Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Le Rouge et le Blanc, ou le Fil d'Ariane d'un voyageur naturaliste

Amour ou pouvoir missionnaire

21 Février 2011 , Rédigé par Pierre-Olivier Combelles

POC Joveneau Mathieu Mark

Le Père Alexis Joveneau (Oblat de Marie-Immaculée), curé missionaire des indiens Montagnais de La Romaine (à gauche) en compagnie de Pierre-Olivier Combelles (au milieu), de retour d'une expédition, et les Montagnais/Innuat Mathieu Mark et sa femme Mani Katnin. Quai du Relais Nordik, la Romaine, Basse Côte-Nord du Québec, 1992.

Savez-vous ce que c'est d'être sans pays ? savez-vous ce que c'est de vivre dans un cadre laid ? Et partout où votre regard se tourne, vous ne voyez que des choses laides, étrangement laides; cela déprime l'homme, car l'homme doit être entouré de la beauté dans laquelle son âme doit grandir. Qu'avons-nous vu dans le nouveau cadre que vous nous apportez ? Des visages rieurs, des visages méprisants, des visages ricaneurs, des visages qui ne voulaient pas voir, des visages qui nous ridiculisaient et qui nous trompaient. Ce n'est donc pas étonnant que nous nous soyons tournés vers les seules personnes qui n'ont pas trompé et qui n'ont pas ricané, mais ceux qui sont venus avec amour: et ceux qui sont venus avec amour, c'étaient les missionnaires, et pour ma part, je leur rendrai cet amour.

Dan George, chef indien des Capellanos. Lettre ouverte, novembre 1969. Prologue au Dossier de la Baie James, par Jean-Claude Jay-Rayon. Léméac, Québec, 1973.

Le Père Alexis Joveneau (O.M.I.), curé missionnaire des Indiens Montagnais de La Romaine jusqu'à sa mort en 1993, avait l'habitude de dire : « Les trois qualités des Blancs sont la politesse, la propreté et la ponctualité. Les trois qualités des Indiens sont: la paix, la patience et le partage. » et aussi : « Pendant des millénaires, les Indiens ont survécu grâce à leur culture. Aujourd'hui, c'est leur culture qu'on essaye de faire survivre ».

C'est par une citation de Félix Leclerc qu'il termine la relation du Rêve de Mathieu Peters (Mathieu Peters raconte le caribou - Aiatshimeu attiukua) publiée à La Romaine en 1992: "Mon humiliation de Canadien français n'est rien, d'ailleurs, comparée à celle que l'Indien connaît depuis trois cents ans ici, l'Indien est inexistant, fini, mort avec une Histoire qui est celle d'un barbare, d'un tueur, d'un tortionnaire, d'un monstre. Mais il était chez lui; il défendait son territoire, sa femme, ses enfants, ses coutumes. On l'a violé, volé, tué et on nous apprenait à l'école que c'était un bon débarras..." (Biographie par Jacques Bertin, Arléa)

Sur le P. Alexis Joveneau: article Wikipedia (créé par P.O. Combelles, encore à l'état d'ébauche): link

Le Goût de la farine (1977). Documentaire de Pierre Perreault et Michel Gosselin (ONF Office national du film canadien) sur les Indiens Montagnais de la Romaine et de Saint-Augustin, sur la Basse Côte-Nord du Québec: link

 

Joveneau et enfant

Le P. Alexis Joveneau veillant un enfant montagnais endormi. Photographie prise sur la Basse Côte-Nord du Québec, dans les années 1950, peut-être au bord de l'embouchure de la rivière Olomane où se trouve le village de La Romaine. Photographie aimablement communiquée par les Archives Deschâtelets, Oblats de Marie-Immaculée du Québec.

30 novembre 2017. Une très belle photo, certes, mais qui ne pourra pas nous faire oublier tous les abus et l'exploitation des autres que le pouvoir peut entraîner.. Ce qu'on dit publiquement aujourd'hui au Québec:  http://www.ledevoir.com/societe/justice/514228/enquete-sur-les-femmes-autochtones-allegations-contre-le-cure-alexis-joveneau c'est ce qu'on racontait tout bas à La Romaine et sur la Basse Côte-Nord en 1993 lorsque j'y suis retourné après la mort du P. Alexis Joveneau, que j'ai connu lors de mes voyages. 

24 mars 2018. Je suis horrifié  par tous les témoignages que j'apprends par la presse au sujet du comportement tyrannique et manipulateur du P. Alexis Joveneau, avec les femmes, les enfants, les Innus de la Basse Côte-Nord et finalement tout le monde: http://www.journaldemontreal.com/2018/03/23/les-oblats-du-quebec-sexcusent-devant-les-preuves-du-journal . Personnage ambivalent si savait séduire le voyageur étranger arrivant sur la Basse-Côte-Nord, le P. Joveneau était un diable sous son costume de prêtre qui se prenait pour Jésus.

La Congrégation des Oblats de Marie-Immaculée a bloqué ses archives. Comment-est-ce possible ? Tout doit rester au contraire ouvert pour permettre une enquête judiciaire officielle complète. On se pose vraiment la question de sa complicité dans ces exactions.

Apparemment le P. Joveneau n'était pas le seul dans son cas. Un Oblat recherché pour sévices envers les Inuit du Canada se cache actuellement en France:

http://www.journaldemontreal.com/2018/03/26/le-pere-joveneau-a-t-il-ete-cache-au-quebec-par-les-oblats-deurope

Cependant, il faut garder les yeux ouverts sur la réalité, toujours changeante. La condition des femmes amérindiennes (des 3 Amériques) a été décrite par les voyageurs, les explorateurs, les ethnographes et les missionnaires. Elle est très loin de correspondre à l'image idéalisée qu'on en donne aujourd'hui.

Pour s'en faire une idée:

http://pocombelles.over-blog.com/article-la-condition-des-femmes-des-enfants-et-des-vieillards-amerindiens-au-canada-du-paganisme-au-catholi-79941867.html

P.O.C.

Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :