Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Le Rouge et le Blanc, ou le Fil d'Ariane d'un voyageur naturaliste

Ce sont les hommes sages, instruits et valeureux qu'il faut couronner, pas les athlètes (Xénophane)

19 Octobre 2009 , Rédigé par Pierre-Olivier Combelles

Vladimir Poutine remettant à l'écrivain Alexandre Soljenitsyne la plus haute distinction de l'Etat russe (Ria Novosti)


Des milliers de fléaux qui infestent la Grèce,

Il n’en est pas de pire à celui présenté

Par la gent des athlètes. Ainsi, en premier lieu,

Ils ne se soucient pas d’apprendre l’art de vivre,

Et ne le pourraient pas. Comme en vérité,

Un homme devenu l’esclave de sa gueule

Et réduit à subir la loi de l’estomac

Saurait-il acquérir un savoir qui dépasse

Les avoirs paternels ? […]

Je ne peux approuver la coutume des Grecs

Qui font en leur honneur de grands rassemblements,

Leur offrant les plaisirs d’inutiles banquets.

Quel profit la patrie peut-elle retirer

Quand un de ces champions décroche la couronne

Pour avoir bien lutté, pour avoir bien couru,

Ou mieux lancé le disque, ou frappé la mâchoire ?

Est-ce le disque au poing qu’on combat l’ennemi ?

Est-ce avec ses poings nus et sans bouclier

Que l’on peut repousser au loin des adversaires

Occupant la patrie ? Nul homme ne serait

Assez fou pour ainsi affronter les épées.

En revanche, je crois, ce sont les hommes sages

Instruits et valeureux que l’on doit couronner,

Et celui-là aussi dirige l’Etat,

Cet homme si instruit et à l’âme si juste,

Et qui, par ses discours, peut écarter les maux,

Supprimer les conflits, éviter les discordes.

C’est cela qui est bon pour l’Etat tout entier

Et bon pour tous les Grecs.


Xénophane (né à la fin du VIIe siècle, établi à Elée, son acmé se situe pendant la soixantième Olympiade),
Les Présocratiques, Bibliothèque de la Pléiade. Gallimard, 1988.



Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :