Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Le Rouge et le Blanc, ou le Fil d'Ariane d'un voyageur naturaliste

A ceux qui attendent le retour des oies sauvages

21 Octobre 2010 , Rédigé par Pierre-Olivier Combelles

Mars

 

Le retour des oies

 

Une hirondelle, dit-on, ne fait pas le printemps. Mais un vol d'oies fendant l'obscurité d'un dégel de mars, c'est le printemps même.

Un cardinal* sifflant au dégel que le printemps est arrivé et comprenant peu après son erreur peut se reprendre et retourner à son silence hivernal. Un suisse** émergeant de son hibernation dans l'idée de prendre un bain de soleil et découvrant, à la place, une tempête de neige, peut toujours de recoucher. Mais une oie qui vient de faire trois cents kilomètres de nuit dans l'espoir de découvrir un trou dans le lac n'a pas beaucoup de solutions de repli. Son arrivée est empreinte de toute la conviction du prophète qui a brûlé les ponts derrière lui.

Un matin de mars n'est jamais plus morne que l'individu qui s'y aventure sans lever les yeux dans l'espoir d'apercevoir les oies. J'ai connu une dame fort cultivée (certifiée par son label universitaire), disant qu'elle n'avait jamais entendu les oies qui, deux fois par an, proclament le retour des saisons à sa toiture bien isolée. Se pourrait-il que la culture soit une manière de troquer la conscience des choses contre d'autres compétences de moindre valeur ?

L'oie qui se risquerait à cet échange ne serait bientôt plus qu'un tas de plumes.


Aldo Leopold, Almanach d'un comté des sables. Présentation par J.M.G. Le Clézio. Garnier-Flammarion (51,16 FF / 7,80 €).

 

* NDLR: Passereau d'Amérique du nord, au plumage rouge vif.

** NDLR: Ecureuil d'Amérique du nord, au pelage strié de blanc et de noir.

Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :