Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
Le Rouge et le Blanc

Articles avec #ile de france tag

14 juillet satanique à Versailles

15 Août 2009 , Rédigé par Pierre-Olivier Combelles Publié dans #Ile de France

Lundi 13 et mardi 14 juillet
FÊTE NATIONALE
du défilé d'adieu au déjeuner "en blanc"

(...) "Dès 21h, la fête se prolongera par un bal prévu en plein air sur la place du marché Notre-Dame où petits et grands pourront bouger sur une programmation musicale variée de l'orchestre Satana, composé de 16 artistes chanteurs, musiciens et danseurs."

(page 6)

Extrait de:

Versailles, Magazine d'information de la ville de Versailles, juillet-août 2009


Ceci peut paraître choquant, mais c'est tout à fait normal:

"Il y a dans la révolution française un caractère satanique qui la distingue de tout ce qu'on a vu et peut-être de tout ce qu'on verra.
Qu'on se rappelle les grandes séances, le discours de Robespierre contre le sacerdoce, l'apostasie solennelle des prêtres, la profanation des objets du culte, l'inauguration de la déesse Raison, et de cette foule se scènes inouïes où les provinces tâchèrent de surpasser Paris: tout cela sort du cercle ordinaire des crimes, et semble appartenir à un autre monde."

Cte J. de Maistre, Considérations sur la France, chap. V.)


Lire la suite

Les fils du diable

1 Octobre 2007 , Rédigé par Pierre-Olivier Combelles Publié dans #Ile de France

 

+ "Vous êtes les fils du diable, leur disait Jésus-Christ, et vous voulez accomplir les désirs de votre père; il fut homicide dès le commencement, et il ne demeura pas dans la vérité: quand il dit des mensonges, c'est de lui-même qu'il parle, parce qu'il est menteur et père du mensonge." +

Jean, VIII, 44

Lire la suite

Au coeur de la France

1 Octobre 2007 , Rédigé par Pierre-Olivier Combelles Publié dans #Ile de France

Je me représentais un château du temps de Henri IV avec ses toits pointus couverts d'ardoises et sa face rougeâtre aux encoignures dentelées de pierres jaunies, une grande place verte encadrée d'ormes et de tilleuls, dont le soleil couchant perçait le feuillage de ses traits enflammés. Des jeunes filles dansaient en rond sur la pelouse en chantant de vieux airs transmis par leurs mères, et d'un français si naturellement pur, que l'on se sentait bien exister dans ce vieux pays du Valois, où, pendant plus de mille ans, a battu le coeur de la France.

Gérard de Nerval, Les filles du feu, Adrienne.



Lire la suite