Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Rouge et Blanc, ou le Fil d'Ariane d'un voyageur naturaliste

Le cinéma d'horreur ("gore") au programme de Seconde des lycées français

30 Novembre 2010 , Rédigé par Pierre-Olivier Combelles

Après Harry Potter et les romans de vampires et de sorcières (Sarah Cohen, Les dents de la nuit) les films d'horreur, violents ou pervers sont maintenant au programme des collèges et des lycées.

Exemple:

Ce mois de novembre, les élèves de Seconde d'un lycée d'Ile-de-France se sont rendus au cinéma de leur ville, dans le cadre du cours de Français,  pour voir La mouche (The fly), un film de David Cronenberg avec Jeff Goldblum, Geena Davis et John Getz.

La projection est patronnée par la Région d'Ile-de-France, le Ministère de la Culture et de la Communication et le Centre National du Cinéma. Deux autres films sont au programme de Français de Seconde pour l'année scolaire 2010-2011: Blow-Up d'Antonioni (1967) et Le Petit lieutenant (un film de Xavier Beauvais avec Nathalie Baye, Jalil Lespert et Roschy Zem).

La plupart des élèves ont été horrifiés, terrorisés. Certains sont sortis ou se sont réfugiés dans les toilettes, d'autres se sont cachés la tête sous leur manteau pour ne pas voir. Rapports sexuels avec des prostituées, personnages se transformant en ver sanglant ou en monstres, etc.

Voici le résumé du film La Mouche figurant sur la plaquette distribuée aux élèves: 

"Traitant de la confusion identitaire et de la métamorphose, La Mouche est un film lui-même hybride. Son argument narratif est emprunté à la science-fiction: dans les années 1980, la téléportation n'existe pas et la manipulation génétique en est à ses balbutiements. Sans être un savant fou, Seth fait de son laboratoire un lieu d'abomination. Cependant, David Cronenberg s'occupe moins de la peur engendrée par la démesure scientifique que de l'angoisse face au corps qui s'altère. il livre un film de monstre qui vient grossir le bestiaire horrifique des années 1980, comptant déjà des créatures extraterrestres aux formes pures (Alien) ou grotesques (The Thing, Xtro), des zombies, des lycanthropes (Le loup-garou de Londres, Hurlements). Mais la question de l'humain reste chevillée au corps mutant de Seth et fait basculer La Mouche dans une forme d'horreur à la fois excessive et réaliste. Le gore [NDLR: "Le gore est un sous-genre cinématographique du cinéma d'horreur, caractérisé par des scènes extrêmement sanglantes et très explicites dont l'objectif est d'inspirer le rire, le divertissement ou le dégoût au spectateur." (Wikipedia link)]est présent puisqu'on assiste de façon quasi-clinique à la décomposition du chercheur: son corps se déchire, suinte, vomit... L'horreur se fait viscérale pour décrire la fragilité de notre condition: le monde ne manque pas de formes d'agressions (vieillissement, cancer, maladies dégénérescentes, attaques virales) pour nous faire perdre figure humaine."

Il ne fait nul doute que les Ministères français de la Culture et de la Communication et de l'Education nationale appliquent, à leur manière, les principes de Sun Tzu pour détruire un pays:

 

1 - Discrédite le bien.

2 - Compromets les chefs.

3 - Ebranle leur foi, livre-les au dédain.

4 - Utilise des hommes vils.

5 - Désorganise les autorités.

6 - Sème la discorde entre les citoyens.

8 - Ridiculise les traditions.

9 - Perturbe le ravitaillement.

10 - Fais entendre des musiques lascives.

11 - Répands la luxure.

12 - Débourse.

13 - Sois renseigné.

 

Quels seront les prochains titres au programme: Sa Majesté des mouches link, de William Golding, le Kabbaliste de Prague link, de Marek Halter, Orange Mécanique de Stanley Kubrick ou les films de Polanski ? Suspense.

 

Béthune

 

Armoiries-des-comtes-de-B-thune-Pitunilla-janv-fev-06.jpg

Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :