Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Le Rouge et le Blanc, ou le Fil d'Ariane d'un voyageur naturaliste

Sodome et Gomohrre, version officielle espagnole

29 Juin 2021 , Rédigé par Pierre-Olivier Combelles Publié dans #Europe, #Politique, #Société

"Le gouvernement espagnol vient d'approuver l'idée qu'un mineur de 16 ans ou, selon certaines conditions, de 12 ans pourra demander à changer la mention de son sexe au registre de l'état-civil. Un projet qui doit être encore approuvé par le Parlement. Le 29 juin, le gouvernement espagnol a approuvé une première version d'un projet de loi autorisant les enfants de 12 ans et plus à changer de genre sans diagnostic médical ou thérapie hormonale. Pour les enfants entre 12 et 14 ans, ceux-ci devront saisir la justice pour pouvoir changer de sexe, le juge statuant sur la maturité de la demande. Pour les adolescents de 14 à 16 ans, une autorisation parentale sera nécessaire. A partir, de 16 ans, tout mineur pourra en revanche demander la rectification de la mention de son sexe inscrite au registre de l'état-civil sur simple demande. Tous les papiers d'identité seront ainsi modifiés en conséquence, sans que le demandeur n'ait à fournir de rapports médicaux ou à subir un traitement hormonal. Une procédure qui durera alors au maximum quatre mois. La ministre à l'Egalité Irene Montero (Podemos) s'est félicitée de cette première étape, qualifiant la journée «d'historique» sur Twitter."

(...)
Sodome et Gomohrre, version officielle espagnole

"Ne peut être égal que ce qui est semblable".

Aristote, Politique.

Thésée tue Procuste, kylix attique à figures rouges, 440-430 av. J.-C., British Museum (Vase E 84)

Thésée tue Procuste, kylix attique à figures rouges, 440-430 av. J.-C., British Museum (Vase E 84)

« Après cela, Thésée tua Procruste*, qui demeurait à Corydalle, dans l'Attique. Procruste contraignait les voyageurs de se jeter sur un lit ; il leur coupait les membres trop grands et qui dépassaient le lit, et étirait les pieds de ceux qui étaient trop petits. C'est pour cette raison qu'on l'appelait Procruste".

Diodore de Sicile

* Diodore de Sicile écrit Procruste (προκρούω, j'étire avec violence). 

 

"Dans une société en révolution, le défaut, ou, pour parler plus exactement, l'absence de pouvoir légitime, constitue tout homme qui en reconnaît l'autorité Ministre du pouvoir pour combattre l'erreur par ses écrits, et même la tyrannie par ses armes, dès qu'il peut le faire avec probabilité de succès. C'était à tous de conserver la société, c'est à chacun à la rétablir. D'ailleurs, l'homme qui combat pour la vérité est défendu par elle, et il a pour lui ce qu'il y a de plus fort au monde. Les partisans des bonnes et vieilles maximes remplissent donc le plus saint des devoirs en restant en insurrection permanente, au moins de pensées et d'actions privées, contre ce que les tyrans et leurs esclaves appellent la loi, et qui n'est autre chose que des opinions absurdes, ou atroces, qu'un petit nombre d'hommes pervers a imposées à un grand nombre d'hommes faibles".

Louis-Gabriel-Ambroise, vicomte de Bonald (1754-1840), Du pouvoir et du devoir dans la société.

Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :