Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
Le Rouge et le Blanc

Attaque contre l’euro et démantèlement de l’Union Européenne (J.-C. Paye/Réseau Voltaire)

10 Juillet 2010 , Rédigé par Pierre-Olivier Combelles

"Attaque contre l’euro et démantèlement de l’Union Européenne
par Jean-Claude Paye

 

"Loin d’être l’action de la « main invisible du marché », la crise de l’euro est le fruit d’une stratégie mûrement préparée par Christina Rohmer et le Comité des conseillers économiques de la Maison-Blanche. Il s’agit de sauver l’économie étatsunienne en contraignant les capitaux européens à se réfugier outre-atlantique, et en plaçant à terme l’économie des Etats de la zone euro sous contrôle US via le FMI et l’Union européenne. Jean-Claude Paye analyse les premières étapes du processus en cours."

 

(...)

 

"Cette action tactique se double d’une opération stratégique, celle d’un mouvement de démantèlement de l’Union européenne au profit d’une union économique couvrant les deux continents. Le projet de création d’un grand marché transatlantique [5] en est la manifestation la plus visible. C’est en fonction de ce deuxième objectif que l’on peut comprendre l’attitude de l’Allemagne qui, aussi bien au niveau de la lutte contre la fraude fiscale que celui de l’attaque contre l’euro, a fourni un appui à l’offensive étasunienne. Cette double attitude est cohérente avec l’engagement privilégié de cet Etat européen dans la mise en place d’une union économique transatlantique."

 

(...)

 

"Que signifie la volonté du Conseil européen d’arrimer au FMI la procédure mise en place pour venir en aide aux pays de la zone euro ? Si on regarde les recettes appliquées par cette institution internationale aux pays auxquels il a accordé des prêts, le mode opératoire est immuable : imposer une baisse du salaire direct et indirect, la privatisation des services publics et la suppression des politiques sociales. La politique du FMI a toujours conduit à un appauvrissement important des populations [8]."

 

(...)

 

La construction européenne a été imposée par les Etats-Unis qui, après la guerre, en ont fait une condition d’octroi des aides du Plan Marshall [10]. Elle a été réalisée autour de l’Allemagne, dont les intérêts immédiats étaient complémentaires de ceux des USA. L’attaque contre l’euro et l’opération de démantèlement de l’Union européenne résultent aussi d’une offensive lancée par les USA et est également relayée par la première économie de l’ancien continent, ainsi que par les institutions de l’UE. La Commission et le Conseil confirment ainsi leur participation à la décomposition de l’Union et à son intégration dans une nouvelle structure politique et économique transatlantique sous direction US, un rôle déjà joué à travers les négociations des accords sur le transfert des données personnelles des citoyens européens vers les USA [11] et les tractations ayant pour objet la création d’un grand marché regroupant les deux continents. La mise sous la tutelle du FMI de la gouvernance économique européenne représente une étape supplémentaire dans la dissolution de toute capacité d’initiative des pays membres de l’UE et une phase de transition pour leur intégration dans un ensemble transatlantique. L’euro sera maintenu comme une simple coquille vide. La suppression de la monnaie commune ne peut convenir, ni à l’Allemagne, dont le retour à un mark valorisé comme monnaie refuge serait suicidaire pour son économie [12], ni aux Etats-Unis qui n’ont aucun intérêt à étendre la souveraineté de leur monnaie et l’usage des privilèges qui y sont attachés."

 

http://www.voltairenet.org/article166199.html

Lire la suite

L'UE invite tous ses membres à reconnaître le Kosovo (RIA NOVOSTI)

10 Juillet 2010 , Rédigé par Pierre-Olivier Combelles

"Le Parlement européen a adopté jeudi à la majorité des voix une résolution invitant les pays membres de l'UE, qui n'avaient pas reconnu l'indépendance du Kosovo, à le faire, rapporte l'agence Tanjug."

(...)

"Le 17 février 2008, les autorités albanaises du Kosovo, soutenues par les Etats-Unis et par certains pays membres de l'UE, ont unilatéralement proclamé l'indépendance de cette province serbe. Belgrade et Moscou ont condamné cette démarche, la qualifiant de violation de la résolution 1244 du Conseil de sécurité de l'ONU, qui proclamait l'intégrité territoriale de la Serbie. La Russie, la Chine, l'Inde et plusieurs autres pays influents refusent de reconnaître l'indépendance du Kosovo et s'opposent à son adhésion à l'Organisation des Nations unies."

 

http://fr.rian.ru/world/20100217/186078597.html

Lire la suite