Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Le Rouge et le Blanc, ou le Fil d'Ariane d'un voyageur naturaliste

operation charlie

Natalia Narochnitskaya : Les combattants de la liberté se seraient retournés dans leur cercueil. (Club d'Izborsk, 12 novembre 2020)

13 Novembre 2020 , Rédigé par Le Rouge et le Blanc Publié dans #Club d'Izborsk (Russie), #Economie, #Opération Charlie, #Politique, #Russie, #Société

Natalia Narochnitskaya : Les combattants de la liberté se seraient retournés dans leur cercueil.  (Club d'Izborsk, 12 novembre 2020)

Natalia Narochnitskaya : Les combattants de la liberté se seraient retournés dans leur cercueil.

 

12 novembre 2020

 

https://izborsk-club.ru/20142

 

 

Les récents attentats terroristes en France et en Autriche ont choqué le monde entier. Les Européens sont choqués par la réaction aux blagues "innocentes", comme ils le pensaient : les caricatures d'un prophète dans une publication satirique. En réponse aux actions des voyous (ce n'est pas une métaphore, les terroristes ont littéralement coupé la tête des "infidèles"), le président français Macron a annoncé une quasi-croisade contre les "islamo-fascistes". Que se passe-t-il ? "AiF s'est penché sur cette question avec la directrice de l'Institut européen pour la démocratie et la coopération, Natalia Narochnitskaya, docteur en histoire.

 

- Natalia Alexeevna, selon vous, tout ce qui se passe est-il déjà une guerre de civilisations ?

 

- Les criminels qui n'hésitent pas à couper la tête d'innocents, même pas celle de leurs agresseurs, sont des personnes en dehors de la civilisation. Si j'étais en France, je soulèverais avec force la question de la révision de l'ensemble de la législation en matière de migration, en interdisant la migration familiale, qui crée d'énormes implantations pour les nouveaux arrivants. Nous devons adopter une loi permettant au président d'expulser immédiatement du pays tout suspect d'une forme de radicalisme dans le régime d'urgence : les charger dans un avion, c'est tout. Laissons les migrants réfléchir s'ils vont perdre l'occasion de se comporter ainsi : ne pas travailler, être gênés et quand même donner naissance à 10 enfants chacun, en les mettant sur le dos du contribuable français.

 

Mais au lieu de cela, on a déclaré au monde que la grande conquête de la France n'est pas la liberté au sens classique du terme, mais la liberté d'insulter et de provoquer. Au lieu de défendre les valeurs chrétiennes, la France, le rempart derrière,  Charlie Hebdo, c'est le détonateur, c'est l'horreur ! Je suis désolée, mais c'est une provocation, une perversion de la liberté. Au lieu de la précieuse conquête - « Je suis libre, personne ne peut m'insulter et m’humilier » - maintenant c’est : « Je suis libre, je peux cracher au visage de tout le monde, je peux insulter et humilier tout le monde ». Les combattants de la liberté en France aux XVIIe et XVIIIe siècles, qui étaient prêts à monter sur l'échafaud pour le droit d'avoir leur propre opinion et de ne pas suivre l'absolutisme totalitaire et religieux, se seraient retournés dans leur cercueil s'ils avaient vu ce à quoi leur lutte a finalement abouti. La France a pris la mauvaise direction, j'en suis convaincue, et avec tout le rejet et l'horreur que je ressens moi-même pour ces voyous qui se sont mis hors de l'humanité et hors de l'Islam, je ne dirai jamais "Je suis Charlie Hebdo".

 

C'est l'effondrement de la civilisation de l'Europe occidentale - autrefois chrétienne - qui, publiquement et avec de l'écume à la bouche, a rejeté et tourné en dérision ces grandes valeurs pour lesquelles l'humanité se bat depuis des siècles. Au cours de son histoire, l'Europe chrétienne a créé des valeurs intemporelles, des idées et de grands États, une culture géante, et elle est maintenant en déclin avec ces principes pervers qui ont été élevés à la bannière des postmodernistes européens. Si les migrants d'aujourd'hui s'étaient retrouvés dans l'ancienne France catholique, ils auraient certainement eu un comportement modeste et réservé : ils auraient respecté leurs propres ordres uniquement au sein de leur communauté, mais ils n'auraient pas osé lever la main sur les lois et les coutumes du pays qui les avait accueillis. Et que voient-ils maintenant - des défilés sodomites comme pierre angulaire de la démocratie et de la liberté ?

 

Des ennuis, des ennuis - c'est une crise de l'Europe et, hélas, de l'Islam. Et en général, de toute la fierté humaine qui s'est forgée sur les concepts de bien et de mal, de péché et de vertu. Après tout, qu'est-ce que Charlie Hebdo ? Pensez-vous que l'Islam soit la seule chose dont ils se moquent? Ils ont aussi insulté le christianisme, c'est leur chose préférée. Le diable moqueur - comme vous le savez, cynique, il se moque de tout ! "Charlie Hebdo" le fait avec une imprimerie. Et ils n'ont pas eu un "sourire de bête éthique" comme le leur, mais de vraies griffes et de vrais crocs. C'est la France, bien sûr, qui ne doit pas tolérer, mais elle a l'habitude et ne veut pas se battre et donc ne punira pas correctement les extrémistes, qui elle-même s'est dissoute dans son propre pays.

 

- Qui est le plus coupable de ce conflit ? Des visiteurs qui refusent de respecter les coutumes et les lois de leurs hôtes ? Ou des hôtes qui ne considèrent pas quelles sont les valeurs importantes pour ceux qu'ils ont invités chez eux ?

 

- L'Europe a été ruinée par le rejet de toutes les interprétations chrétiennes du péché et de la vertu. Les migrants constatent que malgré les richesses matérielles et les avantages technologiques, l'Europe est spirituellement faible : la loi permet de professer n'importe quelle valeur, mais la population "froide" est indifférente à la foi. La France, d'après mon observation, est l'un des pays les plus athées d'Europe. L'athéisme est caractéristique non seulement des médias, mais aussi de la communauté intellectuelle et universitaire la plus large qui éduque les prochaines générations.

 

Mais il n'existe pas de lieu saint. Pourquoi l'Europe a-t-elle souffert lorsque des migrants ont manifesté en Norvège : ils se sont sentis mal à l'aise avec le symbole en forme de croix autour du cou d'une grande chaîne de télévision, et elle a été renvoyée ? Qui n'est pas tolérant ? Et nous aurions dû leur dire : vous avez été admis ici, nous sommes tolérants envers votre foi et votre apparence, qui symbolise directement le fait d'y appartenir, et vous voyez, vous même n'aimez pas l'apparence d'un symbole d'une autre foi. Par conséquent, je n'aime pas - la nappe est le chemin de la maison! C'est ainsi qu'ils auraient reculé,  vous voyez, ils auraient réfléchi et respecté.

Et maintenant, les migrants, bien sûr, se sont dissous. La situation actuelle dans le monde a certainement une incidence sur cette situation et crée un extrémisme religieux, le fanatisme, ce qui amène la conscience stupide des personnes illettrées à la haine bestiale. De plus, ils pensent être l'instrument de Dieu, ils sacrifient à leur vengeance, même pas leur agresseur, mais des personnes innocentes. Si un "Charlie Hebdo" avait insulté l'"icône" de quelqu'un au XVIIIe siècle, les anciens chrétiens ne l'auraient pas toléré. Et maintenant, ils le peuvent. Ce Frankenstein, avec l'IGIL et les Talibans, a été élevé sur sa tête par l'Occident lui-même.

 

- L'accusation de Macron sur l'islam, ses propos sur l’islamo-fascisme, sont-ils justes ?

 

- Je suis profondément déçue par une certaine impuissance verbale face à ce crime monstrueux. La colère, la cruauté ne sont pas seulement justifiées, elles sont nécessaires ! Mais de la part de l’intelligent Macron, éduqué au lycée classique, d'ailleurs, je m'attendais à une réponse différente. Mais il n'y avait pas d'autres mots, sauf pour combiner l'islam et le fascisme. Mais nous parlons de djihadistes qui se sortent du  berceau humain avec leurs atrocités. C'est un retour non pas au Moyen-Âge, mais en général à l'époque où tous les problèmes moraux et éthiques entre les gens étaient résolus en s’entre-tuant.

 

- À quoi ressemble le président turc Erdogan, qui a failli déclarer le djihad contre la France ? Est-il normal qu'il s'ingère dans les affaires intérieures françaises ?

 

- Erdogan n'est pas dégoûté par les revirements cyniques et les zigzags en politique. Il a profité de la situation pour faire ses preuves et montrer au monde islamique qu'il peut devenir son leader et son protecteur. Il pense qu'il est déjà presque un sultan turc et essaie de construire quelque chose comme un nouveau califat autour de la Turquie. De plus, il dispose d'un puissant levier pour parler avec arrogance à l'Europe : il peut ouvrir la frontière et laisser entrer en Europe des milliers d'autres réfugiés, parmi lesquels de nombreux jeunes gens forts avec des dollars en poche - des voyageurs de l'IGIL*. Mais l'Europe ne comprend-elle pas cela ? C'est une confirmation supplémentaire que nous assistons à un nouveau pic dans le "coucher de soleil de l'Europe".

 

- Qui devrait céder à qui maintenant ? Macron encore, l'Europe à l'Islam ?

 

- Vous ne pouvez pas céder. Je suis ici avec la France. Et plutôt déçu de la réaction de l'Europe, car à part les déclarations verbales, il n'y a pas de mesures efficaces et il n'y en aura pas ! Bien qu'au contraire, il faille faire peur et avertir que l'immigration dans les pays européens sera arrêtée. Et beaucoup de ceux qui soutiennent presque le tueur sur leurs blogs devraient perdre leur permis de séjour et même leur citoyenneté. Mais les autorités françaises peuvent-elles le faire ? À peine : la volonté fait défaut et la barbarie idéologique ne le permet pas. Et la loi européenne sur l'immigration est suicidaire pour l'Europe.

 

- Quelles leçons la Russie peut-elle tirer de cette expérience ?

 

- Au contraire, que l'Europe prête attention à notre modèle séculaire de coexistence de peuples différents, très forts dans leur foi. Le peuple russe, parlant une langue moderne, était très dogmatique et ferme, et à côté d'eux vivait aussi fermement que les Tatars et d'autres peuples qui se tenaient à l'écart. Et tout le monde s'est entendu : le gouvernement n'a pas interféré avec leurs fondations, et ils ont respecté le fait qu'ils vivaient au sein du royaume orthodoxe. À l'époque de Minine et Pozharsky à Kazan, il y avait encore des anciens qui se souvenaient de la cruelle conquête d’Ivan le Terrible. Et pourtant ils ont collecté de l'argent, rassemblé des personnes et envoyé à l'aide pour libérer Moscou. Ils savaient qu'ils trouveraient une place digne dans ce royaume. Et c'était la même chose en Union soviétique, et maintenant nous avons un endroit beaucoup plus calme par rapport à ce qui se passe à l'Ouest - et j'y suis allé souvent et j'y ai voyagé -.

 

- On pense qu'il s'agit en fait d'un conflit entre les riches et les pauvres, venus des anciennes colonies pour mener une bonne vie, et les humiliés et les insultés, parmi lesquels mûrissent des "raisins de la colère". Peut-être que les migrants et les musulmans en général se battent simplement avec l'Europe, qui est en colère contre les gros, contre les athées et les impies ?

 

- Les migrants ne sont pas humiliés : ils vivent dans des familles de 15 personnes et ne savent rien de leurs besoins. Là encore, une Europe véritablement chrétienne ne pourrait pas avoir un tel conflit avec les migrants. Si nous devons parler de l'incompatibilité des cultures, c'est une guerre entre le libertarisme postmoderne avec ses postulats nihilistes et la perversion de la liberté et la partie djihadiste hautement radicalisée de l'Islam. "Charlie Hebdo" est un organe militant anti-chrétien, que l'on qualifie à juste titre de terroriste de l'information et de provocateur. Les gens croyants, les gens qui ont une morale ne plaisanteraient jamais cyniquement sur les religions. Lorsque je travaillais pour le Secrétariat des Nations unies, la meilleure entente que j'ai eue a été avec une musulmane fidèle d'Égypte et une famille très occidentale du Liban. Tous deux étaient très instruits.

 

L'Europe était autrefois respectée à l'Est, bien qu'elle soit considérée comme étrangère. Nous avions peur et savions que pour tout Français, Notre Dame n'est pas seulement un beau bâtiment, mais un sanctuaire, et il donnera sa vie pour sa préservation. Et maintenant, ils ne le voient pas, c'est pourquoi ils agissent comme tels. Ce n'est pas une émeute, c'est du mépris.

 

- Mais ils savaient où ils allaient. Pourtant, en fait, ils se sont présentés au motel de quelqu'un d'autre avec leur charter. Si les migrants méprisent tant l'Europe, pourquoi ne restent-ils pas chez eux, dans leur pays d'origine ?

 

- Et pourquoi ont-ils été autorisés à y aller ? C'est une question pour les deux parties. Les migrants y sont allés pour des raisons financières, pour avoir la possibilité de vivre des allocations et pour ramener progressivement toute la famille. Et les Européens savaient quelle serait l'attitude à adopter face à leurs défilés de minorités sexuelles, à la propagande de l'hédonisme, au rejet de la morale. Mais ils ont fermé les yeux. Et maintenant, ils avaient peur de les ouvrir, de faire face à la menace et même d'appeler les choses par leur nom.

 

* - L'organisation est interdite en Russie.

 

 

Natalia Narochnitskaya

 

http://narotchnitskaya.com

 

Natalia Alexeevna Narochnitskaya (née en 1948) - célèbre historienne, diplomate, personnalité publique et politique russe. Docteur en sciences historiques. Chercheur principal de l'IMEMO RAS. Directeur de la Fondation Perspective historique. Président de l'Institut européen pour la démocratie et la coopération. Membre permanent du Club d’Izborsk.

 

Traduit du russe par Le Rouge et le Blanc.

Lire la suite

Les moutons ne font jamais l'histoire, par Shamil Sultanov (Club d'Izborsk, 1er février 2015)

6 Novembre 2020 , Rédigé par Pierre-Olivier Combelles Publié dans #Club d'Izborsk (Russie), #Opération Charlie, #Société, #religion

Les moutons ne font jamais l'histoire, par Shamil Sultanov (Club d'Izborsk, 1er février 2015)
"Si un homme n'est pas prêt à mourir pour ses idéaux, alors soit ses idéaux ne valent rien, soit lui-même ne vaut rien".

Ezra Pound

 
Shamil Sultanov. LES MOUTONS NE FONT JAMAIS L'HISTOIRE.

1er février 2015

 

https://izborsk-club.ru/4675

 

 

L'apothéose de la grande provocation a été la marche de millions de gens ordinaires sous le slogan : "Je suis Charlie". Bien que les mots "je suis un mouton" seraient plus justes.

 

En fait, le taureau européen, qui est surtout une classe moyenne condamnée, n'est pas sorti pour défendre une liberté d'expression éphémère et incompréhensible. En fait, ce cortège manifestait l'image d'une communauté sociale idéale de la civilisation occidentale - une foule immense de millions de personnes, entraînée, complexe, toute en moutons colorés et irisés.

 

Le mouton ressent toujours la peur intérieure, et ce n'est que dans le troupeau qu'il cesse de la ressentir.

 

En fin de compte, le plus important sur la crise, les fractures historiques - la passiónarnost de masse. Une promenade de deux heures, par temps chaud, même dans une foule millionaire à Paris, avec l'affiche "Je suis Charlie" n'est pas passiónarnost. Si un millier de personnes dans cette foule de deux millions de dollars déclaraient qu'elles iraient demain en guerre contre l'IGIL pour défendre la liberté d'expression dans le monde occidental - ce serait un acte !

 

Mais pour agir, il faut être des personnalités, et les moutons qui sont conduits à l'abattoir ne sont pas des personnalités !

 

Sur notre Internet, j'ai trouvé une belle image qui s'oppose au mouton européen :

 

"Quelqu'un a-t-il craché au visage de votre mère en se tenant devant vous ? Avez-vous publié des photos de votre sœur nue sur Internet ? Tu as chié sur les médailles de ton défunt grand-père ?

 

Les "journalistes" "Charlie Hebdo" ont fait tout cela de manière professionnelle. Depuis des années. Ils ont été payés pour cela.

 

Et c'est pourquoi je suis syrien aujourd'hui ;

 

Je suis un garçon palestinien qui étouffe sous les ruines de ma maison à Gaza ; je suis un Arseniy de cinq ans, déchiqueté par une mine lancée par l'armée ukrainienne à Slavyansk. La dernière chose que j'ai vue avant de devenir aveugle, c'est ma mère mourante, qui m'a couvert pour que je puisse vivre six heures de plus ;

 

Je suis chauffeur de taxi, mécanicien, mineur, un simple ouvrier de Donetsk qui a pris les armes pour protéger ma famille des néo-nazis ukrainiens ;

 

Je suis prisonnier à Guantanamo, on me torture. Pas d'avocat, pas de tribunal - ma famille ne sait même pas que je suis encore en vie ;

 

Je suis un Cubain qui pourrit vivant dans une prison secrète de la CIA dans un pays quelconque. Peut-être même dans la vôtre, je ne sais pas ;

 

Je suis un enfant tué par un flic américain qui a pensé "Je l'ai menacé".

 

Je suis l'un des policiers français tués le 7 janvier.

 

Mais je ne suis pas votre putain de Charlie !

 

Pas aujourd'hui, jamais".

 

L’Attentat de Paris a montré une fois de plus que la civilisation occidentale n'est ni européenne, ni chrétienne, ni même judéo-chrétienne, mais qu'elle est le fruit de la laïcité* et de l'athéisme.

 

Vous voyez sans cesse à quel point le grand Allemand Oswald Spengler avait raison lorsqu'il a proclamé il y a cent ans : "Le christianisme en Europe est mort dans la transition culturelle".

 

Les représentants de la "grande civilisation occidentale" peuvent et veulent tuer, et tuer en masse, anonymement et beaucoup, comme ils l'ont fait et le font en Afghanistan, en Irak, en Palestine. Mais ils sont terrifiés par la mort. Pourquoi ? Car cette civilisation a définitivement perdu ses valeurs sacrées, qui, par définition, sont supérieures à la vie biologique. Comme l'a dit le grand et infortuné poète Ezra Pound : "Si un homme n'est pas prêt à mourir pour ses idéaux, alors soit ses idéaux ne valent rien, soit lui-même ne vaut rien".

 

Selon le journal de demain.

 

 

Shamil Sultanov

 

Shamil Zagitovich Sultanov (né en 1952) - philosophe, historien, publiciste, personnalité publique et politique russe. Président du Centre de recherche stratégique "Russie - monde islamique". Membre permanent du Club d'Izborsk.

 

Traduit du russe par Le Rouge et le Blanc.

 

* NdT: du laïcisme plutôt, c'est à dire un mélange de matérialisme athée militant et de nihilisme, avec l'argent et le jouissance des biens matériels comme valeur suprême. Cela n'est pas nouveau: "L'âge de la chevalerie est passé. Celui des sophistes, des économistes et des calculateurs lui a succédé; et la gloire de l'Europe est éteinte à jamais." (Sir Edmund Burke, à propos de la reine Marie-Antoinette: http://pocombelles.over-blog.com/2015/04/il-n-y-a-maintenant-seize-ou-dix-sept-ans-que-je-n-ai-vu-la-reine-de-france-c-etait-aversailles-elle-etait-encore-la-dauphine-et-cer

Les moutons ne font jamais l'histoire, par Shamil Sultanov (Club d'Izborsk, 1er février 2015)
Les moutons ne font jamais l'histoire, par Shamil Sultanov (Club d'Izborsk, 1er février 2015)
Lire la suite

Lettre ouverte adressée aux scientifiques, aux intellectuels et à tous les citoyens du monde (IRNA)

5 Novembre 2020 , Rédigé par Le Rouge et le Blanc Publié dans #Asie, #France, #Iran, #Opération Charlie, #Religion

Téhéran (IRNA) -Une lettre ouverte adressée aux scientifiques, aux intellectuels et à tous les citoyens du monde, signée par un nombre d’intellectuels et de personnalités religieuses et politiques, représentants de divers pays et de cultes, met en garde contre les tentatives visant à semer la discorde entre les adeptes des religions divines et la propagation d’une islamophobie cachée derrière le droit à la liberté d'expression.

La lettre pointe du doigt une politique islamophobe qui fait partie des traditions idéologiques de la France et des États-Unis. « La conséquence en est les phénomènes que nous constatons actuellement tels que la séparation de la communauté musulmane de la communauté non-musulmane, l'étiquetage provoquant la terreur, les discriminations professionnelles et sociales et les comportements hostiles de la police dont les musulmans sont les victimes », peut-on lire dans le texte.

Les signataires dénoncent également la « pensée eurocentrique » de la France qui a déjà été à l'origine de « grandes erreurs dans l'Histoire ».

Déplorant les deux poids deux mesures des autorités françaises, les auteurs de cette lettre ouverte, se sont dits étonnés que les discours haineux et les attaques constantes du magazine satirique controversé français, Charlie Hebdo, contre l'Islam, les musulmans et le Saint Prophète, ne fasse pas l'objet d'une poursuite judiciaire. Par contre ces agissements sont soutenus par tout un Etat et des alliés à l’étranger au nom d’une espèce de pseudo liberté d’expression !, déplorent-ils.

En informant tous les penseurs, intellectuels et les personnes libre d'esprit, la lettre tente ainsi à mettre en garde les gouvernements qui incitent directement ou indirectement aux haines raciales et religieuses, comme celui de la France, contre le danger de leurs mesures renforçant l'hostilité et contre le fait qu'il serait le seul responsable du catastrophe qui risque de toucher tous et dont les conséquences dépasserait certainement le cadre d'une religion, une race ou une ethnie.

Parmi ses 29 signataires se trouvent les hauts représentants des minorités religieuses iraniennes (zoroastrienne, assyrienne, arménienne et juive) et un nombre de hautes personnalités culturelles, universitaires et religieuses toujours iraniennes et étrangères ( Irak, Liban, Palestine, Tunisie et aux Etats-Unis).

Voici l’intégralité de la lettre dont une copie a été adressée à l’IRNA :

 

Au nom de Dieu Clément et Miséricordieux

 

Honorables scientifiques, intellectuels et citoyens du monde,

La raison d'être de la démocratie, sous sa forme saine et juste, est le respect des êtres humains. Tout acte qui conduirait au non-respect, à la discrimination et la propagation de la haine contre les hommes, que ce soit effectué sous prétexte du libéralisme et de la démocratie ou en recourant à la force et à la dictature, est une action contre l'humanité. L'esprit de la démocratie n'est pas compatible avec la politique de deux poids, deux mesures, encourageant la violence contre une communauté et la tolérance envers une autre. L'attaque au Saint Prophète de l'Islam est d'un côté une attaque contre tous les prophètes des religions divines et contre l'ensemble de la communauté humaine, et de l'autre côté, une source de frustration pour une grande population comme la communauté musulmane, ce qui aurait pour conséquence la propagation de la haine et le mécontentement des membres de cette communauté. En effet, le seul chemin dont l'humanité dispose est de revenir vers le Message de Dieu qui est la véritable loi pour atteindre le salut. Pourtant, tous les savants du monde s'accordent sur le fait que la moindre des choses serait d'assurer le respect de la communauté humaine et la reconnaissance de l'être humain et l'humanité en tant que le chef-d'œuvre de la création. 

Actuellement, nous vivons dans une société où l'oppression et le mépris de l'autrui gagnent du terrain avec de plus en plus de vitesse et où l'injustice, la discrimination, l'hostilité et le discours de la haine se sont largement répandus.

La France, avec sa pensée eurocentrique, a déjà été à l'origine de grandes erreurs dans l'Histoire, des erreurs qui ont eu pour conséquence l'emprisonnement de certains, le pillage de d'autres, des massacres, l'hégémonie et l'oppression de la population de diverses régions du monde et en un mot, la violation des droits de l'homme et de la liberté de la communauté humaine. A notre époque aussi, en gardant le même esprit et en suivant la même politique de deux mesures, deux poids, ce pays est à l'origine de l'établissement d'un climat de haine, des confrontations sociales et l'atteinte aux sentiments d'une grande partie de la population mondiale dont le nombre approche, aujourd'hui, deux milliards de personnes.   

Les tentatives visant à semer la discorde entre les adeptes des religions divines et la propagation de l'islamophobie, ont toujours fait partie des traditions idéologiques de la France et des Etats-Unis. La conséquence en est les phénomènes que nous constatons actuellement tels que la séparation de la communauté musulmane de la communauté non-musulmane, l'étiquetage provoquant la terreur, les discriminations professionnelles et sociales et les comportements hostiles de la police dont les musulmans sont les victimes.

Dans la lutte des sociétés pour la défense des droits de l'homme, de la liberté d'expression et de la démocratie, le gouvernement français est le dernier à disposer d'un tel droit, étant donné son histoire entachée de nombreux crimes contre l'humanité, des génocides, des massacres, et des répressions violentes. La liste suivante ne reflète qu'une partie de ces crimes commises durant le vingtième siècle :

1) En 1940 : En Algérie, pendant la lutte anticoloniale dans les années 1940, le gouvernement français a tué plus d'un million d'Algériens, et blessé et expulsé des centaines de milliers de personnes. Les violences systématiques contre les Algériens se sont poursuivies avec les massacres de Setif et Guelma, de 1945 à 1962, jusqu'à ce que le pays déclare finalement son indépendance. Près de 30 000 musulmans ont été tués durant cette période. [1] En plus, l'Algérie a été victime du génocide culturel depuis 1830, la France ayant modifié de nombreux sites culturels et religieux de ce pays. [2]

2) En 1947 : le 29 novembre, le massacre de civils vietnamiens [3] dans un village par l'armée française à l'époque de la domination française au Vietnam, une attaque au cours de laquelle 326 maisons ont été incendiées, de nombreuses femmes violées avant d'être assassinées par des soldats français et plus de 300 civils ont été tués, dont 170 femmes et 157 enfants. [4]

3) En 1961 : le massacre des manifestants algériens à Paris par la Police Nationale Française qui a battu et noyé dans la Seine plus de 300 personnes.[5]

4) La France a également participé indirectement au génocide du 1994 au Rwanda en mettant des armes à la disposition des milices de Juvénal Habyarimana et en les entrainant au combat. Elle a ainsi contribué au massacre de près de 800 000 personnes au cours de trois mois. D'ailleurs, alors qu'un rapport officiel présenté en 400 pages par la Commission Ougandaise [6] et publié par Paul Kagamé, le président Rwandais en 2007 prouve clairement que '' les troupes françaises ont été directement impliquées dans l'assassinat des Tutsis et des Hutus" et que "les forces françaises ont à plusieurs reprises  «violé les survivants tutsis.» [7], non seulement les autorités françaises ont refusé catégoriquement de s'excuser [8], mais aussi le ministre français des Affaires Etrangères à l'époque du génocide, Alain Juppé, a qualifié la poursuite juridique de ce génocide de « la déformation de l'histoire».

Honorables chercheurs et scientifiques du monde,

 La France a violé les droits de l'homme à de nombreuses reprises durant ses années de colonisation, particulièrement en Afrique. Elle a occupé et colonisé en 1524, plus de 20 pays de l'Afrique du Nord et de l'Ouest. En fait, près de 35 pour cent de la surface de ce continent a été sous la domination française pendant 300 ans. La population du Sénégal, de la Côte d'Ivoire et du Bénin étaient alors réduite en esclavage et toutes les ressources de ces régions étaient exploitées par la France. Pendant cette longue période, toutes les tentatives de décolonisation ont été sévèrement réprimées si bien que plus de 2 millions d'Africains y ont perdu la vie. 

La France, dans son droit positif, a prévu des lois concernant la défense des droits de l'homme visant à lutter contre le racisme, l'incitation à la haine, et la discrimination. Nous pouvons nous appuyer sur ces mêmes lois pour condamner les actes de sacrilège dont les musulmans sont les victimes. La liste suivante comprend les dispositions les plus importantes dans la réglementation française qui criminalisent le discours haineux, la discrimination et le non-respect des religions et prévoient des sanctions pour les éviter.

 1) Les dispositions concernant l'incitation à la haine en France dans la Déclaration des droits de l'Homme et du Citoyen Français (adoptée en 1789), figurent aussi bien dans le code civil que dans le code pénal. La loi prétend punir les citoyens qui diffame ou injurie des individus et des groupes en raison de leur appartenance religieuse, ethnique, nationale ou raciale.

2) En plus, les articles 24, 32 et 33 de la loi française (adoptée le 29 juillet 1881) concernant la liberté de presse interdisent aux individus l'incitation à la discrimination, à la haine, ou à l'atteinte contre le corps et la personne des individus ou des groupes en raison de leur appartenance ou non-appartenance, réelle ou fantaisiste, à une ethnie, une nation, une race ou une religion. Ces actes seront punis de l'emprisonnement, d'une amende et la suspension de certains droits civils [9].

3) Ces dispositions mises à part, selon '' la loi de la lutte contre le racisme'' adoptée en 1972, le gouvernement français interdit l'activité des groupes promulguant le racisme [10].

4) En outre, la loi contre les discours haineux sur internet (adoptée le 13 mai 2020) interdit la publication du contenu haineux sur le réseau.

Pourtant,  nous pouvons constater que non seulement les discours haineux et les attaques constantes de Charlie Hebdo contre l'Islam, les musulmans et le Saint Prophète, enfreignant les lois susmentionnées, ne font pas l'objet d'une poursuite juridique, mais qu'ils sont aussi considérés, à tort et de par partialité, comme une manifestation de la liberté d'expression. Par contre, toute sorte de soutien porté à la population réprimée de la Palestine et toute tentative de condamnation de l'apartheid sioniste ou de mise en question des pays du monde qui soutiennent les effroyables crimes de ce régime infanticidaire est tout de suite poursuivie par la loi et condamnée de façon la plus violente.

D'un côté, nous pouvons constater qu'insulter le judaïsme et les juifs dont la population ne constitue que 600 000 personnes en France et 15 millions de personnes dans le monde est considéré comme illicite et constitue une infraction au code civil et pénal, d'ailleurs pour éviter de mettre l'Holocauste en question, la France a prévu la Loi Gayssot (adoptée en juillet 1990). De l'autre côté, on voit que l'islam qui est la dernière religion divine et son Saint Prophète, le dernier des prophètes divins, avec une communauté constituée de deux milliards de musulmans est victime de toutes sortes d'insultes, de discrimination et de terreur, ses adeptes sont sous la pression de l'islamophobie et menacés de guerre et de massacre et qu’aucun de ces actes n'évoque la réaction, même apparente, du gouvernement français. Bien évidemment, l'islam et ses véritables adeptes condamnent toute sorte d'insulte portée aux religions en général, et aux valeurs des nations en particulier et portent un regard semblable au christianisme, au judaïsme et à l'islam. 

Le regard eurocentrique et égocentrique de la France est à l'origine de la collusion historique et répressive des pays colonisateurs, aussi bien en Europe, avec sa sombre histoire entravée des crimes effroyables, qu'en Afrique opprimée sous l'apartheid raciste ou dans les territoires occupés par l'apartheid ethnique des Sionistes.      

Il paraît que la France d'aujourd'hui, n'a pas appris de son passé colonial plein d'échecs et du destin honteux des autres pays agresseurs et qu'elle est de nouveau tombée dans le piège de ses anciennes méthodes désagréables, sombres et haineuses qui risque d'engendrer de nouvelles catastrophes humaines. Or, l'analyse des courants actuels et les réactions en cours renforce l'hypothèse selon laquelle le gouvernement français fait exprès de continuer ses comportements indus afin de provoquer les réactions de vengeance qu'il compte utiliser pour justifier la répression encore plus intense des minorités religieuses, raciales et spirituelles. Néanmoins, les gouvernements comme celui de la France devrait être conscients du danger de leurs mesures renforçant l'hostilité. Ces mesures peuvent préparer le terrain à de grands dégâts à l'échelle mondiale au XXème siècle.

Finalement, nous tenons à insister sur le fait que nous distinguons aujourd'hui le peuple français et les partisans de la justice dans ce pays des autorités, et nous estimons que ceux qui veulent du bien à la France  devraient tenter d'améliorer cette situation et d'empêcher toute sorte de discrimination sociale systématique contre les musulmans réprimés de la France et de ne pas permettre que la compétition pour le pouvoir devienne une source de l'expansion de l'oppression et d'un comportement injuste contre les musulmans de la France, ce qui rappellerait encore une fois au monde, le passé colonial de ce pays. 

En informant tous les penseurs, intellectuels et les personnes libre d'esprit, nous tenons à mettre en garde le gouvernement français contre le fait qu'il serait le seul responsable du catastrophe qui risque de nous toucher tous et dont les conséquences dépasserait certainement le cadre d'une religion, une race ou une ethnie. Nous lui demandons ainsi de présenter ses excuses au Saint Prophète de l'islam, de fermer les journaux qui propagent un discours haineux et de poursuivre les responsables des actes de sacrilège et de les condamner aux peines prévues par la loi.

Honorables chefs religieux, élites, intellectuelles et citoyens du monde,

Nous, les auteurs de cette lettre, pensons qu'une attention portée aux erreurs radicales commises dans le passé par la France et à son extrémisme idéologique constitue un important point de départ permettant à des intellectuels du monde et au peuple libre de la France de pouvoir laisser derrière eux les crises et les conflits actuels et même y remédier.   

Nous demandons de la Haute Commissariat des Nations Unies, ainsi qu'au Secrétariat Général des Nations Unies et la Cour de La Haye de réagir, comme il faut, aux mesures qui conduisent à la propagation de la haine et à la violation des droits de l'homme dont la plus basique constitue le respect des valeurs culturelles et sociales des hommes et d'adoption des lois empêchant l'atteinte aux prophètes, aux religions divines et à leurs adeptes.

Nous invitons également les chefs religieux du monde, en particulier les mondes musulman, chrétien et juif, de s'unir entre eux et s'opposer aux conflits actuels entre les différentes religions, races et ethnies qui conduisent à l'oppression et à la pratique de l'injustice et élargissement du cercle de la haine. Nous leur demandons aussi de ne pas permettre aux racistes et aux extrémistes de violer les droits de l'homme.

Nous conseillons également au président français, M. Macron, de prendre des mesures contre les atteintes au Saint Prophète de l'Islam dans cette période de la pandémie du Covid-19 qui a entraîné la mort d'un grand nombre de personnes, a mise en danger de la vie ordinaire des gens et provoqué l'angoisse générale. Nous lui demandons de ne pas rajouter à l'inquiétude de la population en faisant descendre 7000 policiers armés dans les rues, car le virus de la haine-20, pourrait aggraver les crises sociales autant que le virus pandémique de Covid-19.

Avec l'expression de nos salutations les plus respectueuses

 

[1] http://www.algerie-dz.com/article611.html

[2] https://web.archive.org/web/20080922190656/http://www.ldh-toulon.net/spip.php?article2236

[3] Thảm sát Mỹ Trạch

[4]https://web.archive.org/web/20101009183535/http://www.quangbinh.gov.vn/3cms/?cmd=130&art=1186213703100&cat=1179730730203  

[5] https://archive.org/details/globalnoiseraphi00mitc/page/77/mode/2up  

[6] https://www.vie-publique.fr/sites/default/files/rapport/pdf/194000082.pdf  

[7] https://www.lepoint.fr/monde/role-de-la-france-au-rwanda-et-si-paul-kagame-disait-vrai-07-04-2014-1810025_24.php#  

[8] http://news.bbc.co.uk/1/hi/world/africa/7542418.stm

[9] https://www.loc.gov/law/help/freedom-expression/france.php

[10] https://www.legifrance.gouv.fr/jorf/id/JORFTEXT000000864827?isSuggest=true

 

Source: https://fr.irna.ir/news/84099387/Double-standard-dans-l-approche-de-la-démocratie-des-pays

Lire la suite

S. Nasrallah à la France : on vous avait prévenu que les takfiristes se retourneront contre vous. Les Musulmans ne croient pas que vous défendez la liberté d’expression (31 octobre 2020)

3 Novembre 2020 , Rédigé par Le Rouge et le Blanc Publié dans #Opération Charlie, #Religion, #Politique, #France

S. Nasrallah à la France : on vous avait prévenu que les takfiristes se retourneront contre vous. Les Musulmans ne croient pas que vous défendez la liberté d’expression (31 octobre 2020)

Rédaction du site 

Au cours d’une allocution télévisée, le secrétaire générale du Hezbollah, sayyed Hassan Nasrallah  a consacré tout son discours aux derniers incidents  qui ont éclaté en France, suite aux caricatures offensives republiées par le magazine satirique Charlie hebdo contre le prophète Mohammad (P).

Selon lui, en plus de cette republication qui a « offusqué plus de deux milliards de musulmans », se sont ajoutées les déclarations du président français Emmanuel Macron qui, en la soutenant ont exacerbé la tension. Provoquant des actes terroristes qui sont certes « déplorables », a-t-il tenu à souligner. En allusion à la décapitation de l’enseignant puis  à l’assassinat de trois personnes à Nice.

« Au lieu  de calmer les esprits, au lieu de sacrifier certaines de leurs positions , au lieu de chercher dans les origines de ces actes terroristes et dans les causes réelles  de leurs répercussions sur la diffusion des caricatures offensant le Messager de Dieu Mohammad (P), les autorités françaises – depuis son président jusqu’au plus bas de l’échelle de l’administration française-, ont durci leurs positions , provoquant une vague d’actes terroristes condamnables à tous les niveaux », a-t-il reproché. .

Et de poursuivre : « la France ne doit pas faire adosser la responsabilité de ces actes terroristes à toute une religion, à l’Islam,  encore moins à plus de deux milliards de  musulmans », soulignant « quand un crime est perpétré, seul l’auteur du crime doit assumer la responsabilité de son acte ».

« Si un chrétien commet le même crime contre un musulman- et cela s’est produit en Europe- faut-il accuser tout le christianisme et le remettre en cause? ou pire accuser le Christ d’en être la cause ?  Certes pas ! Malheureusement les autorités françaises ont utilisé des termes injustes contre l’Islam, en l’assimilant au fascisme » a-t-il noté.

Le secrétaire général du Hezbollah, a rappelé avoir averti la France: « en 2011, on vous avait prévenu contre la pensée wahhabite , cette pensée qui a donné naissance au takfirisme, on vous avait averti : ne leur accordez pas votre soutien, car ces groupuscules terroristes perdront en Syrie et le jour où ils décideront de revenir chez eux, ils se rendront en Europe, car elle est plus proche que les USA et ils  se retourneront contre vous..  »

Son éminence a ajouté : « assumez votre responsabilité dans ces actes barbares. C’est  vous qui aviez encouragé, voire formé ces takfiristes.. Alors dites-moi qu’est-ce que le prophète à avoir avec ces crimes ?? C’est vous qui devez-vous remettre en question, remettre en cause votre soutien à ces groupuscules takfiristes et le pire c’est que vous commettez toujours les mêmes erreurs ! Souvenez-vous de l’Afghanistan, qu’avez-vous fait dans ce pays?   Le 11 septembre est la conséquence de vos actes là-bas ».

S’adressant toujours à la France, le numéo un du Hezbollah a souligné que les Musulmans dans le monde ne croient pas le président français, lorsqu’il dit vouloir défendre la liberté d’expression, « car dans de nombreux cas, vous êtes passé outre de cette liberté et vous avez réprimé des personnalités pour la simple raison qu’elle ont exprimé des point de vue qui vous déplaisent », citant l’exemple du philosophe français Roger Garaudi, lorsqu’il a publié son livre « Les mythes fondateurs de la politique israélienne », dans lequel il avait contesté les chiffres de l’Holocauste.

Et d’indiquer : « sachez que la liberté d’expression que vous défendez en tant que valeur humaine, n’en est pas une, car vous ne la défendez que pour une certaine catégorie de personnes, elle est valable pour les sionistes et pas pour les musulmans. C’est donc un principe qui a perdu toute sa crédibilité auprès de tous les musulmans ».

En conclusion, son éminence a proposé diverses solutions pour régler cette question , reprenant à son compte une proposition qui a été faite par le cheikh d’al-Azhar en Egypte, « notamment une législation internationale qui protège les prophètes de toutes les religions célestes ou les personnes saintes et sacrées, tout en garantissant la liberté d’expression ».

 

Les principaux points de son discours:

Je félicite tous  les musulmans pour  la commémoration de la naissance de notre prophète, le messager de Dieu Mohammad (S)..

Le messager de Dieu Mohammad (S) est né avant 1450 ans, en l’Année de l’éléphant, au mois de Rabih 1er, cette naissance était le prélude au message divin, le dernier et ultime message , d’où le hadith prophétique « le licite de Mohammad est licite jusqu’au jour de la Résurrection et ce qui est prohibé par Mohammad , est prohibé jusqu’au jour de la Résurrection ».

Tous les prophètes, dont les plus connus comme Ibrahim, Moussa, Issa (le Christ, ndlr) ont connu des miracles, leur messages, leurs exploits miraculeux nous ont été retransmis.

Le Messager de Dieu a connu des miracles divers que les gens  de son époque ont pu constater et qui ont été  retransmis par les livres d’histoire. Mais en plus de ces miracles que nous n’avons pas vécu , il existe un miracle qui est perpétuel à savoir le coran , un livre religieux qui,  avec ses versets , sa forme et son contenu, et malgré les tentatives de le déformer que ce soit de la part des musulmans ou des non musulmans, est resté intact. Cela est en soi un miracle, personne ne peut protéger un livre durant plus  mille  ans de la sorte.

Cela indique que ce livre est sous la protection divine car écrit par Dieu, et ce livre a relevé le défi à toute l’humanité, il a défié les gens de n’importe quel époque de créer un seul verset coranique similaire, et non tout le livre, mais personne n’a réussi à le faire..

Le messager de Dieu a réussi à transformer une société, celle de Yathreb formée de tribus, celle de la Mecque, bref celle de la péninsule arabe. Comment vivaient les gens de l’époque avant l’avènement de l’Islam? Sur le plan social, économique, culturel,  politique, où sévissait les guerres, la pauvreté, l’analphabétisme, l’oppression, l’inégalité , l’injustice ?..

Si nous étudions ce que la mission du prophète  a provoqué comme changements drastiques  dans les valeurs humaines, dans la condition de la femme, dans les normes, les lois, les mœurs , bref une transformation  qui a instauré la base du changement mondial de l’humanité et cet exploit a eu lieu en seulement 30 années, alors qu’ on sait qu’ une simple révolution a besoin de plus 50 ans pour établir un changement..

Cet honorable prophète, Mohammad (P), est pour tous les musulmans un homme digne d’être adoré, c’est pourquoi ils le vénèrent et ces sentiments persisteront  à travers les siècles, cet amour, cette passion pour le prophète Mohammad (P) est sans précédent, sont sincères,  vrais et profonds.

Certes les  musulmans peuvent diverger entre eux sur d’innombrables questions sauf sur une seule : l’amour pour le prophète Mohammad (P). Pour eux cette personne est la plus parfaite, la plus proche d’Allah et la plus aimée chez Allah… L’Amour pour lui est un amour qui s’est mêlé à la chair des Musulmans, il coule  dans leurs veines, il vibre dans leurs cœurs,  ils le glorifient et reconnaissent son statut chez Allah. Par conséquent, les musulmans ne peuvent pas tolérer une offense contre ce prophète (P) et il considère que défendre le prophète (P) est une question qui dépasse tous les préjugés et   ils ne peuvent la tolérer, encore moins la justifier..

 

1- le problème de la France avec l’Islam et les musulmans 

 

a- Il ne s’agit pas  de moraliser, mais de trouver des solutions avec rationalité. Commençons par l’incident de Nice où un homme musulman a tué trois personnes et blessé d’autres d’une manière sauvage , nous   condamnons cet incident avec véhémence , d’ailleurs les   musulmans l’ont déjà fait partout au monde, cet incident est banni par l’Islam qui interdit de tuer les innocents pour une simple question de doctrine. Tout acte semblable est illicite et illégitime.

b- La France ne doit pas faire assumer la responsabilité de ce crime à l’Islam ni à tous les musulmans, ce crime ne doit pas être exploité pour remettre en cause l’Islam,  cela est injustifiable et immoral. Au lieu  de calmer les esprits, au lieu de sacrifier certaines de leurs positions , au lieu de chercher dans les origines de ces actes terroristes et dans les causes réelles  de leurs répercussions, au lieu de renoncer à la diffusion des caricatures offensives contre le Messager de Dieu Mohammad (P), les autorités françaises – depuis son président jusqu’au plus bas de l’échelle de l’administration française-, ont durci leurs positions provoquant une vague d’actes terroristes condamnables  à tous les niveaux…

La France ne doit pas faire adosser la responsabilité de ces actes terroristes à toute une religion,  l’Islam,  encore moins à plus de deux milliards de  musulmans. Quand un crime est perpétré, seul l’auteur du crime doit en assumer la responsabilité.

Si un chrétien commet le même crime contre un musulman- et cela s’est produit plusieurs fois en Europe- faut-il accuser tout le christianisme et le remettre en cause ou pire accuser le Christ (P) ?  Certes pas! Malheureusement les autorités françaises ont utilisé des termes injustes contre l’Islam, en l’assimilant au fascisme.

Les USA commettent des actes terroristes depuis des décennies, partout dans le monde, comme en Afghanistan où des milliers de personnes ont été massacrées. Est-ce qu’on accuse les chrétiens de ces crimes parce que le président des USA est chrétien ?? Sachant que le christianisme récuse ce genre de crimes et les condamne?  Même cas de figure  pour les pays européens.. Personne parmi les musulmans n’a accusé le christianisme ou les chrétiens d’être responsables de ces crimes, et donc  il n’est pas permis quand un chrétien ou un musulman  ou un juif commet un crime d’accuser leurs religions respectives..   Si vous respectez l’Islam comme vous le prétendez alors il ne faut pas utiliser ce genre de termes diffamatoires.

c- Il est vrai aussi qu’il y a des musulmans qui offensent le prophète Mohammad (P), qui déforment l’Islam par leurs actes terroristes, ils nuisent à l’Islam, à l’instar de Daech à travers les décapitations, les égorgements, la destruction des églises, des mausolées islamiques, des sites touristiques culturelles, les viols. Ce genre d’actes est inadmissible et n’a rien avoir avec le message de l’Islam, nous sommes hostile à ce genre d’actes.. Mais s’il y a des musulmans qui offensent le prophète (P), est-ce que cela vous donne le droit ou la justification de le faire ??

d– Au lieu d’accuser l’Islam d’être le responsable de ces actes terroristes, il faudrait que vous détectiez votre propre responsabilité quand vous avez soutenu les groupuscules takfiristes?..

Revenons quelques années en arrière, le wahhabisme-takfirisme, cette mentalité qui refuse de reconnaitre l’Autre, et qui commet des crimes barbares,  cette mentalité, vous l’avez protégé, vous  avez offert aux takfiristes toutes les facilités : visas, soutien logistique, formation paramilitaire, vous avez encouragé ces groupuscules à venir en Syrie et en Irak pour commettre des crimes abominables. Et ensuite vous vous étonnez des actes d’égorgements qui ont lieu chez vous ?? Alors qu’ils avaient commencé à nous égorger ici bien avant de débarquer chez vous ??

Revenez aux archives de 2011, on vous avait prévenu à l’époque : ne vous rangez pas aux côtés des takfiristes,  ne leur offrez pas votre soutien logistique  car ils seront vaincus sur le terrain. Mais votre arrogance vous a empêché de nous écouter. Vaincus, ces terroristes voudront retourner chez soi, pire, ils se retourneront contre vous, ils se rendront en Europe car elle est plus proche que les usa.

Vous avez une grande part de responsabilité dans ces actes terroristes, car vous les avez encouragés dans notre région et contre nous.. et maintenant votre politique envers ces takfiristes s’est retournée contre vous..

Alors dites-moi qu’est-ce que le prophète (P) à avoir avec ces crimes ??  C’est à vous de revoir vos calculs, de vous remettre en question, de remettre en cause votre soutien à ces groupuscules takfiristes et le pire c’est que vous persistez à commettre  les mêmes erreurs. Souvenez- vous en Afghanistan ce que vous avez fait..   Le 11 septembre est la conséquence de vos actes dans ce pays.

e- La France de Macron, dans les récentes évolutions, s’est laissée entrainer  dans une guerre avec l’l’Islam.. Pourquoi ? La cause vient de Charlie hebdo qui a diffusé des caricatures offensant le prophète (P) puis les choses ont dégénéré avec la décapitation du professeur d’histoire..

Les Musulmans ne croient pas que vous défendez la liberté d’expression

Or qu’avez- fait ? Au lieu de calmer les esprits, de travailler sur les conséquences,…, vous avez durci vos positions, les autorités françaises n’ont pas traité avec les causes de ces répercussions .. Elles ont défendu le droit de continuer à diffuser des caricatures sous le slogan de la liberté d’expression ?? Qu’est-ce qui vous empêche de faire un sacrifice de certaines de vos positions ?? Vous dites la liberté d’expression est sacrée ? Si tel est le cas alors pourquoi aucun musulman ne vous croit ?

En réalité nous avons des indices qui prouvent que les autorités empêchent la liberté d’expression dans des questions beaucoup moins importantes. Par exemple l’écrivain et le philosophe français Roger Garaudi : cet homme a fait une analyse sur les mythes fondateurs de la politique israélienne, évoquant entre autres l’holocauste, dont il a contesté la véracité de certains chiffres à la base d’une étude académique. en présentant des chiffres etc.. il a prouvé  l’exploitation de l’holocauste, une exploitation dont l’Allemagne paie toujours le prix pour le mouvement sioniste… Cet homme a voulu exprimer son opinion en se basant sur une approche académique, pour cela il a été condamné par un  tribunal à la prison ! Est-ce cela la liberté d’expression ??

Oui, quand le fait de s’exprimer librement touche une communauté, les juifs, les sionistes,  la liberté d’expression n’est plus sacrée. Alors que quand il s’agit d’offenser  deux milliards de musulmans,  la liberté d’expression devient sacrée..

Votre bataille s’appuie sur une réalité fausse car vous violez la liberté d’expression..

d- D’autre part, une question s’impose. La liberté d’expression est-elle une valeur humaine sacrée et infinie ? Sachant que la Liberté tout court a ses limites, celles du respect des autres.. Si une personne divulgue des informations sur la sécurité nationale de la France dans un journal, la liberté d’expression est-elle admise ? La liberté d’expression n’est pas une valeur humaine indéfinie, car si elle était ainsi, elle serait applicable équitablement sur tous..

Pour conclure sur ce sujet, je peux vous confirmer que les musulmans ne cherchent pas à provoquer l’animosité,  les guerres et les conflits ne manquent pas. C’est vous qui deviez trouver des solutions pour régler cette question, certaines voix affirment que la France ne doit pas se plier face au terrorisme. Mais qui vous demande  de le faire? Bien au contraire. Mais corrigez les erreurs que vous avez commises.. Que la liberté d’expression soient applicable aux non musulmans comme aux musulmans..

Cette bataille que vous persistez à déclencher contre l’Islam  risque de coûter chère à la France et sa grandeur..

Au lieu de tenter de régler les répercussions à la question des caricatures, ôter les arguments qui provoquent ce genre de conséquences. Alors le monde entier sera à vos côtés. Vous avez la responsabilité de régler les choses depuis leurs racines.

La solution proposée par la haute référence religieuse  cheikh al Azhar de criminaliser les atteintes aux valeurs sacrées des nations ou des religions en adoptant une législation internationale est valable. Ce sera une issue pour tous les gouvernements du monde qui revendiquent et parlent de liberté d’expression absolue.

Nous ne devons pas pousser le monde, en particulier la nation islamique et les pays européens, à cause d’allégations irréalistes et incorrectes vers la zizanie. Au contraire, tout le monde devrait coopérer pour traiter ce dossier.  Il est de la responsabilité de la France  de mettre fin à cette discorde.

2-Le peuple du Yémen

Malgré le siège, la guerre, l’agression, les épidémies et les maladies, des foules se sont rassemblées, défiant les raids,  pour célébrer la naissance du Messager de Dieu (P) et le défendre, pour exprimer la profondeur de leur foi et de leur amour pour le Messager de Dieu (P) , traduisant ainsi leur volonté de défendre l’honneur du Messager de Dieu (P).

N’est-ce pas là un message fort au quel  tout le monde devrait s’arrêter, tous les musulmans dans le monde devraient méditer sur ce  message.   N’est-ce pas là un nouvel argument légal et divin?

Alors que le peuple yéménite a besoin d’aide pour se défendre et il a besoin qu’on se tienne  à ses côtés face à l’agression. Il reste debout pendant des heures, scandant des slogans et écoutant leur chef, M. Abdul-Malik Al-Houthi,  affirmant leur attachement à la cause palestinienne et à la défense du peuple palestinien, tandis que ceux qui baignent dans le luxe et le confort, ont vendu la cause palestinienne, et se sont jetés dans les bras de l’ennemi israélien.

Il faut bien lire ce message et le retenir : le peuple du Yémen  est un nouveau  argument divin aux peuples qui se sont cloitrés dans le silence et ont croisé les bras face à leur régimes qui ont vendu la cause palestinienne. Les peuples doivent se lever contre ces régimes ..

Il est temps que cette guerre contre le Yémen cesse, et ce qu’on peut offrir au prophète en ce jour béni est le soutien à ce peuple..

3-Le Liban :

Nous espérons que le premier ministre désigné, en   coopération avec le président de la République, sera en mesure de former un gouvernement le plus rapidement possible.

Nos sources indiquent que les choses sont positives de manière raisonnable.

De notre côté, nous coopérerons et faciliterons tant que nous le pouvons le processus de formation d’un gouvernement, beaucoup de choses  rapportées dans certains médias ne sont pas correctes.

Le moment est venu  pour la coopération et l’ouverture autant que possible pour parvenir à la formation d’un gouvernement.

Un dernier mot sur le coronavirus, je ne me lasserai jamais de répéter à chaque discours, car c’est mon devoir, de respecter les mesures de confinement, le port du masque et la distanciation sociale.  Nous avons atteint le seuil de deux mille contaminés par jour, les hôpitaux sont surchargés,  le nombre de décès augmente de jour en jour.

Nous glissons rapidement vers une réalité très dangereuse.

FIN

Source: AlManar

https://french.almanar.com.lb/1914893

Lire la suite

Sergey Chernyakhovsky : La liberté d'expression des uns est toujours limitée par le droit de défendre l'honneur et la dignité des autres. (Club d'Izborsk, 30 octobre 2020)

30 Octobre 2020 , Rédigé par Le Rouge et le Blanc Publié dans #Club d'Izborsk (Russie), #France, #Opération Charlie, #Politique, #Religion, #Société

Sergey Chernyakhovsky : La liberté d'expression des uns est toujours limitée par le droit de défendre l'honneur et la dignité des autres.  (Club d'Izborsk, 30 octobre 2020)

Sergey Chernyakhovsky : La liberté d'expression des uns est toujours limitée par le droit de défendre l'honneur et la dignité des autres.

 

30 octobre 2020

 

https://izborsk-club.ru/20086

 

 

En Russie, la loi interdit de justifier publiquement les actes terroristes. C'est pourquoi il ne s'agit pas de justifier l'action menée à Paris, lorsque l'islamiste local Abdullah Anzorov a décapité l’enseignant Samuel Paty.

 

En fait, couper la tête d'un professeur, même si ce n'est pas votre professeur, n'est pas une bonne chose. C'est une atrocité.

 

Mais pourquoi ce professeur a-t-il montré à ses élèves des caricatures manifestement offensantes ? S'il enseignait la tolérance, il aurait dû commencer par la tolérance à l'égard de leurs valeurs. Même si elles ont l'air douteuses. Même si vous considérez qu'ils ont des préjugés religieux, les brimades et les insultes ne sont pas guéries.

 

Ce que Samuel Paty a montré, ce sont les caricatures du magazine Charlie Hebdo, dont les frères Kouachi avaient déjà massacré la Rédaction.

 

Peut-être voulait-il voir si les musulmans étaient devenus plus tolérants, mais il ne s'est pas rendu compte que les nouveaux Kouachi seraient trouvés... tout comme il ne s'est pas rendu compte que les Kouachi sont morts en 2015, consciemment, et non par malentendu...

 

La différence entre les Européens et les musulmans d'aujourd'hui est que les premiers considèrent leur existence biologique comme la plus importante de leur vie, tandis que les musulmans considèrent leur foi et leurs valeurs plus importantes que leur vie et même plus importantes que la vie de ceux qui tentent d'en abuser...

 

C'est pourquoi les Européens se sont honteusement rendus et ont cédé leurs capitales à Hitler, alors que les musulmans sont prêts à mourir en défendant leurs valeurs contre les abus des postmodernistes européens.

 

Non, on peut bien sûr considérer que Paty a également décidé de mettre sa vie en danger et l'a délibérément risquée au nom de l'affirmation de ses valeurs. En ce moment, ses valeurs sont le droit d'insulter et de se moquer des sentiments des autres ? Le nouveau droit est le droit d'insulter...

 

En fait, dans le cadre des valeurs européennes de l'insulte, il fallait aller à la barricade et mettre son front sous la balle de l'offensé. Qui avait le droit de tirer le premier.

 

Paty s'est comporté comme un provocateur flagrant, et il devrait être responsable aussi bien de la provocation que de l'insulte. Et en tant que provocateur, il a reçu, en tant que provocateur. Bien que, bien sûr, de manière violente. Mais bafouer les valeurs n'est-il pas un acte violent ?…

 

La violence engendre la violence. Il commis la violence, et il a gagné la violence. Il a trouvé ses Kouachi. La seule chose est que les Kouachi n'ont pas coupé de têtes, ils ont tiré. Charlie Hebdo n'a pas montré de caricatures offensantes dans les écoles , mais les a imprimées pour les adultes.

 

L'interdiction de l'acquittement des Kouachi ne justifie pas ceux qui se sont appelés « Charlie ». Et pour les condamner, il n'est pas nécessaire d'être un fondamentaliste islamique, ou simplement un musulman, ou un chrétien, ou un croyant en général.

 

Que faisaient les gens de "Charlie" ? Insulter les sanctuaires d'autres personnes. Ce que faisait Paty est exactement la même chose.

 

Tout le monde a droit à la liberté d'expression, mais chacun a droit à son propre sanctuaire, à ce qui est plus important pour lui que sa vie.

 

La liberté d'expression ne signifie pas la liberté d'insulter.

 

La liberté d'expression d'une personne est toujours limitée par le droit de défendre son honneur et sa dignité.

 

L'homme diffère de l'animal en général en ce qu'il a certaines valeurs qui sont plus importantes pour lui que son existence philologique, sa vie biologique et ses instincts.

 

Si personne n'a le droit d'enlever la vie à l'homme, alors personne n'a le droit de lui enlever ce qui est plus important pour l'homme que la vie.

 

Les frères Kouachi ont refusé de se rendre et sont morts en disant qu'ils étaient prêts à mourir pour leur foi et pour ce qu'ils considéraient comme leur divinité.

 

Peu importe si Al-Qaida* les a envoyés et a payé leurs dépenses et leurs armes - ils ne sont pas morts pour elle, ils sont morts pour leurs valeurs.

 

Al-Qaida est certainement une organisation terroriste fasciste (interdite sur le territoire russe - ndlr) et elle doit être détruite. Les Kouachi ne sont peut-être pas justifiés, mais il y a une raison de les respecter. Ils avaient la foi - et ils avaient des valeurs. Et ils étaient plus importants pour eux que la vie : cela signifie qu'ils étaient des Humains.

 

Ceux qui se disaient journalistes de "Charlie" et ceux qui, après la punition de ce dernier, déclaraient qu'"il est Charlie", comme le professeur Paty, ne reconnaissaient pas que ceux qu'ils maltraitaient et abusaient moralement avaient quelque chose de plus important que la vie. Ils peuvent donc difficilement être considérés comme des êtres humains.

 

Et "Charlie" ne croyait pas que les gens existaient. Les Kouachi leur ont prouvé non pas qu'Allah est, mais que les Humains sont.

 

Et ce n'est pas vrai que "Charlie" a ridiculisé tout le monde. Ils se sont moqués de beaucoup de gens : la France et l'URSS, Staline et de Gaulle, le christianisme et l'islam. Mais quand, à un moment donné, un de leurs journalistes a ridiculisé le fils du président Sarkozy et le judaïsme de son épouse, ce journaliste a été immédiatement licencié. Charly n'avait pas le droit de se moquer de cela.

 

C'est peut-être pour cela que l'ancien président français Sarkozy, qui a détruit la Libye, a été l'un des premiers à rejoindre son successeur, le président français Hollande, lorsqu’il s'est mis sous la protection des nazis ukrainiens, après les représailles des "guerriers de la terreur de l'information". Et se tenait à ses côtés dans une production théâtrale représentant une millionième "marche de solidarité" avec ces terroristes de l'information dans les rues de Paris.

 

Puis Paris s'est mis dans l'embarras avec cette marche. Aujourd'hui, Macron s'est mis dans l'embarras en récompensant le provocateur Paty.

 

Il est absolument ridicule d'encourager l'expansion de l'Islam en France et de se moquer en même temps de la foi musulmane. Eh bien, c'est une chose. Mais ce n'est qu'une illustration de l'entropie morale-intellectuelle dans laquelle, hélas, tombe la civilisation quasi-européenne actuelle.

 

"Charlie, comme Paty, étaient eux-mêmes des terroristes, comme les Kouachi. Seulement informationnel. Parce qu'insulter est autant un acte terroriste qu'infliger la mort.

 

La terreur morale et la terreur de l'information doivent être punies plus sévèrement. Parce qu'elles attaquent plus que la vie - l'honneur et la personnalité.

 

Et quand les personnages qui se disent êtres humains, comme Svanidze ou des journalistes comme lui, éternellement et furieusement moqués par les journaux ont essayé d'affirmer que l’insulte est une valeur et une tradition indispensable de l'Europe - ils ne font que mentir et se défiler.

 

Et Sheridan a écrit sur des gens comme eux il y a deux cents ans dans son « L'École de la médisance »**.

 

La tradition européenne, d'ailleurs, a toujours été différente : conduire un stupide insensé à la limite et le frapper au front pour un geste d'honneur.

 

Les Kouachi sont morts pour leur droit d'être humains : pour défendre leurs valeurs et leur honneur.

 

 

* une organisation terroriste interdite sur le territoire russe.

 

 

Sergey Chernyakhovsky

 

Tchernyakhovsky Sergey Felixovich (né en 1956) - philosophe politique russe, politologue, publiciste. Membre titulaire de l'Académie des sciences politiques, docteur en sciences politiques, professeur à l'Université d'État de Moscou. Conseiller du président de l'Université internationale indépendante sur l'environnement et la politique (IEPU). Membre du Conseil public du ministère russe de la culture. Membre permanent du Club d’Izborsk.

 

Traduit du russe par Le Rouge et le Blanc.

 

**  NdT: https://fr.wikipedia.org/wiki/L%27École_de_la_médisance

Sergey Chernyakhovsky : La liberté d'expression des uns est toujours limitée par le droit de défendre l'honneur et la dignité des autres.  (Club d'Izborsk, 30 octobre 2020)
Lire la suite

Dzhambulat Umarov: "On a le sentiment que le président français fait tout pour détruire son propre pays"

27 Octobre 2020 , Rédigé par Le Rouge et le Blanc Publié dans #France, #Politique, #Russie, #Opération Charlie

Société, 27 octobre, 10:53 46 052

 

Le mufti de Tchétchénie a qualifié Macron de "terroriste numéro 1" et d'"ennemi des musulmans ».

 

https://www.rbc.ru/society/27/10/2020/5f97c46e9a794713944358f2

 

Le chef spirituel a accusé les autorités françaises d'inciter à la lutte sectaire. Selon lui, Macron "a commencé une marche sur l'Islam" au lieu de condamner les actions d'un enseignant assassiné qui a montré des caricatures du prophète Mahomet à ses pupilles.

Les actions du président français Emmanuel Macron sont une attaque contre l'Islam qui peut entraîner des pertes humaines. C'est ce qu'a déclaré le mufti de Tchétchénie Salah-Khadzhi Mezhiyev, ses propos ont été publiés dans l'Instagram du Conseil spirituel des musulmans de la république.

 

"Macron, vous êtes le terroriste numéro un dans le monde. Vous insultez notre prophète, vous insultez tous les prophètes (la paix soit sur eux) et toutes les religions, <...> un ennemi de l'humanité, un ennemi de tous les musulmans <...>", a déclaré Mezhiyev.

 

Kadyrov a répondu à l'assassinat en France par les mots "Les Tchétchènes n'ont rien à voir avec ça".

 

Ainsi, le mufti a réagi aux actions à la mémoire du professeur Samuel Paty qui a été tué près de Paris à la mi-octobre. Le professeur a été tué par un jeune homme de 18 ans, Abdulak Anzorov, né en Tchétchénie, qui l'a attaqué devant le collège et l'a décapité. Selon les médias, le motif du meurtre est que Paty a montré des caricatures du prophète Mahomet à des étudiants pendant l'un de ses cours.

 

Une cérémonie d'adieu pour le professeur assassiné à Paris. Reportage photo

 

Dans le cadre de cette action, des dessins animés du magazine satirique Charlie Hebdo ont été projetés sur les bâtiments publics des villes de Montpellier et Toulouse dans la région d'Occitanie. Dans le même temps, comme l'écrit Mezhiyev, Macron "a donné des instructions pour que les caricatures du prophète Mahomet soient accrochées sur tous les bâtiments gouvernementaux du pays. Selon le Mufti, le président français aurait dû condamner les actions du professeur décédé, mais au lieu de cela, il a "commencé sa procession pré-perdue vers l'Islam".

 

Mezhiyev a accusé les autorités françaises d'inciter à la lutte sectaire et d'inciter délibérément les musulmans à se livrer à des actes de provocation.

 

Ibrahim Mitayev, chef du service de presse de l'Administration spirituelle des musulmans de Tchétchénie, a déclaré à RBK que l'apparition des caricatures du prophète était un scandale "non seulement pour la République tchétchène, mais aussi pour l'ensemble du monde islamique. "Macron a qualifié les actions de ce jeune homme de terrorisme. Bien qu'on aurait pu l'appeler un simple meurtre. Et ses actions [celles de Macron] ne sont-elles pas similaires au terrorisme ? C'est une manifestation de la discorde interethnique et interreligieuse", a-t-il ajouté.

 

Selon Dzhambulat Umarov, premier chef adjoint de l'administration spirituelle du gouvernement de la Tchétchénie, la position de Macron sur les caricatures pourrait conduire à une guerre civile. "M. Macron ne comprend-il pas qu'il s'agit d'une menace directe pour la sécurité du pays lui-même ? On a le sentiment que le président français fait tout pour détruire son propre pays", a-t-il déclaré à la RBC.

 

Kadyrov a appelé Macron "l'inspirateur du terrorisme dans son pays".

 

Umarov a exprimé sa solidarité avec Mezhiyev, avertissant que l'"équilibre politique" de Makron et des politiciens occidentaux pourrait conduire à une explosion sociale en Europe occidentale. "Ces musulmans, des millions de musulmans en Europe aujourd'hui, sont une évidence. Et il faut en tenir compte. Il n'est pas nécessaire d'accrocher des caricatures sur notre prophète. Surtout - sur les bâtiments gouvernementaux, si la France veut la stabilité et l'ordre dans son état" - a-t-il dit.

 

La mort de Paty a résonné. Le dimanche 18 octobre, des milliers de Français sont descendus dans la rue pour rendre hommage au professeur et exprimer leur solidarité avec ses actions. Macron a qualifié l'attaque sur Paty d'attaque terroriste, notant que le professeur a été tué pour avoir enseigné la liberté d'expression à des enfants. Le 21 octobre, il a personnellement participé à la cérémonie d'adieu à la Cour d'honneur de la Sorbonne, promettant que la France poursuivra son combat pour la liberté. "Nous ne renoncerons pas aux caricatures et aux dessins, même si d'autres font marche arrière", a déclaré M. Macron. Le professeur décédé a été décoré à titre posthume de la Légion d'honneur.

 

Erdogan a appelé les Turcs à renoncer aux produits français

 

 

L'Assemblée des indigènes tchétchènes d'Europe a condamné l'attentat contre Paty. Le président tchétchène Ramzan Kadyrov a exprimé ses condoléances à la famille de la victime, mais a noté que "le criminel n'a pas de nationalité", alors que les médias soulignent que le tueur était tchétchène.

 

La position de M. Macron, notamment son appel à repousser l'islamisme politique dans les écoles, les institutions publiques, les sociétés culturelles et les communautés religieuses, ainsi que dans les mosquées, a suscité une forte réaction du président turc Recep Tayyip Erdogan, qui a déclaré que l'Europe faisait preuve d'une "mentalité fasciste". Il a également conseillé au leader français de « faire soigner sa santé mentale", après quoi Paris a rappelé son ambassadeur à Ankara. Dans ce contexte, M. Erdogan a exhorté les citoyens turcs à boycotter les marchandises en provenance de France.

 

Auteurs

Natalia Anisimova, Evgenia Lebedeva

 

Pour en savoir plus sur la RBC :

https://www.rbc.ru/society/27/10/2020/5f97c46e9a794713944358f2

 

Traduit du russe par Le Rouge et le Blanc

Lire la suite

Les musulmans russes ont condamné les propos de Macron sur les caricatures de Mahomet. (russia-islworld.ru, 27 OCTOBRE 2020)

27 Octobre 2020 , Rédigé par Pierre-Olivier Combelles Publié dans #France, #Religion, #Politique, #Russie, #Opération Charlie

Qui sème le vent, récolte la tempête.

Proverbe arabe

Les musulmans russes ont condamné les propos de Macron sur les caricatures de Mahomet.  (russia-islworld.ru, 27 OCTOBRE 2020)

Les musulmans russes ont condamné les propos de Macron sur les caricatures de Mahomet.

 

27 OCTOBRE 2020

 

https://russia-islworld.ru/9ji/

 

Le premier vice-président de l'Administration spirituelle des musulmans de Russie, Damir Mukhetdinov, dans une conversation avec la station de radio « Moscou parle », a commenté les propos du président français Emmanuel Macron sur les caricatures du prophète Mahomet.

 

Auparavant, le dirigeant français a déclaré que le pays ne refuserait pas de publier de telles images, mais qu'il renforcerait la lutte contre le séparatisme religieux.

 

M. Muheddinov a souligné l'incohérence des autorités françaises dans leur lutte pour les valeurs de la démocratie.

 

"Pour une raison quelconque (la société française. - Ed.) se bat pour les droits des Noirs, se bat pour la position des femmes, pour la position de la communauté LGBT et des autres minorités. Mais pour une raison quelconque, lorsque plusieurs milliards de personnes dans le monde sont insultées, ce n'est pas considéré comme une insulte", a déclaré Mukhetdinov.

 

Il a qualifié la déclaration de Macron de tentative de déplacer l'attention des "gilets jaunes" vers l'Islam et les musulmans.

 

"Si nous généralisons que les musulmans sont extrémistes et terroristes, alors, à mon avis, une telle généralisation n'est pas digne des paroles du président. Parce qu'on peut condamner tout groupe de personnes, toute nationalité, tout pays qui détruit certains États dans le monde et tue des citoyens pacifiques par de telles préférences de goût", a-t-il déclaré.

 

Le discours de Macron

 

En octobre, Macron a fait un grand discours sur la lutte contre le séparatisme dans le pays. Le chef de l'État a déclaré que le projet de loi correspondant serait présenté le 9 décembre*. Il a également souligné qu'une organisation devrait être créée avec le Conseil français des musulmans pour construire un "Islam éclairé". Selon lui, il est nécessaire de libérer cette religion "de l'influence étrangère et de renforcer le contrôle sur le financement des mosquées. La raison de ces mesures est le récent meurtre brutal d'un enseignant qui montrait des caricatures du prophète Mahomet.

 

Les propos du président ont suscité de vives critiques dans plusieurs pays musulmans, qui ont appelé au boycott des produits français. Le président turc Tayyip Erdogan, à son tour, a conseillé à Macron de « faire soigner sa santé mentale »** et l'a accusé d'avoir l'intention de créer un "système anti-islamique" totalitaire. Le leader turc a également qualifié la France de "partie du nazisme" et a demandé à l'Europe de "mettre fin à la campagne de haine".

 

La déclaration de Macron a également été condamnée par le mufti tchétchène Salah-Khadji Mezhiyev. Il a qualifié le discours du leader français d'acte irresponsable qui dépasse toutes les limites éthiques et morales. Selon Mezhiyev, après la déclaration, Makron est devenu "le terroriste numéro un dans le monde". Le président Ramzan Kadyrov a également critiqué les propos du président français et a déclaré qu'en soutenant les provocations, Macron "encourage de manière voilée les musulmans à commettre des crimes". Selon Kadyrov, le leader français "enfle le feu, et non l'éteint, comme le ferait tout leader adéquat".

 

GSV "Russie - Monde islamique"

Selon RIA Novosti

 

Source: https://russia-islworld.ru/novosti/rossijskie-musulmane-osudili-slova-makrona-o-karikaturah-na-muhammeda/

 

Traduit du russe par Le Rouge et le Blanc.

 

* Ndt: « Le ministre de l'Intérieur Gérald Darmanin et sa ministre déléguée Marlène Schiappa présenteront le 9 décembre prochain en conseil des ministres un projet de loi qui 115 ans après l'adoption définitive de la loi de 1905 visera à renforcer la laïcité, à consolider les principes républicains » , a annoncé le Président de la République »

https://www.publicsenat.fr/article/politique/separatisme-le-projet-de-loi-sera-presente-le-9-decembre-en-conseil-des-ministres

 

** Ndt: « Le président turc Recep Tayyip Erdogan s'en est pris avec virulence samedi à son homologue français Emmanuel Macron à propos de son attitude envers les musulmans de France, mettant en doute sa "santé mentale" et l'invitant à "se faire soigner". "Tout ce qu'on peut dire d'un chef d'Etat qui traite des millions de membres de communautés religieuses différentes de cette manière, c'est: allez d'abord faire des examens de santé mentale", a déclaré M. Erdogan, dans un discours télévisé. »

https://www.rtl.be/info/monde/international/ca-chauffe-entre-erdogan-et-macron-le-president-turc-invite-son-homologue-francais-a-se-faire-soigner--1254080.aspx

 

Lire la suite