Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Le Rouge et le Blanc, ou le Fil d'Ariane d'un voyageur naturaliste

A Sparte et pour Socrate, l'homme libre n'était pas un homme d'argent (Xénophon)

24 Juin 2009 , Rédigé par Pierre-Olivier Combelles

"1. Voici encore d'autres usages opposés à ceux du reste de la Grèce que Lycurgue a établis à Sparte. Dans les autres États, tout le monde s'enrichit tant qu'il peut : l'un cultive la terre, l'autre arme un vaisseau, un troisième fait du commerce, les autres vivent de différents métiers.

2. A Sparte, Lycurgue a défendu aux hommes libres de toucher à aucune affaire d'argent ; assurer la liberté de l'Etat, telle est, selon lui, la seule affaire qu'ils doivent regarder comme la leur. 3. Et en effet pourquoi rechercherait-on la richesse là où le législateur, en ordonnant d'apporter la même part à la table commune et de vivre du même régime, a fait en sorte qu'on ne désire pas l'argent pour mener une vie luxueuse. Ce n'est pas non plus pour des habits qu'on voudrait s'enrichir ; la parure d'un Spartiate n'est pas dans le luxe des vêtements, mais dans la bonne constitution de son corps. 4. Ce n'est pas non plus pour avoir de quoi dépenser en faveur de ses commensaux qu'il faudrait amasser de l'argent, puisque Lycurgue a établi qu'il est plus glorieux de servir ses amis en travaillant de ses mains qu'en prodiguant l'argent. Il a fait voir que l'un est l’œuvre du cœur, l'autre, l’œuvre de la richesse."

Xénophon, La République des Lacédémoniens. Chapitre VII :Toute profession lucrative est interdite ; l'usage de l'or et de l'argent prohibé. Traduction de Pierre Chambry.

**********
"13. A cela Socrate répondit : " C'est une opinion reçue chez nous, Antiphon, qu'on peut faire de la beauté et de la science un emploi honteux aussi bien qu'un emploi honorable. Quand un homme vend sa beauté pour de l'argent à qui veut l'acheter, on l'appelle prostitué; mais si quelqu'un prend pour un ami un homme en qui il a reconnu un amoureux vertueux, nous l'appelons un sage. Il en est de même à l'égard de la science : ceux qui la vendent pour de l'argent à qui veut la payer sont appelés sophistes, comme ceux qui vendent leur beauté, prostitués; mais si un homme, ayant reconnu dans un autre un heureux naturel, s'en fait un ami en lui enseignant ce qu'il sait de bon, nous pensons qu'il se comporte comme il convient à un honnête citoyen."


Xénophon, Mémorables. Traduction de Pierre Chambry.


Pour ces raisons, l'accès à ce blog et à toutes les informations qu'il contient est libre et gratuit, l'auteur remplissant là un devoir envers autrui. La transmission de la vérité ne saurait être payante. 

Pierre-Olivier Combelles / Le Rouge et le Blanc

A Sparte et pour Socrate, l'homme libre n'était pas un homme d'argent (Xénophon)
Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :