Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Le Rouge et le Blanc, ou le Fil d'Ariane d'un voyageur naturaliste

operation coronavirus

La panique du coronavirus est le produit de l'urbanisation généralisée des sociétés humaines. Une relecture de Lewis Mumford

21 Mars 2020 , Rédigé par Pierre-Olivier Combelles Publié dans #Opération Coronavirus, #Philosophie

Toutes mes méthodes, tous mes moyens sont sensés: c'est mon but qui est fou.

Capitaine Achab (Moby Dick, par Herman Melville). Cité par L. Mumford dans "Le Mythe de la machine" (trad. fr. Fayard, 1974).

"La société des grandes métropoles est particulièrement bien outillée pour éliminer les initiatives spontanées et l’indépendance de l’esprit."


"Au dernier stade de son développement, la métropole capitaliste est devenue le ressort essentiel qui assure le fonctionnement de cet absurde système. Elle procure à ses victimes l’illusion de la puissance, de la richesse, du bonheur, l’illusion d’atteindre au plus haut point de la perfection humaine.
En fait, leur vie est sans cesse menacée, leur opulence est éphémère et privée de goût, leurs loisirs sont désespérément monotones, et leur peur justifiée de la violence aveugle et d’une mort brutale pèse sur cette apparence de bonheur. Dans un monde où ils ne peuvent plus reconnaître leur œuvre, ils se sentent de plus en plus étrangers et menacés : un monde qui de plus en plus échappe au contrôle des hommes, et qui, pour l’humanité, a de moins en moins de sens.
Certes, il faut savoir détourner les yeux des sombres aspects de la réalité quotidienne pour prétendre, dans ces conditions, que la civilisation humaine a atteint son plus brillant sommet.
Mais c’est à cette attitude que les citoyens de la métropole s’entraînent chaque jour : ils ne vivent pas dans un univers réel, mais dans un monde de fantasmes, habilement machiné dans tout leur environnement, avec des placards, des images, des effets de lumière et de la pellicule impressionnée ; un monde de murs vitrés, de plexiglass, de cellophane, qui les isole de leur peine et des mortifications de la vie, - monde d’illusionnistes professionnels entourés de leurs dupes crédules. (…)
Les spectateurs ne conversent plus comme des personnes qui se rencontrent au croisement des routes, sur la place publique, autour d’une table. Par l’antenne de la radio et de la télévision, un très petits nombre d’individus interprètent à notre place, avec une adresse toute professionnelle, les mouvements d’opinion et les événements quotidiens. Ainsi les occupations les plus naturelles, les actes les plus spontanées sont l’objet d’une surveillance professionnelle et soumis à un contrôle centralisé. Des moyens de diffusion, aussi puissants que variés, donnent aux plus éphémères et aux plus médiocres ouvrages un éclat et une résonance qui dépassent de loin leurs mérites.

Lewis Mumford, La Cité à travers l'histoire.

Collection Esprit, Editions du Seuil (Paris)

Nouvelle édition (et traduction française): Agone (2011)

 

« Dans le système capitaliste, la permanence n’a pas droit de cité, ou plutôt les seuls éléments stables qui s’y retrouvent de façon constante sont l’avarice, la cupidité et l’orgueilleuse volonté de puissance ».

« L’histoire de Rome indique avec un relief particulier ce qui, dans le domaine politique aussi bien que dans celui de l’urbanisme, doit être à tout prix évité. Nous voyons là de nombreux signaux d’alarme, indiquant le départ de pistes dangereuses. Lorsque, dans les centres surpeuplés, les conditions d’habitat se détériorent tandis que le prix des loyers monte en flèche, lorsque le souci d’exploiter de lointains territoires l’emporte sur la recherche de l’harmonie interne, nous songeons inévitablement à ces précédents romains. »

Ainsi retrouvons-nous aujourd’hui les arènes, les immeubles de rapport, les grands spectacles avec nos matchs de football, nos concours de beauté, le strip-tease rendu omniprésent par la publicité, les stimulations constantes du sexe, de la boisson, de la violence, dans un climat digne en tout point de la Rome antique. Et nous voyons également se multiplier les salles de bain et les piscines, et des autoroutes non moins coûteuses que les anciennes routes pavées, cependant qu’attirent les regards des milliers d’objets éphémères et brillants, merveilles d’une technique collective, mis à la portée de toutes les convoitises. Ce sont les symptômes de la décadence : le renforcement d’un pouvoir amoral, l’amoindrissement de la vie. »

Lewis Mumford, La Cité à travers l’histoire (The City in history, 1961). Editions Agone, 2011.

« Les sectateurs du mythe de la grande métropole, qui ne veulent voir dans ses proliférations cancéreuses que les poussées d’une croissance normale, continueront d’appliquer automatiquement leurs cataplasmes, leurs onguents, leurs slogans incantatoires et leurs spécialités de charlatans, jusqu’à ce qu’il soit trop tard pour sauver la civilisation de la mort et se sauver eux-mêmes. Une grande partie de l’œuvre de reconstruction urbaine des cent dernières années, y compris, certes, la plus récente-démolition de quartiers insalubres, rénovation d’édifices publics, extensions suburbaines, maisons modèles-, n’a fait que perpétuer dans les structures d’une perpétuelle nouveauté la même concentration sans but défini et le même désordre fondamental auquel il était indispensable de porter remède. »

Lewis Mumford, Le déclin des villes. France-Empire, 1970.

"Grâce à cette nouvelle "mégatechnologie", la minorité dominante créera une structure uniforme, supraplanétaire, embrassant tout, et destinée au travail automatique. Au lieu de fonctionner activement comme une personnalité autonome, l'homme deviendra un animal passif, sans but, conditionné par la machine, et dont les fonctions propres, suivant l'actuelle interprétation du rôle de l'homme par les techniciens, seront soit insérées dans la machine, soit strictement limitées et contrôlées au profit d'organisations dépersonnalisées, collectives." ((Mumford, Le mythe de la machine, trad. 1973, p. 2) 

 

Et ici le résumé de l'ouvrage célèbre (et toujours épuisé en français depuis l'édition de Fayard en 1974): Le mythe de la machine: http://elkorg-projects.blogspot.fr/2009/12/lewis-mumford-myth-of-machine-note-de.html

 

De l'autre côté de la colline

Les faubourgs (asentamientos) s'étendent à perte de vue dans le désert autour de Lima,  la capitale du Pérou (10 millions d'habitants, le tiers du pays.). Les habitants sont venus des Andes, où le soleil brille toujours, où l'air est pur et où ils vivaient du travail des champs. Ph/ P.O. Combelles, 2012: http://pocombelles.over-blog.com/article-le-perou-pays-emergent-qui-pratique-l-inclusion-sociale-111485954.html

Republication de l'article de mon blog:

http://pocombelles.over-blog.com/archive/2013-12/

Lire la suite

L'origine du Coronavirus (Ramzan Kadyrov)

20 Mars 2020 , Rédigé par Pierre-Olivier Combelles Publié dans #Opération Coronavirus

Ramzan Kadyrov est le chef de la république de Tchétchénie. Son père, Akhmad Kadyrov, était un ancien grand mufti et homme politique, président de la république de Tchétchénie de 2003 à 2004. Né en 1976, il est père de 12 enfants.

Ramzan Kadyrov est le chef de la république de Tchétchénie. Son père, Akhmad Kadyrov, était un ancien grand mufti et homme politique, président de la république de Tchétchénie de 2003 à 2004. Né en 1976, il est père de 12 enfants.

"Eh bien, un monde très étrange ce soi-disant Occident ! Le coronavirus est apparu et a commencé sa marche depuis la Chine. De là, il est arrivé en Europe en passant par les pays au sud de la Russie. Eh bien, évidemment pas par la Route de la Soie ou la Transsibérienne. Il suffisait d'une seule personne pour éternuer dans les pays européens, et tous les yeux se sont alors tournés vers l'Est. 
La Russie et Vladimir Poutine sont à blâmer pour cela. 

Il est donc allé danser au village ! Comme la Russie tente de semer la panique, de déstabiliser la situation.   Comme ils disent, ils ont eux-mêmes inventé un conte et y ont cru ! Un enfant qui babille. 

Le monde est confronté à une grave menace, et vous ne pouvez pas vous défaire des mythes et des illusions sur la menace russe ! 

Il est temps, mes frères, il est temps, car tous les poulets de l'usine Petelinskaya rient en entendant vos contes ! 
La production d'œufs a augmenté !"

Ramzan Kadyrov, Telegram, 18 mars 2020.

L'origine du Coronavirus (Ramzan Kadyrov)

"Lundi, il a tenu une réunion du Quartier général opérationnel pour la prévention et la non-prolifération des coronavirus. Il a écouté les informations sur les mesures préventives prises.  Le président de l'état-major opérationnel, le vice-premier ministre de la République tchèque, Shahid Ahmadov, a déclaré qu'aucun cas d'infection n'avait été détecté dans le pays. 

25 personnes qui sont arrivées dans la région en provenance de pays européens sont en quarantaine. Quinze d'entre eux ont reçu des résultats doublement négatifs. Dix autres personnes en provenance de pays européens sont attendues. Tous seront suivis et diagnostiqués. 

Sur la base du City Hospital № 3 et des boîtes équipées pour les maladies infectieuses RCC, une hotline. Il a été noté qu'en cas d'apparition d'une infection, des fonds supplémentaires sont nécessaires pour acheter des équipements et des dispositifs pour la ventilation artificielle des poumons. J'ai chargé le Premier ministre de la République tchèque, Muslim Khuchiyev, de trouver des fonds pour leur achat. 

En outre, il a été décidé d'envoyer les écoliers en vacances. Il a été recommandé aux parents de limiter les visites des enfants dans les lieux de congestion massive, de suivre toutes les recommandations du ministère de la santé. J'invite instamment les natifs de la République tchèque qui souhaitent se rendre dans la République et leurs proches à passer les tests nécessaires avant de rentrer chez eux afin de protéger leurs parents et amis de l'épidémie qui se propage dans le monde entier.  

Nous avons également abordé la question du comportement indigne des natifs de la République tchèque qui vivent dans certaines régions de Russie. Le conseiller du chef de la République tchèque, Adam Delimkhanov, député à la Douma d'État, a informé que dans le cadre de la lutte contre la toxicomanie et le trafic de drogue, jusqu'à 50 personnes de différentes villes ont été renvoyées dans la république. 

Les proches de ces personnes ont été avertis que, si leurs actions illégales se poursuivent, ils seront soumis aux mesures préventives les plus strictes prévues par la loi."

Ramzan Kadyrov, Telegram, 16 mars 2020.

"La députée de la Douma d'État Valentina Tereshkova est une politicienne sobre, une personnalité forte, une personne socialement respectée. 

Comme vous le savez, elle a fait une proposition visant à annuler le mandat de l'actuel président.  Cela a provoqué une vague d'attaques contre Tereshkova par ceux qui se soucient peu du sort de la Russie. 

Les gentlemen à l'étranger et leurs amis en Russie espéraient que dans quelques années Vladimir Poutine quitterait la politique, la Russie se transformerait en un pays de troisième ordre, que l'Occident et les États-Unis seraient obligés de laisser en plan. Cela n'a pas fonctionné ! 
Vladimir Poutine obtiendra le droit de participer aux élections et ce sera aux électeurs de décider. La façon dont ils décident sera la même ! 

Je suis sûr que le soutien sera convaincant. Vladimir Vladimirovitch a sauvé la Russie de la ruine. Il n'y a pas de tâches moins difficiles à accomplir, dont dépend l'avenir de la Russie. 

J'exprime mon soutien à Valentina Vladimirovna ! Vous avez bien fait d'exprimer la pensée du peuple russe !

Je suis sûr que le mot "coronavirus" a battu des records en termes de références médiatiques. Le virus est devenu le sujet numéro un. Elle a brisé tous les plans de pays séparés et d'unions d'États dans le domaine de la politique, de l'économie, de la culture, des sports. 

Les frontières sont fermées, les médecins et les chefs d'État font des prévisions sur l'ampleur possible des pertes économiques et des pertes humaines.   Les médecins recommandent de respecter les règles d'hygiène personnelle, de se laver souvent les mains, de ne pas toucher d'objets dans des endroits bondés, de s'isoler s'il y a le moindre soupçon d'infection ... 

Aucune mesure ne pourra arrêter la progression de la maladie si chacun ne se sent pas personnellement responsable du maintien de sa santé et de celle des autres. 

Tout d'abord, je voudrais appeler les gens à s'abstenir de participer à des manifestations de masse injustifiées, à ne pas se rendre sur place et à ne pas emmener les enfants dans des lieux où les gens se rassemblent, à refuser catégoriquement les voyages à l'étranger... 

Notre peuple se caractérise par le respect des normes et de l'ordre sanitaire. Je suis sûr que dans cette période difficile, nous nous en souviendrons également. 
Les musulmans ont pour instruction de prier cinq fois par jour, de surveiller strictement leur santé et d'être particulièrement sensibles aux questions d'hygiène, de propreté et d'ordre. 

Je vous assure que les dirigeants de la république prennent des mesures globales pour contrôler la situation. Aucun cas de coronavirus n'a été identifié en République tchèque. Allah vous sauve !

Ramzan Kadyrov, Telegram, 12 mars 2020.

 

A propos du Caucase et de la Tchétchénie, sur ce même blog:

http://pocombelles.over-blog.com/2017/11/les-fleurs-sauvages-du-caucase-tolstoi-hadji-mourad.html

Lire la suite

Coronavirus: le monde doit se préparer pour faire face à "la grande crise du siècle" (Ambassadeur d'Iran en France)

14 Mars 2020 , Rédigé par Pierre-Olivier Combelles Publié dans #Opération Coronavirus, #Iran, #France

Khanaka de Nadir Divan-begi (Boukhara, Ouzbékistan), 1620. "The Khanaka was a center for Sufi (Islamic mystic) meetings. The entryway is adorned with images of the Simurgh, and the 'celestial sun' at the moment of divine illumination as described in Attar's 'Conference of the Birds."

Khanaka de Nadir Divan-begi (Boukhara, Ouzbékistan), 1620. "The Khanaka was a center for Sufi (Islamic mystic) meetings. The entryway is adorned with images of the Simurgh, and the 'celestial sun' at the moment of divine illumination as described in Attar's 'Conference of the Birds."

"Pour l'ambassadeur d'Iran en France, Bahram Qassemi, si le Coronavirus est en mesure d’apporter des changements dans le monde, ce qui est déjà le cas, ce changement doit être en faveur d’une solidarité et d’une coopération collective à l’échelle internationale pour un monde plus sûr et contre des menaces sans frontières." (...)

 

https://fr.irna.ir/news/83713936/Coronavirus-Le-monde-doit-se-préparer-pour-faire-face-à-la

 

"Le gouvernement et le peuple iraniens n'oublieront jamais les amis de leurs jours difficiles":

 

https://fr.irna.ir/news/83714497/L-Iran-n-oubliera-jamais-les-amis-qui-lui-étaient-un-soutien

 

Un convoi d'aide française contre le Coronavirus livré à l'Iran

 

https://fr.irna.ir/news/83701944/Un-convoi-d-aide-française-contre-le-Coronavirus-livré-à-l-Iran

 

Lire la suite
<< < 10 11 12 13 14