Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Le Rouge et le Blanc, ou le Fil d'Ariane d'un voyageur naturaliste

Comment Saint François maudissait l'argent

9 Septembre 2011 , Rédigé par Pierre-Olivier Combelles

Comment il maudissait l'argent et comment il punit un frère qui avait touché une pièce de monnaie.

(2 Celano 65)

 

En véritable ami et imitateur du Christ, François méprisait parfaitement toutes les vanités du monde, par dessus tout il exécrait l'argent: il amena par la parole et par l'exemple ses frères à le fuir comme le démon. Sur ce point il leur donna la sagesse de ne pas lui accorder plus de prix qu'au fumier.

Il arriva un jour qu'un séculier entra pour prier à Sainte-Marie de la Portioncule, il déposa une aumône en offrande au pied de la croix. Après son départ un frère la ramassa en toute simplicité et la jeta sur le rebord de la fenêtre. Quand on eût appris ceci à saint François, le frère se sentant coupable accourut aussitôt demander pardon, il se prosterna à terre prêt au châtiment. Le saint le réprimanda et lui reprocha vivement d'avoir touché l'argent. Il lui ordonna de l'ôter de la fenêtre avec ses lèvres, de l'emporter hors de l'enceinte du couvent et de la déposer, toujours avec ses lèvres, sur du crottin d'âne.

Quand le frère eût obéi, tous ceux qui avaient vu et entendu furent rempli d'une grande crainte et dès lors ils méprisèrent l'argent comparé au crottin d'âne. Chaque jour d'ailleurs de nouveaux exemples venaient les affermir dans ce mépris de l'argent.

 

Chapitre 14. Le Miroir de perfection. Traduction française du Speculum perfectionis. Introduction et notes de M.-Th. Laureilhe, Conservateur à la Bibliothèque Nationale. Les Editions franciscaines, 1966.

 

 

St-Fran-ois-d-Assise.jpg

Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :