Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Rouge et Blanc, ou le Fil d'Ariane d'un voyageur naturaliste

La disparition de la noblesse et le règne de l'argent (guerre de Cent Ans)

23 Novembre 2009 , Rédigé par Pierre-Olivier Combelles

(…) " L’éloquence apparaît dans l’expression des idées générales, comme par exemple l’égalité de tous les hommes devant la mort ; l’esprit dans la critique des mœurs, dans la peinture de tous les types qu’il a pu approcher : ambitieux prêts à toutes les complaisances, fonctionnaires prévaricateurs, bourgeois parvenus qui se croient gens à porter l’épervier, gens de loi rapaces, chanoines et procureurs ivrognes, trafiquants de devises, spéculateurs sur le sel, munitionnaires, usuriers de tout poil, sans parler des coquins de bas étage, sergents à verge ou geôliers du Châtelet. Satire violente, mais où l’indignation perce à peine et n’éclate jamais. Le procédé de Villon est l’antiphrase : un menteur est un " homme véritable ", un vieil avare est un pauvre jeune homme, non tout cassé, mais droit comme un jonc. Telles façons de s’exprimer ont trompé, non sans doute les contemporains qui au contraire ont dû goûter ce genre de plaisanteries, mais ceux qui, à la suite de Marot, n’ont pas compris pleinement " l’industrie des lais ". On l’a remarqué : la plupart des victimes de Villon sont des gens tarés. Ce fait explique-t-il " l’immunité dont a bénéficié l’auteur de satires aussi impitoyables " ? Peut-être, mais il y a une autre raison : et cette raison, c’est la transformation de la société, la montée de la Bourgeoisie et du monde des affaires après l’extermination quasi-totale de la noblesse au cours de la guerre de Cent Ans, et son effacement progressif. Dans la nouvelle cité qui s’élabore l’argent seul compte, on est indifférent à l’éloge ou au blâme, et comme dit l’autre, " l’Honneur est un vieux saint que l’on ne chôme plus. "

 

André Mary (préface). In : François Villon, Œuvres. Edition par André Mary. Classiques Garnier, Paris, 1957.


L'honneur et la défense de la patrie caractérisent la noblesse et s'opposent à la bourgeoisie qui est le pouvoir de l'argent, qui n'a ni honneur ni patrie.
Aujourd'hui, dans la France occupée, c'est la bourgeoisie  et ses "valeurs" qui règnent. La noblesse n'y est plus qu'une bourgeoisie titrée.
Béthune

Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :