Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Le Rouge et le Blanc, ou le Fil d'Ariane d'un voyageur naturaliste

operation coronavirus

Ben Garrison: Guerre contre l'humanité

4 Mai 2021 , Rédigé par Pierre-Olivier Combelles Publié dans #Opération Coronavirus, #USA, #Société

Ben Garrison: Guerre contre l'humanité

C'EST LE TRUC DE L'ÎLE D'EPSTEIN, OU L'AMBIANCE DE LA FAUCHEUSE QUI A SÉPARÉ BILL ET MELINDA ?

Bill et Melinda Gates vont divorcer. De nombreuses blagues ont immédiatement suivi - vous les avez probablement lues. J'aurais pu dessiner un dessin humoristique, par exemple une Melinda en colère qui surprend Bill au lit avec le Diable, son grand amour.

Mais la Fondation Bill et Melinda Gates n'est pas drôle. Des milliers de personnes qui meurent à cause de vaccins expérimentaux, ce n'est pas drôle. J'ai donc écrit une image plus sérieuse.

Bill vient d'une famille à l'esprit génocidaire. Son père était à la tête de Planned Parenthood. Ils avaient des liens avec les Rockefeller et d'autres membres des illuminati. Bill réalise un rêve générationnel de réduction de l'humanité par l'application de vaccins. Melinda est probablement d'accord avec cet objectif jusqu'à ce que nous entendions le contraire.

Il est étrange que le divorce ait été annoncé à ce moment-là. Si leur mariage s'envenime depuis longtemps, pourquoi ne pas divorcer plus tôt ? Même s'ils se détestent, ne resteraient-ils pas ensemble dans l'intérêt de leurs objectifs fondamentaux ? Les Clinton se sont éloignés depuis longtemps, mais ils restent mariés pour sauver les apparences.

Les théories de conspiration abondent :

- Melinda a-t-elle découvert ce que Bill faisait avec son ami Jeffrey Epstein ? Bill Gates a-t-il été compromis par les preuves de Ghislaine Maxwell ?


- Melinda craint-elle une réaction négative aux vaccins mortels que son mari continue de promouvoir ? Il pourrait y avoir un autre procès de style Nuremberg pour condamner les criminels Illuminati promoteurs de vaccins. Elle serait aussi coupable que son mari.


- Serait-ce un conflit d'égos au moment des décisions de la Fondation ? Peut-être que Bill veut tuer plus d'humanité qu'elle.


- Pourrait-il y avoir des problèmes juridiques à venir avec la Fondation Gates ? Ces fondations sont créées pour rendre les riches et les puissants encore plus riches et puissants. Regardez la Fondation Clinton et comment les Clinton sont riches maintenant. (Rappelez-vous, Hillary a déclaré qu'ils étaient ruinés en quittant la Maison Blanche). Ces fondations sont aussi tordues qu'une jambe de chien, et sont utilisées pour servir des objectifs néfastes. C'est la même chose avec la Fondation Bill et Melinda Gates. Ils prétendent être des philanthropes, mais en réalité, l'argent que la Fondation donne va à des entreprises dans lesquelles Gates est partie prenante. Peut-être que Melinda craint une enquête à venir.

- Le divorce est-il un prétexte pour détourner l'attention d'un autre virus ou de la poursuite de leurs activités eugéniques ? Rappelez-vous, ils ont tous deux souri quand Bill a dit qu'il y aurait un autre virus plus virulent.

Cela pourrait devenir intéressant, mais ne perdons pas de vue ce qu'ils veulent tous les deux - un système d'identification mondial et une réduction de la population - tous deux au moyen de vaccinations.

Au fait, ....Melinda Gates ressemble vraiment à Kevin Kline.

-Ben Garrison

Traduit de l'américain par le Rouge et le Blanc.

Source: 

https://grrrgraphics.com/war-against-humanity/

Lire la suite

Xavier Bazin: profit, manipulation de la science, lobbying, médecine X santé (France-Soir)

30 Avril 2021 , Rédigé par Le Rouge et le Blanc Publié dans #Opération Coronavirus, #Santé, #France

Ecoutez jusqu'au bout l'entretien avec Xavier Bazin sur le site de France-Soir:

https://www.francesoir.fr/videos-les-debriefings/big-pharma-demasque-debriefing-de-xavier-bazin?utm_source=NL

 

 

Xavier Bazin: profit, manipulation de la science, lobbying, médecine X santé (France-Soir)
Big pharma démasqué !

la crise du coronavirus révèle la face noire de notre système de santé

 Xavier BAZIN

Editeur : GUY TRÉDANIEL ÉDITEUR
ISBN : 978-2-8132-2449-1 

 

Une enquête coup de poing !

Après onze mois d’investigation, le journaliste santé Xavier Bazin dévoile les dessous de la crise sanitaire du coronavirus, qui marquera toute une génération.

Avec plus de 300 sources scientifiques à l’appui, il révèle les conflits d’intérêts des mondes médical et politique qui ont conduit à trois graves dysfonctionnements :

• le dénigrement de l’hydroxychloroquine du Professeur Raoult ;
• le silence sur la prévention et les remèdes naturels efficaces, comme la vitamine D ;
• la focalisation sur le vaccin anti-Covid comme unique réponse à la crise.

L’industrie pharmaceutique a façonné, depuis vingt ans, une pensée médicale unique aux conséquences souvent dramatiques pour notre santé, qui nous ont explosé à la figure avec la Covid-19.

Cette crise doit nous réveiller de notre torpeur : il est temps de changer radicalement de philosophie face aux virus, aux bactéries et aux problèmes de santé en général. Un autre système de soins est possible

(4e de couverture)

Lire la suite
Lire la suite

Ben Garrison: Masks, a tragic comedy (directed by Bill Gates)

17 Avril 2021 , Rédigé par Le Rouge et le Blanc Publié dans #Opération Coronavirus

Ben Garrison: Masks, a tragic comedy (directed by Bill Gates)

Rand Paul got into a verbal jousting match with Dr. Fauci recently. The senator was the clear winner.

 

An angry Fauci dithered when Senator Paul presented logical evidence that the masks were being used as ‘theater,’ not science. To Paul, the masks are comedy—a joke. To Fauci, they are about protecting us from tragedy. To me, the real tragedy is forcing us into medical tyranny. The pandemic has been staged.

Dr. Fauci is Bill Gates’ point man on the pandemic. Even though the virus has never been isolated or verified, and even though the PCR tests are not dependable, vaccines were rushed out and heavily promoted by politicians (including Trump) and the mass media.

Senator Paul may not like the masks, but he’s all for getting people vaccinated. On FoxNews he claimed the vaccines were ‘very, very safe.’ This includes the mRNA vaccine, which isn’t even a vaccine but rather ‘gene therapy.’ It hacks into the software of life. Gates loves the idea of people getting turned into bio computers who require his constant software updates. Apparently Paul prefers to ignore a plethora of stories that include people dropping dead shortly after getting jabbed. He also alluded that once people are vaccinated, they will again have ‘twinkles in their eyes’ as they get to enjoy their favorite restaurant. This hints at the ominous—we can’t get our freedom back until we get vaccinated.

Bill Gates’ COVID-19 theater production contains far more tragedy than comedy. Senator Paul is correct to laugh at Fauci’s double masks, but it’s tragic that he has ultimately sided with Bill Gates.

 

—Ben Garrison

 

https://grrrgraphics.com/masks-are-political-theater/

Lire la suite

L'administration française de la santé et la fable des rameurs (Josiane Filio, Riposte laïque)

13 Avril 2021 , Rédigé par Le Rouge et le Blanc Publié dans #France, #Opération Coronavirus

(...)

Cette “opportuniste” épidémie a fait découvrir que nous avions en France :

1) Le ministre de la Santé

2) Le directeur-général de la Santé

3) La direction de Santé Publique France

4) Le directeur de la Haute Autorité de santé

5) 26 directeurs des Agences régionales de santé

6) Le directeur de l’Agence nationale sanitaire

7) La direction de l’Alliance nationale pour les sciences de la vie et de la santé : Épidémiologie-France

8) Le Centre national de recherche scientifique en virologie moléculaire

9) L’Agence nationale de sécurité du médicament et de la santé

10) Un nombre d’infectiologues parisiens incroyablement et anormalement élevé, probablement lié au fait que les virus et bactéries descendent de l’avion à CDG et ouvrent leur siège social près de la place de l’Étoile.

Comme tout cela ne suffit toujours pas, et suite à cette épidémie, nos chers politiques, monstres d’efficacité, de pragmatisme, et toujours soucieux d’économiser les finances publiques, vont créer :

11) le Haut-Commissariat de lutte contre les épidémies

12) Le Haut Conseil de veille sanitaire

13) L’Agence nationale de sécurité de logistique médicale 

Soit 5 000 fonctionnaires en plus… sans compter les “vices-sous-chefs-adjoints”, secrétaires, chauffeurs et voitures de fonction (même pour les prétendus “écolos” !) !

Et où ça ? : à Paris, évidemment !

Les Comités Théodule ne suffisant plus pour placer les petits copains, il fallait trouver d’autres trucs ! Dont acte ; nos cadors ont trouvé !

La prochaine fois, on aura peut-être des masques mais il va manquer les gants !

Question : comment se fait-il qu’avec tout cela cette épidémie perdure encore et encore, presque un an et demi plus tard ???

Réponse : parce que la médecine française croule en effet sous “l’administratif centralisé” géré par des technocrates dits experts, mais totalement incompétents !

(...)

Lisez la totalité de l'article (et la fable) sur Riposte laïque:

https://ripostelaique.com/la-fable-des-rameurs-transposable-a-ladministration-sante-en-france.html

Lire la suite

Ben Garrison: Fauci et le théâtre politique du masque

10 Avril 2021 , Rédigé par Red & White Publié dans #Opération Coronavirus, #USA

Ben Garrison: Fauci et le théâtre politique du masque

"I remember watching Dr. Fauci on CNN. He was masked up and extolling the virtue of mask wearing. After his segment ended and when he thought the camera was turned off, he promptly yanked his mask off. That’s all I needed to see. The masks are political theater—a bogus form of virtue signaling that helps perpetuate a sense of fear and crisis.

The ever-smiling Dr. Fauci should retire, but he enjoys basking in the limelight. He loves attention. He loves telling people what to do. He’s a diminutive man with a huge ego and it requires constant validation. He’s a medical Napoleon who loves marshaling power for himself and his fellow sociopath and master, Bill Gates.

Dr. Fauci has gotten so many things wrong over the years that one would think that he should have no credibility whatsoever, but he appears on all the mainstream propaganda channels and too many Americans need their hands held by him. They need assurance. They need to DO something to battle the bogus pandemic and ease their fearful minds–and that means taking dangerous vaccines and wearing masks. Multiple doses and multiple masks.

It’s time to end this madness. Stop listening to Dr. Fauci. He is a fraud".

—Ben Garrison

https://grrrgraphics.com/fauci-toots-his-horn/?vgo_ee=Or34aoDVXWNer2KSE%2BSK5Ya7M0COqqRGEyE0Wd2aYoM%3D

Lire la suite

Tests Covid-19 : des lésions peuvent être à l'origine de méningites, prévient l'Académie de médecine (RT/AFP)

9 Avril 2021 , Rédigé par Le Rouge et le Blanc Publié dans #France, #Opération Coronavirus

L'Académie rapport que les écouvillons qui servent à réaliser les tests nasopharyngés PCR ou antigéniques peuvent provoquer «des brèches de l'étage antérieur de la base du crâne associées à un risque de méningite».

L'épidémie de Covid-19 a notamment eu pour conséquence l'envolée du nombre de prélèvements nasopharyngés mais cette méthode n'est «pas sans risque» et peut être à l'origine de méningites, a averti le 8 avril l'Académie de médecine. Une annonce faite à quelques jours de l'arrivée en pharmacie des «autotests», qui ne nécessitent toutefois pas de prélever aussi profondément dans les cavités nasales.

(...)

En savoir plus sur RT France : https://francais.rt.com/france/85490-tests-covid-19-lesions-peuvent-etre-origine-meningites-previent-academie-medecine

Lire la suite

Défense de la «liberté individuelle» : le gouverneur de Floride interdit le passeport vaccinal (RT France)

3 Avril 2021 , Rédigé par Le Rouge et le Blanc Publié dans #Opération Coronavirus, #USA

"Le gouverneur républicain de Floride Ron DeSantis a interdit par décret le passeport vaccinal, justifiant sa décision par sa volonté de ne pas créer «deux classes de citoyens», et de protéger la liberté individuelle et le secret médical. Le 2 avril, le gouverneur de Floride Ron DeSantis a signé un décret interdisant aux services administratifs de son Etat de délivrer des passeports vaccinaux, ou tout type de document visant à attester qu'une personne a reçu un vaccin contre le Covid-19. Le texte empêche également les entreprises de cet Etat de 22 millions d'habitants d'exiger de leurs clients ce type de passeport vaccinal ou une preuve d'immunisation au virus. Ron DeSantis affirme ainsi protéger la liberté individuelle et le secret médical, et lutter contre la création de «deux classes de citoyens». «Aujourd'hui, j'ai pris un décret interdisant l'utilisation des prétendus passeports vaccinaux pour le vaccin Covid-19. Le corps législatif travaille à rendre permanentes ces protections pour les Floridiens et j'ai hâte de les signer en tant que loi bientôt», a-t-il déclaré sur Twitter."

(...)

En savoir plus sur RT France : https://francais.rt.com/international/85339-defense-liberte-individuelle-gouverneur-floride-interdit-passeport-vaccinal

Défense de la «liberté individuelle» : le gouverneur de Floride interdit le passeport vaccinal  (RT France)

Pendant ce temps-là, dans la Belgique occupée:

Lire la suite

Covid-19 : échec de l’approche occidentale par Thierry Meyssan (Réseau Voltaire, 30 mars 2020)

30 Mars 2021 , Rédigé par Pierre-Olivier Combelles Publié dans #France, #Opération Coronavirus

Covid-19 : échec de l’approche occidentale

par Thierry Meyssan

 

L’épidémie de Covid-19 touche le monde entier, toutefois sa mortalité varie de 0,0003 % en Chine à 0,016 % aux États-Unis, c’est-à-dire plus de 50 fois plus. Cette différence peut s’expliquer par des particularités génétiques, mais surtout par des différences d’approche médicale. Elle atteste que l’Occident n’est plus le centre de la Raison et de la Science.

 

RÉSEAU VOLTAIRE | PARIS (FRANCE) | 30 MARS 2021

 

Il y a un an déjà, l’épidémie de la Covid-19 arrivait en Occident, via l’Italie. Aujourd’hui, nous en savons un peu plus sur ce virus, cependant, malgré les connaissances, les Occidentaux persistent à l’appréhender de manière erronée.

 

1- Qu’est ce qu’un virus ?

 

La Science est par définition universelle : elle observe et échafaude des hypothèses pour expliquer des phénomènes. Cependant elle s’exprime dans des langues et des cultures différentes qui sont sources de quiproquos lorsqu’on ne connait pas leurs spécificités.

Ainsi, les virus sont des êtres vivants selon la définition européenne de la vie, mais de simples mécanismes selon la définition anglo-saxonne de la vie. Cette différence culturelle induit des comportements chez chacun d’entre nous. Pour les Anglo-Saxons, il convient de détruire les virus, tandis que pour les Européens il s’agissait —jusqu’à l’année dernière— de s’adapter à eux.

Je ne dis pas que les uns sont supérieurs ou inférieurs aux autres, ni qu’ils sont incapables d’agir d’une manière différente de celle induite par leur culture. Je dis simplement que chacun appréhende le monde d’une manière qui lui est propre. Nous devons faire un effort pour comprendre les autres et nous n’en sommes véritablement capables que si nous sommes ouverts à cela.

Certes, l’Occident est un ensemble politique plus ou moins homogène, mais il est composé d’au moins deux cultures très différentes. Alors même que les médias ne cessent de minorer ces différences, nous devons toujours en être conscients.

Si l’on pense que les virus sont des êtres vivants, on doit les comparer à des parasites. Ils cherchent à vivre au détriment de leur hôte et surtout pas de le tuer, car ils en mourraient eux-mêmes. Ils tentent de s’adaptent à l’espèce hôte en variant jusqu’à ce qu’ils trouvent un moyen d’habiter en elle sans la tuer. Les variants de la Covid-19 ne sont donc pas les « cavaliers de l’Apocalypse », mais de très bonnes nouvelles conformes à l’évolution des espèces.

Le principe du confinement de populations saines a été édicté par le secrétaire à la Défense états-unien, Donald Rumsfeld, en 2004. Il ne s’agissait pas de lutter contre une maladie, mais de provoquer un chômage de masse pour militariser les sociétés occidentales [1]. Il a été diffusé en Europe par le docteur Richard Hatchett, alors conseiller Santé du Pentagone et aujourd’hui président de la CEPI. C’est lui qui, à propos de la Covid-19, a inventé l’expression « Nous sommes en guerre ! », reprise par le président Macron.

De même, si l’on pense que les virus sont des êtres vivants, on ne peut pas accorder de crédit aux modèles épidémiques développés par le professeur Neil Ferguson de l’Imperial College London et ses disciples, comme Simon Cauchemez du Conseil scientifique de l’Élysée. Par définition, la croissance d’aucun être vivant n’est exponentielle. Chaque espèce s’autorégule en fonction de son environnement. Tracer la courbe du début d’une épidémie puis l’extrapoler est une absurdité intellectuelle. Le professeur Fergusson a passé sa vie à prédire des catastrophes qui ne sont jamais survenues [2].

 

2- Que faire face à une épidémie ?

 

Toutes les épidémies ont historiquement été combattues avec succès par un mélange de mesures isolant les malades et augmentant l’hygiène.

Lorsqu’il s’agit d’une épidémie virale, l’hygiène ne sert pas à combattre le virus, mais les maladies bactériennes qui se développent chez les malades du virus. Par exemple, la grippe espagnole, qui sévit dans les années 1918-20, est une maladie virale. Il s’agissait en fait d’un virus bénin, mais dans le contexte de la Première Guerre mondiale, les très mauvaises conditions d’hygiène permirent le développement de maladies bactériennes opportunistes qui tuèrent en masse.

D’un point de vue médical, l’isolement ne s’applique qu’aux malades et à eux seuls. Jamais dans l’histoire, on n’a confiné de population saine pour lutter contre une maladie. Vous ne trouverez aucun ouvrage médical de plus d’un an, n’importe où dans le monde, envisageant une telle mesure.

Les confinements actuels ne sont des mesures ni médicales, ni politiques, mais administratives. Ils ne visent pas à diminuer le nombre de malades, mais à étaler leur contamination dans le temps, de manière à ne pas congestionner certains services hospitaliers. Il s’agit de compenser la mauvaise gestion des institutions de santé. La plupart des épidémies virales durent trois ans. Dans le cas de la Covid-19, la durée naturelle de l’épidémie sera prolongée de la durée administrative des confinements.

Les confinements pratiqués en Chine n’avaient pas plus de raison médicale. C’étaient des interventions du Pouvoir central contre les erreurs de Pouvoirs locaux, dans le contexte de la théorie chinoise du « mandat du Ciel » [3].

Le recours, par une population saine, à des masques chirurgicaux pour lutter contre un virus respiratoire n’a jamais été efficace. En effet, jusqu’à la Covid-19, aucun des virus respiratoires connus se transmet par les postillons, mais par aérosol. Seuls les masques à gaz sont efficaces. Il est bien sûr possible que la Covid-19 soit le premier germe d’un nouveau genre, mais cette hypothèse rationnelle est fort peu raisonnable [4]. Elle avait été envisagée pour la Covid-2 (le « Sars »), mais a déjà été abandonnée.

Il importe de préciser que la Covid-2 n’a pas simplement touché l’Asie en 2003-04, mais aussi l’Occident. Il s’est agi d’une épidémie au même titre que la Covid-19 en 2020-21. Elle est aujourd’hui soignée avec de l’interféron-alpha et des inhibiteurs de protéases. Il n’existe pas de vaccin.

 

3- Peut-on soigner une maladie que l’on ne connaît pas ?

 

Même sans connaître un virus, on peut et l’on doit toujours soigner les symptômes qu’il provoque. C’est non seulement un moyen pour soulager les malades, mais aussi une condition pour apprendre à connaître cette maladie.

Les responsables politiques occidentaux ont fait le choix de ne pas soigner la Covid-19 et de miser la totalité de leurs budgets sur les vaccins. Cette décision va à l’encontre du serment d’Hippocrate auquel chaque médecin occidental s’est engagé. Bien sûr de nombreux médecins occidentaux poursuivent leur activité, mais en se faisant le plus discret possible, faute de quoi ils sont menacés de sanctions ordinales et administratives.

Plusieurs traitements médicamenteux sont pourtant administrés avec succès dans les pays non-occidentaux.

 

pastedGraphic.png Dès le début de l’année 2020 —c’est-à-dire avant que l’épidémie ne touche l’Occident—, Cuba a montré que certains malades pouvaient être soignés et guéris avec de petites doses d’Interféron Alfa 2B recombiné (IFNrec). La Chine a construit en février 2021 une usine pour produire ce médicament cubain à grande échelle et l’utilise depuis pour certains types de malades [5].

pastedGraphic.png La Chine a également utilisé un médicament anti-paludéen, le phosphate de chloroquine. C’est à partir de cette expérience que le professeur Didider Raoult a utilisé de l’hydroxychloroquine dont il est un des meilleurs connaisseurs mondiaux. Ce médicament est utilisé avec succès dans de nombreux pays n’en déplaise aux fake news grotesques du Lancet et des médias dominants selon qui ce médicament banal, administré à des milliards de patients, serait un poison mortel.

pastedGraphic.png Les États qui ont fait le choix inverse des Occidentaux, c’est-à-dire ceux qui ont privilégié les soins plutôt que les vaccins, ont collectivement mis au point un cocktail de médicaments bon marché (dont l’hydroxychloroquine et l’ivermectine) qui soigne massivement la Covid (voir encadré). Les résultats sont si spectaculaires que les Occidentaux mettent en doute les chiffres publiés par ces États, au premier rang desquels la Chine

Extrait d’un document confidentiel suisse. Les médicaments cités peuvent être vendus sous des noms de marque différents selon les pays.

Extrait d’un document confidentiel suisse. Les médicaments cités peuvent être vendus sous des noms de marque différents selon les pays.

 pastedGraphic.png Enfin le Venezuela a commencé la distribution massive du Carvativir, un médicament issu du thym, qui donne également des résultats spectaculaires. Google et Facebook (et pendant un moment Twitter) censurent toute information à ce sujet avec autant de zèle que le Lancet a tenté de discréditer l’hydroxychloroquine.

4- Comment cette épidémie finira-t-elle ?

Dans les pays qui utilisent les réponses médicales exposées plus haut, la Covid-19 est toujours présente, mais l’épidémie est déjà finie. Les vaccins ne sont proposés qu’aux personnes très exposées.

En Occident, où l’on refuse de soigner les malades, la seule solution paraît de vacciner la totalité de la population. De puissants lobbys pharmaceutiques poussent à l’usage de masse de vaccins coûteux plutôt qu’à celui de médicaments bon marché pour des malades mille fois moins nombreux. On assiste alors à une rivalité meurtrière entre les États pour s’emparer des doses disponibles au détriment de leurs alliés.

Durant quatre cent ans, l’Occident était à la poursuite de la Raison. Il était devenu le héraut de la Science. Aujourd’hui, il n’est plus raisonnable. Il conserve de grands scientifiques, comme le professeur Didier Raoult, et une avancée technique, ainsi que l’attestent les vaccins à ARN messager, mais n’a plus la rigueur pour raisonner scientifiquement. Encore faut-il distinguer les régions d’Occident : les pays anglo-saxons (Royaume-Uni et États-Unis) ont été capables de fabriquer des vaccins à ARN messager, pas l’Union européenne qui a perdu son inventivité.

Le centre du monde s’est déplacé.

 

Thierry Meyssan

 

 

 

[1] « Le Covid-19 et l’Aube rouge », par Thierry Meyssan, Réseau Voltaire, 28 avril 2020.

[2] « Covid-19 : Neil Ferguson, le Lyssenko libéral », par Thierry Meyssan, Réseau Voltaire, 18 avril 2020.

[3] « Covid-19 : propagande et manipulation », par Thierry Meyssan, Réseau Voltaire, 20 mars 2020.

[4] « Panique et absurdité politique face à la pandémie », par Thierry Meyssan, Réseau Voltaire, 7 avril 2020.

[5] « Le monde après la pandémie », par Thierry Meyssan, Réseau Voltaire, 17 mars 2020.

 

Source: https://www.voltairenet.org/article212555.html

Lire la suite

GILAD ATZMON: L'enquête sur la politique israélienne en matière de vaccins et ses résultats sont plus qu’accablants (Unz Review)

25 Mars 2021 , Rédigé par Le Rouge et le Blanc Publié dans #Opération Coronavirus, #Israël

L'enquête sur la politique israélienne en matière de vaccins et ses résultats sont plus qu’accablants

 

GILAD ATZMON - 23 MARS 2021

 

https://www.unz.com/gatzmon/the-probe-into-the-israeli-vaccine-policy-and-its-outcome-is-beyond-damning/

 

 

Hier, en Israël, un organisme juridique indépendant qui se nomme Civilian Probe (CP)* a publié ses conclusions concernant l'impact catastrophique du vaccin Pfizer sur la nation.

 

Dans son rapport, qu'il a soumis au procureur général et au ministre de la Santé, le comité a énuméré une chaîne de défaillances juridiques et éthiques critiques qui indiquent une possible tentative d'induire en erreur non seulement les Israéliens mais aussi le monde entier. Depuis le début du mois de janvier, je fais état d'une corrélation indéniable entre les vaccinations, les cas et les décès (ici, ici, ici et ici). Le CP confirme mes soupçons mais son étude présente également des résultats médicaux alarmants concernant l'ampleur des effets secondaires mortels.

 

Dans le document, le CP pointe du doigt une tentative du gouvernement de dissimuler ses relations avec Pfizer. Le document indique que "l'accord Pfizer-Israël est étouffé par des segments caviardés, par conséquent, il n'est pas possible de l'analyser légalement et/ou de saisir pleinement ses implications en matière de santé publique... Cette dissimulation jette une lourde ombre sur quiconque a pris part aux négociations (Israël/Pfizer)...".

 

Le CP poursuit en affirmant que "afin de générer une demande (parmi la population) pour le vaccin, le gouvernement et le ministère de la Santé ont lancé une campagne agressive sans précédent, visant à faire en sorte que les Israéliens se précipitent pour "se faire vacciner". Au cours de cette campagne, toutes les règles de base de la prudence et de l'éthique médicales ont été ignorées, et avec elles également les directives clés formées après la Seconde Guerre mondiale concernant la participation aux essais médicaux (le code de Nuremberg). Au lieu d'explications transparentes et claires, le public a été induit en erreur par des déclarations officielles répétées selon lesquelles le (vaccin Pfizer) a été 'approuvé par la FDA' après avoir passé des 'tests rigoureux'".

 

Le CP accuse l'État d'Israël de conduite intentionnellement imprudente... "Les systèmes de surveillance qui permettent de détecter les effets secondaires sont une condition fondamentale et critique pour accorder une autorisation d'utilisation massive de tout nouveau médicament, certainement lorsqu'une opération de masse d'un traitement défini comme expérimental est donnée à des millions de personnes, et surtout lorsque ce traitement est donné à un pays entier...".

 

Mais Israël n'a pas réussi à mettre en place un tel système de contrôle.

 

"D'une part, l'État n'a pas informé les citoyens que le vaccin de Pfizer est à un stade expérimental qui n'est pas encore achevé, et qu'à ce stade ils participent effectivement à l'expérience. D'autre part, l'État n'a pas maintenu de systèmes de contrôle et de suivi transparents et ouverts pour le public. Par conséquent, il est fort à craindre que cette omission critique et négligente découle : (a) de la crainte qu'une telle divulgation puisse interférer avec la réalisation des objectifs qui peuvent être impliqués par l'accord Israël-Pfizer ou (b) de la crainte d'une diminution de la demande pour le nombre exceptionnel de vaccins qui ont été achetés à l'avance par Israël, et / ou (c) de la crainte de révéler des résultats peu flatteurs de " l'expérience " menée en Israël. "

 

Le CP a le courage d'admettre que l'absence de système de surveillance n'est pas seulement un crime potentiel contre le peuple israélien, mais peut-être aussi un crime contre le reste du monde (c'est-à-dire l'humanité) :

 

"En l'absence d'un système de surveillance transparent qui rende compte des effets secondaires, non seulement le gouvernement israélien et le ministère de la Santé ont manqué à leurs devoirs envers les citoyens en leur fournissant des informations trompeuses, mais le gouvernement israélien a manqué à ses devoirs envers Pfizer et le reste du monde qui attend les résultats de la (soi-disant) "expérience en situation réelle" (qui se déroule en Israël)."

 

Pour lever tout doute, le CP alerte le procureur général israélien sur le possible acte criminel qu'implique la politique israélienne en matière de vaccins.

 

"Il s'agit d'une prétendue tromperie, soupçonnée d'être criminelle, qui devrait être examinée en profondeur avant que le procureur général n'autorise le gouvernement israélien à poursuivre la prétendue campagne de tromperie des citoyens d'Israël et du (reste du) monde."

 

Le CP a étendu son étude bien au-delà du domaine juridique, puisqu'il tente également de combler le grand trou créé par l'absence de système de surveillance de l'État.

 

"Que nous apprennent les faits sur le terrain ?", demande le rapport du CP. "L'examen des données de mortalité publiées par le gouvernement montre qu'il existe une corrélation entre le nombre de vaccinations et le nombre de décès. La surmortalité est perceptible chez les personnes jusqu'à 70 ans et également chez les adultes de plus de 70 ans, et demeure même après avoir compensé les décès attribués à Corona. Dans la population âgée de plus de 70 ans - en janvier 2021, une surmortalité de 19,5% a été observée par rapport à octobre 2020 - le mois où les données Corona étaient les plus élevées, et de 22,4% par rapport à janvier 2020. Dans la population plus jeune - une surmortalité de 7% a été observée en janvier 2021 par rapport au mois d'octobre 2020 - mois au cours duquel les données corona étaient les plus élevées, et de 7% par rapport à janvier 2020. Il convient de noter que cette tendance se poursuit également le mois suivant."

 

Comme mentionné ci-dessus, j'ai écrit sur la corrélation dévastatrice entre les vaccins et les décès depuis début janvier. En Grande-Bretagne et aux États-Unis, nous détectons une corrélation identique entre la vaccination de masse et la mort. Cependant, bien plus problématique est le domaine des effets secondaires, quelque chose que les gouvernements, l'OMS, l'industrie pharmaceutique corrompue, et bien sûr les géants des médias sociaux tentent de supprimer de la manière la plus orwellienne. Le PC israélien semble avoir produit le premier rapport solide sur les effets secondaires des vaccins de Pfizer. Ils ont publié un tableau de leurs conclusions, qu'ils résument ici :

 

 

"Comme on peut le constater en regardant le tableau - il y a près de 200 décès, et ceci - seulement en examinant environ 800 rapports de cas d'effets secondaires graves. Comme mentionné, le CP travaille toujours à l'analyse des effets secondaires et nous avons des centaines de rapports supplémentaires qui sont soumis à l'analyse. Notre étude indique jusqu'à présent qu'environ 25 % des décès concernent des personnes de moins de 60 ans. Environ 15% d'entre elles ont moins de 50 ans. 7 des personnes décédées sont à un jeune âge - moins de 30 ans. En outre, l'étude a identifié 27 cas de problèmes cardiaques chez des personnes de moins de 60 ans, dont 24 cas chez des jeunes de 17 à 30 ans. En ce qui concerne les questions relatives aux complications médicales féminines (y compris les complications de l'accouchement, les menstruations retardées ou irrégulières, etc.) - il convient de noter que le comité dispose d'environ 200 rapports supplémentaires qui n'ont pas encore été inclus dans la liste finale de nos conclusions."

 

Pendant de nombreuses années, j'ai douté qu'il y ait une force au Moyen-Orient capable d'affronter, et encore moins de vaincre, Israël. Je suis à présent convaincu qu'avec Netanyahou à la barre et Pfizer qui veille au bien-être de la nation, Israël n'a pas vraiment besoin d'ennemis. Cependant, tout citoyen du monde qui se préoccupe de l'avenir de l'humanité devrait être alarmé par les conclusions du CP et en particulier par les tentatives désespérées et incessantes de supprimer la libre discussion académique, scientifique et éthique sur le Covid, les soi-disant "vaccins" ou tout autre sujet.

 

Gilad Atzmon

 

*Pour lire le rapport du CP, cliquez ici:

 

https://static1.squarespace.com/static/544680b5e4b0149c3cfddd3b/t/6059e7669fb7f95bb994f934/1616504728303/מכתב+תופעות+הלוואי+נוסח+סופי+להפצה+-+22-3-21.pdf

 

 

Traduit de l’américain par Le Rouge et le Blanc.

Lire la suite
<< < 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 > >>