Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
Le Rouge et le Blanc

2016: une année meurtrière pour les défenseurs de l'environnement (France 24, Reporterre)

30 Juin 2016 , Rédigé par POC

Selon le rapport de l’ONG Global Witness, publié lundi 20 juin, 185 personnes ont été tuées pour avoir défendu des terres, des forêts ou des rivières promises à une destruction certaine par des industriels. C’est une augmentation de 59 % par rapport à 2014. La réalité pourrait être pire compte tenu de la difficulté de recueillir de telles données.

Le rapport met en avant la vulnérabilité des populations indigènes qui représentent 40 % des victimes de 2015. « Pour répondre à la demande croissante en ressources naturelles telles que les minéraux, le bois ou l’huile de palme, les entreprises qui exploitent ces ressources n’hésitent pas à s’emparer de terres au mépris des gens qui y vivent », explique Billy Kyte, responsable de campagne de Global Witness. Il souligne également que les organismes de protection de l’environnement se retrouvent de plus en plus dans la ligne de mire des services de sécurité privés des entreprises, « un marché florissant de tueurs à gage [...] sans intervention urgente, les décès que nous déplorons aujourd’hui seront vite éclipsés par ceux de demain ».

- Source : France 24.

https://reporterre.net/Une-annee-meurtriere-pour-les-defenseurs-de-l-environnement

Lances plantées en croix par des Indiens d'Amazonie pour montrer leur opposition à un projet extractiviste et colonialiste. Signe de guerre

Lances plantées en croix par des Indiens d'Amazonie pour montrer leur opposition à un projet extractiviste et colonialiste. Signe de guerre

Lire la suite

Reporterre: Rapport sur les violences policières en France

30 Juin 2016 , Rédigé par Béthune

"Le rapport que vous lirez ci-dessous confirme que l’action de maintien de l’ordre a pris en France un tour très dangereux, qui menace l’intégrité physique de nombreux citoyen(ne)s pacifiques, parfois de mineurs et même d’enfants. L’usage des lanceurs de balles de défense est devenu courant alors qu’il devrait être exceptionnel, voire interdit. Les tirs tendus de grenades se multiplient de manière inacceptable. L’utilisation de policiers en civil non identifiables pour des actions d’interpellation ou de répression est devenue systématique. Le non-respect du droit des journalistes à couvrir sans crainte les événements est devenu habituel.

De nombreux indices conduisent de surcroît à penser que le maintien de l’ordre est conduit de façon à exciter les violences, dans l’intention de détourner l’attention de l’opinion publique des questions que posent les manifestant(e)s." (...)

Reporterre

Lire le rapport: https://reporterre.net/Violences-policieres-le-rapport-qui-dit-les-faits

Le télécharger directement ici: https://reporterre.net/IMG/pdf/rapport-extensif-v_17.pdf

 

PNG - 627.6 ko

Tentatives d’interpellation par des agents de la BAC cagoulés et sans signe distinctif de leur qualité de policier, dans l’enceinte du campus universitaire de Nantes, le 24 mars. (Source: Reporterre)

Tout cela signifie la chose suivante: ceux qui contrôlent l'État sont en guerre contre le Peuple et contre la Nature.

Lire la suite

Le Brexit va conduire à un durcissement de la présence états-unienne en Europe (Manlio Dinucci)

29 Juin 2016 , Rédigé par POC

Le Brexit va conduire à un durcissement de la présence états-unienne en Europe (Manlio Dinucci)

"La crise de l’UE, émergée avec le Brexit, facilite le projet de Washington : amener l’Otan à un niveau supérieur, en créant un bloc militaire, politique et économique (à travers le TTIP) USA-UE, toujours sous commandement états-unien, opposé à l’aire eurasiatique en ascension, fondée sur l’alliance Russie-Chine."

Manlio Dinucci

Lisez l'article complet ici: http://www.voltairenet.org/article192590.html

 


L’Inde et le Pakistan entrent dans le Groupe de Shanghai le jour du Brexit
par Alfredo Jalife-Rahme

Pour le professeur Alfredo Jalife-Rahme, le principal géopoliticien latino-américain, la concomitance de la sortie du Royaume-Uni de l’Union européenne et de l’entrée de l’Inde et du Pakistan dans l’Organisation de coopération de Shanghai marque le basculement du monde. Désormais, la déglobalisation est en marche.
Réseau Voltaire | Mexico (Mexique) | 1er juillet 2016

http://www.voltairenet.org/article192685.html

Le Brexit va conduire à un durcissement de la présence états-unienne en Europe (Manlio Dinucci)
Lire la suite

Amour et inquiétude (Saint-Évremond)

25 Juin 2016 , Rédigé par POC

L'espérance est la source, ou du moins une des premières causes de l'inquiétude; et l'inquiétude n'est supportable qu'en amour, où elle a même ses plaisirs, puisque, comme vous savez,

Amour

Tous les autres plaisirs ne valent pas tes peines !

 

Charles de Saint-Évremond, lettre XX à M. de Lionne

Photo: Pierre-Olivier Combelles

Photo: Pierre-Olivier Combelles

Lire la suite

Le seul charme de la beauté... (Saint-Évremond)

22 Juin 2016 , Rédigé par Pierre-Olivier Combelles

Hortense Mancini par Godfrey Kneller

Hortense Mancini par Godfrey Kneller

LETTRE À MADAME LA DUCHESSE MAZARIN [1].
(1676.)


J’ai entrepris de vous donner un conseil, Madame, quoique les femmes n’aiment pas à en recevoir. Mais il n’importe, je suis trop dans l’intérêt de votre beauté, pour ne vous avertir pas du tort que vous lui ferez, s’il vous arrive de vous parer à la naissance de la Reine. Laissez les ornements pour les autres : les ornements sont des beautés étrangères qui leur tiennent lieu de naturelles, et nous leur sommes obligés de donner à nos yeux quelque chose de plus agréable que leurs personnes. Nous ne vous aurions pas la même obligation, Madame, si vous en usiez comme elles. Chaque ornement qu’on vous donne cache une beauté, chaque ornement qu’on vous ôte vous rend une grâce ; et vous n’êtes jamais si bien que lorsque l’on ne voit en vous que vous-même.

La plupart des Dames se perdent avantageusement sous leur parure. Il y en a qu’on trouve fort bien avec leurs perles, qu’on trouveroit fort mal avec leurs cols. Le plus beau collier du monde feroit un méchant effet sur le vôtre. Il en arriveroit quelque changement en votre personne ; et tout changement qui se fait dans une chose parfaite, ne lui sauroit être avantageux. Que ceux qui retiennent vos pierreries servent bien votre beauté ! Je suis plus votre serviteur qu’homme du monde ; mais tout votre serviteur que je suis, je trouve des jours à excuser M. Colbert et M. de Metz[2]. Si vous étiez dans la condition où vous devriez être, on ne démêleroit pas si aisément les avantages de votre mérite d’avec ceux de votre fortune. Ces Messieurs nous en ôtent l’embarras : grâce au soin qu’ils ont de bien séparer ces deux choses, nous voyons nettement que vous n’avez obligation qu’à vous-même de tous les sentiments qu’on a pour vous. Laissez, laissez ruiner les autres en pierreries et en habits, la nature a fait pour vous toutes les dépenses. Vous seriez une ingrate, et nous aurions méchant goût, si nous n’étions également contents des libéralités qu’elle vous a faites.

Je voudrois bien vous voir faire, à la naissance de la Reine, ce que fit autrefois Bussi d’Amboise[3] à un tournois. Ayant su que tous les grands seigneurs de la Cour devoient faire des dépenses extraordinaires pour leurs équipages et pour leurs habits, il habilla ses gens comme des seigneurs, et marcha vêtu fort simplement, au milieu de ce train si magnifique. La nature fit valoir tellement ses avantages en la personne de Bussi, que Bussi fut pris seul pour un grand seigneur ; et tous les seigneurs qui s’étoient fiés à la magnificence, ne passèrent que pour des valets. Réglez-vous, Madame, sur l’exemple de Bussi ; faites habiller Fanchon et Grenier[4] en duchesses, et marchez vêtue comme une simple demoiselle, avec le seul charme de votre beauté. Toutes les dames seront prises pour des Fanchons, et la simplicité de votre habit n’empêchera pas que vous ne soyez au-dessus de toutes les reines.

Je n’aime pas à faire des contes ; et une vanité, peut-être assez mal fondée, me fait préférer l’expression de ce que j’imagine au récit de ce que j’ai vu. Le métier de conteur est une puérilité dans les jeunes gens, et une foiblesse dans les vieillards. Quand l’esprit n’a pas encore acquis sa force, ou qu’il commence à la perdre, il aime à dire ce qui ne coûte rien à penser. Je renonce au plaisir que me donne mon imagination, pour vous conter une petite aventure que j’ai vu arriver à la Haye.

Dans le temps que je demeurois à la Haye, il prit envie un jour à M. le comte de Guiche[5] et à M. de la Vallière[6] de se parer, pour attirer les yeux du peuple, et ils voulurent que la parure eût également de la magnificence et de l’invention. Le comte de Guiche se distingua par beaucoup de singularités. Il portoit une aigrette à son chapeau ; et une boucle de diamant qu’il eût souhaité plus gros, pour cette occasion, tenoit le chapeau retroussé. Il avoit au col du point de Venise, qui n’était ni cravate ni collet ; c’étoit une espèce de petite fraise qui pouvoit contenter l’inclination secrète qu’il avoit prise pour la Golille à Madrid. Après cela, vous eussiez attendu une roupille à l’Espagnole, et c’étoit une veste à la Hongroise. Ici, l’antiquité lui revint en tête, pour lui mettre aux jambes des brodequins : mais plus galant que les Romains, il y avoit fait écrire le nom de sa maîtresse, en lettres assez bien formées, dans une broderie de perles. Du chapeau jusqu’à la veste, la bizarria de l’Amirante avoit tout réglé : le comte de Serin régnoit à la veste, et l’idée de Scipion lui avoit fait prendre des brodequins. Pour la Vallière, il se mit le plus extraordinairement qu’il lui fut possible : mais il sentoit trop le François ; et pour dire la vérité, il ne put s’élever à la perfection de la bizarrerie.

Telle étoit la parure de nos Messieurs, quand ils entrèrent dans le Voohout, lieu destiné pour la promenade de la Haye. À peine y étoient-ils entrés, qu’on accourut de toutes parts pour les regarder ; et le monde, surpris de la nouveauté, ne savoit encore s’il la falloit admirer comme extraordinaire, ou s’en moquer comme d’une chose extravagante. Dans cette petite suspension, où l’on songeoit à se déterminer, M. de Louvigny[7] arriva. Il avoit un habit noir tout simple, et de beau linge faisoit sa parure : mais on lui voyoit la plus belle tête du monde, le plus agréable visage et le meilleur air. Sa modestie insinuoit le mérite de ses qualités : les femmes étoient touchées ; il plaisoit aux hommes. Disons la vérité, il touchoit tout. Sans vous, Madame, la question seroit décidée, et les avantages de votre sexe seroient perdus. Vous êtes la seule femme qui puissiez faire sur nous des impressions plus fortes. Après vous avoir dépeint ses charmes, vous n’aurez pas de peine à en deviner les effets. Tous les spectateurs furent aussi touchés, que M. le comte de Guiche et M. de la Vallière furent confondus. On se souvient encore à la Haye de l’avantage de M. de Louvigny et de la défaite de ces Messieurs. Si je n’étois pas en Angleterre, il m’en souviendroit plus qu’à personne ; mais vous ruinez tous objets et toutes idées ; vous déferiez cent Midleton et cent Louvigny : que reste-t-il dans l’un et dans l’autre sexe à vous opposer ?

NOTES DE L’ÉDITEUR

1.Il y avoit déjà une assez grande familiarité entre la duchesse et Saint-Évremond ; témoin la lettre au comte de Saint-Alban, de cette même année.
2.M. Colbert et M. de Metz avoient en garde les pierreries de Mme Mazarin, comme on l’a vu dans ses Mémoires.
3.Louis d’Amboise, seigneur de Bussi, marquis de Reinel, capitaine de 50 hommes d’armes du Roi, gouverneur et lieutenant général en Anjou, premier gentilhomme de la chambre du duc d’Alencon, se rendit illustre par son savoir, par son courage et par sa politesse. La reine Marguerite en parle avec éloge dans ses Mémoires, et comme d’une personne qui ne lui étoit pas indifférente : elle avoue même qu’on disoit hautement au roi Henri IV, son mari, qu’il la servoit. Bussi fut malheureusement assassiné dans son gouvernement d’Anjou, à l’âge d’environ vingt-huit ans. Le comte de Montsoreau ayant su qu’il voyoit sa femme, la força, le poignard sur la gorge, de lui écrire de se rendre incessamment auprès d’elle. Bussi vint ; et dès que le comte sut qu’il étoit dans la chambre de sa femme, il s’y jeta avec cinq ou six hommes armés. Bussi ne trouvant pas la partie égale, sauta par une fenêtre dans la cour : mais il s’y vit bientôt attaqué par d’autres personnes. Il se défendit longtemps avec une vigueur et une fermeté incroyables, et leur vendit chèrement sa vie. Brantôme n’a pas osé s’étendre sur la mort tragique de Bussi d’Amboise, en donnant l’abrégé de sa vie, dans ses Hommes illustres.
4. Deux suivantes de Mme Mazarin.
5. Armand du Grammont, mort sur la fin de l’année 1672.
6.Frère de la duchesse de la Vallière.

7. Antoine-Charles de Grammont, comte de Louvigny, ensuite duc de Grammont.

 

https://fr.wikisource.org/wiki/Lettre_de_Saint-%C3%89vremond_%C3%A0_la_duchesse_Mazarin_(%C2%AB_J%E2%80%99ai_entrepris_de_vous_donner_un_conseil%E2%80%A6_%C2%BB)

Lire la suite

En 2015, 4 millions de Français ont eu recours à l'aide alimentaire

22 Juin 2016 , Rédigé par POC

La Fédération française des banques alimentaires (FFBA), principal acteur de collecte de denrées alimentaires, publie son rapport d’activité 2015. S’il ne procède pas directement à des distributions, il fournit en revanche 5.300 associations et centres communaux d’action sociale (CCAS) membres du réseau et contribue à la distribution d’environ 210 millions de repas par an. Son rapport 2015 fournit de nombreuses informations sur l’ampleur et la réalité de la précarité, plusieurs millions de personnes devant avoir recours à l’aide alimentaire.

[...]

http://news360x.fr/quatre-millions-de-francais-ont-recours-a-laide-alimentaire/

Lire la suite

Le Peuple de l'Herbe

20 Juin 2016 , Rédigé par Pierre-Olivier Combelles

Albrecht Dürer: La Grande Touffe d'herbe. Gouache et aquarelle (1503). Plantain et pissenlit.

Albrecht Dürer: La Grande Touffe d'herbe. Gouache et aquarelle (1503). Plantain et pissenlit.

A présent laissez-moi, je vais seul.

Je sortirai, car j'ai affaire: un insecte

m'attend pour traiter. Je me fais joie

du gros oeil à facettes: anguleux,

imprévu, comme le fruit du cyprès.

Ou bien j'ai une alliance avec les pierres

veinées-bleu: et vous me laissez également,

assis, dans l'amitié de mes genoux.

Saint-John Perse, Éloges (1908)

 

Le Peuple de l'Herbe se soucie-t-il des hommes ? Les connaît-il seulement ? Rien n'est moins sûr. Tout nous porte à penser qu'ils n'existent pas pour eux dans l'espace de leur courte vie (courte pour nous, longue pour eux), pas plus que les milliards d'autres espèces animales et végétales qui peuplent la Terre n'existent pour les hommes, surtout pour cette majorité de nos congénères déracinés qui vivent aujourd'hui enfermés dans les mégapoles, les trains, les autos et les avions. Cette pensée nous libère du poids écrasant de notre responsabilité d'êtres prétentieux, insatiables et destructeurs.

Pierre-Olivier Combelles

Photos de l'auteur. Appareil: Fujifilm X100T. Certaines images sont recadrées. Clicquez dessus pour les agrandir.

Sur le même sujet, par le même auteur et sur le même blog:

Misumena vatia, une araignée en kimono dans une orchidée

http://pocombelles.over-blog.com/2015/06/misumena-vatia-une-araignee-en-kimono-dans-une-orchidee.html

Orchis bouc (Himantoglossum hircinum, Orchidaceae) sur un talus. Elle doit son nom inattendu, moins à la forme de ses fleurs qu'à son fort parfum rappelant celui de l'animal. Photo: Pierre-Olivier Combelles (Forêt de Rambouillet, juin 2016)

Orchis bouc (Himantoglossum hircinum, Orchidaceae) sur un talus. Elle doit son nom inattendu, moins à la forme de ses fleurs qu'à son fort parfum rappelant celui de l'animal. Photo: Pierre-Olivier Combelles (Forêt de Rambouillet, juin 2016)

L'araignée-crabe Misumena vatia (Thomisidae) à l'affût sur un labelle d'orchis bouc. Photo: Pierre-Olivier Combelles (Forêt de Rambouillet, juin 2016)

L'araignée-crabe Misumena vatia (Thomisidae) à l'affût sur un labelle d'orchis bouc. Photo: Pierre-Olivier Combelles (Forêt de Rambouillet, juin 2016)

Une petite araignée (Araniella cucurbitina ?) enveloppe sa proie sur un Orchis bouc (Himantoglossum hircinum). Photo: Pierre-Olivier Combelles (Forêt de Rambouillet, juin 2016)

Une petite araignée (Araniella cucurbitina ?) enveloppe sa proie sur un Orchis bouc (Himantoglossum hircinum). Photo: Pierre-Olivier Combelles (Forêt de Rambouillet, juin 2016)

Le Dermestidae Oedemera nobilis sur une marguerite. Photo: Pierre-Olivier Combelles (Forêt de Rambouillet, juin 2016)

Le Dermestidae Oedemera nobilis sur une marguerite. Photo: Pierre-Olivier Combelles (Forêt de Rambouillet, juin 2016)

Le longicorne Rutpela maculata sur une marguerite. Photo: Pierre-Olivier Combelles (Forêt de Rambouillet, juin 2016)

Le longicorne Rutpela maculata sur une marguerite. Photo: Pierre-Olivier Combelles (Forêt de Rambouillet, juin 2016)

Libellule (Libellula quadrimaculata ?) sur une marguerite. Photo: Pierre-Olivier Combelles (Forêt de Rambouillet, juin 2016)

Libellule (Libellula quadrimaculata ?) sur une marguerite. Photo: Pierre-Olivier Combelles (Forêt de Rambouillet, juin 2016)

Vulcain (Vanessa atalanta) aux ailes usées, posé sur une appétissante (pour lui !) crotte de chien au milieu du chemin entre un champ et la forêt. Photo: Pierre-Olivier Combelles (Forêt de Rambouillet, juin 2016)

Vulcain (Vanessa atalanta) aux ailes usées, posé sur une appétissante (pour lui !) crotte de chien au milieu du chemin entre un champ et la forêt. Photo: Pierre-Olivier Combelles (Forêt de Rambouillet, juin 2016)

Un Flambé (Iphiclides podalirius) vient de naître sur une haie, encore tout engourdi. En Asie, le Papillon est le symbole de l'amour éternel, de la joie et aussi de la transformation, comme celle de l'âme qui quitte le corps après la mort. En grec, le même terme "psyché" désigne à la fois l'âme et le papillon. Photo: Pierre-Olivier Combelles (Forêt de Rambouillet, juin 2016)

Un Flambé (Iphiclides podalirius) vient de naître sur une haie, encore tout engourdi. En Asie, le Papillon est le symbole de l'amour éternel, de la joie et aussi de la transformation, comme celle de l'âme qui quitte le corps après la mort. En grec, le même terme "psyché" désigne à la fois l'âme et le papillon. Photo: Pierre-Olivier Combelles (Forêt de Rambouillet, juin 2016)

XXXVI

 

 

Beau papillon près du sol

à l'attentive nature

montrant les enluminures

de son livre se vol.

 

Un autre se ferme au bord

de la fleur qu'on respire:-

ce n'est pas le moment de lire.

Et tant d'autres encor,

 

de menus bleus, s'éparpillent,

flottants et voletants,

comme de bleues brindilles

d'une lettre d'amour au vent,

 

d'une lettre déchirée

qu'on était en train de faire

pendant que la destinataire

hésitait à l'entrée.

 

Rainer Maria Rilke, Les Quatrains Valaisans

Gallimard, N.R.F., 1926.

 

 

Lire la suite

Atelocynus microtis, le chien des bois aux oreilles courtes de l'Amazonie

20 Juin 2016 , Rédigé par Pierre-Olivier Combelles

Imagen del perro de monte captada por una cámara trampa. Foto: FZS Perú

Image prise par une caméra-piège cachée. Photo: FZS Perú.

http://larepublica.pe/turismo/rumbos-al-dia/763070-madre-de-dios-confirman-presencia-de-perros-de-monte-en-pampas-del-heath

La présentation de ce mystérieux animal par Wkipedia: https://fr.wikipedia.org/wiki/Chien_des_buissons_aux_oreilles_courtes

Noter que la traduction du mot espagnol "monte" par "buissons" par le ou les taxonomistes francais est inexacte. En Amérique du sud, monte désigne la végétation dense, arborescente et arbustive,  des Andes par exemple (et notamment du versant amazonien) correspondant botaniquement à la forêt secondaire. Rien à voir avec ce que l'on désigne couramment par "buissons" en Europe.

POC

Lire la suite

Ollanta Humala Tasso: fracaso para uno (s), exito para otros

20 Juin 2016 , Rédigé par POC

Amazonienne Yanomami

Amazonienne Yanomami

Afficher l'image d'origine

Si la Présidence de Ollanta Humala Tasso (2011-2016) au Pérou a été un désastre pour son père, le national-incaïque-sioniste Isaac Humala Nuñez, elle a été sans nul doute un succès pour ceux qui l'ont choisi: les États-Unis d'Amérique, l'UE et le Marché. Mais comme Isaac Humala Nuñez est aussi indirectement pour le Marché et que son anti-américanisme comme son anti-espagnolisme sont pour le moins complexes et ambigus, tout comme ceux de Castro à Cuba par exemple, on peut se demander ce que signifie cette posture, sauf à faire croire aux naïfs que le soit-disant ethno-nationalisme peut faire le bonheur de tous les Péruviens. Péruviens (ou plutôt habitants du Pérou) qui sont, ne l'oublions pas, divisés en deux grands groupes: les Colons en majorité hispaniques d'une part, et les Aborigènes amazoniens (ñaupa machu: les ancêtres vénérables, en quechua) d'autre part. Pour Isaac Humala Nuñez, qui appartient àla première catégorie, les Amazoniens sont des primitifs qui doivent rentrer, de gré ou de force, dans la spirale verticale du Progrès et de la Civilisation. Comme c'est impossible parce que leur identité ne peut se concevoir sans leur culture  traditionnelle et leur écosystème, la forêt primaire amazonienne, qui est vouée à la destruction par le capitalisme et l'extractivisme, il ne reste dans le Pérou de Isaac Humala Nuñez que les Andes, figuration paradigmatique des mythiques Incas et de la lointaine Europe, et les Péruviens plus ou moins métis d'ascendance coloniale et européenne, les auto-dénommés "indigènes", qui doivent être légitimement gouvernés par la Race Élue des Incas sionistes (ou des Sionistes incaïques). Comme en Israël où les Palestiniens sont chassés, massacrés, spoliés, pire que cela: niés comme véritables Aborigènes et habitants historiques de ces terres...

Pour certains, l'Histoire se répète toujours...

 

Isaac Humala: “El gobierno de Ollanta Humala fue un total fracaso”. (USI)

http://peru21.pe/politica/isaac-humala-gobierno-ollanta-humala-fue-total-fracaso-2248527

http://elcomercio.pe/noticias/isaac-humala-67261

http://www.nytimes.com/2012/08/05/world/americas/peruvian-leaders-family-discord-becomes-its-own-sideshow.html?_r=0

El Comercio - Domingo 02 de marzo del 2014 | 22:01
Isaac Humala: "Los ministros de mi hijo me están saboteando"
El padre del presidente tenía planeado viajar a Madre de Dios para asesorar a mineros ilegales. Su vuelo fue cancelado:

http://elcomercio.pe/politica/actualidad/isaac-humala-ministros-mi-hijo-me-estan-saboteando-noticia-1713306

 

 

Afficher l'image d'origine

Lire la suite

La Réserve Nationale Tambopata (Madre de Dios, Pérou) envahie par les chercheurs d'or (David Hill, The Guardian)

19 Juin 2016 , Rédigé par POC

 

Gold mining in Peru. Photo by Rhett A. Butler

Gold mining in Peru. Photo by Rhett A. Butler

 

The World Travel and Tourism Council predicts that travel and tourism’s “total contribution” to Peru’s GDP will exceed 11% by 2026, but how well, in the long-term, is Peru protecting its best tourist assets? Among foreign tourists easily the most popular destination in the country’s lowland Amazon region is the 274,000 hectare Tambopata National Reserve (TNR) - yet it currently stands invaded by gold-miners.

The TNR is in the Madre de Dios region in the south-east of Peru. Over 632 bird species, 1,200 butterfly species, 103 amphibian species, 180 fish species, 169 mammal species and 103 reptile species make it one of the most biodiverse places in the world, according to the Environment Ministry, but those numbers don’t compare to the gold-miners. According to Victor Zambrano, president of the TNR’s Management Committee and the recently-announced winner of the 2016 National Geographic Society/Buffett Award for Leadership in Latin American Conservation, there are 8,000 miners in the reserve itself and more than 35,000 in its buffer zone.

“Why is Peruvian patrimony that generates such income for the state not being defended?” Zambrano asks. “It isn’t being protected in the way that it should. It’s like we want to kill the goose that lays the golden egg.”

[...]

Gold-mining is one of the biggest causes of deforestation in Peru’s Amazon and Madre de Dios is the hardest-hit region of all. Over 50,000 hectares of forest had been cleared by 2012, hundreds of tons of mercury have been dumped into the rivers, and opponents assassinated. It involves people trafficking, 10,000s of child workers, prostitution, sexual exploitation of minors, and indications of forced labour, among other horrors.

[...]

“We have done everything humanly possible, everything humanly possible it is to do. However, the issue has always been that the central government has never given our protected natural areas the importance they deserve. When you make concrete decisions to correct something, it needs to come from the top, from the president. . . I see no results, my friend. I see no results.”

[...]

“There is widespread corruption that, unfortunately, means we need a re-engineering of government entities. . . Why are the miners not evicted [from the TNR]? Because they’re protected, obviously, by government entities and those at the top taking bribes. That’s the issue.”

Victor Zambrano

https://www.theguardian.com/environment/andes-to-the-amazon/2016/jun/19/top-peruvian-amazon-tourist-invaded-gold-miners

 

 

ANNEXES

 

Isaac Humala: “El gobierno de Ollanta Humala fue un total fracaso”. (USI)

http://peru21.pe/politica/isaac-humala-gobierno-ollanta-humala-fue-total-fracaso-2248527

 

El Comercio - Domingo 02 de marzo del 2014 | 22:01
Isaac Humala: "Los ministros de mi hijo me están saboteando"
El padre del presidente tenía planeado viajar a Madre de Dios para asesorar a mineros ilegales. Su vuelo fue cancelado:

http://elcomercio.pe/politica/actualidad/isaac-humala-ministros-mi-hijo-me-estan-saboteando-noticia-1713306

 

  • On Thursday night, Alfredo Ernesto Vracko Neuenschwander was gunned down at his home along the Interoceanic Highway.
  • Vracko, 58, was a woodworker who led a movement to resist forest invasions by illegal gold miners in Peru's biodiverse Tambopata region.
  • Illegal gold miners are suspected to be responsible for the murder.
 

Another prominent environmentalist has been killed in Peru.

https://news.mongabay.com/2015/11/environmentalist-gunned-down-by-illegal-miners-in-peru/

Lire la suite
1 2 3 > >>