Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Le Rouge et le Blanc, ou le Fil d'Ariane d'un voyageur naturaliste

Quelques pensées immortelles de Démocrite

19 Octobre 2009 , Rédigé par Pierre-Olivier Combelles

Celui qui préfère les biens de l’âme, préfère les choses divines ; celui qui préfère ceux de la chair, préfère les choses humaines.

(Fragment XXXVII)


Ce qui est honnête, c’est d’empêcher quelqu’un de commettre une injustice ; et, en cas d’impossibilité, c’est de ne pas se faire son complice.

(Fragment XXXVIII)


Il est beau, quand on est dans le malheur, de se préoccuper de son devoir.

(Fragment XLII)


Se repentir de ses actions mauvaises, c’est faire son salut.

(Fragment XLIII)


C’est l’intelligence qu’il faut développer, non le savoir.

(Fragment LXV)


Ne prétends pas connaître toutes choses, tu deviendrais ignorant de toutes choses.

(Fragment CLXIX)


Ce n’est que grâce à l’effort que l’étude conquiert de belles choses, mais les choses laides se récoltent d’elles-mêmes et sans effort.

(Fragment CLXXXII)


Les insensés, parce qu’ils craignent la mort, veulent vivre vieux.

(Fragment CCVI)


Seuls sont aimés des dieux ceux qui haïssent l’injustice.

(Fragment CCXVII)


Une vie dans fêtes est une longue route sans auberges.

(Fragment CCXXX)


Les fatigues auxquelles on s’exerce volontairement accoutument à supporter plus légèrement les fatigues involontaires.

(Fragment CCXL)


La vie à l’étranger apprend à se suffire à soi-même, car un pain d’orge et un lit de paille sont les plus doux remèdes à la faim et à la fatigue.

(Fragment CCXLVI)


La terre tout entière s’ouvre à l’homme sage, car l’univers entier est la patrie de l’âme de valeur.

(Fragment CCXLVII)


 

Les Présocratiques. Bibliothèque de la Pléiade. Gallimard, 1988.


Démocrite, philosophe grec (Abdère, Thrace, v. 460 av. J.-C., + v. 370)

Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :