambria Finegold, directrice du développement numérique pour CABI, une organisation intergouvernementale qui développe des modèles pour le BMGF. "Ou bien ils peuvent faire l'inverse : localiser l'endroit optimal pour faire pousser une culture spécifique".

Finegold a ajouté :

"Il ne s'agit pas seulement de se demander 'comment traverser cette crise et revenir à la normale', mais plutôt 'à quoi ressemble la future normale'".

Mais les critiques ont souligné que cette dépendance à l'IA et aux semences génétiquement modifiées exacerberait les problèmes environnementaux, car les semences modifiées nécessitent une utilisation intensive d'engrais à base de combustibles fossiles, qui doivent être transportés sur de grandes distances, et de pesticides qui menacent la biodiversité.

Selon l'Alliance pour la souveraineté alimentaire en Afrique et AGRA Watch, un groupe qui "travaille avec des organisations partenaires en Afrique et aux États-Unis pour soutenir des alternatives durables, agroécologiques, socialement responsables et indigènes", les programmes d'agriculture industrielle de la BMGF en Afrique, y compris son Alliance pour une révolution verte en Afrique (AGRA), entraînent une perte de biodiversité, nuisent aux petits agriculteurs et à l'environnement - tout en ne parvenant pas à résoudre le problème de la faim.

Rachel Bezner Kerr, professeur de développement mondial à l'université de Cornell, a déclaré à l'AP qu'il existait des alternatives - telles que les banques de semences gérées localement, les systèmes de compostage qui favorisent un sol sain et les interventions non chimiques sur les pesticides - qui peuvent construire des systèmes agricoles plus résilients et réduire le besoin d'aide alimentaire.

M. Kerr, l'un des principaux auteurs du chapitre sur l'alimentation du dernier rapport du Groupe d'experts intergouvernemental sur l'évolution du climat (GIEC) des Nations unies, a déclaré que, bien que le groupe ne fasse pas de recommandations, "dans l'ensemble, l'accent mis sur quelques technologies et la dépendance à l'égard des intrants à base de combustibles fossiles ne vont pas dans le sens d'une adaptation fondée sur les écosystèmes" ou d'un avenir riche en biodiversité.

Cependant, le PDG du BMGF, Mark Suzman, soutient que les engrais sont nécessaires. "Vous ne pouvez tout simplement pas réaliser des gains de productivité globaux sans eux", a-t-il déclaré lors d'un appel aux journalistes, selon l'AP.

M. Gates a également rejeté les idées alternatives.

"S'il y a une solution qui n'est pas basée sur l'innovation, vous savez, comme chanter 'Kumbaya', je mettrai de l'argent derrière elle", a déclaré Gates à l'AP dans une interview. "Mais si vous n'avez pas ces graines, les chiffres ne fonctionnent tout simplement pas".

Gates a déclaré : "Lorsque des chercheurs au Kenya ont comparé des parcelles de ce nouveau maïs [génétiquement modifié], qu'ils ont appelé 'DroughtTEGO®', avec l'ancien, ils ont constaté que les fermes DroughtTEGO produisaient en moyenne 66 % de céréales en plus par acre."

Shiva a déclaré que les cultures et les graines génétiquement modifiées ne sont pas la réponse.

"Pour mettre fin à la faim dans le monde, nous devons cesser de traiter la nourriture comme une marchandise et les semences comme une "propriété intellectuelle" d'entreprise", a-t-elle déclaré à The Defender.

"Pour résoudre la faim dans le monde, chaque ferme doit devenir biodiversifiée et écologique. L'intensification de la biodiversité produit plus de nutrition par acre, sans dépendance vis-à-vis des apports extérieurs de semences et de produits agrochimiques toxiques, comme le montre notre rapport 'Health Per Acre'."

"Nous pouvons nourrir les gens tout en régénérant la biodiversité de la planète", a déclaré Shiva.

Leu a approuvé. "La mise à l'échelle de l'agriculture biologique régénératrice basée sur la science de l'agroécologie permettrait de résoudre facilement la crise mondiale de l'insécurité alimentaire. Elle est peu coûteuse, éprouvée et efficace, et son extension à l'échelle mondiale coûterait moins cher que le développement d'une seule culture OGM."

Affirmant que les OGM n'ont pas leur place dans la résolution de la faim dans le monde, Leu a déclaré :

"Malgré plus de 40 ans de battage publicitaire selon lequel les semences OGM allaient augmenter considérablement les rendements, résoudre les problèmes de parasites et de maladies, réduire l'utilisation de pesticides, rendre les cultures résistantes à la sécheresse, permettre de les cultiver dans des sols salins, et de nombreuses autres affirmations extravagantes, cela n'a pas été réalisé.

"Les recherches menées par des scientifiques indépendants - et non par les scientifiques employés par les entreprises de biotechnologie qui ont un conflit d'intérêts évident - montrent clairement qu'il n'y a eu aucune augmentation de rendement par rapport à la sélection conventionnelle.

"Les deux seules choses que les cultures OGM ont réussi à faire sont l'augmentation spectaculaire de l'utilisation de pesticides toxiques tels que le glyphosate (Roundup) dans nos aliments, nos corps et notre environnement et les profits des grandes entreprises agro-industrielles de pesticides."

Leu a souligné l'efficacité de l'enseignement des méthodes d'agriculture biologique aux petits agriculteurs pour lutter contre la faim.

"La majorité des personnes en situation d'insécurité alimentaire sont des petits exploitants agricoles familiaux et d'autres personnes qui dépendent d'eux dans les communautés rurales", a-t-il déclaré.

"Nous avons prouvé à de nombreuses reprises que l'enseignement de bonnes pratiques d'agriculture biologique peut augmenter leurs rendements de plus de 100 % afin qu'ils puissent nourrir leurs familles et les communautés locales. Ils obtiennent également un revenu pour payer les soins de santé, l'éducation et bien d'autres choses qui sont importantes pour une bonne qualité de vie."

Qui souffre réellement et qui profite du "philanthrocapitalisme basé sur la biopiraterie" ?

La BMGF et l'AGRA, dirigée par Gates, affirment vouloir transformer l'agriculture en Afrique en augmentant les revenus et la sécurité alimentaire de millions de petits exploitants.

Le 13 juillet, Gates s'est engagé à faire don de 20 milliards de dollars à la BMGF afin qu'elle puisse augmenter ses dépenses annuelles pour "atténuer certaines des souffrances auxquelles les gens sont confrontés en ce moment". Ce don a porté la dotation de la fondation à 70 milliards de dollars, a rapporté CNBC en juillet.

La BMGF a consacré 1,5 milliard de dollars à des subventions axées sur l'agriculture en Afrique, selon Candid, un organisme à but non lucratif qui étudie les dons philanthropiques.

Toutefois, une évaluation indépendante des efforts de l'AGRA, publiée fin février par la société de conseil Mathematica, a révélé des résultats "mitigés" en ce qui concerne les marchés financiers inclusifs, les marchés de production et les résultats des agriculteurs, rapporte The Defender.

Selon Joeva Rock, Ph.D., professeur adjoint d'études sur le développement à l'Université de Cambridge qui a écrit un livre non encore publié sur la souveraineté alimentaire au Ghana, les activistes en Afrique se sont demandé si les fonds n'auraient pas pu être mieux dépensés ailleurs.

Au Ghana, les essais sur le terrain de quatre variétés de semences génétiquement modifiées ont commencé en 2013, a déclaré Rock à l'AP.

"Que se passerait-il si ces fonds servaient à augmenter les fonds destinés aux centres de recherche nationaux au Ghana, à construire des routes, à construire des entrepôts, à construire des silos ou à aider à construire des marchés ?". a déclaré Rock.

L'insécurité alimentaire n'est pas causée par les faibles rendements, a déclaré Leu au Defender. "Elle est causée par des systèmes de distribution alimentaire injustes et inefficaces".

a déclaré Leu :

"Les systèmes agricoles industriels ne sont pas conçus pour nourrir les pauvres. Les blocages liés à la pandémie de COVID-19 et la guerre en Ukraine sont des exemples qui montrent pourquoi ce n'est pas le bon modèle.

"Cultiver des aliments à des milliers de kilomètres de là où ils sont nécessaires au lieu de les cultiver localement est le problème. Les gens sont dépendants de chaînes d'approvisionnement qui peuvent facilement être perturbées.

"De plus, les personnes souffrant d'insécurité alimentaire sont les plus pauvres de la planète. Même si la nourriture arrive dans leur pays, ils n'ont pas les moyens de l'acheter.

D'autre part, nous avons maintenant une épidémie d'obésité dans les pays et les régions les plus riches en raison d'une offre excessive de calories vides de nutrition provenant de l'agriculture industrielle."

En 2006, la BMGF s'est associée à la Fondation Rockefeller pour impulser une "révolution verte" en Afrique en créant l'AGRA.

"Sur le long terme, le partenariat, appelé Alliance pour une révolution verte en Afrique (AGRA), entend améliorer le développement agricole en Afrique en s'attaquant à la fois aux questions agricoles et aux questions économiques pertinentes, notamment la fertilité des sols et l'irrigation, les pratiques de gestion des agriculteurs, et l'accès des agriculteurs aux marchés et au financement", ont déclaré les groupes.

Dès sa création, l'AGRA a déclaré que l'Afrique était déficiente en ce qu'elle appelle les "intrants améliorés", tels que les engrais et les semences "avancées", et a œuvré à la mise en œuvre de politiques qui obligeraient les agriculteurs africains à utiliser des engrais manufacturés, des pesticides et des semences transgéniques - qui sont tous des produits brevetés qui génèrent des profits pour leurs propriétaires.

AGRA Watch - fondé pour répondre aux politiques de l'AGRA et les contester - qualifie les efforts du BMGF de "philanthrocapitalisme basé sur la biopiraterie".

Bien que la BMGF et l'AGRA prétendent être "pro-pauvres" et "pro-environnement", leur alignement avec des sociétés transnationales telles que Monsanto, et des groupes de politique étrangère tels que l'Agence américaine pour le développement international (USAID), rend leurs motivations suspectes, selon AGRA Watch :

"[La BMGF] profite des crises alimentaires et climatiques mondiales pour promouvoir une agriculture industrielle de haute technologie, basée sur le marché, et générer des profits pour les entreprises, tout en dégradant l'environnement et en déresponsabilisant les agriculteurs."

Une série de vidéos en trois parties intitulée "Rich Appetites : How Big Philanthropy Is Shaping the Future of Food in Africa" explique pourquoi l'exportation du modèle agroalimentaire américain vers l'Afrique est une "grave erreur" et expose comment "Big Philanthropy" - à savoir la BMGF - détruit l'agriculture et l'alimentation en Afrique en prenant le contrôle des intérêts locaux.

En date du 20 septembre, Forbes estimait la valeur nette de M. Gates à environ 104,4 milliards de dollars.

Suzanne Burdick, Ph.D.

Suzanne Burdick, Ph.D., est journaliste et chercheuse pour The Defender, basé à Fairfield, Iowa. Elle est titulaire d'un doctorat en études de communication de l'Université du Texas à Austin (2021), et d'un master en communication et leadership de l'Université Gonzaga (2015). Ses travaux d'érudition ont été publiés dans Health Communication. Elle a enseigné dans divers établissements universitaires aux États-Unis et parle couramment l'espagnol.

Traduit de l'américain par Le Rouge et le Blanc avec DeepL.

Source: https://childrenshealthdefense.org/defender/bill-gates-genetically-engineered-seeds-world-hunger-ecological-disaster/?utm_source=salsa&eType=EmailBlastContent&eId=8ad4e1dd-353b-431d-9c30-7212afb73ef1

Suzanne Burdick / Children's Health Defense: Les "semences magiques" de Bill Gates ne résoudront pas la faim dans le monde mais créeront un désastre écologique
Lire la suite

Children's Health Defense / J. F. Kennedy: Les États-Unis stockent 290 millions de dollars de médicaments contre les maladies dues aux radiations financés par les NIH.

7 Octobre 2022 , Rédigé par Pierre-Olivier Combelles Publié dans #Children's Health Defense, #Guerre, #USA, #Ukraine

10/07/22
-
Big Pharma
 Nouvelles


Les États-Unis stockent 290 millions de dollars de médicaments contre les maladies dues aux radiations financés par les NIH.

L'administration Biden a acheté cette semaine pour 290 millions de dollars de Nplate, un médicament contre le mal des rayons - aux effets secondaires graves - mis au point par le fabricant de médicaments Amgen en partenariat avec plusieurs agences gouvernementales, dont l'Institut national des allergies et des maladies infectieuses, dirigé par le Dr Anthony Fauci.
Par
Michael Nevradakis, Ph.D.

Dans ce que la publication de l'industrie pharmaceutique Fierce Pharma a qualifié de " signe troublant des temps ", l'administration Biden a acheté cette semaine pour 290 millions de dollars de médicaments antiradiation.

Dans un communiqué de presse du 4 octobre, l'Administration for Strategic Preparedness and Response (ASPR) du ministère américain de la Santé et des Services sociaux (HHS) a annoncé l'achat de Nplate, un médicament utilisé pour traiter le syndrome aigu d'irradiation.

L'ASPR - l'agence fédérale chargée de se préparer aux catastrophes et aux urgences de santé publique - a déclaré que cet achat s'inscrivait "dans le cadre d'efforts continus et de longue date visant à mieux se préparer à sauver des vies à la suite d'urgences radiologiques et nucléaires".

Le ministère de la santé n'a pas précisé pourquoi il avait renforcé le stock de plaques Nplate du gouvernement, se contentant de dire qu'il s'agissait d'un "élément de notre travail continu en matière de préparation et de sécurité radiologique".

Les responsables ont minimisé tout lien avec le conflit Russie-Ukraine, ajoutant que l'achat "n'a pas été accéléré par la situation en Ukraine".

Toutefois, deux jours après l'annonce, dans un contexte de tensions croissantes liées au conflit entre la Russie et l'Ukraine, le président Biden a déclaré que le risque d'"Armageddon" nucléaire était le plus élevé depuis la crise des missiles de Cuba en 1962.

Ces derniers mois, le gouvernement américain a pris plusieurs mesures indiquant un niveau croissant de préparation nucléaire.

Par exemple, fin septembre, l'Intelligence Advanced Research Projects Activity a lancé un nouveau programme - Targeted Evaluation of Ionizing Radiation Exposure - qui étudiera les méthodes de détection de faibles doses de rayonnements ionisants.

Selon The Register, l'enquête visera à "construire une nouvelle compréhension des effets des rayonnements à faible dose" grâce à l'utilisation de technologies telles que l'intelligence artificielle, l'apprentissage automatique, la découverte de biomarqueurs et la biographie analytique.

L'université d'État de l'Ohio, l'université de Washington, Areté Associates et Signature Science ont reçu des subventions pour mener les recherches sur une période de trois ans et demi. Les recherches seront menées au Lawrence Berkeley National Laboratory, au Los Alamos National Lab et à l'Armed Forces Radiobiology Research Institute.

Au début de l'été, les autorités de la ville de New York ont fait sourciller en diffusant un message d'intérêt public de 90 secondes sur la préparation au nucléaire, que le New York Times a qualifié de "bizarre" et de "bien regardé", mais "pas bien reçu".

À l'époque, NPR a rapporté que le service de gestion des urgences de la ville de New York "souhaite que les habitants soient prêts si [une attaque nucléaire] se produit", mais que le message d'intérêt public a laissé de nombreux habitants de la ville "perplexes".

En dehors des États-Unis, des pays voisins de l'Ukraine, comme la Pologne, auraient commencé à distribuer des comprimés d'iode en réponse à la menace de retombées nucléaires liées au conflit russo-ukrainien, suite aux bombardements autour de la centrale nucléaire de Zaporizhzhia en Ukraine.

Traduit de l'américain par Le Rouge et le Blanc avec DeepL.

Source: https://childrenshealthdefense.org/defender/us-stockpile-nih-funded-radiation-sickness-drug-nplate-amgen/?utm_source=salsa&eType=EmailBlastContent&eId=d32e72fb-ad2f-4a68-825c-f44b9f7d0111

 

Children's Health Defense / J. F. Kennedy: Les États-Unis stockent 290 millions de dollars de médicaments contre les maladies dues aux radiations financés par les NIH.
Lire la suite

Lettre ouverte du colonel Vladimir V. Kvachkov aux officiers de l'état-major général et du commandement des opérations spéciales (24 mars 2022)

7 Octobre 2022 , Rédigé par Le Rouge et le Blanc Publié dans #Colonel V.V. Kvachkov, #Russie, #Politique, #Ukraine, #Guerre, #Société

Lettre ouverte du colonel Vladimir V. Kvachkov aux officiers de l'état-major général et du commandement des opérations spéciales (24 mars 2022)

Lettre ouverte du colonel V. V. Kvachkov aux officiers de l'état-major général et du commandement des opérations spéciales.

 
Moi, colonel V.V. Kvachkov, chercheur principal du Centre d'études militaires et stratégiques de l'état-major général des forces armées de la Fédération de Russie en 1999-2010 et ancien commandant de la 15e brigade d'opérations spéciales, j'écris aux officiers de l'état-major général et du commandement des opérations spéciales pour qu'ils apportent toute l'aide possible au bon déroulement et à la conclusion victorieuse de l'opération spéciale en Ukraine.

1 La raison d'être d'une opération spéciale en Ukraine

Comprendre l'essence de l'opération militaire spéciale en Ukraine est inextricablement lié à la principale raison géopolitique et militaro-stratégique de sa conduite : l'Ukraine, sous sa forme actuelle, est devenue une menace mortellement dangereuse pour l'existence même de la Fédération de Russie en tant qu'État souverain et indépendant.
Oui, c'est vrai ! Il ne reste que deux options :

1). Ou une Ukraine dite "non alignée", hostile à la Russie et à l'ensemble du monde russe, avec des bases militaires de missiles, aériennes, biologiques et autres déployées sur son territoire par les États-Unis et l'OTAN et, par conséquent, placée dans un cadre géopolitique comportemental rigide de la Fédération de Russie, sous la cible constante de missiles ayant un temps de vol de plusieurs minutes et propageant secrètement divers coronavirus et autres armes biologiques.

2). Ou l'Ukraine fraternelle, qui se comprend comme faisant partie du monde russe et qui a pour objectif politique interne ultime la création, ou plutôt la restauration de la Russie historique en tant qu'Union de la Grande, Petite et Blanche Russie.
Pour dire les choses simplement, la question est devenue : Soit nous, le peuple russe trinitaire - Grands Russes, Petits Russes et Biélorusses avec la perspective d'une unification en un État de l'Union, soit EUX, qui ne sont plus des frères, mais les Bandera-blockers du monde occidental, qui ont saisi la tête de pont ukrainienne pour la destruction et l'anéantissement ultérieurs de l'ensemble du monde russe.

Nous, les Vélikorosses russes et les autres peuples autochtones de la Fédération de Russie, indépendamment des différences et des contradictions politiques internes, avons choisi de préserver l'indépendance et la souveraineté de la Russie - une pour tous. Et nous ne tolérerons pas le prix !

2. Buts, objectifs et étapes possibles de l'opération.

Quelle est la différence entre l'opération militaire spéciale, ses objectifs et ses tâches, et les autres opérations des forces armées et des autres troupes de la Fédération de Russie ? La principale différence réside dans le fait que le déroulement et le résultat d'une opération spéciale sont directement liés aux objectifs et aux tâches militaro-politiques, par opposition aux opérations offensives et défensives générales des alliances opérationnelles et opératives-stratégiques (pendant la Grande Guerre patriotique - armées et fronts), et aux autres opérations indépendantes et conjointes des branches des forces armées et des différentes branches des forces armées. Cette affirmation est également valable pour les opérations stratégiques des forces armées. Il est vrai que dans certains cas, les objectifs stratégiques militaires et politico-militaires peuvent se chevaucher. À titre d'exemple de ces exceptions, nous pouvons mentionner la libération de la Bulgarie par les troupes du 3e Front ukrainien et la libération de la Roumanie par les troupes du 2e Front ukrainien en septembre 1944 et le changement de pouvoir dans ces États. Ainsi, les objectifs et les tâches militaires et politiques des opérations spéciales sont relégués au niveau des actions tactiques des formations, des unités et même des bataillons (groupes tactiques de bataillon).

L'objectif officiellement déclaré de l'opération militaire spéciale est la démilitarisation et la dénationalisation de l'Ukraine. Les négociations qui ont eu lieu au cours du mois ont montré l'impossibilité fondamentale de parvenir à un quelconque accord avec les autorités ukrainiennes existantes. Il est devenu évident que l'Ukraine, avec ses dirigeants politiques actuels et à l'intérieur de ses frontières actuelles, représentera toujours une menace mortelle pour la Russie et l'ensemble du monde russe, en raison de ses propriétés politiques internes de type banderiste. Par conséquent, pour démilitariser et dénationaliser l'Ukraine, il est nécessaire de clarifier le but de l'opération et d'ajouter à son énoncé de mission et au contenu des tâches militaires et politiques spéciales le changement de pouvoir de l'État en Ukraine et les modifications de sa structure administrative.
Par conséquent, pour mener à bien la démilitarisation et la dénationalisation de l'Ukraine, il est nécessaire de clarifier le but de l'opération et d'ajouter le changement de pouvoir de l'État ukrainien et les modifications de sa structure administrative à la définition de son objectif et du contenu des tâches militaro-politiques spéciales.

Dans notre histoire, nous avons déjà eu à résoudre un problème similaire avec l'Allemagne. Ainsi, sa partie - la Prusse orientale - constituait une menace allemande constante pour la Russie et l'ensemble du monde slave, et seule sa liquidation en 1945 a détruit cette source du militarisme germano-prussien, et avec elle la menace éternelle pour la Russie qui en émanait. Staline a très judicieusement établi la nationalité d'après-guerre de ce pays, en le définissant comme faisant partie de la RSFSR - la République socialiste fédérative soviétique de Russie.

Partant d'un tel objectif géopolitique dans les circonstances actuelles, à savoir le changement du pouvoir d'État en Ukraine et l'élimination de la source séparatiste ukrainienne de menace pour l'unité du monde russe, il est raisonnable de diviser par étapes l'opération spéciale en tâches militaro-politiques et opérationnelles-stratégiques suivantes.

La première étape. Libération des régions de Kharkov, Lougansk, Donetsk, Kherson, Nikolaev, Odessa, Dnepropetrovsk et Yelizavetgrad (anciennement Kirovograd) et création sur leur base d'un nouveau district fédéral "Novorossiya" au sein de la Fédération de Russie, ainsi que de deux districts militaires des forces armées de la Fédération de Russie - Kharkov et Odessa (option - le commandement opérationnel-stratégique de la mer Noire).

La deuxième étape. La libération de Kiev et la formation dans la capitale d'autres autorités gouvernementales, exécutives, législatives et judiciaires du nouvel État d'Ukraine - Malorossia, la transition vers le système zemsko soviétique de représentation populaire dans les régions, districts et localités, la démobilisation du personnel et l'élimination de toutes les associations, formations, unités et divisions des anciennes forces armées d'Ukraine avec le transfert de la tâche de sécurité militaire au district militaire spécial ukrainien nouvellement formé au sein des forces armées de Russie.

Troisième étape. Libération des oblasts de Volyn, Lviv, Zakarpattia et Tchernivtsi avec la formation du district frontalier spécial ukrainien au sein des troupes frontalières de la Fédération de Russie.

Le transfert progressif des autres oblasts d'Ukraine-Malorussie sous la domination du nouveau pouvoir d'État sera mis en œuvre par la nécessité vitale d'une gestion conjointe de l'économie nationale.

Il convient de souligner l'importance d'une présentation claire de cette position dans les médias, notamment en ce qui concerne la création d'un nouveau district fédéral au sein de la Fédération de Russie, afin d'assurer le succès des activités de combat spéciales (militaires). Le flou de la future structure politique et de l'appartenance à l'État désoriente la population locale, laissant l'hypothétique possibilité d'un retour à l'ancien pouvoir et à l'ordre banderiste. Ainsi, le succès des actions spéciales est déterminé par l'attitude de la population locale envers ces ordres sociopolitiques, envers la structure étatique d'après-guerre de l'Ukraine-Malorussie, que l'armée russe transporte avec elle.

Le contenu des trois phases décrites ne signifie pas qu'elles doivent être réalisées dans un ordre strictement séquentiel. Dès à présent, les opérations de combat spéciales près de Kiev constituent certainement le contenu de la deuxième tâche militaro-politique et optico-stratégique, et les frappes de missiles contre des cibles en Ukraine occidentale sont la préparation des tâches de la troisième étape.

3. La possibilité que la Pologne, la Hongrie et la Roumanie s'emparent des régions occidentales de l'Ukraine.

Sans aucun doute, la menace de saisie (annexion) d'une partie des régions frontalières de Volyn, Lviv, Zakarpattia, Chernivtsi et Ternopil doit être prise en compte dans la préparation et la conduite d'une opération militaire spéciale. Et plus les frappes de missiles, aériennes et d'artillerie seront décisives contre les cibles de ces oblasts, moins il y aura de volonté d'annexer ces terres. Toutefois, les buts et objectifs de l'opération spéciale en Ukraine-Malorussie devraient déjà être formellement clarifiés en définissant ses frontières occidentales comme une ligne rouge pour l'OTAN, dirigée par les États-Unis. Il convient de rappeler que la frontière de la République socialiste soviétique d'Ukraine était la frontière occidentale de l'URSS et reste la même frontière du monde russe, et nous prendrons des mesures exhaustives pour protéger nos frontières. Nous devons indiquer strictement à l'Europe sa place.

La position la plus enragée à l'heure actuelle est celle de la Pologne. Les dirigeants de l'OTAN ont déjà déclaré à plusieurs reprises qu'ils n'utiliseraient pas leurs forces armées pour combattre militairement l'armée russe, y compris la puissance aérienne. Pas plus que l'idée d'une invasion directe de l'Ukraine sous le couvert de l'introduction d'une "force de maintien de la paix". Ainsi, si les seigneurs polonais tentent à nouveau de s'emparer d'une partie des terres de la Petite Russie, cela ne signifiera que le début d'une guerre russo-polonaise, et non une guerre entre la Russie et l'ensemble de l'OTAN.

[NDLR: https://english.alahednews.com.lb/67893/516]

Ce faisant, une situation curieuse va se produire. Honorable, mais pas du tout intelligente, la Pologne tentera d'annexer des terres dans lesquelles les Ukrainiens (95%) sont la majorité absolue par nationalité, suivis des Russes (environ 4%) ; les Polonais de souche proprement dits ne sont que 0,7%. Ce qui signifie, en cas d'invasion polonaise réussie, soit un nettoyage ethnique total des territoires envahis avec la déportation de plus de 2 millions de personnes dans la seule région de Lviv, soit une lutte de libération nationale générale conjointe des Ukrainiens et des Russes contre les envahisseurs polonais. Ensuite, dans la deuxième option, ce mouvement de partisans, en particulier sa composante subversive et de reconnaissance, recevra un soutien direct complet sous la forme de groupes et de forces spéciales russes avec leur appui aérien et autres tirs appropriés jusqu'à ce que le principal groupement opérationnel et stratégique des forces armées de la Fédération de Russie arrive sur place et que les postes frontières russes soient mis en place. Comme le dit le dicton, "weasily begging" (mot ukrainien signifiant "bienvenue") psa krev.

La situation nationale dans la région de Transcarpathie avec une population de 1 million 200 mille habitants, où les Ukrainiens constituent 80%, les Hongrois 12% (environ 140 000 personnes), les Russes et Rusyns 3,3%. La région de Tchernivtsi, avec une population d'environ 900 000 personnes, dont 75% d'Ukrainiens et 4% de Russes, compte le plus grand nombre de minorités étrangères - 12,5% de Roumains (115 000 personnes) et 7,3% de Moldaves (67 000 personnes), mais néanmoins insignifiantes par rapport à la majorité de la population.
Ainsi, toute revendication territoriale de la Pologne, de la Hongrie et de la Roumanie n'a aucune base nationale et aucune capacité militaire d'annexion. Le train est parti depuis longtemps.

4. L'arrangement d'après-guerre de l'Ukraine-Malorussie.

L'arrangement d'après-guerre doit commencer par le changement de nom du nouvel État ukrainien : Ukraine-Malorussie. À mesure que les jeunes générations émergeront à l'avenir, l'État ukrainien-malorusse (petit russe) et la vie publique réduiront progressivement l'auto-nom et l'auto-perception de la périphérie et renforceront sa composante d'État entièrement russe.

En termes politiques, l'Ukraine-Malorussie d'après-guerre sera, et même maintenant dans les territoires libérés, un champ d'État propre, ou plutôt - nettoyé, ou, comme les anciens disaient - tabula rasa (ardoise propre), sur lequel un nouveau système politique, économique et social peut être créé, ou au sens figuré, un nouveau tableau d'État peut être dessiné. Cette déclaration est directement liée à la future structure économique de Malorossia, libérée des résultats de la privatisation prédatrice et comprenant une méthode multi-économique d'économie avec le rôle principal du secteur socialiste de l'économie. C'est la justice sociale qui devrait être le fondement solide du futur pouvoir de l'État.

Il semble que le nouveau système politique malorusse doive avoir deux contours. La première est le contour de l'administration de l'État, qui vient d'en haut, du plus haut fonctionnaire du pays, et passe par les chefs de régions et de districts nommés par lui (principe de l'administration territoriale), ainsi que par les ministres et les chefs d'autres organes de l'État (principe de l'administration sectorielle). Le second est le contour de la représentation populaire et de l'expression de la volonté (le principe de rétroaction) sous la forme de Soviets Zemsky successivement formés, en commençant par les Soviets de district. Le nouveau pouvoir soviétique - Nova Radyanskaja vlasta devrait retourner à Malorossia !

Si l'essence du premier contour du gouvernement d'État ne soulève pas de questions particulières, l'essence et le contenu du contour de la représentation populaire, basé sur les Soviets Zemsky, nécessitent au moins une brève explication. D'autant plus que la formation de tels Soviets Zemstvo est déjà nécessaire et urgente dans les territoires libérés, tant dans les zones urbaines que rurales.

Il se pourrait bien que ce soit la Malorussie qui ouvre la voie au monde russe dans la construction d'un système politique basé non pas sur la représentation des partis, mais sur un système fondamentalement différent de représentation populaire sous la forme de Soviets Zemsky.

L'incohérence du système électoral actuel par rapport à la volonté réelle du peuple dans la plupart des pays est devenue évidente. Les principes établis de l'organisation des élections - universelles, égales, directes et secrètes - sont désormais perçus comme une sorte de loi sociale inévitable, car il ne peut en être autrement. Cependant, F.M.Dostoïevski considérait ce vote égal général comme "l'invention la plus ridicule du 19ème siècle".

En voici une preuve. Le nombre actuel de députés à la Douma d'État de la Fédération de Russie est de 450, ce qui, compte tenu de la présence de 110 millions 300 mille électeurs, signifie qu'un député doit prendre en compte l'opinion de 245 mille électeurs, dont il doit représenter les intérêts. Le même nombre de députés - 450 - était dans la Verkhovna Rada d'Ukraine qui, en présence de 36 millions d'électeurs, correspond à un député de 80 000 électeurs. Est-il possible de refléter de bonne foi l'opinion de dizaines et de centaines de milliers d'électeurs par une seule personne, même en principe ? La réponse est évidente.

En outre, l'égalité électorale numérique universelle existante des personnes reflète et suppose faussement la similitude impersonnelle des personnes elles-mêmes dans la société. Dans la vie réelle, les gens ne sont ni égaux ni de valeur égale. C'est tout à fait évident : le père de famille moral ne doit pas être égal au prodigue et à l'adultère, l'homme travailleur ne doit pas être égal au fainéant et à l'ivrogne, l'homme intelligent ne doit pas être égal au fou, etc. Par conséquent, leur égalisation mécanique et leur réduction à la quantité est injuste, sinon les imbéciles (y compris les politiques), les fainéants et les crapules de tous bords peuvent déformer l'opinion populaire réelle. Pourtant, c'est précisément le système qui fonctionne.

En conséquence, il s'avère que la société contemporaine n'est pas un organisme national vivant et uni, dans lequel différents corps de travail sont dispersés dans tout le pays et reliés entre eux de manière inséparable pour former un tout unique, mais un agrégat mécaniquement numérique d'électeurs isolés et identiques - des individus. Mais en réalité, la base de notre vie matérielle sur terre est le travail et celui-ci, notre travail national commun, est la principale prémisse systémique de l'organisation de toutes les structures sociopolitiques, y compris les systèmes électoraux.

Ainsi, la société moderne de Malorossia, tout comme celle de Velikorossia et de Biélorussie, doit être considérée comme une société synodale, c'est-à-dire comme une société de travail commun distribué conjointement. Le système électoral devrait également correspondre à la conception catholique de la société. Un tel système devrait être fondé sur le principe du zemstvo, qui consiste en un arrangement terre-territoire et classe-travail d'un système électoral selon la règle 2-4-10/100 : un système électoral bicaméral, à quatre niveaux et à dix centres, de représentation populaire et d'expression de la volonté.

La règle du bicamérisme veut que tous les conseils populaires des Zemstvo, à quelque niveau que ce soit, soient composés de 2 chambres : la chambre des terres, formée selon le principe terre-territoire, et la chambre du travail, formée selon le principe classe-travail.

La Chambre du Land ou Chambre du Land est formée par des citoyens qui résident dans une certaine ville, un certain district, une certaine région et un certain district de l'État. La Chambre du travail, ou Chambre des travailleurs, est composée de représentants d'entreprises industrielles et agricoles, d'organisations éducatives, scientifiques, culturelles et autres qui rassemblent les personnes en fonction de leur profession.

La règle des quatre étapes consiste en des niveaux successifs ascendants du système électoral : 1) l'autonomie locale, 2) les conseils populaires de district de Zemskie, 3) les conseils populaires régionaux de Zemskie, ainsi que le conseil populaire de Zemskie de la ville de Kiev, 4) le conseil populaire suprême de Zemskie d'Ukraine-Malorussie. Dans le même temps, chaque conseil d'un niveau supérieur n'est pas formé directement par les plusieurs milliers d'électeurs, mais seulement par des représentants (députés) du conseil populaire Zemsky inférieur.

La règle des 10/100 signifie que tout représentant élu (voix, ou député) à tous les niveaux n'est élu que sur la base d'une proposition de dix députés du conseil populaire inférieur de Zemsky, qui se sont volontairement unis à cette fin et ont été approuvés lors d'une assemblée générale correspondante. En même temps, c'est l'organisation primaire et la partie à part entière du système sociopolitique de l'État qui est la structure populaire de base des dix. Comment cette organisation primaire de base de l'auto-gouvernement du peuple d'environ 100 personnes sera appelée - centurion, paroisse, ville, village ou centurion cosaque, quartier, bloc ou autre - le travail pratique montrera.

Il est important de noter que chaque sotnitsa, formée sur la base de la terre ou du travail, élit directement son représentant à la chambre correspondante du Conseil du Zemstvo du district. Mais jusqu'au niveau du district, toutes les activités du gouvernement local relèvent de l'autonomie de l'État populaire. Ainsi, le district est le niveau où, pour la première fois, la branche verticale administrative du gouvernement de l'État à partir du chef de l'État, descendant d'en haut, rencontre la ligne verticale de la représentation populaire Zemstvo-Soviet, montant d'en bas à partir du peuple.

Ainsi, tous les conseils à tous les niveaux sont formés sur la base d'une seule norme de représentation - un député de dix personnes, qui est élu lors de l'assemblée générale des cent primaires. C'est pourquoi le système est appelé le système des dix-cents membres. En outre, lesdits dix électeurs connaissent leur député non pas par ouï-dire, ni par la télévision ou d'autres médias, mais par des contacts personnels constants avec lui ; ils sont à leur tour responsables de son activité de représentation auprès de leurs électeurs-votants et peuvent, s'ils se réunissent en assemblée générale à un moment donné, le priver de son mandat de député.

Le résultat sera un système dans lequel chaque citoyen connaît personnellement la chaîne de représentation jusqu'aux plus hauts niveaux du gouvernement. Ou, comme il est de bon ton de le dire maintenant, par trois poignées de main : l'électeur du sotsk dans le district, l'électeur de la région, l'électeur du peuple dans le Soviet suprême Zemsky (Rada) de Malorossia.

Conclusion générale :

Après la victoire militaire et la démilitarisation de l'Ukraine, un long processus de dénazification, c'est-à-dire l'élimination de la russophobie, et le retour des Ukrainiens-Malorossiens comme faisant partie du monde russe, commencera. Afin de résoudre ce problème de vision historique du monde, il est nécessaire de créer immédiatement un mécanisme socio-politique approprié sous la forme de conseils populaires zemsko-travaillistes. La formation de ce mécanisme, surtout dans les premières années, se fera dans les conditions de la lutte contre la Banderovshchyna, qui a pris le maquis et mène des activités subversives et terroristes. Il existe une expérience d'une telle lutte en Ukraine occidentale dans les années 1940-50.

Après la victoire sur l'Allemagne, ce sont les bureaux des commandants militaires qui deviennent les principales sources du nouveau pouvoir sur le terrain. Mais il y avait encore une ligne du parti communiste dans la disposition idéologique de la dénazification du peuple allemand. Aujourd'hui, il n'y a pas ce soutien idéologique. En conséquence, les sources du nouveau pouvoir sur le terrain seraient des organes civilo-militaires, qui devraient comprendre des officiers des organes militaro-politiques et des spécialistes de l'administration civile.

La lutte pour la Malorossia sera couronnée de succès si nous apportons la vérité - spirituelle-orthodoxe, nationale-russe et socio-économique - à l'Ukraine sur les chars, les BMP et les BMD. Sans la vérité de Dieu, il n'y aura pas de victoire - ni militaire, ni autre.

Avec Dieu !

Je suis honoré.

Colonel V. Kvachkov

"24 mars" mars 2022


Traduit du russe par Le Rouge et le Blanc avec DeepL.

Source: http://www.ooc.su/news/otkrytoe_pismo_oficeram_generalnogo_shtaba_i_komandovanija_specialnykh_operacij/2022-07-16-128

 

CITATION


« L'incohérence du système électoral actuel par rapport à la volonté réelle du peuple dans la plupart des pays est devenue évidente. Les principes établis de l'organisation des élections - universelles, égales, directes et secrètes - sont désormais perçus comme une sorte de loi sociale inévitable, car il ne peut en être autrement. Cependant, F.M. Dostoïevski considérait ce vote égal général comme "l'invention la plus ridicule du XXIe siècle".

En voici une preuve. Le nombre actuel de députés à la Douma d'État de la Fédération de Russie est de 450, ce qui, compte tenu de la présence de 110 millions 300 mille électeurs, signifie qu'un député doit prendre en compte l'opinion de 245 mille électeurs, dont il doit représenter les intérêts. Le même nombre de députés - 450 - était dans la Verkhovna Rada d'Ukraine qui, en présence de 36 millions d'électeurs, correspond à un député de 80 000 électeurs. Est-il possible de refléter de bonne foi l'opinion de dizaines et de centaines de milliers d'électeurs par une seule personne, même en principe ? La réponse est évidente.

En outre, l'égalité électorale numérique universelle existante des personnes reflète et suppose faussement la similitude impersonnelle des personnes elles-mêmes dans la société. Dans la vie réelle, les gens ne sont ni égaux ni de valeur égale. C'est tout à fait évident : le père de famille moral ne doit pas être égal au prodigue et à l'adultère, l'homme travailleur ne doit pas être égal au fainéant et à l'ivrogne, l'homme intelligent ne doit pas être égal au fou, etc. Par conséquent, leur égalisation mécanique et leur réduction à la quantité est injuste, sinon les imbéciles (y compris les politiques), les fainéants et les crapules de tous bords peuvent déformer l'opinion populaire réelle. Pourtant, c'est précisément le système qui fonctionne.

En conséquence, il s'avère que la société contemporaine n'est pas un organisme national vivant et uni, dans lequel différents corps de travail sont dispersés dans tout le pays et reliés entre eux de manière inséparable pour former un tout unique, mais un agrégat mécaniquement numérique d'électeurs isolés et identiques - des individus. Mais en réalité, la base de notre vie matérielle sur terre est le travail et celui-ci, notre travail national commun, est la principale prémisse systémique de l'organisation de toutes les structures sociopolitiques, y compris les systèmes électoraux. »

 

NDLR: "Ce qui n'est pas semblable ne peut pas être égal" (Aristote, Politique).

 

Lire la suite

Colonel (GRU) Vladimir V. Kvachkov: MOBILISATION : IL [POUTINE] DOIT ÊTRE EXCLU DU POUVOIR (6 octobre 2022)

6 Octobre 2022 , Rédigé par Le Rouge et le Blanc Publié dans #Colonel V.V. Kvachkov, #Russie

Lisez sur ce site les analyses critiques du général Leonid Ivashov, du colonel (GRU) Vladimir V. Kvachkov (Président de l'Assemblée Pan-Russe des Officiers) et de certains auteurs du Club d'Izborsk sur la décadence de la Russie avec Poutine, qui contraste avec la propagande des médias officiels russes et l'image idéale que s'en font généralement les Occidentaux non-russophobes.

A propos de cette entrevue du 6 octobre 2022 avec le colonel V. Kvachkov, un personnage ou mieux un héros, très populaire et respecté en Russie:

Le 6 octobre, quelques heures après sa parution sur Youtube, la vidéo comptait 98309 vues et 1768 commentaires. Voici les premiers, traduits du russe avec DeepL:

Site web de l'Assemblée panrusse des officiers :http://http://ooc.su

Acheter les livres de Yuri Evich "First Aid in Combat" (1-3 volumes) : https://bit.ly/3dMroOD

Acquérir les livres de Yuri Yevich et Lyudmila Grishina : "In the Trenches of Donbass" + "Land of Stolen Hopes" (Volume 1-2) : https://bit.ly/3OxTFcA


175
Rinat Fakhrutdinov
Rinat Fakhrutdinov
il y a 9 heures
Pendant 22 ans, les autorités ont perfectionné les moyens de voler les fonds publics sans se soucier de l'état misérable de l'économie du pays.
808
Olesya Oleinik
Olesya Oleinik
il y a 10 heures
Voler le peuple est légal, et protester et résister est du terrorisme ou de l'extrémisme !!!
1 k
D Belyaew
D Belyaew
il y a 8 heures (modifié)
Une personne intelligente aurait renvoyé Kvachkov dans l'armée, l'aurait promu au rang de général, aurait présenté des excuses pour ses années de prison et l'aurait nommé ministre de la défense. Mais s'il vous plaît, où sont ces gens intelligents ?
229
Elena Lenina
Elena Lenina
il y a 9 heures (modifié)
Il n'y a rien pour l'intégrité territoriale. C'est juste un spectacle orchestré pour éponger les deux côtés. Tout est vendu, les gens vont où ? C'est maintenant au tour du peuple. Lisez quelles lois sont adoptées en catimini. Évacuation. Opérations d'inhumation.  Comment Mishustin connaît-il la date limite ?
700
Serg k
Serg k
J'ai 9 heures.
J'admire Vladimir Kvachkov à son âge, avec tant d'énergie et un esprit si brillant. Il se soucie du pays et des gens. C'est un professionnel ! Un chef d'état-major national tout désigné, le Souvorov de notre époque, et les dirigeants sont des hommes d'affaires et des gestionnaires.
910
sks22
sks22
il y a 9 heures
Poursuivez Poutine pour son auto-abandon de ses fonctions de commandant en chef suprême !
475
Nikolay E
Nikolai E
il y a 9 heures
Comment Poutine et Shaigu peuvent-ils diriger l'armée russe si aucun d'entre eux n'a servi un seul jour dans l'armée ! Ce sont des civils !
416
Slava Trotsky
Slava Trotsky
il y a 9 heures
Oui, ils ont toutes les lois sans timbres et sans signatures. Comme pour la pandémie et la mobilisation, pas une seule signature ni un seul tampon. Une lettre administrative. Kvachkov a raison, comme d'habitude. L'accord est conclu des deux côtés, comme pour la pandémie.
684
Svetlana Bgan
Svetlana Bgan
il y a 9 heures
Au Colonel Vladimir Kvachkov mon respect et mon admiration pour son courage et son patriotisme. Que Dieu lui donne le temps d'être entendu.
524
Olesya Olejnik
Olesya Olejnik
il y a 10 heures
Pendant les guerres, les politiciens donnent des munitions, les riches donnent de la nourriture et les pauvres donnent leurs enfants.
Lorsque la guerre est terminée, les politiciens ramassent les restes de munitions et se serrent la main, les riches augmentent le prix de la nourriture et les pauvres cherchent la tombe de leurs enfants..... 😥😥😥😥.
576
Denis Tsarev
Denis Tsarev
il y a 9 heures
C'est le genre de personnes qui devraient diriger le pays, comme Vladimir Kvachkov, un officier ayant le grade de colonel, pense beaucoup mieux que nos généraux en contreplaqué.
463
Elena Trofimycheva
Elena Trofimycheva
il y a 9 heures.
Poutine est à nouveau hors-jeu. Sournois et lâche. Et fondamentalement la même chose que d'habitude. Les gens ne sont pas étrangers à de telles abominations.
176
Philippa
Philippa
il y a 8 heures
Non seulement démettre Poutine et Shoigu de leurs fonctions, mais aussi les faire juger par le tribunal du peuple ! !!
146
Alexander Yevsyukov
Alexander Yevsyukov
il y a 10 heures
Appréciation et soutien de la chaîne. Kvachkov est honoré et respecté.
401
Sergei Berg
Sergei Berg
il y a 9 heures
Respect et hommage à Vladimir Vassilievitch.
327
Pri Roche
Pri Roche
il y a 9 heures
et caca jamais, il ne sait rien !
pourquoi staline savait-il tout alors que le pays était beaucoup plus grand ? !
244
N G
N G
il y a 9 heures
Kvachkov est honoré et respecté.
308
ala Rei
ala Rei
il y a 9 heures
Quoi que nous disions, nos enfants meurent tous les jours, Donetsk est bombardé tous les jours, des gens meurent, et nous n'avons même pas commencé la guerre.
317
Lyudmila Barabanova
Lyudmila Barabanova
il y a 7 heures
Ma patrie n'a jamais été aussi méprisable, corrompue et dégoûtante que les autorités, car nous ne pouvons plus discuter, attendre et croire, car ce sont des ennemis....
72
Anatoly Anatolievich
Anatolijević
il y a 10 heures
Nous devons déclarer une défiance envers le "commandant en chef". La Commission européenne a décidé de créer une commission d'enquête sur la déchéance de Poutine de ses fonctions de président de la Russie en temps de guerre, conformément à la Constitution, et, sur la base des résultats de l'enquête, de déclarer la mise en accusation de Poutine, suivie de poursuites pénales.
217
Artyom Trofimov
Artyom Trofimov.
il y a 9 heures (modifié)
Allez Vladimir Vassilievitch, foncez, cette fois dans un tel désordre vous avez une chance. Vous comprenez que le pays est au bord de l'extinction.
177
Camarade Sukhov
Camarade Sukhov.
il y a 9 heures
Je dis depuis 1992 que le pays est bombardé, volé, c'est un autre exemple de notre démocratie et de nos 22 ans de stabilité, qui vacille et se relève des genoux.
195
Olesya Oleinik
Olesya Oleinik
il y a 10 heures
Seuls les gens qui soutiennent cette guerre et qui n'iront jamais à cette guerre peuvent être plus effrayants que la guerre......
446
Andrey Dobryj

(...)

Consulter également:

https://pocombelles.over-blog.com/2022/10/lettre-ouverte-du-colonel-vladimir-v.kvachkov-aux-officiers-de-l-etat-major-general-et-du-commandement-des-operations-speciales-24-mars-2022.html

Lire la suite

Children's Health Defense / Robert F. Kennedy: (Covid) L'approvisionnement en sang des États-Unis est-il contaminé ?

6 Octobre 2022 , Rédigé par Le Rouge et le Blanc Publié dans #Children's Health Defense, #Opération Coronavirus, #Robert F. Kennedy Jr, #Santé, #USA

+ IMPORTANT +

10/06/22

COVID

L'approvisionnement en sang des États-Unis est-il contaminé ?

Malgré les rapports indiquant que les vaccins COVID-19 provoquent des anomalies sanguines, la Croix-Rouge américaine et la Food and Drug Administration continuent d'écarter les craintes que la campagne massive de vaccination ait pu contaminer les réserves de sang du pays.
Par
Children's Health Defense

 

Après l'autorisation d'utilisation d'urgence (EUA) des vaccins COVID-19 par la Food and Drug Administration (FDA) des États-Unis, les caillots sanguins ont été parmi les premiers effets indésirables observés, et les anomalies de la coagulation continuent d'être l'un des problèmes les plus fréquents et les plus graves signalés.

À la mi-septembre, le Vaccine Adverse Event Reporting System (VAERS) - notoirement connu pour ne saisir qu'une infime partie des effets indésirables - avait reçu la notification de plus de 43 000 troubles de la coagulation sanguine, dont des problèmes aigus chez de jeunes enfants.

Les troubles de la coagulation font que le sang coagule "trop facilement", générant des caillots qui peuvent se déplacer dans la circulation sanguine et augmenter le risque de crise cardiaque et d'accident vasculaire cérébral, entre autres complications potentielles.

Des directeurs de pompes funèbres et des embaumeurs aux États-Unis et au Royaume-Uni ont rendu publiques des descriptions choquantes de caillots sanguins très inhabituels dans jusqu'à 85 % des corps qui leur sont confiés - une "augmentation massive" par rapport à l'époque des vaccins préCOVID-19, où des caillots d'apparence ordinaire pouvaient être trouvés dans 5 % à 10 % des défunts.

"Pendant toutes mes années d'embaumement, nous rencontrions des caillots de temps en temps", a déclaré Richard Hirschman, un entrepreneur de pompes funèbres expérimenté de l'Alabama, "mais depuis mai de l'année dernière [2021], quelque chose a changé dans le sang. Ce n'est pas normal. C'est drastique."

La coagulation rampante et l'aspect sci-fi inquiétant des caillots - "de longues entités fibreuses qui peuvent bloquer complètement une veine ou une artère", que Hirschman compare à des calamars, des élastiques, des spaghettis, des vers ou des parasites - ne sont que quelques-unes des préoccupations qui suscitent des questions sur la sécurité de l'approvisionnement en sang.

Aucun "risque pour la sécurité" ?

Le sang est composé à 55 % environ de plasma - qui, entre autres fonctions, fournit des protéines "pour la coagulation du sang et l'immunité" -, les 45 % restants étant constitués de globules rouges, de globules blancs et de plaquettes en suspension dans le plasma.

En fonction de leur groupe sanguin, les personnes qui donnent leur sang peuvent choisir de donner du sang total, du plasma ou des plaquettes, ou encore de faire un don "Power Red" (une "dose concentrée" de globules rouges).

La Croix-Rouge américaine déclare qu'elle n'acceptera pas le sang d'une personne dont le sang "ne coagule pas normalement", mais - conformément aux directives de la même branche de la FDA qui supervise les vaccins - elle accepte les dons immédiats de toute personne ayant reçu l'un des vaccins à ARNm ou d'autres vaccins COVID-19 disponibles aux États-Unis, pour autant que la personne déclare "ne pas présenter de symptômes et se sentir bien".

La Croix-Rouge prétend être indépendante mais célèbre ouvertement sa "relation spéciale" avec le gouvernement fédéral - une relation qui comprend des crédits et des contrats périodiques.

Dans un récent tweet adressé aux bénéficiaires potentiels de transfusions sanguines, la Croix-Rouge a clarifié les choses :

Children's Health Defense / Robert F. Kennedy: (Covid) L'approvisionnement en sang des États-Unis est-il contaminé ?

Le tweet a suscité de nombreuses réponses du public accusant la Croix-Rouge de diffuser des "informations erronées" et attirant l'attention de l'organisation sur les publications évaluées par les pairs qui contredisent son attitude languissante.

Dans l'une des études les plus alarmantes, publiée en août dans l'International Journal of Vaccine Theory, Practice, and Research, des chirurgiens italiens ont décrit un agglutinement atypique de globules rouges et la présence de "structures et substances extraordinairement anormales" de "formes et tailles diverses et d'origine peu claire" chez plus de 94 % des personnes symptomatiques, vaccinées contre le COVID-19, dont ils ont examiné le sang.

Les 1 006 participants à l'étude, âgés de 15 à 85 ans, avaient reçu une première (14 %), une deuxième (45 %) ou une troisième (41 %) dose d'un vaccin à ARNm Pfizer ou Moderna environ un mois avant l'analyse de leur sang.

Se référant à d'autres études qui ont trouvé des substances étrangères dans le sang des personnes ayant reçu le vaccin COVID-19 et dans les flacons du vaccin COVID-19 - des substances "dont le CDC [Centers for Disease Control and Prevention] et les nombreux promoteurs des injections expérimentales ont affirmé qu'elles n'étaient pas du tout présentes" - les auteurs italiens ont conclu que les altérations sanguines induites par le vaccin étaient "susceptibles ... d'être impliquées dans la production des troubles de la coagulation couramment signalés après les injections anti-COVID".

En termes encore plus clairs, ils ont déclaré :

"Des changements aussi brusques que ceux que nous avons documentés dans le profil du sang périphérique de 948 patients n'ont jamais été observés après l'inoculation d'un quelconque vaccin dans le passé, selon notre expérience clinique. La transition soudaine ... d'un état de parfaite normalité à un état pathologique ... est sans précédent. ...

"Dans notre expérience collective, et dans notre opinion professionnelle partagée, la grande quantité de particules dans le sang des personnes ayant reçu une injection d'ARNm est incompatible avec une circulation sanguine normale, surtout au niveau des capillaires."

Une autre étude réalisée par des chercheurs roumains, envoyée à la Croix-Rouge par le public qui a tweeté, a non seulement rapporté que l'"ARNm synthétique associé au vaccin de Pfizer persiste dans la circulation systémique pendant au moins 2 semaines", mais a également noté "des temps de clairance plasmatique prolongés par rapport aux estimations présentées par les fabricants de vaccins à ARNm."

Parallèlement, un rapport de cas allemand présentant les résultats de l'autopsie d'un homme décédé après avoir reçu trois doses de vaccin COVID-19 "basé sur le gène" (une d'AstraZeneca, deux de Pfizer) sur une période de sept mois a révélé de manière concluante la présence de la protéine de pointe du vaccin COVID-19 à la fois dans le cerveau et le cœur - et en particulier dans les cellules des petits vaisseaux sanguins.

Ces études, ainsi que d'autres, expliquent peut-être pourquoi des membres du public comme "Mary" ont tweeté avec incrédulité à la Croix-Rouge : "Vous plaisantez ? Il est prouvé qu'il pénètre dans d'autres cellules du corps comme le cœur, provoquant une myocardite ; comment pensez-vous qu'il arrive au cœur à partir du site d'injection ???"

La FDA a refusé de communiquer les résultats d'autopsie en sa possession pour les personnes décédées après la vaccination au COVID-19.

 

Traduit de l'américain par Le Rouge et le Blanc avec DeepL.

Source (et liens): https://childrenshealthdefense.org/defender/us-blood-supply-tainted-transfusions-covid-vaccines/?utm_source=salsa&eType=EmailBlastContent&eId=345649a5-ea65-4d41-8b61-9dc7b271dd4e

Lire la suite

Antoine de Rivarol: réflexion sur Bonaparte

6 Octobre 2022 , Rédigé par Pierre-Olivier Combelles Publié dans #Rivarol, #Bonaparte

Lire la suite
<< < 1 2 3 4 5 6 > >>