Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
Le Rouge et le Blanc

Articles récents

Bailero ("Les Chants d'Auvergne" de Joseph Canteloube de Malaret)

23 Septembre 2017 , Rédigé par Pierre-Olivier Combelles

A la mémoire de mon père, Jacques Combelles, né à Alès (Gard) le 15 mars 1927  d'une famille originaire des environs de Réalmont (Tarn) et décédé le 20 septembre 2017 à l'âge de 90 ans.

 

È n'aï pa gaïre, è dio, tu?
Baïlèro lèro, lèro, lèro, lèro, baïlèro, lô!

Pastré, lou prat faï flour, li cal
gorda toun troupel!
Dio lou baïlèro lèro, lèro, lèro, lèro, baïlèro, lô!
L'erb es pu fin' ol prat d'oïci!
Baïlèro lèro, lèro, lèro, lèro, baïlèro, lô!

Pastré, couci foraï, en obal io lou bel riou!
Dio lou baïlèro lèro, lèro, lèro, lèro, baïlèro, lô!
Es pèromè, té baô çirca!
Baïlèro lèro, lèro, lèro, lèro, baïlèro, lô!

 

"Dans sa biographie, Jean-Bernard Cahours d'Aspry, raconte les circonstances dans lesquelles Canteloube avait recueilli, à la nuit tombée, l'air qui deviendra le thème de Baïlero : « C'était un soir de 1903, à la nuit tombante, dans la montagne qui domine Vic-sur-Cère, dans le Cantal. Il contemplait le majestueux paysage qui s'offrait à ses yeux, quand tout à coup s'éleva le chant d'une bergère qui lançait ses phrases à toute volée. Se gardant bien de se montrer, il commença à noter la mélodie, lorsque de très loin, comme portée par la brise qui se lève le soir sur la montagne, il perçut à peine perceptible, la voix lointaine d'un autre berger qui répétait le thème, à six kilomètres de là."

Lire la suite

Helgvor du Fleuve bleu (Joseph-Henri Rosny Aîné)

22 Septembre 2017 , Rédigé par POC

Helgvor du Fleuve bleu (Joseph-Henri Rosny Aîné)
Un extrait copié à la main  pour moi par Michel Sennepin, que je remercie chaleureusement.

Un extrait copié à la main pour moi par Michel Sennepin, que je remercie chaleureusement.

La faune européenne au Mésolithique. Illustration extraite de l'encyclopédie: Grzimeks Tierleben - Enzyklopädie des Tierreiches (Kindler Verlag AG, Zürich, 1968). Bibliothèque de feu le Dr. Guido Seiffert (Montagne de Moutier, Canton de Berne, Suisse). Photo: Pierre-Olivier Combelles

La faune européenne au Mésolithique. Illustration extraite de l'encyclopédie: Grzimeks Tierleben - Enzyklopädie des Tierreiches (Kindler Verlag AG, Zürich, 1968). Bibliothèque de feu le Dr. Guido Seiffert (Montagne de Moutier, Canton de Berne, Suisse). Photo: Pierre-Olivier Combelles

Lire la suite

Nos forêts en danger, par Alain-Claude Rameau. Recension par Philippe Cochet (Le Courrier de la Nature, juillet-août 2017)

22 Septembre 2017 , Rédigé par POC

Paru dans le numéro 304 (juillet-août 2017) du Courrier de la Nature (SNPN)

Paru dans le numéro 304 (juillet-août 2017) du Courrier de la Nature (SNPN)

Lire la suite

Mizuki Shigeru’s Seven Rules of Happiness.

19 Septembre 2017 , Rédigé par Pierre-Olivier Combelles

Mizuki Shigeru’s Seven Rules of Happiness.

#7 – Believe in what you cannot see – The things that mean the most are things you cannot hold in your hand.

#6 – Take it easy – Of course you need to work, but don’t overdo it! Without rest, you’ll burn yourself out.

#5 – Talent and income are unrelated – Money is not the reward of talent and hard work. Self-satisfaction is the goal. Your efforts are worthy if you do what you love.

#4 – Believe in the power of love – Doing what you love, being with people you love. Nothing is more important.

#3 – Pursue what you enjoy – Don’t worry if other people find you foolish. Look at all the people in the world who are eccentric—they are so happy! Follow your own path.

#2 – Follow your curiosity – Do what you feel drawn towards, almost like a compulsion. What you would do without money or reward.

#1 – Don’t try to win – Success is not the measure of life. Just do what you enjoy. Be happy.

Source: https://hyakumonogatari.com/category/from-mizuki-shigeru/

Mizuki Shigeru’s Seven Rules of Happiness.
Lire la suite

La politique (Paul Valéry)

19 Septembre 2017 , Rédigé par POC

La politique, c'est l'art d'empêcher les gens de se mêler de ce qui les regarde.

Paul Valéry

Lire la suite

"Izena duenak izana du"

18 Septembre 2017 , Rédigé par Pierre-Olivier Combelles

Lire la suite

Les bambous fleurissent et les arbres meurent au Japon ...

17 Septembre 2017 , Rédigé par POC

Photo prise par Kasai (@makotokasai) le 18 mai 2017 à Ibaraki

Photo prise par Kasai (@makotokasai) le 18 mai 2017 à Ibaraki

(...)

Le changement ne se trouve pas seulement chez les humains. On constate des arbres qui meurent petit à petit surtout au bord de la route. C’est Kasai (@makotokasai) qui remarque et tweete régulièrement que meurent dans la région de Kanto de nombreux arbres. C’est effrayant de voir ses photos qui montrent que toutes sortes d’arbres, ginkgos, cerisiers, camphriers, azalées… sont en train de mourir car ils perdent leurs branches et leurs feuilles. On parle également depuis deux ou trois ans de la fleur des bambous qui ne fleurissent qu’une fois tous les cent ou deux cents ans. C’est un phénomène très très rare, et on dit que la floraison est le signe que donnent certaines espèces de bambou avant qu’ils ne meurent. Pourtant cette année on voit un peu partout des fleurs de bambou ; Tokyo, Yokohama, Karuizawa, Shizuoka, Hyogo (plus de 600 km de Fukushima Daiichi), Yamagata (en juin 2014), Kyoto (en avril 2015)…. On n’en connaît pas la cause, mais nos ancêtres disaient que c’est un mauvais signe. Nous espérons qu’il n’arrivera pas de nouveaux grands tremblements de terre.  Eh oui, ici les séismes nous font plus peur que la radioactivité… 

Source: Nouvelles du Japon après Fukushima, par Fonzy

 http://www.fukushima-blog.com/2017/06/nouvelles-du-japon-apres-fukushima.html#anchorComment

Fonzy: http://www.fukushima-blog.com/2014/06/ma-vie-a-completement-change-depuis-le-11-mars-2011.html

Les bambous fleurissent et les arbres meurent au Japon ...
Les bambous fleurissent et les arbres meurent au Japon ...
Lire la suite

Dialogue de Zygènes

15 Septembre 2017 , Rédigé par Pierre-Olivier Combelles

Turquoises de la Globulaire (Zygènes). Photo: Pierre-Olivier Combelles

Turquoises de la Globulaire (Zygènes). Photo: Pierre-Olivier Combelles

Citron (Gonepteryx rhamni). Photo: Pierre-Olivier Combelles

Citron (Gonepteryx rhamni). Photo: Pierre-Olivier Combelles

Photo: Pierre-Olivier Combelles

Photo: Pierre-Olivier Combelles

L'araignée-crabe Misumena vatia sur une marguerite (grande pour elle comme un terrain de foot, mais perché à des centaines de mètres et se balançant au vent !!!!). Photo: Pierre-Olivier Combelles

L'araignée-crabe Misumena vatia sur une marguerite (grande pour elle comme un terrain de foot, mais perché à des centaines de mètres et se balançant au vent !!!!). Photo: Pierre-Olivier Combelles

L'Humanité (=espèce humaine) n'est qu'un infime, - mais démesurément dangereux par rapport à sa taille - élément de notre planète et de l'univers, et qui devrait s'entendre bien avec les autres, la Communauté des Êtres.

Ce qui est rassurant, c'est qu'une insignifiante partie, non seulement de l'Univers, mais même de notre environnement le plus proche, en a entendu parler, témoins ces Zygènes (Turquoises de la Globulaire) que j'ai rencontrées au printemps dernier dans la prairie à côté de chez moi.

L'homme est si vaniteux qu'il est totalement obsédé par son importance, même comme destructeur.

Pierre-Olivier Combelles

 

Nouveau tir d'un missile balistique nord-coréen, un réveil effrayant pour le Japon

https://francais.rt.com/international/43216-nouveau-tir-d-missile-balistique-coree-nord

Lire la suite

LA VIDA ES SUEÑO

15 Septembre 2017 , Rédigé par POC

SEGISMUNDO


Es verdad, pues: reprimamos
esta fiera condición,
esta furia, esta ambición,
por si alguna vez soñamos.
Y sí haremos, pues estamos
en mundo tan singular,
que el vivir sólo es soñar;
y la experiencia me enseña,
que el hombre que vive, sueña
lo que es, hasta despertar.

Sueña el rey que es rey, y vive
con este engaño mandando,
disponiendo y gobernando;
y este aplauso, que recibe
prestado, en el viento escribe
y en cenizas le convierte
la muerte (¡desdicha fuerte!):
¡que hay quien intente reinar
viendo que ha de despertar
en el sueño de la muerte!

Sueña el rico en su riqueza,
que más cuidados le ofrece;
sueña el pobre que padece
su miseria y su pobreza;
sueña el que a medrar empieza,
sueña el que afana y pretende,
sueña el que agravia y ofende,
y en el mundo, en conclusión,
todos sueñan lo que son,
aunque ninguno lo entiende.

Yo sueño que estoy aquí,
destas prisiones cargado;
y soñé que en otro estado
más lisonjero me vi.
¿Qué es la vida? Un frenesí.
¿Qué es la vida? Una ilusión,
una sombra, una ficción,
y el mayor bien es pequeño;
que toda la vida es sueño,
y los sueños, sueños son.

 

PEDRO CALDERÓN DE LA BARCA

LA VIDA ES SUEÑO (JORNADA III - ESCENA XIX)

Le bouquet oublié. Photo: Pierre-Olivier Combelles

Le bouquet oublié. Photo: Pierre-Olivier Combelles

Lire la suite

L'influence de la France dans le monde: F. Asselineau, B. Debré et A. del Valle sur Sud Radio (14 sept. 2017)

14 Septembre 2017 , Rédigé par POC

"Plutôt que maudire l'obscurité, il faut allumer une chandelle" (proverbe chinois).

"Il faut être l'homme d'une grande querelle". Charles de Gaulle

Philippe David réunissait aujourd'hui 14 septembre 2017 sur Sud Radio François Asselineau, Bernard Debré et Alexandre del Valle dans un exceptionnel entretien sur l'influence française dans le monde. Un vent d'air frais et pur qui a soufflé dans l'abrutissement des médias et de la politique français.

https://nos-medias.fr/video/francois-asselineau-invite-de-philippe-david-sur-sud-radio-le-14-septembre-2017

Lire la suite
1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 20 30 40 50 60 70 80 90 100 > >>