Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Rouge et Blanc, ou le Fil d'Ariane d'un voyageur naturaliste

Bonald: la noblesse héréditaire n'est que l'ancienneté du dévouement au service de l'Etat

21 Mai 2009 , Rédigé par Pierre-Olivier Combelles



"Sans doute les talens naturels se trouvent en plus grand nombre dans la classe la plus nombreuse, je le crois; et néanmoins on peut remarquer que ce sont, en général, les nobles qui ont le mieux écrit sur la politique et l'art militaire, comme les magistrats sur la jurisprudence, et les évêques sur les matières religieuses. aux Etats-Généraux, où tant de forts esprits se trouvèrent en présence, la noblesse ne parut pas inférieure en talent aux autres ordres, et, s'il faut en juger par l'expérience, elle se montra supérieure en tous en connoissances politiques. Tous les autres arts, toutes les autres sciences, appartiennent à l'homme privé plus qu'à l'homme public, et meublent plutôt les académies qu'elles ne défendent la société; elles peuvent être pour la noblesse un délassement, mais elles sont hors du cercle de ses devoirs,

Excudent alli spirantia mollius era,
credo equidem, etc, etc.                                   Enéide
, I, IV.

Je le répète: la noblesse héréditaire n'est que le dévouement de la famille exclusivement au service de l'Etat. Ce qu'on appelle la naissance, une haute naissance, n'est que l'ancienneté de ce dévouement; et si la noblesse n'étoit pas cela, elle ne seroit rien, et le nom même n'en seroit pas dans la langue; Toutes les familles pouvoient, devoient même parvenir, avec le temps, à cet honorable engagement. la société les y invitoit, et aucune loi n'excluoit aucune famille française, même du trône, en cas d'extinction de la famille régnante."


Louis-Auguste, vicomte de Bonald: Considérations sur la noblesse.

Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :