Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Le Rouge et le Blanc, ou le Fil d'Ariane d'un voyageur naturaliste

france

Louis de Bonald: Considérations sur la noblesse

17 Juin 2021 , Rédigé par D'argent à la fasce de gueules Publié dans #Bonald, #France, #Philosophie, #Politique

" On a exagéré les vices ou les défauts dont les nobles ne sont pas plus exempts que les autres hommes ; jamais, que je sache, on n’a donné la véritable raison de la noblesse.

Les uns ont fait de la noblesse un meuble de la couronne, comme le sceptre ou le manteau royal ; les autres en ont fait une illusion de la vanité, ou une usurpation des temps féodaux. La noblesse n’est ni un ornement, ni une décoration, ni un préjugé, ni une usurpation : elle est une institution naturelle et nécessaire de la société publique, aussi nécessaire, aussi ancienne que le pouvoir lui-même ; et c’est par cette raison qu’elle existe, comme le pouvoir, sous une forme ou sous une autre, dans tout état de la société, et sous toutes les formes de gouvernement. " (...)


" Ainsi, le nobles sont les serviteurs de l’Etat, et ne sont pas autre chose : ils n’exercent pas un droit, ils remplissent un devoir ; ils ne jouissent pas d’une prérogative, ils s’acquittent d’un service. Le mot service, employé à désigner les fonctions publiques, a passé de l’Evangile dans toutes les langues des peuples chrétiens, où l’on dit le servicefaire son serviceservir, pour exprimer que l’on est occupé dans la magistrature ou dans l’armée. Quand Jésus-Christ dit à ses disciples : " Que le plus grand d’entre vous ne soit que le serviteur des autres ; - quel est le plus grand de celui qui sert ou de celui qui est servi ? " Il ne fait que révéler le principe de toute société, ou plutôt de toute sociabilité, et nous apprendre que tout dans le gouvernement de l’Etat, pouvoir et ministère, se rapporte à l’utilité des sujets, comme tout dans la famille, se rapporte au soin des enfants ; que les grands ne sont réellement que les serviteurs des petits, soit qu’ils les servent en jugeant leurs différends, en réprimant leurs passions, en défendant, les armes à la main, leurs propriétés, ou qu’ils les servent encore en instruisant leur ignorance, en redressant leurs erreurs, en aidant leur faiblesse : le pouvoir le plus éminent de la société chrétienne ne prend d’autre titre que serviteur des serviteurs ; et si la vanité s’offense des distinctions, la raison ne saurait méconnaître les services. " (...)

"Sans doute les talents naturels se trouvent en plus grand nombre dans la classe la plus nombreuse, je le crois; et néanmoins on peut remarquer que ce sont, en général, les nobles qui ont le mieux écrit sur la politique et l'art militaire, comme les magistrats sur la jurisprudence, et les évêques sur les matières religieuses. Aux Etats-Généraux, où tant de forts esprits se trouvèrent en présence, la noblesse ne parut pas inférieure en talent aux autres ordres, et, s'il faut en juger par l'expérience, elle se montra supérieure à tous en connaissances politiques. Tous les autres arts, toutes les autres sciences, appartiennent à l'homme privé plus qu'à l'homme public, et meublent plutôt les académies qu'elles ne défendent la société; elles peuvent être pour la noblesse un délassement, mais elles sont hors du cercle de ses devoirs.

Excudent alii spirantia mollius era,
Credo equidem
, etc, etc.
(Enéide, I, IV)

Je le répète: la noblesse héréditaire n'est que le dévouement de la famille exclusivement au service de l'Etat. Ce qu'on appelle la naissanceune haute naissance, n'est que l'ancienneté de ce dévouement; et si la noblesse n'était que cela, elle ne serait rien, et le nom même n'en serait pas dans notre langue. Toutes les familles pouvaient, devaient même parvenir, avec le temps, à cet honorable engagement. La société  les y invitait, et aucune loi n'excluait aucune famille française même du trône, en cas d'extinction de la famille régnante."

Louis-Gabriel-Ambroise, vicomte de Bonald (1754-1840), Considérations sur la noblesse.

Lire la suite
Lire la suite

Qui dirige l'Amérique ... et la France ?

10 Juin 2021 , Rédigé par Le Rouge et le Blanc Publié dans #France, #Paul Craig Roberts, #Politique, #USA

Source: Sheikh Imran Hosein

Source: Sheikh Imran Hosein

Qui dirige l'Amérique ?

Comme l'a dit Gore Vidal :

"En fait, cela ne fait aucune différence que le président soit républicain ou démocrate. Le génie de la classe dirigeante américaine est d'avoir réussi à faire croire au peuple qu'il avait quelque chose à voir avec l'élection des présidents depuis 200 ans, alors qu'il n'a absolument rien à dire sur les candidats, les politiques ou la façon dont le pays est dirigé. Un tout petit groupe contrôle à peu près tout."

"Ce petit groupe est la classe ploutocratique dont la corruption légalisée et la machine de propagande ont une immense influence sur la politique américaine, ainsi que sur la machine de guerre impériale et les groupes d'intérêts spéciaux avec lesquels la classe ploutocratique est alliée. Il est nécessaire de former des coalitions de soutien au sein de ce groupe de pouvoir si l'on veut devenir président dans la démocratie dirigée que sont les États-Unis, et aucune partie de ce groupe de pouvoir ne soutiendra un président qui ne fera pas avancer de manière fiable les intérêts de l'empire oligarchique."

Caitlin Johnstone

Traduit de l'américain par Le Rouge et le Blanc avec DeepL.

Source: https://www.paulcraigroberts.org/2021/06/10/who-rules-america-3/

Lire la suite

(Arnaque COVID) Pr. Christian Perronne: "On est dans une gigantesque manipulation mondiale"

9 Juin 2021 , Rédigé par Le Rouge et le Blanc Publié dans #Pr Christian Perronne, #France, #Opération Coronavirus

(capture d'écran)

(capture d'écran)

Visionnez absolument cet entretien récent (9 juin 2021) passionnant et très dense de J. Colin, depuis le Québec, avec le Pr. Christian Perronne et Pierre Bournérias (réalisateur du film Hold-up):

https://www.egaliteetreconciliation.fr/Pr-Christian-Perronne-et-Pierre-Barnerias-Coronacircus-mortifere-64405.html

Les mensonges de Fauci, l'arnaque du Remdesivir refourgué en Inde avec des conséquences dramatiques, l'interdiction du traitement par hydroxychoroquine et Iverctémine pour permettre l'Autorisation de Mise en Marché Conditionnelle (aux USA, Emergency Use Authorization (EUA)) des faux vaccins Pfizer, Moderna, Johnson & Johnson etc., Israël au bord de la guerre civile et qui a dû renoncer au passeport vaccinal, le danger des tests PCR, des faux vaccins, etc.

"Tout cela va exploser à la figure. On est dans une gigantesque manipulation mondiale, sous la pression de l'industrie pharmaceutique et peut-être d'autres lobbies".

"Je pense que la France et l'Europe vont finir par l'abandonner (le passeport vaccinal) parce que les États-Unis ont renoncé au passeport vaccinal, Israël y a renoncé, la Russie aussi, la Chine, et il n'y a que l'Union européenne qui pour moi est la plus sous l'influence de l'industrie pharmaceutique, malheureusement, il y a des lobbies très puissants en Europe, qui a imposé ce passeport vaccinal, qui est une hérésie scientifique, qui est une atteinte très grave aux libertés, et je demande à tous les Français de résister au passeport vaccinal, de refuser les PCR, de refuser les vaccins, de refuser les voyages (...), mais il ne faut pas croire qu'on va retrouver la liberté parce qu'on s'est fait vacciner (...). Il faut que tous les peuples soient dans la rue pour se battre pour leur liberté, on va arrêter de leur imposer des mesures totalement dictatoriales pour une maladie dont le taux de mortalité dans le monde est maintenant de 0, 03 % et dont 90% des victimes sont des gens très âgés qu'on pourrait traiter et guérir à presque 100% si on les traitait suffisamment tôt avec l'ivermectine, le zinc, la (?) ou l'azythromycine... et tout ça ce sont des données scientifiques publiées, imparables, et j'en ai marre qu'on nous attaque en disant qu'on est des complotistes... Maintenant avec ces révélations qui sortent des courriels, il faut que ces personnes qui ont pris des décisions très graves contre les populations de beaucoup de pays rendent des comptes devant la justice et devant l'humanité même."

Pr. Christian Perronne. 

 

 

Paul Craig Roberts sur le même sujet:

La désinformation sur le Covid et la suppression par les médias des avertissements des experts donnent de la crédibilité aux théories du complot.

6 juin 2021

(...)

Pourquoi Big Pharma engagerait-elle des "vérificateurs de faits" pour discréditer un traitement sûr et efficace du Covid avec HCQ et Ivermectin ?  Ces deux produits sont utilisés depuis des décennies.  Ils sont si sûrs que dans les pays civilisés non contrôlés par Big Pharma et leurs bureaucrates médicaux, les médicaments sont en vente libre.  En Afrique, le HCQ est connu sous le nom de "médecine du dimanche".  Dans les régions où sévit la malaria, tout le monde le prend chaque dimanche.  Pourtant, les autorités de santé publique américaines et leurs agents ont déclaré que vous auriez une crise cardiaque si vous le preniez, et une majorité de médecins américains ont cru à ce mensonge évident.

Les décès dus au Covid américain sont entièrement dus aux autorités de santé publique qui ont interdit le traitement avec les deux remèdes sûrs connus.

Il semble qu'ils voulaient les décès pour le facteur peur.  Cela a poussé les gens à faire la queue pour le vaccin.  Avez-vous remarqué qu'au lieu de calmer les craintes du public, les autorités ont augmenté la peur ?  La peur produit de l'irrationalité et de la panique, ce que normalement les autorités publiques ne veulent pas.  Mais pour la "pandémie de Covid", ils ont voulu la peur et la panique.  

Pourquoi pensez-vous qu'ils ont généré la peur et retenu des traitements sûrs connus ? Fauci est-il simplement incompétent, ou est-il un outil hautement récompensé par un agenda caché ?

https://www.paulcraigroberts.org/2021/06/06/covid-disinformation-media-suppression-of-experts-warnings-give-creditility-to-conspiracy-theories/

Lire la suite

Pierre Dortiguier: Le roi et l'Ancien Régime

6 Juin 2021 , Rédigé par Le Rouge et le Blanc Publié dans #France, #Histoire, #Philosophie, #Politique, #Pierre Dortiguier

De la monarchie absolutiste de Louis XIV à l'absolutisme de la Révolution: l'exemple de l'Alsace, par Pierre Dortiguier:

https://www.lelibrepenseur.org/la-decadence-de-la-france-nest-pas-recente-par-pierre-dortiguier/

Lire la suite

(Mai 2021) Le Pr Perronne fait le point sur la tyrannie sanitaire en France. Un entretien essentiel.

3 Juin 2021 , Rédigé par Le Rouge et le Blanc Publié dans #Opération Coronavirus, #Politique, #France, #Santé

Effets secondaires graves des "vaccins" anti-covid (qui n'en sont pas, c'est de la manipulation génétique), désinformation, criminalisation des thérapies normales, terreur répandue dans la population, imposition de mesures négatives et liberticides: (confinement des personnes saines, distanciation "sociale", port du masque obligatoire, "pass sanitaire" généralisé...), conflits d'intérêt entre les nouveaux leaders de l'industrie et le monde de la politique, de la finance et des grands médias, etc. 
Tout cela est passé en revue avec droiture et clarté par le Pr. Perronne dans cet entretien exceptionnel:

https://cdn.lbryplayer.xyz/api/v4/streams/free/Vénère-Compliss---Christian-Perronne-Officiel_28-Mai-2021.../7e4ce2e1f89d0bbc174a148f0cc6077ca1f08ef7/2f465f

Tout cela laisse grandement à penser sur la nature du pouvoir en France...

Nous sommes vraiment dans un programme orwellien où les choses sont inversées car on a inversé le sens des mots. "Social" veut dire en réalité "anti-social", "sanitaire" (qui vient de "santé") veut dire "maladie", "sécurité" veut dire "contrôle, surveillance, répression, etc.

 

Sur le même sujet, récemment:

https://www.paulcraigroberts.org/2021/06/03/safe-and-effective-treatment-of-covid-by-hcq-and-ivermectin-were-blocked-by-public-health-authorities/

https://pocombelles.over-blog.com/2021/06/paul-craig-roberts-le-traitement-sur-et-efficace-du-covid-par-hcq-et-ivermectin-a-ete-bloque-par-les-autorites-de-sante-publique.htm

Lire la suite
Lire la suite

2e tribune des militaires (Valeurs actuelles, 9 mai 2021)

10 Mai 2021 , Rédigé par Le Rouge et le Blanc Publié dans #France, #Guerre, #Société

Monsieur le Président de la République,

 

Mesdames et Messieurs les ministres, parlementaires, officiers généraux, en vos grades et qualités,

 

 

On ne chante plus le septième couplet de la Marseillaise, dit « couplet des enfants ». Il est pourtant riche d’enseignements. Laissons-lui le soin de nous les prodiguer :

 

« Nous entrerons dans la carrière quand nos aînés n’y seront plus. Nous y trouverons leur poussière, et la trace de leurs vertus. Bien moins jaloux de leur survivre que de partager leur cercueil, nous aurons le sublime orgueil de les venger ou de les suivre »

 

Nos aînés, ce sont des combattants qui ont mérité qu’on les respecte. Ce sont par exemple les vieux soldats dont vous avez piétiné l’honneur ces dernières semaines. Ce sont ces milliers de serviteurs de la France, signataires d’une tribune de simple bon sens, des soldats qui ont donné leurs plus belles années pour défendre notre liberté, obéissant à vos ordres, pour faire vos guerres ou mettre en œuvre vos restrictions budgétaires, que vous avez salis alors que le peuple de France les soutenait.

 

Ces gens qui ont lutté contre tous les ennemis de la France, vous les avez traités de factieux alors que leur seul tort est d’aimer leur pays et de pleurer sa visible déchéance.

 

Dans ces conditions, c’est à nous, qui sommes récemment entrés dans la carrière, d’entrer dans l’arène pour avoir simplement l’honneur d’y dire la vérité.

 

Nous sommes de ce que les journaux ont nommé « la génération du feu ». Hommes et femmes, militaires en activité, de toutes les armées et de tous les grades, de toutes les sensibilités, nous aimons notre pays. Ce sont nos seuls titres de gloire. Et si nous ne pouvons pas, réglementairement, nous exprimer à visage découvert, il nous est tout aussi impossible de nous taire.

 

Afghanistan, Mali, Centrafrique ou ailleurs, un certain nombre d’entre nous ont connu le feu ennemi. Certains y ont laissé des camarades. Ils ont offert leur peau pour détruire l’islamisme auquel vous faites des concessions sur notre sol.

 

Presque tous, nous avons connu l’opération Sentinelle. Nous y avons vu de nos yeux les banlieues abandonnées, les accommodements avec la délinquance. Nous avons subi les tentatives d’instrumentalisation de plusieurs communautés religieuses, pour qui la France ne signifie rien -rien qu’un objet de sarcasmes, de mépris voire de haine.

 

Nous avons défilé le 14 juillet. Et cette foule bienveillante et diverse, qui nous acclamait parce que nous en sommes l’émanation, on nous a demandé de nous en méfier pendant des mois, en nous interdisant de circuler en uniforme, en faisant de nous des victimes en puissance, sur un sol que nous sommes pourtant capables de défendre.

 

Oui, nos aînés ont raison sur le fond de leur texte, dans sa totalité. Nous voyons la violence dans nos villes et villages. Nous voyons le communautarisme s’installer dans l’espace public, dans le débat public. Nous voyons la haine de la France et de son histoire devenir la norme.

 

Ce n’est peut-être pas à des militaires de dire cela, arguerez-vous. Bien au contraire : parce que nous sommes apolitiques dans nos appréciations de situation, c’est un constat professionnel que nous livrons. Car cette déchéance, nous l’avons vue dans bien des pays en crise. Elle précède l’effondrement. Elle annonce le chaos et la violence, et contrairement à ce que vous affirmez ici où là, ce chaos et cette violence ne viendront pas d’un « pronunciamento militaire » mais d’une insurrection civile.

 

Pour ergoter sur la forme de la tribune de nos aînés au lieu de reconnaître l’évidence de leurs constats, il faut être bien lâche. Pour invoquer un devoir de réserve mal interprété dans le but de faire taire des citoyens français, il faut être bien fourbe. Pour encourager les cadres dirigeants de l’armée à prendre position et à s’exposer, avant de les sanctionner rageusement dès qu’ils écrivent autre chose que des récits de batailles, il faut être bien pervers.

 

Lâcheté, fourberie, perversion : telle n’est pas notre vision de la hiérarchie.

 

L’armée est au contraire, par excellence, le lieu où l’on se parle vrai parce que l’on engage sa vie. C’est cette confiance en l’institution militaire que nous appelons de nos vœux.

 

Oui, si une guerre civile éclate, l’armée maintiendra l’ordre sur son propre sol, parce qu’on le lui demandera. C’est même la définition de la guerre civile. Personne ne peut vouloir une situation aussi terrible, nos aînés pas plus que nous, mais oui, de nouveau, la guerre civile couve en France et vous le savez parfaitement.

 

Le cri d’alarme de nos Anciens renvoie enfin à de plus lointains échos. Nos aînés, ce sont les résistants de 1940, que, bien souvent, des gens comme vous traitaient de factieux, et qui ont continué le combat pendant que les légalistes, transis de peur, misaient déjà sur les concessions avec le mal pour limiter les dégâts ; ce sont les poilus de 14, qui mouraient pour quelques mètres de terre, alors que vous abandonnez, sans réagir, des quartiers entiers de notre pays à la loi du plus fort; ce sont tous les morts, célèbres ou anonymes, tombés au front ou après une vie de service.

 

Tous nos aînés, ceux qui ont fait de notre pays ce qu’il est, qui ont dessiné son territoire, défendu sa culture, donné ou reçu des ordres dans sa langue, ont-ils combattu pour que vous laissiez la France devenir un Etat failli, qui remplace son impuissance régalienne de plus en plus patente par une tyrannie brutale contre ceux de ses serviteurs qui veulent encore l’avertir ?

 

Agissez, Mesdames et Messieurs. Il ne s’agit pas, cette fois,  d’émotion sur commande, de formules toutes faites ou de médiatisation. Il ne s’agit pas de prolonger vos mandats ou d’en conquérir d’autres. Il s’agit de la survie de notre pays, de votre pays.

 

 

Source: Valeurs actuelles

https://www.valeursactuelles.com/societe/exclusif-signez-la-nouvelle-tribune-des-militaires/

 

Première tribune de militaires:

 

https://pocombelles.over-blog.com/2021/05/lettre-ouverte-a-nos-gouvernants-par-un-collectif-de-militaires-14-avril-2021-blog-place-d-armes.html

 

Analyse de Pierre Dortiguier (29 avril 2021): derrière l'indignation légitime suscitée par la situation en France, la manipulation anti-religieuse, anti-islamique avec la guerre civile et un coup d'état comme objectifs ?

https://parstoday.com/fr/radio/world-i96076-france_le_vrai_coup_d%27etat

 

Les soldats écossais ont marché au son de cette musique pour la délivrance d'Orléans (1428-1429), avec Jeanne d'Arc . Puisse-t-elle devenir demain celle de la délivrance de la France.

https://pocombelles.over-blog.com/page-3889735.html

Lire la suite

Lettre ouverte à nos gouvernants, par un collectif de militaires (14 avril 2021, blog Place d'Armes)

8 Mai 2021 , Rédigé par Le Rouge et le Blanc Publié dans #Politique, #Société, #France

14 avril 2021

 

Lettre ouverte à nos gouvernants

 

 

Monsieur le Président,

 

Mesdames, Messieurs du Gouvernement,

 

Mesdames, Messieurs les parlementaires,

 

L'heure est grave, la France est en péril, plusieurs dangers mortels la menacent. Nous qui, même à la retraite, restons des soldats de France, ne pouvons, dans les circonstances actuelles, demeurer indifférents au sort de notre beau pays.

Nos drapeaux tricolores ne sont pas simplement un morceau d'étoffe, ils symbolisent la tradition, à travers les âges, de ceux qui, quelles que soient leurs couleurs de peau ou leurs confessions, ont servi la France et ont donné leur vie pour elle. Sur ces drapeaux, nous trouvons en lettres d'or les mots "Honneur et Patrie". Or notre honneur aujourd'hui tient dans la dénonciation du délitement qui frappe notre patrie.

 

– Délitement qui, à travers un certain antiracisme, s'affiche dans un seul but : créer sur notre sol un mal-être, voire une haine entre les communautés. Aujourd'hui certains parlent de racialisme, d'indigénisme et de théories décoloniales, mais, à travers ces termes, c'est la guerre raciale que veulent ces partisans haineux et fanatiques. Ils méprisent notre pays, ses traditions, sa culture, et veulent le voir se dissoudre en lui arrachant son passé et son histoire. Ainsi s'en prennent-ils, par le biais de statues, à d'anciennes gloires militaires et civiles en analysant des propos vieux de plusieurs siècles.

 

– Délitement qui, avec l'islamisme et les hordes de banlieue, entraîne le détachement de multiples parcelles de la nation pour les transformer en territoires soumis à des dogmes contraires à notre constitution. Or chaque Français, quelle que soit sa croyance ou sa non-croyance, est partout chez lui dans l'Hexagone ; il ne peut et ne doit exister aucune ville, aucun quartier où les lois de la République ne s'appliquent pas.

 

– Délitement car la haine prend le pas sur la fraternité lors de manifestations où le pouvoir utilise les forces de l'ordre comme agent supplétif et bouc émissaire face à des Français en gilets jaunes exprimant leurs désespoirs. Ceci alors que des individus infiltrés et encagoulés saccagent des commerces et menacent ces mêmes forces de l'ordre. Pourtant ces dernières ne font qu'appliquer les directives, parfois contradictoires, données par vous, gouvernants.

 

Les périls montent, la violence s'accroît de jour en jour. Qui aurait prédit il y a dix ans qu'un professeur serait un jour décapité à la sortie de son collège ? Or nous, serviteurs de la Nation, qui avons toujours été prêts à mettre notre peau au bout de notre engagement – comme l'exigeait notre état militaire, ne pouvons être devant de tels agissements, des spectateurs passifs.

 

Aussi ceux qui dirigent notre pays doivent impérativement trouver le courage nécessaire à l'éradication de ces dangers. Pour cela, il suffit souvent d'appliquer sans faiblesse des lois qui existent déjà. N'oubliez pas que, comme nous, une grande majorité de nos concitoyens est excédée par vos louvoiements et vos silences coupables.

 

Comme le disait le cardinal Mercier, primat de Belgique : « Quand la prudence est partout, le courage n'est nulle part. » Alors, Mesdames, Messieurs, assez d'atermoiements, l'heure est grave, le travail est colossal ; ne perdez pas de temps et sachez que nous sommes disposés à soutenir les politiques qui prendront en considération la sauvegarde de la nation.

 

Par contre, si rien n'est entrepris, le laxisme continuera à se répandre inexorablement dans la société, provoquant, au final une explosion et l'intervention de nos camarades d'active dans une mission périlleuse de protection de nos valeurs civilisationnelles et de sauvegarde de nos compatriotes sur le territoire national.

 

On le voit, il n'est plus temps de tergiverser sinon, demain la guerre civile mettra un terme à ce chaos croissant, et les morts, dont vous porterez la responsabilité, se compteront par milliers.

 

Source originale: 

 

https://www.place-armes.fr/post/lettre-ouverte-a-nos-gouvernants

 

 

Entrevue avec Jean-Pierre Fabre-Bernadac, rédacteur et signataire de la tribune, sur France-Soir:

 

https://www.francesoir.fr/videos-le-defi-de-la-verite/jean-pierre-fabre-bernadac-suite-tribune?utm_source=NL

"Chaque homme dans le rang monte la garde de la patrie".

Maréchal Mannerheim

L'ancien aumônier des parachutistes Richard Kalka s'en prend au général François Lecointre, le chef d'état-major des armées qui a annoncé le passage devant un conseil militaire de 18 signataires de la tribune encore en activité.

Paramicalement. Mon Général,

 

Nous nous sommes croisés la dernière fois en juin 2019, au colloque consacré au 25ème anniversaire de l’opération Turquoise. Je ne suis pas très connu dans l’armée française, mais l’armée de terre me connaît, surtout les parachutistes. La plupart des soldats savent qui je suis : celui qui, depuis 1985, les a accompagnés sur tous les théâtres d’opération. Je dis bien « tous », jusqu’à l’Afghanistan, la dernière mission de mon parcours. J’ai toujours répondu « présent » pour être en tant que prêtre, ami et frère d’armes dans n’importe quelles conditions à côté de ceux qui avaient besoin de moi. Dans « la boue, la sueur et la bagarre », comme ils disaient. Et ils étaient nombreux, très nombreux. Il suffit de leur poser la question ; encore faut-il pouvoir le faire, car pour les questionner il faut être près d’eux, à leur côté. Ce qui n’est plus ton cas depuis fort longtemps, même si tu peux t’encenser d’un fait d’armes à Sarajevo, grâce au courage des soldats-marsouins de ta section.

 

Comme tu sais, mais tu préfères l’ignorer, nous étions deux ou trois fois sur les mêmes théâtres d’opération. Aujourd’hui, nous sommes aussi ensemble au combat, mais ce combat est d’une autre nature. Tout chef, lorsqu’il doit prendre des décisions importantes, est seul. J’ai connu, à plusieurs reprises, cette solitude des chefs. Dans certains cas, ils m’ont demandé de prier pour eux. Comme aujourd’hui, je prie pour toi. Mais il y a deux catégories de chef et deux sortes de solitude. Le premier est pendu au câble du téléphone et attend les directives venant d’en haut. Quelles que soient ces directives, il les accepte sans broncher, car il ne pense qu’à son avancement. Le second se met devant Dieu et sa conscience, et décide. Oui, je sais, ce n’est pas évident de prendre ce genre de décision, c’est même très dur d’assumer ainsi cette volonté qui pourrait être, et en général, elle est celle du Ciel. Elle vient toujours du Ciel, d’ailleurs, dès qu’il est question de vérité, de courage et d’honneur.

 

En voulant aujourd’hui punir et sanctionner les soldats – je les appelle « soldats », quel que soit leur grade parce qu’ils ont eu le courage d’aller au feu – tu revêts l’uniforme du premier, celui qui ne pense qu’à lui et son avancement. Es-tu fier ? Quel avancement, puisque tu es au sommet de la carrière militaire ! Je te plains sincèrement. Tu devras un jour en répondre devant Dieu, si tu es croyant. En attendant, tu pourras t’enorgueillir d’avoir cassé tes anciens qui n’avaient pour bouclier, face au pouvoir politique indigne, que leur honneur mué en un cri d’alarme. Et surtout tu pourras te complimenter d’avoir puni sous les feux de la rampe des soldats plus jeunes parce qu’ils avaient osé s’associer à ce cri de désespoir, à la vérité qu’il traduit. Tu pourras te vanter d’avoir en même temps jeté l’opprobre sur les Anciens et sanctionné des Jeunes, à cause de leur courage.

 

Amitiés à tous !

 

Padre Richard KALKA

 

P.S. Je pense que certains destinataires de ce texte seront en total désaccord avec moi.

 

 

Source: Valeurs actuelles

 

https://www.valeursactuelles.com/politique/tu-devras-un-jour-en-repondre-devant-dieu-ancien-aumonier-des-parachutistes-le-pere-richard-kalka-admoneste-le-chef-detat-major-des-armees/

Lettre ouverte à nos gouvernants, par un collectif de militaires (14 avril 2021, blog Place d'Armes)

"Le Père Kalka fut aumônier du 1er régiment de chasseurs parachutistes, mais aussi ancien curé de Mazères dans le Gers. D’origine polonaise, il est marqué dans son adolescence par le joug soviétique. À l’âge de 16 ans, saisi par la foi, il trouvera son chemin. Après son bac, ce sera le séminaire et l’ordination en 1975. En 1978, il arrive en France pour continuer ses études. Ne parlant que quelques mots de français, Richard Kalka travaille la langue de Molière pour, par la suite, intégrer la Sorbonne et ressortir quelques années plus tard avec un doctorat en philosophie. Il devient aumônier militaire en 1985 et est amené à accompagner et soutenir par sa présence pendant près de trente ans les soldats, plus particulièrement les parachutistes et les légionnaires, aux quatre coins du monde : au Tchad, au Cambodge, dans le Golfe, au Rwanda, à Sarajevo, au Kosovo, en République centrafricaine, au Burundi, au Gabon ou encore en Afghanistan. Son engagement lui a valu d’être titulaire de nombreuses décorations parmi lesquelles le grade de chevalier de la Légion d’honneur, la Croix de guerre des théâtres d’opérations extérieurs avec une citation, la Croix de la valeur militaire avec une citation et depuis le 8 mai il est élevé au grade de commandeur de l’ordre national du Mérite, dont la médaille lui est remise par le général de division Frédéric Thuet. Ce père hors normes qui aime dire «je ne crois pas en Dieu, je vis avec» a également publié deux livres : «Dieu désarmé, journal d’un curé de campagne» et «Père Jego, un prêtre, un para, une légende».

 

Michel Janva

 

Source: https://www.lesalonbeige.fr/la-lettre-que-le-pere-kalka-aurait-pu-envoyer-au-general-lecointre/

Lire la suite

Roger Bithonneau: "Les vieux" dans la société française d'autrefois

4 Mai 2021 , Rédigé par Pierre-Olivier Combelles Publié dans #France, #Société

"La société dans laquelle nous avons été élevés n'avait besoin ni de crèche, ni de maison de retraite. Les familles se chargeaient de ces tâches, et nos maisons étaient conçues pour cela. Les grand-mères s'occupaient de la garde des tout-petits et les adultes assuraient les soins aux plus vieux.

Aujourd'hui, on n'emploie plus ce mot de "vieux", cela paraît indécent et grossier. On aime mieux parler du "troisième âge", c'est plus conventionnel. On relègue le "troisième âge" en "maison de retraite", "l'abattoir" comme disait un vieux copain de mon père.

Nous, nous parlons de nos vieux sans complexe, nous, nous les soignons et nous les entourons de notre affection jusqu'à leur dernier souffle."

Roger Bithonneau, Sur les Falaises de Chassiron, Contes et récits de l'ile d'Oleron. Préface de Lucien Gourong. Illustrations de Pierre Dauphin. Ed. Local, 1991. N° spécial de la revue Les Cahiers d'Oleron.

Déjà publié sur ce blog:

https://pocombelles.over-blog.com/article-familles-d-autrefois-49602420.html

Lire la suite
1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 > >>