Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Le Rouge et le Blanc

Fuite majeure de la stratégie de TransCanada, par Thomas Gerbet (Ici Radio-Canada)

16 Janvier 2015 , Rédigé par POC

18 novembre 2014

Des documents secrets de TransCanada, remis par un informateur à Greenpeace, révèlent en détail la stratégie de la compagnie pour faire accepter par l'opinion publique son projet de pipeline Énergie Est. La centaine de pages consultées par Radio-Canada révèlent que TransCanada est prête à tout, ou presque, même à payer des partisans.

« Armer », « combat », « attaques »... le vocabulaire de TransCanada ne trompe pas. La compagnie est en guerre pour faire accepter son projet de pipeline de 12 milliards de dollars, pour acheminer le pétrole des sables bitumineux vers l'Est. La documentation stratégique produite entre mai et août 2014 a été réalisée avec l'appui d'une des plus importantes firmes de relations publiques au monde, Edelman.

Lisez l'article sur le site de Ici Radio-Canada: http://ici.radio-canada.ca/nouvelles/national/2014/11/18/001-fuite-strategie-communication-transcanada-pipeline.shtml

Source de l'illustration: The Canadian Press

Sur le même sujet:

TransCanada considered using proxy groups to attack opponents of Energy East pipeline

https://warriorpublications.wordpress.com/2014/11/18/transcanada-considered-using-proxy-groups-to-attack-opponents-of-energy-east-pipeline/

 

Un Prophète indien, Smohalla, chef de la tribu Wanapum, refusait de travailler la terre. Il estimait que c'était un péché de blesser ou de couper, de déchirer ou de griffer "notre mère commune" par des travaux agricoles. Et il ajoutait: "Vous me demandez de labourer le sol ? Irai-je prendre un couteau pour le plonger dans le sein de ma mère ? Mais alors, lorsque je serai mort, elle ne me reprendra plus dans son sein. Vous me demandez de bêcher et d'enlever des pierres? Irai-je mutiler ses chairs pour arriver à ses os ? Mais, alors, je ne pourrai plus entrer dans son corps pour naître de nouveau. Vous me demandez de couper l'herbe et le foin et de le vendre et de m'enrichir comme les Blancs ? Mais comment oserais-je couper la chevelure de ma mère*?"

Ces paroles ont été prononcées il y a moins d'un siècle, mais elles nous arrivent de très loin. L'émotion que l'on ressent à les entendre tient surtout à ce qu'elles nous révèlent, avec une fraîcheur et une spontanéité incomparables, l'image primordiale de la Terre-Mère.

* James Mooney, "The Ghost Dance religion and the Sioux Outbreak of 1890"(Annual Report of the Bureau of American Ethnology. XIV, 2, Washington, 1896, p. 641-1136), p. 721, 724.

Partager cet article

Repost 0