Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Le Rouge et le Blanc, ou le Fil d'Ariane d'un voyageur naturaliste
Articles récents

"Anilertunga !"

5 Août 2018 , Rédigé par Pierre-Olivier Combelles

"On dit que devenus vieux, se sentant un poids pour les leurs, les loups, les lions, les éléphants et d'autres - tous ceux qui vivent en bande et comptent les uns sur les autres - un beau soir, furtivement, sans mot dire, au détour d'une vallée, se glissent dans l'ombre, s'y enfoncent seuls, jusqu'à ce qu'ils aient trouvé la nuit... et la mort... En fin d'une journée, à la suite d'une chasse échevelée au cours de laquelle ils avaient été incapables de prendre le relais, ils avaient réalisé que leur présence était devenue un danger à la survie de la bande... et ils s'en étaient allés. Les Esquimaux, je l'ai déjà fait remarquer, font de même. Ils n'attarderont jamais les autres en s'attardant trop longtemps, tels cette vieille Komartak, que le P. Fallaize avait bien un peu prolongée en aidant les siens en cachette. Mais elle s'était aperçue du manège, bien sûr. Et un matin de sauvage tempête de neige, elle quitta l'igloo, et sans hâte aucune, tout naturellement, elle se faufila dehors, non sans sans dire "Anilertunga !" (Je sors un moment). En vérité elle sortait pour un bien long moment, pour toujours. On retrouva sa longue robe de peau accrochée à un rocher autour duquel le vent l'avait enroulée. Elle l'avait enlevée, suivant la coutume, pour que le froid gèle plus vite son sang, arrêtant la vie. Elle aussi s'était rendu compte qu'elle gênait à la communauté.. et "Anilertunga", je m'en vais."

Roger Buliard OMI, Inunuak - Mgr Pierre Fallaize, premier missionnaire et évêque des Esquimaux du cuivre. OPERA, Paris, 1972.

Lire à ce sujet l'admirable récit de Gabrielle Roy: "La rivière sans repos", qui raconte l'histoire d'une vieille Esquimaude du Grand Nord canadien qui, soignée dans un hôpital de Montréal, retourne dans son pays et meurt en se jetant dans la mer, seule.

Lire la suite

Non au projet de barrage de Muskrat Falls (Terre-Neuve / Labrador)

4 Août 2018 , Rédigé par Pierre-Olivier Combelles

Non au projet de barrage de Muskrat Falls (Terre-Neuve / Labrador)

"Des professeurs de l'Université de Toronto tirent la sonnette d'alarme quant à la construction du barrage de Muskrat Falls, à Terre-Neuve-et-Labrador. Dans une lettre ouverte publiée cette semaine, ils craignent des conséquences écologiques « désastreuses » mettant en danger la vie des peuples autochtones de la région.

Radio-Canada avec CBC

Plus de 200 universitaires et chercheurs du Canada et des États-Unis ont ajouté leur nom à la lettre ouverte adressée au premier ministre Justin Trudeau afin que le gouvernement fédéral cesse temporairement tout soutien financier à la construction du barrage.

« D’après les témoignages des résidents et des populations autochtones, et au vu des recherches indépendantes réalisées, ce projet [dont les coûts de construction ont explosé à hauteur de 12 milliards de dollars] doit vraiment s’arrêter », a déclaré à CBC Deborah Cowen, professeure de géographie à l’Université de Toronto."

Source: https://ici.radio-canada.ca/nouvelle/1116328/barrage-labrador-autochtones-lettre-professeurs

Lettre ouverte à Monsieur Justin Trudeau, Premier ministre du Canada:

http://www.cdhal.org/lettre-ouverte-a-monsieur-justin-trudeau-premier-ministre-du-canada/

Ce projet est une folie. Sur le bouclier de roches primaires de la péninsule du Québec-Labrador, la végétation et le faune ont commencé à apparaître il y a environ 10000 ans avec la fonte de l'inlandsis, l'énorme calotte glaciaire qui la recouvrait comme le Groenland aujourd'hui. A cause du froid et des étés très courts, les plantes ont poussé très lentement, à tel point que là-bas une épinette prostrée grosse comme un crayon peut être âgée de 250 ans comme je l'ai constaté à la loupe et comptant les cernes collés les un aux autres. Les forêts sont des forêts primaires extrêmement vieilles. J'ai vu sur les rochers des lichens Rhizocarpon geographica immenses, âgés de plusieurs milliers d'années peut-être (ils croissent à une vitesse extrêmement lente). Tout cela est détruit totalement, immédiatement et irrémédiablement par le barrage, ainsi que tous les vestiges millénaires d'occupation humaine des Autochtones: sentiers de portage, emplacements traditionnels de camps, cimetières, etc. Et tout ça pour assurer un profit financier aux actionnaires et aux managers des compagnies à des milliers de km de là ! C'est INACCEPTABLE !

Pierre-Olivier Combelles

Et ce n'est pas fini:

"Contrairement à ce qu’a affirmé à plusieurs reprises le ministre Pierre Moreau, le gouvernement Couillard a bel et bien décidé d’ouvrir la porte aux forages pétroliers et gaziers dans les cours d’eau du Québec. Le ministère de l’Énergie et des Ressources naturelles a d’ailleurs élaboré un projet de règlement spécifique pour encadrer l’exploration « en milieu hydrique »."

https://www.ledevoir.com/societe/environnement/533835/exploration-petroliere-et-gaziere-dans-les-cours-d-eau-le-mern-confirme-la-porte-ouverte

L'extractivisme : un modèle d'exploitation Made in Canada

https://www.clac-montreal.net/fr/node/392

Lire la suite

Geoffroy Delorme, l'ami des chevreuils

3 Août 2018 , Rédigé par Pierre-Olivier Combelles

Heureux les humbles de cœur, car ils hériteront de la terre!

(Matt 5:3-11)

 

C'est un ami, Michel Sennepin, qui me l'a fait connaître l'année dernière, en m'envoyant, pour moi et mes enfants, un petit livre illustré de photographies: Dans l'intimité des chevreuils, par Geoffroy Delorme. Saison après saison, Geoffroy Delorme nous raconte, nous décrit plutôt, par le texte et par l'image, la vie quotidienne d'un petit groupe de chevreuils dans un coin de forêt. Où, il ne le dit pas, par prudence sans doute. Comme il l'explique dans la vidéo, ce n'est pas lui qui a apprivoisé les chevreuils, c'est eux qui l'ont apprivoisé, admis parmi eux. Cette histoire étonnante, merveilleuse, extrêmement touchante, est vraie. Découvrez-la!

Geoffroy Delorme, Dans l'intimité des chevreuils. 168 p. Editions le Chevreuil, Pont de l'Arche, 2015. ISBN: 978-2-9534688-2-3

Site actuel de Geoffoy Delorme: https://lechevreuil.wixsite.com/geoffroy-delorme/boutique

https://festival-nature-ain.fr/portfolio-posts/geoffroy-delorme/

Lire la suite

La nature, la femme et la révolution scientifique (Carolyn Merchant)

2 Août 2018 , Rédigé par Pierre-Olivier Combelles

La nature, la femme et la révolution scientifique (Carolyn Merchant)

" Carolyn Merchant a admirablement établi le lien historique, incrusté au coeur de la pensée occidentale, entre l'asservissement de la nature vue comme une entité féminine et le programme scientifique de Hobbes, Descartes et Bacon*. Face à une nature considérée jusqu'alors sous les traits d'un être nourricier, la révolution scientifique a fait prévaloir une image de celle-ci comme un désordre qu'il fallait dominer ou contrôler." (...)
"Comme le ventre de la femme a cédé symboliquement le passage aux forceps de la science, les secrets abrités dans le ventre de la nature seront eux aussi arrachés de son étreinte par la technologie, pour être utilisés dans le seul développement de la race humaine. Bacon, par une frappante métaphore, transforme ainsi le magicien (devenu scientifique) d'un serviteur de la nature en son exploiteur, et la nature d'une enseignante en une esclave."

Jean-Baptiste Vidalou: "Être forêts- Habiter des territoires en lutte". Zones/La Découverte, Paris, 2017

*NDLR: Le savant anglais Roger Bacon (1214-1292)

Pandora, symbolise la femme et la Nature qui donnent la vie et en même temps la mort. Ivan Illich explique dans cet entretien lumineux le passage de la conception archaïque de la Nature inépuisable à celle moderne de la nature asservie: "Je crois que l'histoire de Pandore est la meilleure histoire du détournement de l'homme du Delphos* de la Terre, de l'interprétation des songes et des images vers l'homme qui planifie." (Ivan Illich, entretien avec Jean-Marie Domenach, 1972)

POC

Entretien Ivan Illich avec Jean-Marie Domenach: Un certain regard (1972)

https://www.youtube.com/watch?v=K-eauppsNf0

* Une statue de l'Omphalos (nombril, en grec) était placée dans le temple de Delphes:

Carolyn Merchant: The Scientific Revolution and the Death of Nature:

https://nature.berkeley.edu/depa…/…/env-hist/articles/84.pdf

La nature, la femme et la révolution scientifique (Carolyn Merchant)
La nature, la femme et la révolution scientifique (Carolyn Merchant)
Images: statue de Pandora (Pan-dora: la "Dispensatrice de tous les biens", en grec) dans l'entretien entre le philosophe Ivan Illich et Jean-Marie Domenach (1972).

Images: statue de Pandora (Pan-dora: la "Dispensatrice de tous les biens", en grec) dans l'entretien entre le philosophe Ivan Illich et Jean-Marie Domenach (1972).

Lire la suite

Les Parcs naturels nationaux et "la guerre contre les sauvages"

2 Août 2018 , Rédigé par Pierre-Olivier Combelles

"La création, en 1872, sous l'impulsion du président Roosevelt, du premier parc naturel national, le Yellowstone, aboutit à l'expulsion des tribus Shoshone, Blackfoot et Crow. Plusieurs batailles avec les forces gouvernementales firent près de 300 morts côté indien, et ce lors d'une seule bataille. Roosevelt l'avait déclaré: "La guerre contre les sauvages est la plus juste des guerres et elle laisse à l'humanité une dette au colon qui la mène."

Jean-Baptiste Vidalou: "Être forêts - Habiter des territoires en lutte". Zones/La Découverte, Paris, 2017.

Mont Rushmore, Dakota du sud. Les sculptures de Gutzon Borglum, hautes de 18 mètres, représentent quatre des présidents les plus marquants de l'histoire américaine. Il s'agit de gauche à droite de George Washington (1732-1799), de Thomas Jefferson (1743-1826), de Theodore Roosevelt (1858-1919) et d'Abraham Lincoln (1809-1865)

Mont Rushmore, Dakota du sud. Les sculptures de Gutzon Borglum, hautes de 18 mètres, représentent quatre des présidents les plus marquants de l'histoire américaine. Il s'agit de gauche à droite de George Washington (1732-1799), de Thomas Jefferson (1743-1826), de Theodore Roosevelt (1858-1919) et d'Abraham Lincoln (1809-1865)

Lire la suite

Ivan Illich: l'école obligatoire et la marchandisation du savoir

30 Juillet 2018 , Rédigé par Pierre-Olivier Combelles

Le regard du philosophe Ivan Illich (1926-2002) nous aide à mieux comprendre les raisons du conditionnement forcé des enfants autochtones dans les pensionnats canadiens*, conditionnement qui a été aussi celui, d'une manière moins brutale et beaucoup plus insidieuse, presque "naturelle", des autres enfants canadiens, et ailleurs, des enfants de tous les pays du monde où l'école est devenue obligatoire.
Il nous explique aussi pourquoi l'école obligatoire entraîne la marchandisation du savoir et des compétences et forme les élèves à vivre dans le monde capitaliste où tous les services sont devenus des marchandises.
Monde capitaliste qui est en rupture et en opposition totale avec les cultures autochtones précolombiennes, comme les Sioux Tahca Ushte et Russell Means par exemple, l'ont parfaitement montré**.

P.O.C.

* https://www.facebook.com/espacesautochtones/videos/406418856551149/

** http://pocombelles.over-blog.com/2018/07/la-spiritualite-et-le-partage-des-sioux-et-des-amerindiens-n-ont-pas-leur-place-dans-le-monde-des-blancs-tahca-ushte-sioux-voyant-gu

 

Ivan Illich: entrevue avec Jean-Marie Domenach (1972): l'école obligatoire

VISIONNEZ-LA ICI SUR YOUTUBE: https://www.youtube.com/watch?v=eEkLbGSYkG4

Cette vidéo est extraite de l'émission de Jean-Marie Domenach: Un certain regard, consacrée à Ivan Illich (51 mn). Vous pouvez la visionner en intégralité ici:

https://www.youtube.com/watch?v=K-eauppsNf0

Lire la suite

Le parfum de la fleur de kolaha des Choctaw

29 Juillet 2018 , Rédigé par Pierre-Olivier Combelles

Le kolaha pousse au bord d'un parterre à un carrefour à la sortie du village, à l'orée de la forêt, et depuis quelques semaines il fleurit, une ou deux fleurs à chaque fois. J'ai découvert leur étrange et inoubliable parfum pour la première fois cette année en inclinant une branche basse pour respirer la fleur. Fleur énorme, aux tépales d'un blanc crémeux, charnus et parfumés comme la peau d'une femme, que jamais je ne me lasse d'admirer en passant, lorsque je croise un "magnolia", ici ou là.

Mais le parfum, discret puis profond, m'a surpris: parfum inattendu de fleur et de fruit. Quel fruit ? la goyave ? je n'ai pas encore trouvé. Les étamines d'un blanc rougeâtre s'accumulent dans le creux des tépales qui se recroquevillent quand la fleur hermaphrodite commence à se faner. Je les recueille soigneusement, je les hume avant de les mettre dans ma poche: oui, quel est ce parfum suave, incomparable, de fleur et de fruit ?

Et comment te nommaient les Indiens du sud-est des Etats-Unis d'où tu es originaire ? Magnolia grandiflora  n'est pas un nom de là-bas, c'est Linné qui t'a donné, en le latinisant, pour lui faire honneur, celui de Pierre Magnol, Professeur de médecine et directeur du Jardin des plantes de Montpellier. Ton vrai nom, en choctaw, est kolaha.  C'est  ainsi que tu as été habitué à être appelé, pendant des siècles et des millénaires, dans ton pays d'origine. C'est ton vrai nom. Car les Choctaw (ou Chactas, comme disait Chateaubriand dans Les Natchez) sont une tribu amérindienne du sud-est des Etats-Unis (Mississipi, Alabama et Louisiane), comme toi.

Les kolaha et les Choctaw coexistent depuis si longtemps... eux, sûrement, pourraient me dire comment définir exactement ton parfum qui ne ressemble à aucun autre...

Pierre-Olivier Combelles

29 juillet 2018

Photos: Pierre-Olivier Combelles

Fujifilm X100T

 

Sur le même sujets ("la taxonomie est-elle une science coloniale ?") et sur le même blog

Dans la forêt de séquoias

http://pocombelles.over-blog.com/2018/06/dans-la-foret-de-sequoias.html

Le chemin de la forêt:

http://pocombelles.over-blog.com/2018/07/le-chemin-de-la-foret.html

L'après-midi d'un faune dans le parc de Rambouillet

http://pocombelles.over-blog.com/2017/06/une-apres-midi-de-canicule-dans-le-parc-du-chateau-de-rambouillet.html

Le parfum de la fleur de kolaha des Choctaw
Le parfum de la fleur de kolaha des Choctaw
Le parfum de la fleur de kolaha des Choctaw
Le parfum de la fleur de kolaha des Choctaw
Black-Billed Cuckoo on Magnolia Grandiflora. John-James Audubon, The Birds of America. Audubon a représenté ici la fleur de magnolia à ses étapes successives et il a même pensé à montrer les étamines que l'oiseau fait tomber du creux des tépales où elles s'accumulent.

Black-Billed Cuckoo on Magnolia Grandiflora. John-James Audubon, The Birds of America. Audubon a représenté ici la fleur de magnolia à ses étapes successives et il a même pensé à montrer les étamines que l'oiseau fait tomber du creux des tépales où elles s'accumulent.

U.S. Aire de répartition de Magnolia grandiflora. Geological Survey — Digital representation of "Atlas of United States Trees" by Elbert L. Little, Jr.

U.S. Aire de répartition de Magnolia grandiflora. Geological Survey — Digital representation of "Atlas of United States Trees" by Elbert L. Little, Jr.

Le chef Chacta Peter Pitchlynn (Há-tchoo-túc-knee, Snapping Turtle), peint en 1834, par George Catlin.

Le chef Chacta Peter Pitchlynn (Há-tchoo-túc-knee, Snapping Turtle), peint en 1834, par George Catlin.

Sur la fleur de Magnolia en botanique:

http://forum.mikroscopia.com/topic/15648-magnolia-fleur/

Sur la fleur de Magnolia en parfumerie, par Sylvaine Delacourte:

http://espritdeparfum.com/le-magnolia-fleur-de-chine/

Sur les Choctaw ou Chactas:

https://fr.wikipedia.org/wiki/Chactas_(peuple)

Lire la suite

Les origines du système solaire (France-Culture, La méthode scientifique, par Nicolas Martin)

29 Juillet 2018 , Rédigé par Pierre-Olivier Combelles

France Culture/ La méthode scientifique, par Nicolas Martin

29 juillet 2018 (Rediffusion de l'émission du 16/01/2018)

"Que connait-on de la jeunesse de notre Système solaire et comment en est-il arrivé à l’architecture qu’on lui connait aujourd’hui ? Quelle est la véritable origine de la nébuleuse planétaire ? Comment se sont formées les deux variétés de planètes ?"

"En plus de la diversité des objets de notre système solaire, nos planètes présentent elles-mêmes un degré de diversité incroyable" Jean-Pierre Bibring

"En plus de la diversité des objets de notre système solaire, nos planètes présentent elles-mêmes un degré de diversité incroyable" Jean-Pierre Bibring Crédits : NASA

"Il y a 13,7 milliards d’années naissait notre Univers dans le Big Bang. 300 millions d’années plus tard s’allumaient les premières étoiles puis les premières galaxies se formèrent, notre Voie Lactée il y a 12 milliards d’années et notre Soleil n’apparut qu’il y a 4,6 milliards d’années, nous sommes en quelques sorte des petits jeunes dans notre voisinage, de nouveaux arrivants. On a longtemps pensé que nous étions le produit de Coatlicue, une supernova alentour aboutit à la naissance du soleil mais une théorie récente remet en cause cette hypothèse. Alors, d’où venons-nous ? Comment notre système s’est-il formé, et quelle est l’histoire de sa naissance ?

Origines du système solaire, une histoire nébuleuse : c’est le problème qui occuper La Méthode scientifique dans l’heure qui vient.

Et pour raconter cette genèse, cette « origin story » comme on dit aujourd’hui en anglais, nous avons le plaisir de recevoir aujourd’hui  Jean-Pierre Bibring, professeur de physique à l’Université Paris-Sud, centre scientifique d’Orsay et astrophysicien à l’Institut d’Astrophysique Spatiale et Marc Chaussidon, ingénieur géologue, directeur de recherche CNRS, actuellement détaché à la direction de l’Institut de Physique du Globe à Paris.

L’histoire de la formation de notre système solaire est-elle spécifique,voire unique par rapport aux autres dans la galaxies ? La présence d’aluminium 26 dans notre système solaire est mystérieuse, car n’aurait pas pu être synthétisé dans les conditions classiques connues. Même les météorites tombées sur Terre, véritables fossiles de l’époque de formation du système solaire, portent la trace de cet élément chimique… Pour résoudre ce problème, des chercheurs comme Nicolas de Sereville, Vincent Tatischeff et Jean Duprat du CSNSM de l’Université Paris Sud modifient le scénario classique en proposant la venue dans la nébuleuse solaire d’une étoile massive fugueuse, ayant ensemencé le futur système solaire."

Nicolas Martin, France Culture/ La méthode scientifique.

Réécoutez cette passionnante émission en podcast sur France-Culture: https://www.franceculture.fr/emissions/la-methode-scientifique/origines-du-systeme-solaire-une-histoire-nebuleuse

On en conclut que le système solaire a une organisation extrêmement particulière et que c'est cette particularité qui semble avoir permis ou eu pour conséquence l'apparition de la vie sur la Terre. D'après ce raisonnement, la vie telle que nous la connaissons pourrait être la spécificité de la Terre dans l'Univers.

POC

Les origines du système solaire (France-Culture, La méthode scientifique, par Nicolas Martin)
Lire la suite

"L'homme est un nomade" (Jacques Brel)

28 Juillet 2018 , Rédigé par Pierre-Olivier Combelles

Lire la suite

Papous de Nouvelle-Guinée occidentale: LA COLONISATION OUBLIEE (FORGOTTEN COLONIZATION)

27 Juillet 2018 , Rédigé par Pierre-Olivier Combelles

"Le développement, c'est la destruction des cultures locales, et que dans un monde globalisé, ils vont se trouver complètement piégés et redevenir plus colonisés qu'avant." (paroles du Père Jacques Gros, le religieux français qui accompagne les cinéastes dans le film)

2010 - 22 mn - Réalisation, scénario, image: Damien FAURE Depuis bientôt quarante ans, le gouvernement indonésien mène à l'égard du peuple papou de Nouvelle-Guinée occidentale (ex-Irian Jaya) une politique colonialiste. Ce peuple oublié de tous se bat pour la reconnaissance de son identité culturelle et politique. Face à cette colonisation, des groupes indépendantistes se sont créés rapidement. Le général Bernard Mawen, un des chefs militaire de l'OPM, (Mouvement de libération de la Papouasie Occidentale) lutte donc les armes à la main pour l'indépendance de sa terre, ancienne colonie des Pays-Bas, devenue province indonésienne en 1969. Dans les années 80 les combats entre les rebelles Papous et l'armée indonésienne ont fait fuir 12 000 personnes qui se sont réfugiées le long de la Flyriver qui sert de frontière entre l'Indonésie et la Papouasie-Nouvelle-Guinée. Après plusieurs séjours dans cette région, le réalisateur, Damien FAURE est retourné sur place pour rencontrer ces combattants et ces réfugiés papous. Son : Xavier ROUX Montage : Damien FAURE Mixage : Nicolas BREDIN Commentaire : Damien FAURE Traduction : Yita DHARMA Voix : Satya DUSAUGEY / Alexandre BOUSSAT Production: Matthieu Lamotte Production: aaa / ARTE G.E.I.E Diffusion TV: ARTE reportage

Consulter aussi:

http://www.cosmometis.fr/2016/08/07/conflit-indonesiens-papous-nouvelle-guinee-occidentale/

CONNAISSEZ LES FAITS: EXPOSER LES DEMANDES INDONÉSIENNES FRAUDULEUSES ET ILLÉGALES SUR LA PAPOUASIE OUEST. Les revendications indonésiennes sur l'intégration légale de la Papouasie occidentale dans la République d'Indonésie reposent en réalité sur des fraudes et des mensonges historiques, sont creuses et ne résisteront pas à un recours légal si l'affaire est portée devant un tribunal compétent du droit international. Les revendications de la République indonésienne doivent être exposées et le monde doit connaître la véritable histoire précoloniale et coloniale de la Papouasie occidentale pour participer efficacement à une campagne pacifique visant à libérer la Papouasie occidentale du maintien de la domination coloniale indonésienne. Les faits que le gouvernement indonésien ne peut nier sont les suivants:
 
Fait 1 - La Papouasie occidentale est MELANESIENNE, NON INDONESIENNE OU ASIATIQUE La Papouasie occidentale n'a jamais fait partie des Empires musulmans ou hindous qui existaient avant la création des Indes néerlandaises par le Royaume de Hollande au 16ème siècle. La Papouasie occidentale n'a donc aucune part à l'histoire précoloniale indonésienne commune. Les mythes nationaux qui justifient l'existence de l'Etat indonésien ne s'appliquent pas à la Papouasie occidentale. La Papouasie occidentale est entièrement composée de peuples mélanésiens et habitée par des peuples pratiquant des cultures mélanésiennes et des organisations sociales. La Papouasie occidentale se distingue du reste de l'Indonésie asiatique par une existence documentée distincte du reste des autres cultures de l'archipel indonésien.
 
Fait 2 - La Papouasie occidentale (qui était la Nouvelle-Guinée néerlandaise) a été administrée séparément des possessions hollandaises des Indes orientales. La Papouasie occidentale n'a jamais fait partie des Indes néerlandaises créées par le Royaume de Hollande au XVIe siècle. Les Hollandais contrôlaient principalement les deux empires musulman et hindou qui existaient dans la région qui comprend maintenant la République d'Indonésie. La Papouasie occidentale est devenue une colonie du Royaume de Hollande 200 ans plus tard au 18ème siècle en Nouvelle-Guinée néerlandaise. La Papouasie occidentale n'a donc pas eu d'histoire coloniale partagée avec la République d'Indonésie.
 
Fait n ° 3 - La Papouasie occidentale ne faisait JAMAIS partie de l'Etat indonésien post-colonial Au cours des décennies naissantes de la marche mondiale vers la décolonisation, l'Indonésie a été l'un des premiers pays du système international de l'après Seconde Guerre mondiale à devenir indépendant de ses maîtres coloniaux. En effet, l'Indonésie s'est battue et a gagné une guerre d'indépendance du Royaume de Hollande en 1949. Le fait est que la Papouasie occidentale ne faisait pas partie de cette guerre de libération et ne faisait pas partie de la République d'Indonésie lors de son indépendance en 1949 La Papouasie occidentale n'a pas partagé la même histoire de décolonisation avec l'Indonésie. La République d'Indonésie était et est une entité distincte de la nation de Papouasie occidentale.
 
Fait 4 - La Papouasie occidentale était une NATION avant l'annexion illégale par l'Indonésie en 1962. La Papouasie occidentale était en train d'être préparée par le Royaume de Hollande pour l'indépendance politique au début des années 1960, alors que la République indonésienne a été rendue indépendante par le Royaume de Hollande en 1949. Lorsque l'Indonésie a envahi la Papouasie occidentale en 1962, une Assemblée constituante, un blason, un hymne national et tout le caractère d'une entité qui se dirige vers l'indépendance. En effet, le 1er décembre 1961, le Morning Star (drapeau de Papouasie occidentale) a été levé pour la première fois, et tous les attributs d'une nation de Papouasie occidentale ont été démontrés à la «communauté des nations». Cependant, en 1962, l'armée indonésienne a envahi et annexé la nation à prédominance mélanésienne peuplée de papous occidentaux. Cet acte illégal est bien documenté et fait l'objet de demandes croissantes de revisitation du rôle de toutes les parties impliquées dans ce scandale. Sous la politique expansionniste des chefs militaires de la République indonésienne, la Papouasie occidentale a été illégalement acquise. Il n'y a pas de légitimité morale de la République indonésienne sur la Papouasie occidentale et la répression brutale et institutionnalisée des droits humains des Papous de l'Ouest est un moyen de dissimuler les revendications illégitimes de l'Indonésie. Les gouvernements et les sociétés multinationales étrangères des gouvernements occidentaux sont également parties à cette répression continue des droits de l'homme en Papouasie occidentale. Pourquoi les militaires indonésiens tueraient-ils, tortureraient-ils, violeraient-ils et supprimeraient-ils les peuples qui élèvent l'Étoile du matin ou répriment-ils toute forme de nationalisme de Papouasie occidentale? C'est simplement hors de l'insécurité indonésienne. Les revendications de la République indonésienne sur la Papouasie occidentale sont fondées sur des décennies de mensonges, de fraudes et de pratiques non démocratiques. Si elle est bien exposée, la République indonésienne n'a aucune base pour ses revendications en cours sur la Papouasie occidentale.
 
Fait 5 - L'acte non démocratique et illégitime de 1969 En 1969, seulement 1026 Papouasiens sur une population de 1,2 million de personnes ont été sélectionnés par l'Indonésie comme puissance occupante pour décider du sort de l'ensemble du peuple papou. Cet exercice référendaire ne répond à aucune norme ou exigence du droit international sur le droit à l'autodétermination tel qu'il existe à l'époque et tel qu'il existe actuellement. En effet, le vote de l'Acte de libre choix de 1969 par les Papous de 1026 n'était PAS libre et équitable et n'était jamais représentatif de la nation de Papouasie occidentale. Sous la contrainte et les menaces de l'armée indonésienne, les dirigeants papous sélectionnés ont pris une décision qui a créé des impacts à long terme à ce jour. Selon l'un des dirigeants qui ont participé à ce faux "Acte de libre choix", les 1026 dirigeants papous ont été intimidés et mis en garde avant de voter pour l'intégration dans l'Etat indonésien existant. Un dirigeant papou qui a participé au vote a révélé des années plus tard comment les dirigeants ont été traités avant le vote. Un officier de l'armée indonésienne, avec un pistolet pointé sur les chefs des dirigeants papous, a averti: "Vous devez choisir l'Indonésie pas la Papouasie. Si vous ne choisissez pas l'Indonésie, alors je vais vous tuer, vous tous ". Le résultat du référendum a été un vote «favorable» pour être intégré dans la République indonésienne. Cet «acte de libre choix» était un simulacre et un mépris total des principes démocratiques qui sont accordés à toutes les nations civilisées. Sur la base de ce processus frauduleux, également légitimé par les Nations Unies, le destin du peuple papou occidental a été placé entre les mains d'une entité brutale et oppressive - l'Etat indonésien. Fait 6 - Une règle coloniale génocidaire En 1962, lorsque l'armée indonésienne a envahi la Papouasie occidentale, la Papouasie occidentale comptait 1,2 million d'habitants alors que le territoire de la Papouasie et de la Nouvelle-Guinée comptait alors 2 millions d'habitants. Cinquante ans plus tard, la Papouasie et la Nouvelle-Guinée devenues Papouasie-Nouvelle-Guinée ont une population de 7,5 millions d'habitants, tandis que les (? la suite manque)
Lire la suite