Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Le Rouge et le Blanc, ou le Fil d'Ariane d'un voyageur naturaliste

i viking

10 Janvier 2011 , Rédigé par Pierre-Olivier Combelles Publié dans #Exploration

Drakkar

Les Vikings découvrent l'Amérique

 

"Pendant cette période qui va de la fin du VIIIe siècle au milieu du XIe, tous les Normands qui quittèrent leur pays pour faire voile vers l'inconnu n'étaient pas des Vikings. Le véritable Viking, pour son propre peuple, était un aventurier des mers qui partait i viking. Le terme venait probablement du scandinave vik qui signifie "baie " ou "crique" et s'appliquait peut-être à l'origine aux pirates qui se dissimulaient dans les anfractuosités de la côte en attendant de foncer sur leur victime."

Frank R. Donovan. Les Vikings. Editions RST, Paris, 1964.

 

Guerriers, marins, constructeurs de merveilleux navires (les drakkars), aventuriers, explorateurs, colonisateurs, les hardis Vikings ont tout pour mériter notre admiration. 

Le peuple norrois, qui a su conserver ses rois jusqu'à nos jours, avait réussi la transition entre paganisme et christianisme (sous le règne de Olaf II Haraldsson le Saint, 995-1030, qui unifia aussi la Norvège), comme on le découvre à la lecture de la Saga des Ynglingar*, qui raconte  les origines mythiques des Rois de Norvège:


"Nul doute, Odin et saint Olaf sont les héros de l'histoire scandinave! Plus encore, ce sont des héros de même envergure accomplissant des exploits similaires. En effet, le roi Odin joue dans l'histoire politique et religieuse du Nord le même rôle positif que saint Olaf, puisque tous deux sont de grands chefs de guerre, des législateurs et des unificateurs. Selon la perspective historique de Snorri, christianisme et paganisme ne s'opposent pas: ce sont deux alternatives du même phénomène religieux. Le paganisme reçoit sa justification légitime du fait qu'il ne cesse de conduire au christianisme. Saint Olaf et Odin sont le héros des deux religions; Odin est en quelque sorte le pendant "négatif" d'Olaf Haraldsson. Dans l'idée de Snorri toutefois, négatif n'égale pas mauvais, condamnable, mais veut dire l'autre face, celle qu'on voit à contre-jour, lorsqu'on est aveuglé par la lumière."

 

* Snorri Sturluson. La Saga des Ynglingar. Traduit de l'islandais par Ingeborg Cavalié. Editions du Porte-Glaive, 1990. Diffusion: AKRIBEIA.

 

Béthune de Pitunilla

 

Drakkar rouge



Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :