Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Rouge et Blanc, ou le Fil d'Ariane d'un voyageur naturaliste

sante

Les virus dans la société informatisée: quelques réflexions

21 Mai 2022 , Rédigé par Pierre-Olivier Combelles Publié dans #Environnement, #Google, #Philosophie, #Santé

We humans should get used to the idea that we are no longer mysterious souls. We are now hackable animals.

Yuval Noah Harari*, World Economic Forum in 2020.

https://miamistandard.news/2022/03/15/exposed-the-most-sinister-globalist-youve-never-heard-of-yuval-noah-harari-lead-advisor-to-klaus-schwab/

 

Après la révolution informatique des années 1990, quand internet est apparu au début des années 2000, on a vu rapidement apparaître des "virus" informatiques. Et en même temps des "antivirus" payants. C'étaient et ce sont les mêmes sociétés d'informatique qui créent les virus pour vendre ensuite les antivirus. Les États n'ont rien fait pour empêcher cela.

Quant la "pandémie" du Covid est apparue début 2020, faisant suite à l'étrange "épidémie" du virus H1N1, et auparavant à celles de la vache folle et du SIDA, on n'a pas fait le lien avec l'informatique.

Pourtant, aux commandes de l'Organisation Mondiale pour la Santé comme de Microsoft et Google, c'est le même personnage, Bill Gates, issu d'une famille de millionnaires malthusiens engagés activement dans la limitation des naissances. Et la même stratégie.

Comme pour l'informatique et les ordinateurs, la Santé, ce n'est plus l'état d'une personne qui n'est pas malade et jouit de toutes ses facultés, c'est un marché et un terrain d'expériences sur des êtres humains que l'on va rendre malades pour prétendre ensuite les guérir, contre de l'argent et du pouvoir.

Cela rappelle étrangement la guerre de l'Opium contre la Chine: l'asservissement d'un  État et d'un peuple par le commerce et par la drogue.

Comme ses prédécesseurs et comme les "virus" informatiques, le virus du Covid a été créé pour vendre des "vaccins", réalisant par là d'énormes profits, et réaliser un programme confidentiel de contrôle et de limitation des populations à l'échelle mondiale. En dehors de leurs effets secondaires physiques immédiats (thromboses, etc.), psychologiques, économiques, les "vaccins" à ARN messager ont en effet pour but d'affaiblir le système immunitaire humain naturel pour lui substituer une pseudo immunité temporaire, coûteuse sur le plan financier: celle des injections obligatoires et régulières. Celles-ci contiennent une quantité de produits mystérieux (dont semble-t-il le virus du SIDA) dont les effets à long terme ne sont pas connus du public.

L'être humain est considéré comme un ordinateur personnel, dans lequel on peut introduire des "virus" et que l'on pourra espionner, contrôler et modifier à distance.

Les téléphones portables "smartphones" sont devenus les appendices de presque tous les êtres humains aujourd'hui, une sorte de deuxième tête, de deuxième cerveau en communication permanente avec le monde extérieur; pas celui qui est circonscrit par l'horizon, mais la terre entière. Les gouvernements, les sociétés commerciales, les banques, les inconnus y font irruption en permanence. Toutes les barrières physiques et psychiques ont été renversées: morales, familiales, religieuses, sociales, culturelles. L'intimité y est constamment violée.

L'ordinateur portable et encore plus le smartphone sont les passerelles, les étapes vers l'informatisation physique, corporelle, de l'être humain et donc son contrôle total. C'est le rêve prométhéen de la révolution informatique.

Avec l'urbanisation  et la virtualisation, l'être humain est devenu un sujet captif coupé de la réalité, en cage. Dans les mégapoles qui ont remplacé les villes, plu et où la laideur a remplacé la beauté, plus d'étoiles la nuit, plus ou presque d'animaux et de plantes sauvages: on remplace la société et le cosmos par des images et des sons sur un écran. Le "sexe" a remplacé l'amour qui, de chose intime, a été perverti en commerce, pornographie, prostitution, transformisme.

Plus de production agricole sociale non plus: on achète tout au magasin, quand on a de l'argent**. Une dépendance permanente, extrême, pour un contrôle total.

Voilà le monde infernal, le monde du mensonge et de l'exploitation, dans lequel nous entraîne la ploutocratie mondialiste et sociopathe, celle qui, niant les deux principes qui fondent l'humanité: l'entraide et le sens du divin, veut associer Pouvoir, Richesse et Progrès prométhéen.

Pierre-Olivier Combelles

* Yuval Noah Harari : Q&A and Being Gay. Ou comment un scientiste psychopathe et sociopathe se croit la norme d'un monde à transformer à son image, comme s'il était Dieu: https://www.youtube.com/watch?v=l56IdoPHmKc

** La forêt magique:

https://pocombelles.over-blog.com/2015/06/la-foret-magique.html

Sur le même blog et sur le même sujet:

L'entraide:Akira Miyawaki, Kropotkine

https://pocombelles.over-blog.com/2022/04/akira-miyawaki-pierre-kropotkine-l-entraide.html

Igor Chafarevitch et Augustin Cochin: Le petit peuple et le grand peuple

https://pocombelles.over-blog.com/page-3247182.html

https://pocombelles.over-blog.com/page-4786967.html

Les virus dans la société informatisée: quelques réflexions
Kalkî et son cheval blanc Devadatta qui, à la fin du Kali Yuga (L'Âge de fer), messagers de Vishnou, vont délivrer le monde du règne du Mal, du Mensonge, du Vol et du Crime pour réinstaurer l'Amour, la Vérité, la Beauté, la Vertu et la Justice.

Kalkî et son cheval blanc Devadatta qui, à la fin du Kali Yuga (L'Âge de fer), messagers de Vishnou, vont délivrer le monde du règne du Mal, du Mensonge, du Vol et du Crime pour réinstaurer l'Amour, la Vérité, la Beauté, la Vertu et la Justice.

Les virus dans la société informatisée: quelques réflexions
Les virus dans la société informatisée: quelques réflexions
Les virus dans la société informatisée: quelques réflexions
Lire la suite

Cour suprême de l'Inde : " Personne ne peut être forcé à se faire vacciner ".

5 Mai 2022 , Rédigé par Le Rouge et le Blanc Publié dans #Inde, #Opération Coronavirus, #Santé

"L'intégrité corporelle est protégée par la loi et personne ne peut être forcé à se faire vacciner", a déclaré la Cour suprême.

New Delhi : Personne ne peut être forcé à se faire vacciner, a déclaré aujourd'hui la Cour suprême dans une décision historique sur la politique indienne de vaccination Covid, ordonnant également au gouvernement central de publier des rapports sur les effets indésirables de la vaccination.

Traduit de l'américain par Le Rouge et le Blanc avec www.DeepL.com/Translator (version gratuite)

Source: https://www.paulcraigroberts.org/2022/05/05/supreme-court-of-india-no-one-can-be-forced-to-get-vaccinated/

Lire la suite

Le Dr Russell Blaylock explique la prise de contrôle de la médecine par Big Pharma et les bureaucrates et le massacre des innocents par les protocoles Covid

3 Mai 2022 , Rédigé par Le Rouge et le Blanc Publié dans #Opération Coronavirus, #Santé, #Sciences

La pandémie de COVID et le vaccin à ARNm : Quelle est la vérité ?

Dr Russell L. Blaylock

La pandémie de COVID-19 est l'un des événements liés aux maladies infectieuses les plus manipulés de l'histoire, caractérisé par des mensonges officiels dans un flot incessant mené par les bureaucraties gouvernementales, les associations médicales, les commissions médicales, les médias et les agences internationales[3, 6, 57].

Nous avons été témoins d'une longue liste d'intrusions sans précédent dans la pratique médicale, y compris des attaques contre des experts médicaux, la destruction de carrières médicales parmi les médecins refusant de participer au meurtre de leurs patients et une régimentation massive des soins de santé, dirigée par des individus non qualifiés disposant d'une énorme richesse, de pouvoir et d'influence.

Pour la première fois dans l'histoire américaine, un président, des gouverneurs, des maires, des administrateurs d'hôpitaux et des bureaucrates fédéraux déterminent les traitements médicaux non pas sur la base d'informations précises fondées sur la science ou même sur l'expérience, mais plutôt pour forcer l'acceptation de formes spéciales de soins et de "prévention" - y compris le Remdesivir, l'utilisation de respirateurs et, finalement, une série de vaccins à ARN messager essentiellement non testés.

Pour la première fois dans l'histoire des traitements médicaux, les protocoles ne sont pas formulés sur la base de l'expérience des médecins qui traitent avec succès le plus grand nombre de patients, mais plutôt sur celle d'individus et de bureaucraties qui n'ont jamais traité un seul patient - notamment Anthony Fauci, Bill Gates, EcoHealth Alliance, le CDC, l'OMS, les responsables de la santé publique des États et les administrateurs d'hôpitaux[23, 38].

Les médias (télévision, journaux, magazines, etc.), les sociétés médicales, les commissions médicales d'État et les propriétaires de médias sociaux se sont désignés comme la seule source d'information concernant cette soi-disant "pandémie".

Des sites Web ont été supprimés, des médecins cliniciens et des experts scientifiques hautement qualifiés et expérimentés dans le domaine des maladies infectieuses ont été diabolisés, des carrières ont été détruites et toutes les informations divergentes ont été qualifiées de "désinformation" et de "mensonges dangereux", même lorsqu'elles provenaient des meilleurs experts dans les domaines de la virologie, des maladies infectieuses, des soins intensifs pulmonaires et de l'épidémiologie.

Ces occultations de la vérité se produisent même lorsque ces informations sont étayées par de nombreuses citations scientifiques émanant de certains des spécialistes médicaux les plus qualifiés au monde[23]. Incroyablement, même des personnes telles que le Dr Michael Yeadon, ancien scientifique en chef à la retraite et vice-président de la division scientifique de la société pharmaceutique Pfizer au Royaume-Uni, qui a accusé la société de fabriquer un vaccin extrêmement dangereux, sont ignorées et diabolisées. En outre, lui et d'autres scientifiques hautement qualifiés ont déclaré que personne ne devrait prendre ce vaccin.

Le Dr Peter McCullough, l'un des experts les plus cités dans son domaine, qui a traité avec succès plus de 2000 patients atteints du COVID en utilisant un protocole de traitement précoce (que les soi-disant experts ont complètement ignoré), a été victime d'une attaque particulièrement vicieuse de la part de ceux qui bénéficient financièrement des vaccins. Il a publié ses résultats dans des revues à comité de lecture, faisant état d'une réduction de 80 % des hospitalisations et de 75 % des décès grâce à un traitement précoce[44]. Malgré cela, il fait l'objet d'une série d'attaques incessantes de la part des contrôleurs de l'information, dont aucun n'a traité un seul patient.

Ni Anthony Fauci, ni le CDC, ni l'OMS, ni aucun établissement médical gouvernemental n'ont jamais proposé de traitement précoce autre que le Tylenol, l'hydratation et l'appel d'une ambulance dès que vous avez des difficultés à respirer. C'est sans précédent dans toute l'histoire des soins médicaux, car le traitement précoce des infections est essentiel pour sauver des vies et prévenir les complications graves. Non seulement ces organisations médicales et les chiens de poche du gouvernement fédéral n'ont même pas suggéré un traitement précoce, mais ils ont attaqué quiconque tentait d'initier un tel traitement avec toutes les armes à leur disposition - perte de licence, retrait des privilèges hospitaliers, honte, destruction des réputations et même arrestation [2].

Un bon exemple de cet outrage à la liberté d'expression et à la fourniture d'informations sur le consentement éclairé est la récente suspension par le conseil médical du Maine de l'autorisation d'exercer du Dr Meryl Nass et l'ordre de lui faire subir une évaluation psychiatrique pour avoir prescrit de l'Ivermectine et partagé son expertise dans ce domaine[9, 65] Je connais personnellement le Dr Nass et je peux me porter garant de son intégrité, de son intelligence et de son dévouement à la vérité. Ses références scientifiques sont impeccables. Ce comportement d'un conseil de l'ordre des médecins rappelle la méthodologie du KGB soviétique à l'époque où les dissidents étaient incarcérés dans des goulags psychiatriques pour faire taire leur dissidence.

(...)

Traduit de l'anglais par Le Rouge et le Blanc avec www.DeepL.com/Translator (version gratuite)

Lisez la suite ici, sur le site Globalresearch.ca: https://www.globalresearch.ca/covid-update-what-truth/5779037

Le groupe pharmaceutique américain Pfizer a enregistré un chiffre d'affaires d'environ 24 milliards d'euros au premier trimestre, en hausse de 77% sur un an, en grande partie grâce aux ventes de son vaccin contre le Covid-19.

En savoir plus sur RT France : https://francais.rt.com/economie/98299-24-milliards-deuros-chiffre-daffaires-pfizer-bondit-77-vaccin-covid

 

Lire la suite
Lire la suite

Vers une famine mondiale organisée

2 Mai 2022 , Rédigé par Pierre-Olivier Combelles Publié dans #Agriculture, #Economie, #Environnement, #Nature, #Politique, #Santé, #Sciences, #Société

Article du quotidien péruvien "Expreso".

Article du quotidien péruvien "Expreso".

Le "changement climatique anthropique" est une escroquerie, une opération psychologique servant de prétexte pour réaliser d'immenses changements économiques, culturels et socio-politiques à l'échelle mondiale. C'est une instrumentalisation, inventée par Al Gore le bien-nommé, des constantes et multiples variations du climat depuis que la Terre existe ("La seule chose qui ne change jamais, c'est que tout change toujours".- Proverbe taoïste chinois). Comme avec l'Opération Covid, et avec d'énormes profits financiers pour les intéressés, elle a aussi servi à asservir la science, par la corruption comme par la punition. Les programmes scientifiques doivent répondre à des critères idéologiques et les scientifiques qui n'acceptent pas sont écartés, suspendus, censurés, diffamés.

Dans les années 1990/2000, vivant et faisant de la recherche en botanique et en ethnobiologie de manière indépendante en Amérique du sud (Pérou et Bolivie), je m'étais rendu compte par exemple que les programmes de l'IRD (Institut pour la Recherche en Développement), autrefois ORSTOM (Office de la Recherche Scientifique dans les Territoires d'Outre-Mer) étaient directement déterminés par le Sommet de Rio de 1992 et par la politique de l'ONU, notamment celle du réchauffement/changement climatique, et par les intérêts privés de l'industrie (breveter par exemple les plantes alimentaires ou médicinales autochtones). Ces "recherches" étaient déconnectées de l'histoire et de la réflexion philosophique, et d'ailleurs les chercheurs titulaires, bénéficiant de salaires et d'indemnités d'expatriés mirobolants (ils étaient là, dans ces pays très pauvres "pour se faire des couilles en or", selon leurs propres termes) étaient généralement incultes et sans scrupules: des "mercenaires de la science", comme je les avais appelés à l'époque.

Dans idéologie du réchauffement/changement climatique anthropique, aucune réflexion critique, aucun débat, aucune contestation ne sont autorisés.

Le "changement climatique", boosté par la guerre contre la Russie qui a des conséquences mondiales sur l'approvisionnement en céréales, surtout de blé (dont l'importance dans l'alimentation moderne a pris une importance aberrante) va justifier le passage à une alimentation artificielle, la plus artificielle possible, utilisant les découvertes de la bio-technologie. Celle qui rapporte le plus au secteur financier et par ses conséquences désastreuses sur la santé humaine (ne parlons pas de l'impact sur la nature, considérée comme une poubelle), contribue à réaliser le programme malthusien de dépopulation de la planète.

Le véganisme, né sur la côte ouest des États-Unis, est un des moteurs de cette "transition écologique" (qui n'a rien d'écologique), ce passage au "capitalisme vert et inclusif" prôné par la Haute Finance avec la bénédiction du Vatican.

https://www.forbes.com/sites/jackkelly/2020/12/09/pope-francis-partners-with-corporate-titans-to-make-capitalism-more-inclusive-and-fair-is-this-for-real-or-just-corporate-virtue-signaling/?sh=5dac7be4c7b1

Tout cela suppose l'uniformisation et l'urbanisation générale des humains, afin de les parquer, de les modifier et les contrôler comme du bétail. Pire que du bétail même: comme une fourmilière qu'il faut détruire. Urbanisation (dans des métropoles ou des mégapoles qui n'ont plus rien à voir avec les villes traditionnelles) qui a été accélérée par la virtualisation des échanges provoquée par la "crise" du Covid.

Avec la "pandémie" (terme mensonger de l'O.M.S, financée en grande partie par Bill Gates), les élèves des écoles, collèges et universités du Pérou, par exemple, ont été obligés se suivre l'enseignement à distance. Pour cela, il faut des appareils compliqués et coûteux: smartphones, tablettes, ordinateurs, un abonnement téléphonique et à internet, l'acquisition de techniques en général totalement étrangères aux parents et aux grands-parents, et une connexion inexistante dans les "campagnes". Le résultat est catastrophique. les professeurs avouent que les élèves ne travaillent plus, constamment distraits par leurs portables.

Bilan au Pérou: les villages et hameaux ruraux se sont vidés, les enfants étant obligés d'aller vivre en ville pour suivre les cours ... virtuellement ! Dans ce  pays d'agriculteurs qui, dans le passé préhispanique, ont domestiqué tant de plantes comme la pomme de terre, la oca, l'ulluco, la mashwa, la maca, l'achira, l'arracacha, le cedrón, la cacahuète (mani), des Passiflores (tumbo, granadilla, maracuya), et tant d'autres, la main d’œuvre rurale est devenue encore plus rare. Et bien entendu, les jeunes qui vivent en ville ne reviendront plus travailler aux champs. Ils deviendront, non pas des producteurs, mais des consommateurs, directement dépendants du "libre-échange", des modes véhiculées par les réseaux sociaux et les vedettes du sport et du show-business, des importations et des exportations, elles-mêmes soumises aux lois et aux vicissitudes du Marché et de la politique internationale.

Les gouvernements qui se sont suivis ont tous pratiqué la même politique néfaste d'assistance qui consiste d'une part à freiner la production nationale au profit des importations et d'autre part à distribuer à la population appauvrie voire misérable des aides (sous condition de vaccination aujourd'hui!): "bonos" de quelques centaines de soles, approvisionnement en aliments de base de très médiocre qualité (pâtes) par des organisations comme les Restaurants populaires, Vaso de Leche, etc. Et cela dans les zones rurales où les habitants devraient vivre de la production agricole !

Au Pérou, pays tropical où l'on peut cultiver toute l'année et jusqu'à plus de 4000 mètres d'altitude (4350 m exactement pour la maca, Lepidium meyenii), tous les prix augmentent en raison de la pénurie de carburant et aussi de farine de blé qui était en grande partie importée d'Ukraine et de Russie avant la guerre. Sur les 2 millions de tonnes consommées chaque année au Pérou, 800.000 tonnes étaient importées et seulement 200.000 tonnes produites nationalement. Alors que partout dans les Andes on peut cultiver le blé, en plus de l'orge, du maïs, de la pomme de terre et quantité d'autres plantes alimentaires, avec en plus toutes les ressources infinies de la Côte et de l'Amazonie!

Aujourd'hui, nous assistons aussi à une pénurie de fertilisants, d'engrais chimiques, qui aggrave la crise alimentaire. C'est la rançon du passage à l'agriculture industrielle. Les petits agriculteurs péruviens, depuis des temps immémoriaux, n'utilisent que des engrais naturels: "guano" de poules, de cochons d'Inde, des îles ("guano de las islas"), guano de molle (humus de l'arbre Schinus molle), etc. Ils sont donc autonomes. C'est insupportable pour le Marché, le Libre-échange et le néo-libéralisme.

En Inde, 70% de la population sont des petits agriculteurs. Aujourd'hui, ils manifestent massivement contre le passage à l'agriculture industrielle que cherche à imposer le premier ministre Narendra Modi, un néo-libéral, actuellement en visite officielle en France, après celle de la Commission européenne.

https://mu.ambafrance.org/Visite-du-Premier-Ministre-Narendra-Modi-en-France

https://french.almanar.com.lb/2317229

La situation au Pérou est une aberration totale, qui s'explique par le manque de culture générale de la population (qu'on ne peut pas lui reprocher : "Le peuple étant toujours enfant, le Souverain doit toujours être père" - Rivarol), mais surtout par la bêtise, l'arrogance, la corruption et la méchanceté des milieux politiques, médiatiques et d'affaires péruviens et leur soumission totale à l'idéologie internationale et du Marché ainsi qu' au règne absolu de l'Argent et du profit.

C'est cela le "Progrès", selon certains. Le Progrès... vers quoi ?...

Le président Pedro Castillo, cible des milieux d'argent au Pérou, mais élu par la majorité des Péruviens, devrait profiter de la crise actuelle pour susciter un retour à la terre et redévelopper la petite agriculture, en donnant lui-même l'exemple.

https://www.hispantv.com/noticias/peru/542673/castillo-racismo-derecha-referendum

Pierre-Olivier Combelles

(Naturaliste, ethnobiologiste, ancien membre du Laboratoire d'Ethnobiologie-Géographie du Muséum  national d'Histoire naturelle)

 

Sur les mêmes sujets et sur le même blog:

https://pocombelles.over-blog.com/article-le-perou-pays-emergent-qui-pratique-l-inclusion-sociale-111485954.html

https://pocombelles.over-blog.com/2016/08/ernesto-cardenal-economia-de-tahuantinsuyu.html

https://pocombelles.over-blog.com/2015/10/vivre-c-est-penser.html

et ailleurs:

Vers une catastrophe alimentaire mondiale, provoquée par des actes de sabotage. politiqueBiden utilise cyniquement l’Ukraine pour couvrir le sabotage alimentaire
Par F. William Engdahl

Mondialisation.ca, 28 avril 2022

https://www.mondialisation.ca/vers-une-catastrophe-alimentaire-mondiale-provoquee-par-des-actes-de-sabotage-politique/5667739

Pénuries alimentaires dans six mois – Les mondialistes nous disent ce qui va se passer ensuite

par Brandon Smith

https://strategika.fr/2022/05/02/penuries-alimentaires-dans-six-mois-les-mondialistes-nous-disent-ce-qui-va-se-passer-ensuite/

https://alt-market.us/food-shortages-in-six-months-the-globalists-are-telling-us-what-happens-next/

Vers une famine mondiale organisée
Vers une famine mondiale organisée
Lire la suite

Claude Bourguignon: Gestion de la pathologie végétale et gestion de la pathologie humaine

30 Avril 2022 , Rédigé par Pierre-Olivier Combelles Publié dans #Agriculture, #Environnement, #France, #Nature, #Opération Coronavirus, #Politique, #Santé, #Sciences

Capture d'écran. "Discussion avec Claude Bourguignon" (vidéos ci-dessus)

Capture d'écran. "Discussion avec Claude Bourguignon" (vidéos ci-dessus)

Claude Bourguignon est un microbiologiste des sols. Il a travaillé à l'INRA (France) avant de quitter cet organisme, en désaccord avec sa politique.

Cette citation date de quelques années, d'avant la "plandémie" du Covid. On ne peut que faire le parallèle entre l'agriculture industrielle actuelle qui est, selon son expression "la gestion de la pathologie végétale" et la "Santé", devenue la "gestion de la pathologie humaine". Toutes deux témoignent de la même perversion. Perversion fondée sur le mensonge et la torsion du sens des mots selon la méthode orwellienne (Orwell ayant été un initié et 1984 étant un programme, comme Le Meilleur des Mondes d'Huxley), conséquences du pouvoir absolu de l'argent et de la religion du profit et de l'usure imposés par quelques-uns à l'ensemble de l'humanité.

Conversation avec Claude Bourguignon (2011). À visionner absolument:

https://www.youtube.com/watch?v=bCfPYKrESPI

https://www.youtube.com/watch?v=Ec_efHkkpFM

Claude Bourguignon, c'est l'intelligence, la vraie intelligence, l'intelligence profonde, élevée, vaste, cosmique, holistique. C'est l'intelligence de la vie. Née du contact intime avec la terre. C'est la sagesse.

P.O.C.

Lire la suite

An Interview With Dr. Vandana Shiva: ‘The Evolved Mind Sees Earth as One Family’ (Children's Health Defense)

23 Avril 2022 , Rédigé par Pierre-Olivier Combelles Publié dans #Agriculture, #Asie, #Environnement, #Inde, #Nature, #Philosophie, #Santé, #Vandana Shiva

An Interview With Dr. Vandana Shiva: ‘The Evolved Mind Sees Earth as One Family’ (Children's Health Defense)

04/06/22

In an interview with The Defender, environmental champion Dr. Vandana Shiva shared her perspective on how the degradation of the planet can be reversed by returning to traditional organic farming practices and compassionate community organization.

(...)

Shiva’s understanding of economics and corporate greed is grounded in her knowledge of quantum physics. Her description of the cause and effect of materialistic aggression represents a unification theory, detailing the elements of human degradation.
She described this destructive behavior:
“The very idea of thinking you are separate from, and superior to others is a thinking of petty minds. And petty minds create conflicts. Petty minds have the urge to take what belongs to others. It creates the limitlessness of wanting to own more and more.
“And that to me is the disease that has allowed the 1% to emerge. It’s the disease that allowed the techno-barons of today to harvest $1.5 trillion while ordinary people lost $3.4 trillion during the lockdowns and the COVID crisis.”
Shiva’s knowledge of history is based on her analysis of economic and psychological dysfunction. She spoke about a syndrome that has allowed an eclipse of compassion:
“When you’re disconnected and you’ve put owning first, you objectify the others; you made women your property, you made indigenous people your slaves, you made Mother Earth your private property. All of this then allows you simultaneously to give freedom to harm.
“I would call it moral anesthesia. If I’m living, then I’ll feel the pain of everything around me. But if I’m anesthetized by greed, by power, I will not feel that pain. So in a way, the rich and powerful are living under the anesthesia of cruelty.”
Coming from her critical understanding of a world dominated by greed, Shiva’s desire to heal the planet embraces the creative paradigms lost to much of the modern world.

(...)

https://childrenshealthdefense.org/defender/vandana-shiva-interview-evolved-mind-earth-as-one-family/

 

Sur le même sujet, là où le modèle industriel étatsunien est exporté par Bill Gates:

04/25/22

Why Bill Gates Wants Africa to Adopt Failed Industrial Farming Practices


A three-part video series, “Rich Appetites,” examines the motives of powerful organizations that continue to push the U.S. industrial agriculture model on African farmers, despite decades of failure.
By
Susan C. Olmstead

https://childrenshealthdefense.org/defender/bill-gates-africa-industrial-farming/

 

Lire la suite

« Siempre mantén la distancia social »

26 Mars 2022 , Rédigé par Pierre-Olivier Combelles Publié dans #Bill Gates, #Economie, #Opération Coronavirus, #Photographie, #Politique, #Santé

Habitants des quartiers pauvres de Lima ("barrios, conos") fuyant le confinement pour rejoindre, à travers le désert côtier, leurs terres des Andes. Capture d'écran d'une vidéo.

Habitants des quartiers pauvres de Lima ("barrios, conos") fuyant le confinement pour rejoindre, à travers le désert côtier, leurs terres des Andes. Capture d'écran d'une vidéo.

L'immonde presse péruvienne, qui a terrorisé systématiquement la population.

L'immonde presse péruvienne, qui a terrorisé systématiquement la population.

« Siempre mantén la distancia social »
« Siempre mantén la distancia social »
« Siempre mantén la distancia social »
« Siempre mantén la distancia social »

Depuis la psycho-plandémie du Covid, il y a deux ans, cette phrase est le message d’accueil de Claro, la société de télécommunications (espagnole) la plus répandue au Pérou, celle qu’utilisent la majorité de ceux qui ont un téléphone portable, c’est-à-dire presque tout le monde aujourd’hui. Lorsque vous appelez quelqu’un, vous entendez à chaque fois, avant d’être mis en relation avec votre correspondant, ce message lancinant, atroce pour celui qui le comprend: « Siempre mantén la distancia social »: «  Maintenez toujours la distance sociale ». Il exprime ce qui veut être une vérité permanente et universelle: pour ne pas être contaminé ou contaminer, pour la « sécurité commune », éloignez-vous les uns les autres, évitez la proximité, la promiscuité, le contact. Portez un masque sur le visage, voire deux superposés, avec en plus un « protecteur facial », sorte de pare-brise et plastique transparent; sortez dans la rue avec une combinaison de laboratoire ou de centrale atomique, portez en sautoir, attaché au cou, un flacon pulvérisateur d’alcool avec lequel vous désinfecterez tout ce que les autres ont touché. Car dans la psycho-plandémie du Covid, l’autre (ce que le christianisme appelait justement « le prochain ») est devenu un ennemi. D’où l’urgence, la nécessité absolue de virtualiser le plus possible les relations humaines et sociales et l’économie. Le "téléphone" portable est l’outil qui incarne ce nouveau monde, en permettant un nouveau type d’échanges entre les hommes dans la société covidienne. Outil dont chacun va être totalement dépendant, qu’il vaut acheter, avec un abonnement mensuel, annuel ou des « recharges » régulières et qui vous permettra d’exister dans la société virtualisée: téléphoner, utiliser les « réseaux sociaux », naviguer sur internet, consulter et gérer vos comptes bancaires, faire vos démarches administratives, étudier à l’école, faire vos achats par « delivery », comme on dit en Amérique dite latine, savoir ce qui se passe dans votre pays, dans le monde (enfin, comme on vous le présente…), photographier, filmer, faire et diffuser des enregistrements sonores, participer à des jeux en ligne. Tout cela coûte cher, très cher, car évidemment c’est indispensable mais surtout pas gratuit. Les fabricants sortent constamment de nouveaux modèles plus séduisants, plus performants, plus chers aussi et qui vous localisent et contrôlent toujours mieux. Pour un jeune aujourd’hui, le téléphone portable -le « smartphone »- symbolise le niveau social. Quel enrichissement vertigineux pour les fabricants, pour les sociétés de télécommunication et les propriétaires de programmes informatiques, internet et de réseaux sociaux !
Comme par magie, c’est la « pandémie du Covid » qui a accéléré et généralisé fabuleusement ce passage dans le monde virtualisé, « The Great Reset », « La Grande réinitialisation » ou « La Grande Remise à Zéro », titre du livre-programme de Klaus Schwab, le fondateur et directeur du Forum Économique Mondial de Davos, en Suisse. Une grande partie des dirigeants politiques majeurs, dans de nombreux pays, sont des « Young Leaders » du FEM. Remarquons au passage que le mot « économie », qui vient du grec « eco », habitat, et « nomos », règle, et dont le vrai sens, originel est « le bon usage des ressources et du patrimoine » a été entièrement perverti, dévoyé et que son sens actuel est « la recherche du profit et du pouvoir financiers », ce que les Grecs et notamment Aristote nommaient « chresmatique ». Économie signifie aujourd'hui, uniquement: fabrication d'argent.
Tout cela repose sur un mensonge, une escroquerie. La société humaine, comme toutes les sociétés animales et même végétales, repose sur les échanges et les contacts directs et permanents. Les expressions du visage servent à communiquer, les gestes physiques pour se toucher, tout cela variant selon les pays, les usages. Les abolir, c’est détruire la société ou plutôt les différents types de sociétés humaines, fruit de millions d’années d’évolution et de traditions et c’est ce qu’exprime exactement le message de Claro « Mantén la distancia social », un mensonge total qui se veut vérité universelle. La société n’est pas dans la distance mais dans la proximité, le contact. C’est la distance qui la détruit, justement. Avez-vous remarqué que le nouveau salut apparu avec la « pandémie du Covid » et qui tend à remplacer le traditionnel serrement de mains dans les sociétés occidentales, c’est le poing fermé qui touche celui de l’interlocuteur ? Les imbéciles qui veulent paraître « branchés » l’ont immédiatement adopté. Mais le poing fermé exprime le contraire de la main ouverte: au lieu de l’accueil, le conflit, l’opposition: on se bat avec les poings fermés. La main ouverte qui touche une autre main ouverte montre aussi qu’il n’y a pas d’arme dedans. C’est un geste pacifique, amical. Un poing fermé est agressif et peut cacher quelque chose dedans. C’est d’ailleurs le symbole de nombre de partis et de mouvements de protestation, de combat.
Au Pérou, début 2020, lorsque le gouvernement, obéissant aux directives de l’OMS (financée en grande partie par Bill Gates) déclarant mensongèrement le Covid « pandémie », a ordonné le confinement généralisé de la population, les petits commerçants, les petites entreprises, les artisans, les vendeurs ambulants ont du fermer alors que les chaînes de supermarchés  (Wong, Plaza Vea) restaient ouvertes et que les gens riches se faisaient livrer à domicile par téléphone portable ou par internet. Beaucoup de petits commerçants ont fait faillite, certains se sont suicidés et une partie des gens qui vivaient dans les « barrios » de Lima, les quartiers pauvres dans le désert, ont du fuir à pied la capitale pour rejoindre leurs terres agricoles dans les Andes. Bien entendu, le gouvernement et l’Assemblée péruviens, et les médias qui avaient semé la terreur, n’ont assumé aucune responsabilité dans cette tragédie, jamais vue dans toute l’histoire du pays et même dans celle de l’humanité. Il n'y a eu aucune poursuite pénale contre les responsables de ces crimes.
Cette escroquerie, cette supercherie, ce « Hold-up » planétaire et génocidaire n’auraient pas été possibles sans la corruption et l'obéissance des gouvernements (presque tous mais pas tous, comme le Président de Tanzanie, John Magufuli, assassiné depuis), des parlements, des Églises (et notamment de du Vatican), des grands médias, de la bureaucratie et de la police. Non plus sans le règne général et absolu de l’argent, de l’usure et de la marchandisation de tout.
Nous voyons bien que les symboles covidiens sont des symboles d’inversion: faire croire que le mal est le bien et le bien est le mal. On détruit la société en faisant croire qu’on la protège, tout cela pour servir un programme et des intérêts secrets, inconnus de l’immense partie de la population. Orwell, Huxley n’étaient pas des « lanceurs d’alerte » mais des initiés et leurs célèbres livres « 1984 » et « Le meilleur des mondes » étaient des programmes destinés à être réalisés. Et cela n’est peut-être pas un hasard si, selon l’écrivain russe d’origine juive (converti au christianisme orthodoxe) Israël Adam Shamir, le mot Covid signifie en hébreu, lorsqu’on le lit de droite à gauche: « Dikoud »; c’est-à-dire « esprit malfaisant » ?

Pierre-Olivier Combelles

Photos de l'auteur

Le président du Pérou Pedro Castillo Terrones (à gauche, avec un chapeau) donne l'exemple de la salutation covidienne à poing fermé. Les politic(h)iens agissent comme des robots du Great Reset.

Le président du Pérou Pedro Castillo Terrones (à gauche, avec un chapeau) donne l'exemple de la salutation covidienne à poing fermé. Les politic(h)iens agissent comme des robots du Great Reset.

Protocolo ou plutôt "Protoloco" ?

Protocolo ou plutôt "Protoloco" ?

« Siempre mantén la distancia social »
Dans l'une des très rares café-pâtisseries de Lima, restée ouverte.

Dans l'une des très rares café-pâtisseries de Lima, restée ouverte.

« Siempre mantén la distancia social »
« Siempre mantén la distancia social »
Les plages de Lima et du Pérou interdites, gardées par des soldats en armes, malgré la chaleur écrasante..

Les plages de Lima et du Pérou interdites, gardées par des soldats en armes, malgré la chaleur écrasante..

« Siempre mantén la distancia social »
Lire la suite

Paul Craig Roberts: Les profits priment sur la santé publique et la liberté civile (24 juin 2021)

25 Juin 2021 , Rédigé par Le Rouge et le Blanc Publié dans #Opération Coronavirus, #Paul Craig Roberts, #Children's Health Defense, #Santé, #USA

Les profits priment sur la santé publique et la liberté civile
24 juin 2021 

Paul Craig Roberts

 

Le plus grand syndicat américain de la santé dit au fasciste New York Presbyterian Hospital et au fasciste Houston Methodist Hospital d'aller au diable avec leur politique de vaccination obligatoire contre le Covid.

Pourquoi les hôpitaux portant des noms chrétiens protestants se comportent-ils comme des régimes totalitaires ?

https://www.theepochtimes.com/mkt_morningbrief/largest-healthcare-union-in-us-will-fight-mandatory-covid-19-vaccines_3871205.html?utm_source=Morningbrief&utm_medium=email&utm_campaign=mb-2021-06-24&mktids=0122b2ddad55c8ec3242bc036171eddf&est=adZ17dbrqBSPDpjye0WjPpw5TRQleTSiKwHig71yCpBHAfwFFiqs2A%3D%3D

Pourquoi les hôpitaux imposent-ils la vaccination alors que les preuves du danger du vaccin s'accumulent chaque jour ?

Le CDC découvre plus de cas d'inflammation cardiaque que prévu chez les jeunes hommes vaccinés

Plus de 1 200 cas d'inflammation cardiaque chez des adolescents et de jeunes adultes après la vaccination par Covid ont été signalés au Vaccine Averse Event Reporting System. N'oubliez pas que le système VAERS ne saisit que 10 % des lésions. Le chiffre réel est donc de 12 000.

Remarquez dans les informations du CDC - https://www.cdc.gov/vaccines/acip/meetings/downloads/slides-2021-06/03-COVID-Shimabukuro-508.pdf - que l'incidence la plus élevée de myocardite/péricardite induite par le vaccin se situe chez les jeunes, les personnes les moins menacées par le Covid. En d'autres termes, les jeunes sont plus menacés par le vaccin que par le Covid. Au vu des propres faits du CDC, pourquoi les bureaucrates de la santé publique insistent-ils pour vacciner les jeunes ?

Les femmes connaissent des interruptions de grossesse et des problèmes menstruels.

Les caillots sanguins sont un résultat courant du vaccin Covid.

Pour la plupart des gens, le vaccin est une plus grande menace que Covid.

N'oubliez pas que le vaccin Covid n'est pas approuvé. Il bénéficie d'une autorisation d'utilisation d'urgence fondée sur le fait qu'il n'existe aucun traitement connu.

Les traitements connus - HCQ et Ivermectin avec zinc - sont connus depuis le début. Il existe maintenant d'autres traitements sûrs et efficaces. Pourquoi l'autorisation d'urgence est-elle toujours en place ? La réponse est-elle évidente : les profits de Big Pharma passent avant la santé publique et la liberté civile ?

Pourquoi les journalistes mentent-ils pour les profits de Big Pharma ? Les presstitutes sont complices de meurtre.

Traduit de l'américain par Le Rouge et le Blanc avec DeepL.

Source: https://www.paulcraigroberts.org/2021/06/24/profits-take-precedence-over-public-health-and-civil-liberty/

 

Les dernières données VAERS des CDC montrent que les blessures signalées dépassent 7 000 chez les 12 à 17 ans après l'administration des vaccins COVID.


Les données VAERS publiées aujourd'hui par les CDC ont montré un total de 387 087 rapports d'événements indésirables de tous les groupes d'âge après les vaccins COVID, dont 6 113 décès et 31 240 blessures graves entre le 14 décembre 2020 et le 18 juin 2021.

https://childrenshealthdefense.org/defender/cdc-vaers-data-injuries-surpass-7000-ages-12-to-17-covid-vaccines/?utm_source=salsa&eType=EmailBlastContent&eId=8e217a08-e387-40fb-a583-0028367951bd

Lire la suite

Un nouveau documentaire met en lumière les effets néfastes sur les enfants du modèle de soins de santé "respectueux du genre", par Jared Eckert et Makenna McCoy (The Daily Signal, 21 juin 2021)

22 Juin 2021 , Rédigé par Le Rouge et le Blanc Publié dans #Santé, #Société, #USA, #Transgenre

"Le pédiatre m'a dit que si je n'affirmais pas l'identité de ma fille, que je ne lui apportais pas l'aide dont elle avait besoin et qu'elle se suicidait, j'allais me sentir terriblement coupable - juste devant ma fille."

Des conversations horribles comme celle-ci ont lieu dans tout le pays, et font partie de la tendance des soins de santé "d'affirmation du genre", qui pousse les enfants à la transition vers le genre opposé.

Ce n'est qu'une des nombreuses histoires déchirantes racontées dans le nouveau documentaire révolutionnaire "Trans Mission : Pourquoi cette ruée vers la réassignation de genre ?

https://www.youtube.com/watch?v=rUeqEoARKOA

Produit par le Center for Bioethics and Culture, "Trans Mission" est un exposé du modèle de soins de santé "d'affirmation du genre" et de sa destruction sur l'esprit, le corps et la famille des enfants, raconté par des transsexuels - des personnes qui ont subi des interventions hormonales ou chirurgicales pour changer de genre mais qui ont décidé de revenir en arrière - ainsi que par des professionnels de la santé et des parents d'enfants transsexuels.

Source: https://www.dailysignal.com/2021/06/22/new-documentary-highlights-the-harm-of-gender-affirming-health-care-model-on-children/

Traduit de l'américain par Le Rouge et le Blanc avec DeepL.

Lire la suite
<< < 1 2 3 4 5 > >>